undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Amadis > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Amadis
Classement des meilleurs critiques: 11.074
Votes utiles : 372

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Amadis

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Will et Will
Will et Will
par John Green
Edition : Broché

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Hilarant, drôle et charmant !, 17 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Will et Will (Broché)
Récit acidulé, dont les points de vus alternent entre les deux Will Grayson, Will & Will est une histoire sur le thème de la tolérance et de l'amour. Du haut de leurs seize ans, les deux Will semblent déjà désabusés. Ils ont tendance à se réfugier derrière un cynisme de facade dès qu'il s'agit d'autrui. L'amour et leurs réflexions à ce sujet sont parfois extrêmement fines, ou parfois extrêmement drôles. Les personnages sont plein d'humour, tant et si bien qu'on devine sans peine que les deux auteurs, David Levithan & John Green, partagent la même complicité que leurs personnages dans la vraie vie (comme nous le laisse imaginer la partie remerciement, à la fin du roman). En compagnie des deux Will Grayson, on ne s'ennuie pas une seule seconde.

Mais plus encore que d'histoires sentimentales, Will & Will parle de l'amour au sens large, d'ados en quête d'identité, dans un monde qu'ils ne comprennent pas et qui ne les comprend pas. Les relations entre les personnages sont complexes mais relativement authentiques, même si, entre nous, le personnage de Tiny Cooper m'a semblé terriblement caricatural... mais ce n'est pas pour autant qu'il n'en reste pas attachant : Tiny Cooper, c'est un peu une allégorie bizarre de l'amour, une sorte de Cupidon obèse, gay, qui joue au football américain (si si) Autre ombre de cette merveilleuse lecture : la fin. Très jolie en soi, certes, elle ne m'a pas totalement convaincue, pour ne pas dire qu'elle laisse un sentiment d'inachevé, dans les dernières lignes.

On passe néanmoins un agréable moment en compagnie des deux Will. Ode à l'amour et à l'amitié, à la tolérance et à l'exubérance, Will & Will est donc une lecture dynamique dans laquelle on se laisse entraîner sans peine. On rit énormément, mais on réfléchit aussi beaucoup, au contact des personnages créés par les deux auteurs : et si, nous aussi, on faisait semblant d'être blasés par l'amour alors qu'au fond, il suffit juste d'y croire un peu pour que ça marche ?


Akuma to love song Vol.1
Akuma to love song Vol.1
par TÔMORI Miyoshi
Edition : Broché
Prix : EUR 6,85

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Lecture sympathique, 14 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Akuma to love song Vol.1 (Broché)
Rappelant Hana Yori Dango ou encore Peach Girl, avec ses brimades entre lycéens jaloux et ses beaux garçons prêts à soutenir une héroïne incomprise, Akuma to Love Song est une série atypique et agréable.

Akuma to Love Song marque autant par ses graphismes que par le caractère hors-norme de son héroïne. D'apparence froide et hautaine, Maria Kawai, ne mâche pas ses mots et peine à être vue sous un jour positif. Comme les camarades de lycée de Maria, on a d'abord du mal à cerner la jeune fille, si bien qu'on en vient parfois à se demander si la mangaka ne sombre pas dans la caricature. Pourtant, derrière ce flegme apparent se cache quelqu'un qui ne demande qu'à être aimé. Maria, malgré ses efforts, reste maladroite dans ses relations avec autrui. C'est un personnage attachant et parfois comique à cause de son trop grand sérieux.

Quant aux graphismes, on tombe sous leur charme dès le premier coup d'aeil. Avec des traits très shôjos, les dessins de Miyoshi Tomori donnent d'emblée envy de découvrir les personnages d'Akuma to Love Song. Charismatiques et attendrissants par leurs expressions, les personnages possèdent un design accrocheur qui va de paire avec leur personnalité respective.

Drôle sans être totalement déjanté, Akuma to Love Song est donc un shôjo plutôt sympathique à lire. L'héroïne de Miyoshi Tomori marquera les esprits... On regrettera cependant un fil conducteur plutôt flou et une intrigue dont on a encore du mal à cerner les enjeux, après deux volumes. Affaire à suivre, donc !


GTO Shônan 14 Days, tome 01
GTO Shônan 14 Days, tome 01
par FUJISAWA Tôru / FUJISAWA Tohru
Edition : Broché
Prix : EUR 6,95

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le retour tant attendu du professeur-loubard !, 10 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : GTO Shônan 14 Days, tome 01 (Broché)
Après plusieurs années d'absence, Onizuka, personnage culte de Tôru Fujisawa, fait son retour en France dans une toute nouvelle série : GTO : Shonan 14 Days !

Huit ans après la fin de GTO, et après quelques essais de mangas au ton plus adulte mais peu concluants, Tôru Fujisawa revient donc enfin à son personnage phare dans une toute nouvelle histoire, et c'est pour notre plus grand bonheur !

Pour ceux d'entre vous qui ont déjà lu GTO, souvenez-vous : à la fin du tome 19, après s'être fait tirer dessus, Onizuka se retrouve à l'hôpital, dont il s'enfuit pour de mystérieuses raisons. Au début du tome 20, on retrouve celui-ci en pleine forme. Personne ne sait ce qu'il a fait de ces deux semaines d'absences et le mangaka semble enfin prêt à nous donner la réponse !

Vous l'aurez donc compris, GTO : Shonan 14 Days n'est pas une suite à proprement parler de GTO, mais plutôt un chapitre supplémentaire qui s'y imbrique. On y suit les aventures d'Onizuka avec la même passion que pour la série d'origine. Ici, la recette change un peu car c'est dans un centre pour adolescents à problème que va se retrouver le professeur, et non plus dans un établissement scolaire. Onizuka va vivre sous le même toit que ces adolescents qui n'ont plus confiance en les adultes, pour tenter de les aider. Mais autant vous dire que ceux-ci vont accueillir ce professeur pas comme les autres avec méfiance, voire une certaine hostilité.

Avec ce nouveau manga, Tôru Fujisawa continue de dénoncer avec humour la façon dont la société nippone échoue à résoudre les problèmes de sa jeunesse. Après avoir critiqué son système scolaire dans GTO, il semble désormais décidé à traiter du problème des relations familiales conflictuelles. Et si le mangaka renouvelle légèrement par ce biais la recette qui avait fait le succès de GTO, espérons cependant qu'il ne sombre pas dans la facilité en se contentant de reprendre des situations trop similaires. Pour le moment, Tôru Fujisawa parvient à nous proposer un scénario agréable et relativement original, mais reste à voir comment il évoluera sur les tomes à venir...

GTO : Shonan 14 Days est donc une « suite » réussie, qui ravira les fans de la première heure. Onizuka reste fidèle à lui-même : toujours aussi déjanté et attachant, et il est bon de le retrouver pour de nouvelles aventures toujours aussi hilarantes ! Et même si ce manga peut se lire sans avoir lu les aventures précédentes d'Onizuka, il vaut mieux avoir au moins lu GTO en premier lieu, pour apprécier pleinement cette "suite".


Bride Stories Vol.2
Bride Stories Vol.2
par MORI Kaoru
Edition : Broché
Prix : EUR 7,65

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une histoire touchante et sincère, 9 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bride Stories Vol.2 (Broché)
Mêlant action et contemplation, le deuxième tome de Bride Stories est un tome en dyptique. Si on en apprend toujours plus sur les coutumes des nomades et leur mode de vie, basé sur une grande solidarité, l'action est au rendez-vous dans ce second tome. En effet, la famille d'Amir semble plus que jamais décidée à récupérer la jeune fille, ce à quoi le clan de Karluk est fermement opposé.

Dans la continuité du premier tome, Kaoru Mori reste fidèle aux petites histoires contemplatives qui faisaient son charme : on s'extasie notamment sur quelques broderies, ou sur la fabrication du pain. Le temps d'une lecture, on ne peut qu'être emporté par la poésie de l'univers de Bride Stories. Les graphismes, toujours aussi soignés et agréables, accompagnent une histoire touchante et sincère.

Bien que préférant se centrer sur la vie quotidienne des clans, qu'elle sait dépeindre avec talent, la mangaka insuffle progressivement à son histoire une trame narrative, certes ténue, mais bien présente. Kaoru Mori choisit de délaisser progressivement Amir et Karluk afin de développer ses personnages secondaires, sans doute pour faire découvrir à ses lecteurs d'autres facettes de l'Asie Centrale. L'explorateur britannique sera d'ailleurs la figure centrale du troisième tome.


Les chemins de poussière, I : Saba, Ange de la Mort
Les chemins de poussière, I : Saba, Ange de la Mort
par Moira Young
Edition : Broché
Prix : EUR 16,25

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 « Ecoutez le récit captivant de Saba... », 7 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chemins de poussière, I : Saba, Ange de la Mort (Broché)
Saba, Ange de la Mort n'est pas un récit à lire en silence, il est plutôt de ceux qui se vivent à travers la voix de son héroïne, qui nous conte ses aventures. Quand l'oralité prend le dessus sur l'écrit, les mots ronronnent à nos oreilles.

Le style qu'emploie Moira Young est déstabilisant et particulier. Il n'est pas sans rappeler La Voix du Couteau de Patrick Ness : mots inventés, déformés, pas de tirets pour délimiter les parties dialogues du récit, suppression du "ne" de négation... Il vous faudra un temps d'adaptation avant de vraiment pouvoir vous plonger au caeur de l'histoire. Et si l'écriture semble parfois bancale, on comprend bien vite que le style de Moira Young est voulu et maitrisé : en choisissant une écriture proche de l'oral, l'auteure donne à son récit toute la force brute du vécu et laisse place à davantage d'intensité et de sincérité, aussi bien dans l'action que dans les sentiments.

Les personnages, quant à eux, sont intéressants : Saba, le personnage principal, est une héroïne comme on les aime, forte et volontaire. Elle va sans cesse de l'avant et rappelle la Katniss Everdeen des Hunger Games. Les personnages secondaires ne sont pas en reste : à la fois excentrique et attachant, vous serez obligés de craquer pour Jack, le voleur, son humour et son sourire de voyou, ou encore pour Emmi, cette petite saeur agaçante, fragile mais tout aussi volontaire que Saba. L'évolution des relations entre les deux saeurs sont d'ailleurs au caeur des Chemins de Poussières et saura en émouvoir plus d'un.

A mi-chemin entre Hunger Games pour la combativité de son héroïne et la Voix du Couteau pour le style littéraire adopté, le premier roman de Moira Young est un récit captivant qui saura combler les amateurs d'aventures. En compagnie de Saba, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Malgré un style particulier qui pourrait en rebuter plus d'un, Saba, Ange de la Mort a donc vite fait de nous entraîner au caeur des périples les plus fous, et de nous faire oublier l'étrangeté du style qu'a adopté Moira Young pour son premier roman.


L'héritage Jenna Fox
L'héritage Jenna Fox
par Mary E. Pearson
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 quand des robots peuvent se montrer plus humains que les êtres humains eux-mêmes..., 4 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'héritage Jenna Fox (Broché)
Après Jenna Fox pour toujours, Mary E. Pearson revient avec L'héritage Jenna Fox, une suite originale et rafraîchissante. Non seulement, les personnages principaux ne sont plus les mêmes, mais l'époque change également, donnant au livre un ton très différent de celui du premier tome.

Roman d'anticipation, roman initiatique, roman émouvant, captivant, drôle, tendre et sérieux à la fois, L'héritage Jenna Fox est avant tout un roman qui se laisse dévorer sans compter. Bien que se déroulant dans le futur, son intrigue est plus que jamais d'actualité.

Le voyage de Kara et Locke m'a littéralement bouleversée : en suivant leurs aventures, j'ai vibré avec eux. L'Héritage Jenna Fox peut alors s'apparenter à un roman picaresque, autrement dit un roman initiatique dans lequel, à travers leurs voyages, les héros gagnent en expérience et en maturité. Mais L'héritage Jenna Fox s'apparente aussi à un roman d'anticipation. Soulevant des questions d'ordre éthique, l'auteure laisse ainsi place à une réflexion d'actualité sur l'avancée technologique et les progrès médicaux : jusqu'où la science doit-elle aller, pour sauver des vies humaines ? Les robots ont-ils une âme ? sont-ils bornés à rester au service des humains ?

J'avais déjà beaucoup aimé Jenna Fox pour toujours mais c'est sans comparaison avec L'héritage Jenna Fox, qui a été un véritable coup de caeur pour moi.
Ici, c'est Locke qui nous raconte son histoire, mêlant son passé à son présent. Son récit est prenant, criant de sincérité. Machines ou êtres de chair et de sang, les personnages de Mary E. Pearson sont terriblement humains. Sans s'en rendre compte, on s'attache à eux. Je pense notamment à Kara et Dot, deux personnages féminins qui m'ont particulièrement ému.

L'héritage Jenna Fox est donc une de ces lectures à la fois belles et profondes qui vous accompagnent pour un long moment encore. Une fois la dernière page tournée, on ressort de ce livre avec énormément de sentiments, de joie, mais aussi de tristesse, et on regrette de déjà devoir quitter ces personnages qu'on a appris à aimer. Aussi, j'espère de tout caeur qu'une suite sera écrite. Même si j'ignore sur quoi elle pourrait encore porter, je fais confiance à Mary E. Pearson pour nous écrire d'autres romans tout aussi touchants et atypiques que celui-ci !


Passeuse de rêves
Passeuse de rêves
par Lois Lowry
Edition : Broché
Prix : EUR 8,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sweet Dreams are made of this !, 2 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Passeuse de rêves (Broché)
Mignon tout plein, Passeuse de rêves est un livre que je conseille de lire entre deux dystopies. Ayant pour sujet la puissance bienfaitrice de l'imagination, ce roman est idéal pour se changer les idées. Il vous chargera de bonne humeur pour la journée. L'univers dans lequel Lois Lowry plonge ses lecteurs ne pourra que les enchanter. A la fois familier et fabuleux, il est à découvrir par soi-même : ce n'est pas tant l'histoire qui importe, mais plutôt la façon dont elle nous est contée, de points de vue diffèrents.

C'est un joli conte que nous livre l'auteur, peuplé de personnages irrésistibles qui rappelleront, par certains aspects, ceux de La rivière à l'envers de Jean Claude Mourlevat. Lois Lowry confère aux protagonistes de son conte un caractère magique : Petite est adorable, et John aussi, à sa manière, en masquant un côté très sensible derrière la violence de ses paroles.

Passeuse de rêve est donc un livre qui se lit très vite, une belle histoire toute en intériorité, qui donne envy de s'endormir pour faire de jolis rêves et qui éveille ses lecteurs à une perception nouvelle de ses rêves.


Bus passe (un)
Bus passe (un)
par SAHARA Mizu
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A la croisée des chemins, 29 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bus passe (un) (Broché)
C'est bien connu, les transports en communs sont des lieux propices aux rencontres et à la rêverie éveillée : chaque jour, les bus suivent leurs routes et donnent parfois naissance à de belles histoires... C'est ce que nous démontre Mizu Sahara dans Un bus passe, un one-shot où la poésie des dessins se mêle à celle des mots.

Recueil d'histoires (très) courtes et (très) tendre, ce manga ravira les amateurs de romances toutes douces. Une promesse échangée sous les cerisiers en fleurs, des avions capables d'exaucer les vaeux... Un bus passe est un véritable condensé d'émotions. Le ton est léger, mélancolique, parfois teinté d'amertume, ou à l'opposé, terriblement joyeux : la mangaka nous fait voyager d'histoires en histoires, dans des univers très diffèrents les uns des autres, tant et si bien que chaque chapitre est une mini découverte en soi.

On en retiendra notamment « Le chemin de Dudley » et ses superbes dessins à l'aquarelle, sorte de Roméo & Juliette fantasy, mais aussi, sur un ton beaucoup plus comique, « Le voleur de lunettes », l'histoire de deux adolescents épris l'un de l'autre mais incapables de s'avouer leurs sentiments.

Vous l'aurez donc compris, Un bus passe est un shôjo contemplatif : dans les tons pastel, les illustrations possèdent un charme indéniable, propice au rêve. On ne peut qu'être subjugué devant la finesse des graphismes, sur lesquels tout se joue. L'expression d'un visage, ou un regard échangé peut en dire beaucoup. Mention spéciale pour l'éditeur, Kaze manga, qui a fait une édition soignée de ce volume unique, avec sa couverture en papier granulé et le choix de garder les pages couleurs de certaines illustrations.


1. Chroniques de la fin du monde
1. Chroniques de la fin du monde
par Susan Beth PFEFFER
Edition : Broché
Prix : EUR 17,75

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une bonne surprise !, 29 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1. Chroniques de la fin du monde (Broché)
Coupures d'électricité à répétition, raz-de-marée, tremblements de terre... voilà le scénario catastrophe (tout à fait plausible !) que propose Susan Beth Pfeffer, dans ses Chroniques de la fin du monde.

Ce premier tome se centre sur le personnage de Miranda. Comme dans un vrai journal intime, l'héroïne nous raconte son quotidien et ses préoccupations d'adolescentes sont bien présentes : ses disputes de famille, ce qu'elle aime, ce qu'elle déteste, ses peurs et ses joies... mais progressivement, son quotidien se retrouve bouleversé par le rapprochement de la Lune.

Chroniques de la fin du monde, en vu de son sujet, aurait pu être un récit terriblement noir et oppressant. La mort, la maladie et la faim tiennent une part importante dans ce roman. Pourtant, grâce au procédé du journal intime, la narration reste légère et cocasse, authentique.

C'est plutôt le quotidien de Miranda, ses relations familiales et leur désir de survivre qui sont au caeur du roman. Parfois, on rit des petites anecdotes que l'héroïne nous conte, d'autres fois, on s'insurge devant son égoïsme. Elle nous donne même faim, avec son obsession pour la nourriture... Tout tourne autour d'elle et de sa famille qui tentent de survivre, en se coupant du monde et en vivant replié sur eux-mêmes. Les personnages sont d'ailleurs plutôt attachants. Ne vous attendez pas à des courses poursuites effrénées, ou à des immeubles qui s'effondrent.

Chronique de la fin du monde est donc une très bonne surprise. Alors que l'emploi du procédé du journal intime aurait pu vite devenir lassant et répétitif, l'ensemble reste agréable à lire. Ce livre nous apprend à apprécier les petits riens de la vie : un carré de chocolat qui fond sous la langue, une douche bien chaude, ou encore les rayons du soleil et le ciel bleu.

Espérons, après un premier tome plutôt axé sur la survie passive, un second tome tout de même un peu plus dynamique. Celui-ci sortira en septembre, et sera d'un tout autre point de vue, celui d'Alex, un garçon qui vivait dans une grande ville, lors du rapprochement de la lune.


1000 vents 1000 violoncelles
1000 vents 1000 violoncelles
par ISE Hideko
Edition : Album
Prix : EUR 14,50

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jouer pour une bonne cause, jouer en pensant à quelqu'un..., 29 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1000 vents 1000 violoncelles (Album)
1000 Vents, 1000 Violoncelles, c'est une histoire de passion et de reconstruction, à travers la musique : l'histoire de deux enfants et d'un vieux monsieur qui se retrouvent chaque après-midi dans un parc autour d'une passion commune, le violoncelle, afin de préparer un concert de solidarité destiné à recueillir des fonds pour reconstruire la ville de Kôbe, suite au tremblement de terre de 1995.

A mi chemin entre l'aquarelle et le croquis, ces dessins emplis de douceur ne vous laisseront pas indifférents. Composés de touches de couleurs et de lignes noires, ils invitent au rêve et à l'espoir, en s'associant à un texte sobre, dont la poésie teinte à nos oreilles.

Avec un thème rarement abordé dans la littérature jeunesse, 1000 Vents, 1000 Violoncelles est un ouvrage qui s'inspire de faits réels. En effet, Hideko Ise est elle-même violoncelliste. Profondément bouleversée par les évènements qui se sont déroulés à Kôbe, elle a participé à un concert de soutien, comme ses personnages. Elle maîtrise donc son sujet. 1000 Vents possède une force cachée, qui emporte ses lecteurs dans son univers, qui les pousse à s'engager pour ce qui les touche mais aussi pour ceux que nous aimons.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10