Profil de D. Cohen > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par D. Cohen
Classement des meilleurs critiques: 182
Votes utiles : 1555

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
D. Cohen
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20
pixel
Hexagone : Sur les routes de l'histoire de France
Hexagone : Sur les routes de l'histoire de France
par Lorant Deutsch
Edition : Broché
Prix : EUR 18,95

54 internautes sur 64 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Faire aimer l'histoire, 5 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hexagone : Sur les routes de l'histoire de France (Broché)
Les esprits chagrin objecteront que Lorant Deutsch n'a aucune légitimité pour parler d'histoire, qu'il n'est qu'un acteur comique au surplus d'origine hongroise alors qu'il existe des tas de spécialistes diplômés.

Pourtant c'est justement cette passion de celui qui n'a pas appris l'histoire dans les recueils poussiéreux qui transparait dans ce livre. Après être parti des stations de métro, l'auteur part des voies de communication pour raconter la France. L'idée est intéressante, elles ont structuré le pays.

Avec la passion de l'amateur, ce livre nous fait aimer la France, ce cher vieux pays. Les spécialistes trouveront sûrement des approximations et des raccourcis mais peu importe. On voyage dans les époques avec bonheur et il ressort de ce livre une petite musique nostalgique qui me fait penser aux chansons de Trenet. L'idée que ce beau pays était mieux avant et que le futur n'est plus ce qu'il était. Une belle ballade dans une France que l'on a aimée.


Comment je suis devenu un écrivain célèbre
Comment je suis devenu un écrivain célèbre
par Steve HELY
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

4.0 étoiles sur 5 Drôle et rafraichissant, 26 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comment je suis devenu un écrivain célèbre (Poche)
Un type qui réécrit des lettres d'étudiants étrangers souhaitant intégrer des universités américaines décide de devenir écrivain à succès pour se venger de Polly son ex. C'est drôle, des fous rires à chaque page. Drôle mais à y réfléchir pas si léger que cela. Derrière l'humour, l'auteur livre une vraie réflexion sur le monde de l'édition, sur le poids des médias sur le succès d'un ouvrage, sur la médiocrité culturelle de l'édition de masse. On pense à des auteurs comme Dan Brown, Cornwell, Patterson. Le fric comme unique moteur des auteurs. Les éditeurs ne lisant pas les livres. La médiocrité comme condition pour vendre sa daube. Le livre est épais mais se lit dans effort.

Rafraichissant


Nos mals-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas - document (Documents Français)
Nos mals-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas - document (Documents Français)
Prix : EUR 12,99

31 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Une vision angélique de l'islam, 26 septembre 2013
Claude Askolovitch est depuis quelques jours sur les plateaux de télévision pour faire la promotion de son livre. J'avais envie d'aller plus loin dans la compréhension de ses arguments. L'axe principal du livre est : l'islamophobie est instrumentalisée et est devenue un nouveau racisme autorisé.

Claude Askolovitch fait son enquête surtout à Paris. On y découvre des Musulmans intégrés, des gens bien qui aiment la France. On est un peu gêné quand il prend la défense de l'employée voilée de la crèche Babylou. Il y a assez peu d'interviews de ces femmes voilées. Claude Askolovitch dénonce les politiques comme Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, les intellectuels comme Régis Debray, Alain Finkelkraut ou Elisabeth Badinter mais sans se poser la question "Pourquoi ces intellectuels progressistes ont-ils changé d'approche sur ce sujet ?". Il montre que le positionnement vis à vis de l'islam est devenue une ligne de fracture qui traverse gauche et droite. On se demande un peu comment une telle question a pu devenir centrale dans un pays européen. Mon principal reproche est la vision unilatérale de Claude Askolovitch. L'auteur est pétri de certitudes, le livre ressemble au personnage des plateaux de télévision. Il parle beaucoup, a du mal à écouter ses contradicteurs, à se mettre à leur place.

A aucun moment, il ne se met à la place des populations d'origine qui doivent se pousser pour accueillir ces nouveaux Français de plus en plus nombreux, de plus en plus revendicatifs.

A aucun moment, il ne se demande pourquoi, si la France traite si mal les Musulmans, ils sont toujours plus nombreux à vouloir venir y vivre.

A aucun moment, il n'écoute les non-musulmans qui vivent dans "les quartiers"et qui subissent une pression permanente, une délinquance orientée, des revendications communautaires.

Mais le plus grand reproche est d'analyser l'islamophobie sans la remettre dans le contexte international de progression de l'islamisme. La peur de l'islam conquérant est nourrie chaque jour par les images venant d'Egypte, du Nigéria, du Pakistan, d'Afghanistan, de Gaza, de Syrie, de Somalie, du Soudan, des Philippines... Là-bas, on tue des infidèles et on brûle les églises. Pas un pays où l'islam est en contact avec d'autres religions n'est apaisé. Cela peut faire réfléchir. Même entre Chiisme et sunnisme, la guerre est ouverte.

Comment reprocher aux Français de s'arcbouter sur la laïcité parfois avec un intégrisme laïc sans tenir compte de ce contexte de crispation. Pourquoi oublier de dire que les Français ont un droit historique de décider les règles de la vie en France ? Ils n'ont pas demandé cette immigration, n'ont jamais voté pour que cette métamorphose démographique se produise. tout s'est fait sans qu'ils aient leur mot à dire.

Des sujets sont éludés. La position de l'islam sur l'homosexualité, sur la place des femmes, le prosélytisme dans les banlieues qui conduit de jeunes Français à aller faire le Jihad en Irak ou en Syrie, le siège de commissariats comme à Trappes, le fait que le moindre incident dégénère dans ces quartiers, que l'autorité républicaine y est systématiquement contesté: attaque des policiers, des pompiers, du SAMU.

Dernier élément, le rappel constant de sa judaïté en devient presque gênant. On se demande ce que Claude Askolovitch cherche à prouver ainsi. Veut-il montrer qu'il était destiné à ne pas aimer les Musulmans ? Qu'en tant que juif son islamophilie a plus de poids ? On s'interroge.

Au final, ce livre est trop partial pour dresser un constat équilibré de la situation. La perception des Français de souche sommés de devoir accepter cette nouvelle religion n'est pas intégrée. Comment combattre l'islamophobie sans comprendre les peurs (réelles ou imaginaires) qui la nourrissent ? Comment penser que les grands intellectuels qui s'inquiètent sont uniquement animés par la haine ? Sur ces points, le livre de donne aucune clef sauf à dire que la France est un pays fondamentalement raciste qui ne sait pas accepter les différences.

C'est un peu court.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 21, 2014 4:28 PM MEST


L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea
L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea
par Romain Puértolas
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

11 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pas si extraordinaire que ça...., 23 septembre 2013
Un titre amusant, un auteur beau gosse, un passage chez Ruquier, un début sur les chapeaux de roues... mais au final une histoire sans intérêt. Il y a tellement de romans plus intéressants à lire que ce fakir. Lisez Pedro Juan Gutierrez, Lovecraft, Houellebecq, Gracq.

Inutile de perdre votre temps avec ce voyage pas si extraordinaire.


Les saintes
Les saintes
Prix : EUR 14,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre, tout simplement..., 15 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les saintes (Format Kindle)
Les Saintes ne se lisent pas impunément. Un texte d’une grande beauté. Une poésie de la nuit, des corps, de l’Asie qui ne vous lâche pas.

On a du mal à croire que c’est un premier roman à la lecture des pages qui se succèdent toutes plus belles les unes que les autres. L’auteur nous fait partager ses nuits avec les filles à vendre, les corps en location de Bangkok, Manille, Phnom Penh ou Pattaya. Celles qu’il appelle les Saintes, celles qui font des miracles, là-bas sous les tropiques. Celles qui donnent tout… Et plus encore.

On pense à Plateforme, à Pattaya Beach. Forcément. Les deux autres grands textes sur le sujet mais, si Les Saintes offrent moins d’analyses que Houellebecq ou Poupart, elles offrent plus de poésie. Ce texte au scalpel est dans le ressenti, l’émotion, l’observation. Rien n’échappe à la sensibilité de l’auteur. Un scanner qui capte la moindre vibration des regards, la moindre hésitation pour la rendre dans la plus belle langue poétique.

Ceci n’est pas un roman, il n’y a pas d’intrigue. On y parle juste de la vie… Des hommes qui vont chercher de quoi rendre leur vie supportable dans les gogos de Phuket ou les bouges du kilomètre 11… Des Saintes qui s’offrent pour faire vivre leur famille. De la vieillesse, de la solitude aussi.

Je ne sais pas quel sera le destin de ce livre tant il vise haut à une époque où on vise sous la ceinture. Il est à mille lieux des best-sellers actuels… des EL James, Patterson ou Dan Brown. Je sais juste que celui qui l’a écrit, je devrais dire accouché peut en être fier.

Dans quelques décennies, on aura oublié EL James mais on parlera encore des Saintes, n’en doutez pas.


La nuit pacifique
La nuit pacifique
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une oeuvre inachevée..., 13 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit pacifique (Format Kindle)
J'aime beaucoup la Thaïlande et lire ce livre qui parle de Bangkok était pour moi une évidence. Pierre Stasse a un incontestable talent de plume et il rend bien l'ambiance poisseuse de Bangkok, les états d'âme des personnages, l'atmosphère de la ville sous la mousson.

Alors d'où vient mon sentiment d'inachevé ? Peut-être de l'histoire à laquelle je n'ai pas accroché et au sentiment de roman pas terminé qui me reste après la dernière page.

L'histoire d'Hadrien Verneuil, ce frère qui cherche à venger le suicide de sa soeur Cécile me semble pas mal tiré par les cheveux (surtout si l'on considère le dénouement que je tairai).

Par ailleurs, il y a des choses intéressantes sur la situation dans le Sud thaïlandais, sur la politique thaïe mais là également je reste sur ma faim (ma fin). Que devient Nat emprisonné pour lèse-majesté ?

Il y a aussi des imprécisions, des incohérences. Les scènes finales semblent se dérouler à la campagne. le député a une maison à Kanchanaburi mais les trajets semblent la situer près de Bangkok. On est un peu perdu. De même l'évasion semble trop belle pour être vraie. On a du mal à y croire.

Pierre Stasse est incontestablement un des espoirs de la littérature française mais il gagnerait à s'affranchir du psychologisme de la littérature française contemporaine pour aller dans le charnel, dans le dur. Finalement c'est dans les scènes du combat de Muay Thaï qu'il est le meilleur. Son grand roman sur la Thaïlande reste à écrire.


Le Voyage d'Anna Blume
Le Voyage d'Anna Blume
par Paul Auster
Edition : Poche
Prix : EUR 5,10

4.0 étoiles sur 5 Post-apocalyptique, 30 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Voyage d'Anna Blume (Poche)
Etrange voyage dans une ville entre SF et Kafka. Il y a des barricades à péage, des êtres uniquement préoccupés par leur survie au quotidien. On oscille entre le cauchemar et l'anticipation. Un voyage onirique servi par un style minimaliste qui convient à cette étrange quête à la recherche de son frère. Un livre marquant.


Aux armes citoyens! Plaidoyer pour l'autodéfense
Aux armes citoyens! Plaidoyer pour l'autodéfense
par Paul Lycurgues
Edition : Poche
Prix : EUR 4,97

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A contre-courant, 28 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aux armes citoyens! Plaidoyer pour l'autodéfense (Poche)
Je dois avouer avoir commencé ce petit ouvrage avec beaucoup de réserve tant l'idée de voir mon voisin armé et libre de tirer sur tout ce qui bouge ne me plait pas beaucoup. Mais j'aime ceux qui vont contre les idées dominantes et je voulais connaitre les arguments des partisans de l'auto-défense.

En le refermant, je dois avouer que je ne suis plus aussi certain de mes certitudes. Je persiste à penser que sans l'importation massive de populations la criminalité serait à un niveau plus supportable et l'auto-défense ne serait pas nécessaire comme elle ne l'est pas au Japon. Mais la France est devenue un pays où la violence est devenue si endémique que c'est peut-être la seule solution pragmatique... même si celle-ci m'attriste.

En tout cas, ce livre ouvre le débat à nouveau et mériterait de relancer une vraie discussion démocratique sur le droit des victimes à se défendre quand leur vie est en danger. Les voyous sont armés et sont de plus en plus agressifs, la police fait ce qu'elle peut... le maillon faible est la justice très laxiste.

Tant que la justice ne sera pas plus en faveur des victimes, les victimes qui se seront défendues risquent d'être condamnées plus lourdement que les criminels. Sur la mur des cons du Syndicat de la Magistrature, les portraits de pères de victimes figuraient... par contre, ps de photos de criminels. Ceux-là semblent ne pas être suspecté de "connerie".
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 25, 2013 12:48 AM MEST


L'Égoïste romantique
L'Égoïste romantique
par Frédéric Beigbeder
Edition : Broché
Prix : EUR 7,90

3.0 étoiles sur 5 De belles formules..., 23 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Égoïste romantique (Broché)
... dans un chaos cosmique.

Entre Saint Trop', Bali et Paris... Oscar Dufresne promène sa tristesse, ses amours et ses nights.

On sent l'ex roi de la pub dans de belles formules comme "je voudrais qu'il m'arrive quelqu'un" malheureusement ça ne fait pas un livre, comme la suite de dîners, de baises et de lignes de coke ne font pas une vie.

Oscar est un ludion triste à l'image de cette jet-set si superficielle où la forme tient lieu de fond.

Il a tout pour être heureux mais on le sent au bord du vide.


L'islamisme, vrai visage de l'islam
L'islamisme, vrai visage de l'islam
par Hamid Zanaz
Edition : Broché
Prix : EUR 9,00

8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La vérité est révolutionnaire..., 23 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'islamisme, vrai visage de l'islam (Broché)
... disait Lénine. Ce court pamphlet a le mérite de rappeler la véritable nature de l'Islam et de démonter le discours opposant un islam vrai et modéré à un islam altéré et extrémiste.

L'islam y apparait dans sa vérité première: une religion née dans le désert et qui a servi à assurer la domination des nomades sur les riches villes du Moyen-Orient grâce à l'épée. Clément Rosset évoquait dans "le monde et son double" que le fantasme du double trahit toujours le refus du réel. Ceux qui croient dans un islam pacifique et bienveillant se trompent. L'islam est une religion totale qui a vocation à sortir du camp religieux pour organiser la société. Ce pamphlet ouvre un peu plus les yeux de ceux qui sortent à peine de la grande gueule de bois du Vivre ensemble.


Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20