Profil de Amadis > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Amadis
Classement des meilleurs critiques: 3.921
Votes utiles : 344

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Amadis

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
L'Ile au trésor
L'Ile au trésor
par Stevenson
Edition : Poche
Prix : EUR 3,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un classique abordable à tous !, 16 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Ile au trésor (Poche)
Véritable archétype du roman d'aventure, L'île au Trésor de Robert Louis Stevenson vous dit forcément quelque chose, ne serait-ce qu'à travers ses nombreuses adaptations cinématographiques.

Redécouvrir ce classique de littérature de jeunesse, que je connaissais par le biais d'adaptations a été un véritable plaisir pour moi. Bien que relativement lent à démarrer, ce roman est tout de même bien prenant et je dois dire que le personnage de Long John Silver y est pour beaucoup : charismatique malgré son visage en forme de « jambon d'York » (comme quoi, tout est possible), opportuniste, affable et d'une désinvolture hilarante, il est mon personnage favori. L'île au Trésor ne serait pas le même roman sans lui ! Ainsi, on se laisse facilement emporter par l'aventure contée par Jim Hawkins. Loin de tout manichéisme, les coups de théâtre sont au rendez-vous et on suivra avec délice les épreuves du jeune héros. On tremblera pour sa vie et admirera son courage face aux redoutables pirates.

Malgré une intrigue plutôt longue à s'installer, L'île au Trésor est donc un classique qui n'a pas pris une seule ride. J'ai eu plaisir à découvrir la vision fantasmée des pirates qu'avait Stevenson, à qui nous devons beaucoup. Amateurs d'aventures en mer et de pirates charismatiques, n'hésitez donc plus : à l'abordage !


Olympos Vol.1
Olympos Vol.1
par AKI
Edition : Broché
Prix : EUR 9,35

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Mythologie grecque à la sauce shônen-girl !, 7 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Olympos Vol.1 (Broché)
Très beau visuellement, je dois néanmoins vous avouer ne pas avoir compris grand chose à l'histoire d'Olympos... Aki, la mangaka, le reconnait elle-même : son scénario est plutôt brouillon. Seul le début du deuxième tome se suit sans peine. Le reste du temps, on peine à définir les tenants et aboutissants de ce shônen-girl (un manga qui tout en reprenant les codes du shônen, met l'accent sur les sentiments que peuvent ressentir les personnages. Bien souvent masculins, ceux-ci entretiennent parfois des relations ambigües, sans pour autant sombrer dans le Boy's Love).

Ainsi, on abandonne bien vite le garçon au vaeu pour se centrer sur les relations entre les Dieux de la Mythologie grecque et Ganymède, l'humain captif. L'intrigue est sans cesse entrecoupée de flashback, les époques se mélangent, certains points restent même sans réponses jusqu'à la fin... tant et si bien qu'on finit par se concentrer sur les graphismes en se disant « okay, tant pis pour l'histoire. Par contre, ce personnage est très joliment dessiné, waowww » Car niveau graphisme, il n'y a en effet absolument rien à redire. Ce sont les couvertures qui m'ont incité à l'achat de ces mangas et de ce côté-là, on n'est pas floué : les dessins sont impeccables, plein de finesses. On se pâme devant des personnages tous plus charismatiques les uns que les autres : Zeus, Apollon, Hadès, même Ganymède et Artémis possèdent une prestance naturelle.

Ce qui fait l'originalité d'Olympos, c'est aussi sa vision très personnelle des Dieux de la Mythologie grecque : oisifs et capricieux, ils ne peuvent influer sur la vie des mortels qui leur vouent pourtant un culte. Ce sont des êtres hors du temps qui ne peuvent ni mentir ni mourir. Alors, ils passent le temps comme ils le peuvent... et si les Dieux s'ennuient, j'avoue qu'à certains moment, j'ai compris leur désespoir : ils parlent pour ne rien dire, mettent à l'épreuve des humains mais finissent toujours par sombrer dans l'ennui le plus total. Tels les Dieux, les lecteurs d'Olympos chercheront à se distraire sans pourtant y parvenir tout à fait. Cette série peut alors se considérer comme un superbe Artbook tant ce mangas subjugue par la qualité de ses dessins. Regrettant que le scénario ne soit pas à la hauteur de cette prouesse graphique, on peut cependant se demander si le format de cette série courte en deux tomes n'a pas influé sur le côté brouillon du scénario : à force de vouloir tout nous montrer, la mangaka aurait fini par se disperser, alors que le potentiel était bien là dès le départ. Olympos a donc été une petite déception pour moi, petite, car rien que pour les dessins d'Aki, la série vaut le détour. Je relirais sûrement les tomes quand l'envy m'en prendra : peut être qu'à la lumière de cette seconde lecture, le scénario s'éclaircira de lui-même... ou pas.


Welcome to hotel Williams Child Bird Vol.2
Welcome to hotel Williams Child Bird Vol.2
par KABEI Yukako
Edition : Broché
Prix : EUR 7,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'art du Cliffhanger, 2 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Welcome to hotel Williams Child Bird Vol.2 (Broché)
Dans ce deuxième et avant-dernier tome, les révélations tombent : on en apprend plus sur le passé de Yûsei et de nouveaux personnages font leurs apparitions, tous plus énigmatiques les uns que les autres. Welcome to hôtel Williams Child Bird continue sur sa lancée, savant mélange de comique et de tragique. Kizuna est toujours aussi belle, ou plutôt rebelle et on voit se dessiner l'ébauche d'un triangle amoureux pas tout à fait ordinaire...

Yukako Kabei et Rihito Takarai maîtrisent une fois de plus l'art du cliffhanger (ou fins à suspense), dépeignant toujours les sentiments humains avec beaucoup de justesse : un peu flegmatiques, parfois caractériels - on s'attache à ces personnages drôles et plausibles.

En un mot, ce deuxième tome de Welcome to hôtel Williams Child Bird se lit tout seul. Les illustrations sont toujours aussi belles et on referme ce tome avec ce même irrésistible désir de connaître la suite.


Insoumise
Insoumise
par Ally Condie
Edition : Broché
Prix : EUR 18,30

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Poésie et action !, 27 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Insoumise (Broché)
Alors que Promise se faisait plus introspectif, Insoumise révèle progressivement une intrigue qui se base autant sur l'action que sur l'évolution de sentiments intérieurs. Le style d'Ally Condie confère au roman toute sa force : les mots s'envolent, sous la plume de l'auteur qui sait retranscrire à merveille les émotions de ses personnages. Ally Condie est une véritable poétesse des temps modernes. J'ai tout particulièrement apprécié les chapitres narrés par Ky : sa vision du monde est emplie d'une poésie qui lui est singulière. A travers son regard, les gestes les plus simples se transmuent en un tourbillon d'émotions complexes :

« C'est cruel de faire ça. Car une fois qu'on connait l'histoire de quelqu'un, on le connait vraiment. Et on peut lui faire du mal. C'est pour ça que je ne raconte la mienne que par bribes. Même à Cassia.»

Dans Insoumise, la poésie joue un rôle majeur. Elle confère au roman son originalité, dans un genre qui pourrait peiner à se renouveler, au milieu de toutes les autres dystopies qui font fureur en ce moment. On tâtonne parfois avec les héros, lors des quelques passages à vide de l'intrigue, au milieu du roman, mais on se laisse porter par la plume de Ally Condie. Heureusement, de nouveaux personnages font aussi leur apparition et dynamisent l'histoire par leurs présences. J'ai particulièrement apprécié Indie pour sa force de caractère et j'espère que nous la retrouverons dans le prochain et dernier tome.

Insoumise est donc un roman joliment écrit, teinté de poésie. La fin est prometteuse quant à la suite des aventures de Cassia et le dédoublement de point de vue est agréable à suivre, notamment avec la découverte des pensées de Ky, tant et si bien qu'on se sépare de nos deux héros avec une pointe de tristesse et d'appréhension.


Tout ce qui brille, Tome 1 :
Tout ce qui brille, Tome 1 :
par Anna Godbersen
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman où amour rime avec glamour, danger et amitié, 22 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce qui brille, Tome 1 : (Broché)
Vous avez aimé la série Rebelle de Anna Godbersen ? Dans ce cas, vous craquerez pour la nouvelle série de l'auteur : Tout ce qui brille.

Elles s'appellent Letty, Cordelia et Astrid, elles sont belles, ambitieuses, et volontaires. Ce sont des filles des années 20, qui maquillent leurs lèvres de couleurs vives et rêvent de Broadway, en sirotant un verre de champagne. Nos trois héroïnes sont toutes en quête de quelque chose : l'une cherche l'amour, l'autre sa famille et la dernière la célébrité... Mais ce n'est pas parce que tout brille d'un éclat surréel dans la ville de New York que tout y est forcément beau et agréable...

Dès les premières lignes, on se retrouve plongés dans une ambiance feutrée et glamour. Fini, les jolies jeunes filles sages de 1899 à Manhattan, bienvenue dans l'ambiance survoltée des années 20 où tout est possible !

Le style d'écriture de l'auteur est pour beaucoup à cette retranscription d'atmosphère : elle prend le temps de planter le décor et l'intrigue, par le biais de descriptions détaillées : le luxe des robes, les cigarettes qui s'allument, les cheveux courts et vaporeux... La plume de Anna Godbersen se marie à merveille le climat des années 20, de cette société d'après-guerre euphorique et insouciante.

Les héroïnes sont superbes et pleines de pep's. Conscientes de leurs charmes, elles frayent avec de beaux garçons, galants mais qui peuvent aussi se montrer mufles quelques fois - en un mot, tout simplement irrésistibles. Tout ce qui brille est un roman où amour rime avec glamour, danger et amitié, le tout sous-poudré d'un air de Musical jazzy, s'il vous plait !

Ce roman plaira à ceux qui ont déjà craqué sur la série Rebelle. Tout ce qui brille, c'est un peu un Rebelle uniquement centré sur Diana, Henry et Penelope, un roman rafraichissant par son dynamisme et ses personnages ambitieux n'ayant pas froid aux yeux.

Persuadée qu'Anna Godbersen n'en a pas fini de nous surprendre, j'ai vraiment hâte de connaître la suite de ce roman !


Quelques minutes après minuit
Quelques minutes après minuit
par Patrick Ness
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Stories are the wildest things of all. Stories chase and bite and hunt.", 20 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quelques minutes après minuit (Broché)
Les histoires qu'on nous conte sont sauvages. Elles chassent, et blessent aussi parfois. C'est le cas de Quelques minutes après minuit, de Patrick Ness. Car si vous pensiez avoir affaire à un conte pour enfants où tout est bien qui finit bien, détrompez-vous.

Dès que je l'ai vu, je me suis prise d'affection pour ce livre à la beauté sombre. Sans même l'avoir encore commencé, j'ai su qu'il me plairait, alors que je le feuilletais, à la découverte des illustrations de Jim Kay qui parsèment l'intrigue. Je patientais, jusqu'au jour où je trouverais le temps de m'y plonger. Et quelle lecture !

Dans Quelques minutes après minuit, Patrick Ness rend un hommage poignant à son amie et collègue Siobhan Dowd, une talentueuse auteure qui nous a hélas quittés quelques années plus tôt, à la suite d'un cancer. L'auteur de la Voix du Couteau reprend ainsi dans ce livre la dernière histoire imaginée par Siobhan : « elle avait les personnages, le début et quelques pistes. Ce qu'elle n'avait pas, hélas, c'était le temps ».

Mélange de rêves et de réalité, Quelques minutes après minuit est un livre gorgé d'amour qui parle du combat qu'est la vie et la reconstruction de soi. Patrick Ness possède un vrai talent pour ce qui est de conter des histoires. Certains passages sont drôles, comme ceux où Conor et le Géant se font face, d'autres sont terriblement émouvants, notamment les échanges entre Conor et sa mère. La plume de Patrick Ness, à la fois poétique et pleine de pudeur, fait qu'on se laisse emporter sans peine dans l'étrange univers du Monstre. A cela s'ajoutent de superbes illustrations : suggestives et toutes en émotions, elles laissent place à l'imagination du lecteur.

Quelques minuites après minuit est un livre dont la lecture m'a dévasté, un livre qui apprend à ses lecteurs que si les histoires existent, c'est qu'elles ont pour but de faire réfléchir et grandir ceux qui les lisent. C'est un roman éblouissant, teinté de mélancolie, beau et cruel à la fois, et pourtant terriblement optimiste - un livre dont on ne ressort pas indemne.


Kulla und der Schneemann
Kulla und der Schneemann
par Anne Pätzke
Edition : Relié
Prix : EUR 9,86

5.0 étoiles sur 5 "Tu veux être mon Lapin des Neiges ?", 20 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kulla und der Schneemann (Relié)
Quand Kulla se réveille, un matin, il fait froid et le sol est tout blanc. Et qui dit neige, dit forcément bonhomme de neige. Notre petite héroïne va donc réaliser un Lapin des Neiges dans son jardin... Mais Kulla habite dans une forêt magique, et son Lapin des Neiges, un matin, se met à bouger...

Dans un allemand plus qu'abordable (puisque j'ai réussi à le lire), cet album jeunesse est adorable. Les couleurs pastelles, la façon dont nous est contée l'histoire, tout est fait pour nous émerveiller, quel que soit l'âge.

Les illustrations sont très utiles pour aider à comprendre le texte et les expressions et mimiques de la petite Kulla réchauffe nos caeurs par tant de « kawaï-attitude ». Un petit album à lire bien au chaud chez soi... ou dehors, en compagnie de son ami Lapin des Neiges !


Enigma Vol.1
Enigma Vol.1
par SAKAKI Kenji
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Mystère, jolies filles et pouvoirs paranormaux, 9 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Enigma Vol.1 (Broché)
Vous aimez les pouvoirs paranormaux et les énigmes dont les réponses sont une question de vie ou de mort ? Dans ce cas, le manga de Sakaki Kenji est fait pour vous : Enigma est un manga divertissant. Au programme, un héros typiquement shônen, dragueur et maladroit (mais plein de bonne volonté et d'énergie), une amie d'enfance amoureuse du dit héros, un gros dur à fort tempérament, un président des élèves qui prend son rôle très au sérieux... Vous l'aurez compris, l'originalité de ce manga n'est pas à chercher chez les personnages, mais plutôt dans les mystères qui entourent le personnage d'Enigma : qui est-il et que cherche-t-il à faire, en proposant à ces lycéens des épreuves dont leur survie dépend ? Autant de questions auxquelles les héros vont tenter de trouver des réponses, durant leurs 72 heures de détention.

Les pouvoirs que possèdent les lycéens sont vraiment hors du commun, à l'image des épreuves qu'ils auront à traverser. En effet, en plus d'être surveillés par Enigma, une ombre rôde dans les couloirs du lycée, et forcément, elle ne leur veut pas que du bien...

On appréciera que pour une fois, les élèves ne se dressent pas les uns contre les autres ou cherchent à s'entretuer, c'est plutôt ensemble qu'ils tenteront de récupérer les mots de passe qui permettront leur évasion. L'entraide prime, ce qui donnera même parfois lieu à de terribles cas de conscience !

A la frontière entre Judge et Mirrai Nikki, Enigma est donc un shônen qui, sans donner dans l'originalité, reste assez captivant pour qu'on en redemande à la fin du premier tome. Sakaki Kenji a su faire de son manga un thriller haletant, avec un savant dosage entre humour, et surtout, mystère.


La Nuit de la 25e heure
La Nuit de la 25e heure
par Edward Hogan
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une nuit sans fin..., 4 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Nuit de la 25e heure (Broché)
La nuit de la 25e heure pourrait être qualifié... d'indescriptible. Ce roman mélange vie quotidienne et fantastique avec beaucoup de justesse. Au fil des pages, on verra Dan prendre confiance en lui dès lors qu'il rencontre Lexi. Les deux adolescents s'aident mutuellement à guérir des blessures que leur a infligées la vie. C'est beau, mais terrifiant, aussi, surtout quand les blessures sont physiques.

Sur un fond de surnaturel, Edward Hogan évoque dans la Nuit de la 25e heure les problèmes liés à l'adolescence : la perte, les ados mal dans leurs peaux, les amours naissants... Par ce biais, il réussit à donner une ambiance feutrée et mystérieuse à son premier roman destiné à la jeunesse : tantôt étouffant, tantôt rafraîchissant, le style de l'auteur dégage à lui seul une multitude d'émotions brutes qui rendent ce roman si particulier.

La nuit de la 25e heure est donc un roman original et complexe à la fois, doté de héros loin de tout manichéisme. A lire pour l'ambiance.


Maison en petits cubes (la)
Maison en petits cubes (la)
par Kenya Hirata
Edition : Album
Prix : EUR 14,95

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Remember, remember, 27 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maison en petits cubes (la) (Album)
Au début de tout, il y a le film. Sans paroles mais poignant d'émotions.

Laissant libre court à l'imagination de l'auditoire, La Maison en petits cubes est un film qui ne laisse pas indiffèrent. Chacun peut y insuffler une partie de soi, quelques bribes de souvenirs, des émotions sur des images sans paroles : nostalgie, joie, tristesse, le film convoque une pléiade de sentiments, tant et si bien que les moments que se remémore le grand-père finissent par faire remonter à la surface nos propres souvenirs, qui lentement se superposent sur l'écran.

Et si je vous parle du film, c'est que les éditions nobi nobi! ont sorti un album tiré de celui-ci. La maison en petits cubes est un véritable petit chef-d'aeuvre, d'une beauté à couper le souffle. Les dessins, de belles aquarelles aux tons ocres, sont emplis de poésie et de tendresse. L'album met des mots sur les images de Kunio Katô. Fidèle au film, la poésie est toujours au rendez-vous. Quelques ajouts d'illustrations visent à dédramatiser l'album, par de petites touches d'humour, permettant ainsi à un public plus jeune de découvrir et comprendre cette histoire.

Primé par l'oscar du meilleur film d'animation, La Maison en Petits Cubes n'a pas à rougir de son adaptation en album. Les éditions nobi nobi! ont su adapter cette belle histoire, simple et émouvante, dans un ouvrage de qualité, une représentation métaphorique de ce qu'est la vie à la toute fin du voyage.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10