Profil de D. Cohen > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par D. Cohen
Classement des meilleurs critiques: 269
Votes utiles : 1886

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
D. Cohen
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
L'antivoyage
L'antivoyage
par Muriel Cerf
Edition : Poche
Prix : EUR 9,70

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Eblouissant antivoyage..., 7 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'antivoyage (Poche)
J'avais entendu parler de l'Antivoyage à plusieurs occasions, notamment par l'excellent Frédéric Taddei et j'avoue ne pas avoir été déçu à sa lecture. Quel style éblouissant pour une femme aussi jeune, chaque ligne est un pur chef d'oeuvre, c'est brillant, poétique, puissant. Un tourbillon qui nous emporte de Paris jusqu'à Singapour entre Bombay, Népal, Sikkim, Calcutta pour finir par Bangkok, Penang et Singapour.
On est au niveau d'un autre voyage, celui de Louis-Ferdinand au bout de la nuit. tant de talent, par moments, c'est presque trop.

Existe-t-il encore des écrivains comme Muriel Cerf ? Je l'ignore mais là Total respect.


Soumission
Soumission
Prix : EUR 14,99

33 internautes sur 48 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Extension du domaine de l'Islam, 7 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soumission (Format Kindle)
Ce roman apparaît visionnaire après les attaques récentes. Un professeur de la Sorbonne, spécialiste de Huysmans au quotidien triste mais peu fatiguant, bref houellebecquien, quelques cours, des étudiantes avec lesquelles il couche sans grande passion, à l’exception de Myriam, une fille de 22 ans de confession juive dont il dit :

« L’amour chez l’homme n’est rien d’autre que la reconnaissance pour le plaisir donné, et jamais personne ne m’avait donné autant de plaisir que Myriam.».

L’élection contre Marine Le Pen d’un président musulman en 2022 (grâce à un front républicain et au silence de médias complices) ouvre la voie à une islamisation : les femmes retournent au foyer et les Juifs quittent le pays comme le fera Myriam au grand désespoir du narrateur. Le président Mohammed Ben Abbes est comparé aux empereurs romains en ouvrant l’Europe vers le Sud. Bayrou est dézingué avec une jubilation évidente. La Sorbonne devenant une université islamique, le narrateur doit la quitter ou se convertir. Il hésite, puis considère les avantages dont jouissent les convertis : salaires triplés (10 000 EUR par mois), quatre très jeunes épouses.

« Avec de grands éclats de rire, les deux jeunes filles arabes s’étaient plongées dans le jeu des sept erreurs de Picsou Magazine. Levant les yeux de son tableur, l’homme d’affaires leur adressa un sourire de reproche douloureux. Elles lui sourirent en retour, continuèrent sur le mode du chuchotement excité ». () « J’attendais depuis deux à trois minutes lorsqu’une porte s’ouvrit sur la gauche et qu’une fille d’une quinzaine d’années, vêtue d’un jean taille basse et d’un tee-shirt Hello Kitty, entra dans la pièce ; ses longs cheveux noirs flottaient librement sur ses épaules ».

Pourtant on sent que Houellebecq hésite à suivre la voie de la guerre civile.

« Les affrontements avaient commencé, on distinguait des groupes d’hommes masqués, très mobiles, armés de fusils d’assaut et de pistolets- mitrailleurs ; quelques vitrines étaient brisées, des voitures brûlaient çà et là »

On peut faire un parallèle avec deux autres romans .« Les évènements » de Jean Rolin parle de guerre civile et de fuite sans que l’on ne parvienne à y croire à cause du ton burlesque. L’halluciné et sombre « Demain les barbares » opte carrément pour une France qui bascule dans la guerre civile. Donc pour ce seul mois, dix-sept morts, quatre blessés graves et trois romans prophétiques qui parlent d’islam et de guerre civile. Quand je vous dis que Houellebecq sait saisir l’air du temps.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 9, 2015 6:53 PM CET


Remonter la Marne
Remonter la Marne
par Jean-Paul Kauffmann
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Promenade solitaire dans le temps et l'espace, 3 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remonter la Marne (Broché)
Une belle balade dans cette région souvent ignorée et que l'auteur nous donne envie de découvrir. Chaque étape est l'occasion de redécouvrir l'histoire de France notamment avec la balade de Jules Blain, un poilu qui a suivi le même pèlerinage sur le lieu de ses batailles passées. On parle de Champagne, Bossuet, de La Fontaine, de dLouis XVI fuyant la révolution, d'André Breton de la beauté cachée de la Haute Marne.

Il ne se passe pas grand-chose, quelques rencontres avec des Champenois authentiques, des taiseux, un ami photographe, un chien sans collier, un barbecue avec des inconnus, un Maître des Eaux, un chasseur vivant de peu. On respire l'air frais de cet automne, l'odeur de sable mouillé des rives. On ouvre une bouteille de Champagne. C'est calme, reposant. Une France à l'écart, qui se vide de ses habitants, lente hémorragie. La globalisation se passe ailleurs. Il y a quelques longueurs (la fresque de mosaïques), des redites (les peupliers qui n'ont pas de racines) mais les passages les plus touchants sont ceux qui auraient mérité un livre à eux tout seuls concernent ceux que Jean-Paul Kauffmann appellent les conjurateurs, ceux qui se mettent à 'écart d'un monde qui se fait désormais sans eux. Une désertion, une absence. il y a aussi le sentiment inquiétant que cette campagne qui se vide n'est que l'avant-garde de ce que la France est en train de vivre.

A la fin, on sent le marcheur fatigué, il hâte le pas, l'hiver arrive et le froid se met sur le plateau de Langres. On se sent heureux d'avoir fait quelques pas avec ce marcheur au style si pur. On aimerait visiter ces villes où l'on n'aurait jamais eu l'idée d'aller.


Les Événements
Les Événements
par Jean Rolin
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Prophétique mais inachevé, 2 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Événements (Broché)
Le sujet intriguait tant nous sommes conscients que la société française présente une instabilité croissante et que le pire n'est plus impossible. Jean Rolin décrit un narrateur traversant le pays pour tenter de gagner la Méditerranée (Port Bouc) pour sauver sa peau dans un conflit où s'affrontent salafistes et identitaires avec entre les deux la FINUF, une force d'interposition de casques bleus finlandais et ghanéens.

Bien sûr on croise dans ce texte court (très court) des cadavres (des amas de curés!), des chefs de guerre comme Brenneke, des salafistes armés de machettes mais le plus souvent le style même de la narration ne nous fait pas prendre au sérieux le tragique de cette fuite. Bref, on y croit pas tant les choses semblent évanescentes et désincarnées, voire burlesques.

Et pourtant le sujet est dans l'air du temps comme le montrent deux autres romans.

Le roman de Michel Houellebecq "Soumission" qui hésite de son côté entre guerre civile (esquissée) et acception d'un nouveau rapport de force avec la conversion à l'islam du narrateur et celui de F. Poupart "Demain les barbares" qui décrit une guerre civile terrifiante avec Paris sous les bombes salafistes et une fuite éperdue survivaliste à travers le pays comme chez Rolin mais ce sont des proies terrifiées qui s'épuisent dans un voyage halluciné.

On voit que ce roman est dans l'air du temps, et plus encore depuis les évènements. Ceux de notre 9/11.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 4, 2015 10:15 AM MEST


Les Douze
Les Douze
Prix : EUR 12,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Toujours très bien..., 27 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Douze (Format Kindle)
... mais peut-être un cran au dessous du premier opus "Le passage". C'est pourquoi je ne mets que quatre étoiles. Il y a quelques répétitions par rapport au premier ouvrage. C'est ainsi le cas de la colonie dirigée par les yeux rouges et qui pratique le nourrissage des viruls. On avait déjà le même type de colonie avec Babcock venant prendre son tribut de chair. Là également il y a beaucoup de personnages (dont le particulier Sodom) et on s'y perds parfois. Mais c'est probablement le prix à payer pour ceux qui veulent entrer dans ce monde terrifiant dominé par les Viruls.


Le Passage
Le Passage
Prix : EUR 12,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La création d'un monde, 14 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Passage (Format Kindle)
Les livres cultes sont souvent des livres où l'auteur crée un univers et nous entraine avec lui dans son monde. Que ce soit Tolkien avec le Seigneur des anneaux, Asimov avec le cycle de fondation ou, pour les adolescents Harry Poter, peu y parviennent. Justin Cronin est de ces créateurs d'univers. L'histoire commence à notre époque avec une expédition attaquée dans la jungle bolivienne, puis avec des condamnés à mort à qui on propose une alternative. Amy Bellafonte, une fillette dont la mère se prostitue sera un des éléments qui nous mène dans ces univers en poupées russes. L'Amérique est envahi par des redoutables viruls (appelés aussi les fums, les jets ou les dracs) qui déciment la population. On est proche de World War Z, chroniques de la guerre des zombies.
Cent ans plus tard, l'Amérique est devenue un monde post-apocalyptique très sombre avec la Colonie située en Californie. Une sorte de camp retranché organisé comme une petite république et assiégé par les viruls qui attaquent à la tombée du jour.

Le style est excellent, les personnages (très, trop ?) nombreux mais attachants, les péripéties à couper le souffle. C'est du grand spectacle alors attachez vos ceintures, prenez vos armes pour combattre la Multitude des fums et accompagnez Peter, Liss, Theo, Amy dans leur sombre voyage vers l'enfer. J'ai lu les plus de 967 pages en quatre jours et je vais de ce pas acheter le tome suivant : les douze.

Grandiose. Cronin deviendra très vite un écrivain culte.


Ladyland : Anthologie de littérature féminine américaine
Ladyland : Anthologie de littérature féminine américaine
par Patrice Carrer
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Inégal, 5 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ladyland : Anthologie de littérature féminine américaine (Broché)
Les nouvelles sont très inégales, parfois géniales, parfois plus moyennes. On découvre une Amérique de losers, de mobile home, d'alcool et de violence. Une autre face des USA, plus sombre mais je persiste à penser que d'autres titres de cette maisons d"édition sont meilleurs, je pense à SaFranko, Dan Fante ou le génial Jonathan Shaw avec sa Narcisa.

Donc pas le premier à lire dans le catalogue plein de trésors littéraires de 13 eme Note


Narcisa
Narcisa
par Jonathan Shaw
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention chef d'oeuvre..., 5 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Narcisa (Broché)
La maison d'édition 13 eme Note nous a habitué à dénicher des pépites inconnues de la littérature underground américaine. Des auteurs comme SaFranko ou Dan Fante alors quand j'ai vu la couverture de Narcisa, je me suis fait plaisir et je ne l'ai pas regretté.

Narcisa raconte à la première personne le retour à Rio de Cigano, un gitan qui se réapproprie sa ville après une vie bien remplie. Sur la plage il va rencontrer une pute assez spéciale : la déjantée Narcisa. Une fille qui préfère les filles et la dope et qui prétend venir de l'espace. Le style est couillu, c'est plein de vie, de vérité, on est avec Narcisa, avec le Doc dans les rues de Rio. On sent le vent qui vient de la baie de Rio, les odeurs de colle que sniffent les gosses noirs efflanqués. Bien sûr il est tombe amoureux mais sans vouloir se l'avouer, comment peut-on vivre avec une cinglée pareil ? je pense à l'écriture de Pedro Juan Gutierrez loin de l'ennui parisien. Un jour après une dispute Narcisa disparait et elle ne réapparaitra que deux ans plus tard... avec pas mal de choses à raconter.

Alors ouvrez la fenêtre sur les favelas de Rio et passer un moment avec Cigano et Narcisa, je peux vous assurer que vous ne le regretterez pas.


KOSS The Plug Ecouteurs
KOSS The Plug Ecouteurs

4.0 étoiles sur 5 Très bien pour le prix..., 5 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : KOSS The Plug Ecouteurs (Appareils électroniques)
... le son est bon, le seul reproche est le fait que les bouchons ne tiennent pas très bien dans le conduit auditif ce qui ne permet pas de bien isoler des bruits ambiants.

Pour une utilisation en ville préférer un système avec des caoutchoucs qui obturent vraiment le conduit et pas cette mousse qui épouse mal la forme interne de l'oreille.


Robe de marié (Littérature Française)
Robe de marié (Littérature Française)
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Machiavélique, 5 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Robe de marié (Littérature Française) (Format Kindle)
Au début on a l'impression de suivre le parcours d'une folle devenue tueuse... Puis les poupées russes nous montrent que la réalité est différente de celle perçue. Quand on entre dans la vie du couple Frantz et Sophie, tout devient encore plus diabolique.

Jusqu'à la fin surprenante. La seule limite de ce livre est le côté sombre sombre sans une lueur de joie et de gaieté. C'est parfois pesant pour le lecteur.

Un long labyrinthe souterrain et infernal où jamais le soleil ne brille.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20