Profil de Amadis > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Amadis
Classement des meilleurs critiques: 2.283
Votes utiles : 340

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Amadis

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Chloé and the dark light
Chloé and the dark light
par Nicoloff
Edition : Broché
Prix : EUR 19,99

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Des aventures très rock !, 27 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chloé and the dark light (Broché)
Vous aimez les livres dont vous êtes le héros ? La musique, l'humour et les mystères à résoudre ? Dans ce cas, Chloé & the Dark Light est fait pour vous !

« Il y a des moments dans la vie qu'on ne veut jamais oublier »

Patienter toute la journée devant une salle de concert assis sur le bitume pour avoir la meilleure place possible dans la fosse, rêver d'échanger quelques mots avec vos idoles et écouter en boucle leurs chansons sans se lasser... Si vous aussi, vous connaissez ces sensations, alors, vous vous reconnaîtrez forcement en Chloé, et les expériences qu'elle vivra vous feront rêver.

Il est très facile de s'identifier à l'héroïne car celle-ci possède un humour détonnant, et une façon de conter ses aventures qui fait qu'on est tout de suite entraîné dans l'intrigue. On a donc vite fait de s'attacher aux autres personnages principaux : Emma, la meilleure amie de Chloé, est une véritable tornade humaine qui vit sa vie à cent à l'heure. Quant aux membres des Dark Light, ils ne sont pas en reste : entre le charismatique Adrien, le mystérieux Erick, Jorg, au sourire ravageur et enfin, Philippe et sa douceur légendaire, les caeurs de midinette balanceront... Les dessins de Bory n'y sont d'ailleurs pas étrangers car ils aident le lecteur à mieux baver sur les Dark Light apprécier les personnages (si, si) De toute beauté, les illustrations ne sont hélas que trop rare.

Original pour un roman, le côté interactif du Snoopbook reste plaisant bien qu'un peu succinct. Ajouter des indices pour dénicher le responsable des lettres de menaces est un concept plutôt sympa car cette forme, ludique, permet d'impliquer ses lecteurs dans l'histoire. On fait alors tout pour découvrir le coupable nous aussi (et avant Chloé, si possible). On se prend facilement au jeu et on doute... Même si entre nous, le final n'est pas plus original que ça.

Bien écrit et amusant, ce roman se lit vite et fait beaucoup rire : un groupe à succès rempli de beaux garçons, des groupies, des secrets, une multitude de suspects... La recette n'est plus à tester pour se valoir ! Seul petit bémol pour ceux qui s'attendent à lire une véritable enquête policière : le journal de Chloé est nettement plus axé "témoignage de tournée vu par une adolescente" que "enquête sérieuse", même si on plonge sans problème dans ce monde de la musique et du show-business, où tout n'est pas toujours tout rose. Cette enquête sur fond de musique, Chloé & the Dark Light, reste donc un bon divertissement qui ravira les fans de lecture... et de rock !


Treize petites enveloppes bleues
Treize petites enveloppes bleues
par Maureen Johnson
Edition : Broché
Prix : EUR 13,50

3.0 étoiles sur 5 Un voyage à lui tout seul !, 12 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Treize petites enveloppes bleues (Broché)
Vous qui êtes actuellement sur le chemin des vacances, ou qui travaillez malgré l'été mais qui souhaitez vous évader au gré d'une lecture, Treize Petites Enveloppes Bleues est fait pour vous.

Il rappellera à certains leurs propres voyages, par le biais de petits clins d'aeil qui rendent les lieux réalistes. Pour d'autres, il leur fera découvrir les plus célèbres villes d'Europe. On retrouve d'abord Londres avec plaisir : Londres et ses bus fous, Covent Garden, puis Rome et ses italiens qui roulent en vespa... Enfin, on n'échappe pas non plus à quelques clichés plus ou moins vrais, mais pour ce type de livre, c'était plutôt prévisible : toutes les villes ont leur lot de stéréotypes. De plus, on retrouve une certaine obsession pour l'alcool. Et oui, on boit tous de la liqueur quand on habite à Paris, c'est bien connu... et du vin en Italie, parce que "c'est ça, l'Italie !". Mais quand on est auteur et qu'on ne vit pas en Europe, c'est le genre d'idées reçues qui sont inévitables.

Les situations sont, quant à elles, essentiellement légères, cocasses, parfois rocambolesques. Tout est trop facile, avec parfois des coïncidences troublantes, mais qui, par miracle, arrangent bien le fil de l'intrigue. Mais si vous arrivez à passer outre ces petits détails, alors, votre lecture n'en sera que plus agréable : suivre les lettres d'une tante décédée qui vous envoie en Europe sans carte bancaire ou téléphone portable est certes, une idée totalement fantasque, mais on est tenté d'y croire le temps de cette lecture, et c'est ça qui fait la beauté de la chose.

Ne vous attendez donc pas, en commençant ce livre, à un 13 Raisons de Jay Asher, ou au PS : I love You de Cecelia Ahern. On est loin d'atteindre un tel niveau de réflexion avec Treize Petites Enveloppes Bleues. Le thème du deuil, par exemple, bien que présent, n'en reste pas moins survolé, comme s'il s'agissait d'un prétexte pour faire débuter le voyage de Ginny. La construction d'une identité, l'affirmation progressive de soi à travers un voyage initiatique, voilà ce sur quoi Maureen Johnson souhaite avant tout mettre l'accent par le biais de son livre. Ginny est une héroïne à laquelle les plus jeunes lectrices pourront facilement s'identifier, quant à Peg, on s'attache rapidement à cette tante fantasque, à la présence tellement forte, qu'elle nous parait encore bien vivante.

Vous l'aurez donc compris, Treize Petites Enveloppes Bleues est avant tout une lecture qui se veut légère et agréable, pas un carnet de route pour touristes.

Treize Petites Enveloppes, c'est un voyage à lui tout seul : on fait des rencontres incongrues, il arrive plein de choses plus ou moins folles, et bien sûr, on tombe amoureuse. Une lecture de vacances, en somme, à lire sur la plage ou à la terrasse ensoleillée d'un café, avec ses lunettes de soleil sur le bout du nez, bien entendu.


Black Rose Alice Vol.5
Black Rose Alice Vol.5
par Setona Mizushiro
Edition : Poche
Prix : EUR 6,79

5.0 étoiles sur 5 à vous couper le souffle !, 12 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Rose Alice Vol.5 (Poche)
Un tome toujours aussi réussi pour Mizushiro Setona. Ce cinquième volume de Black Rose Alice se lit d'une seule traite, tant il est passionnant. Après avoir basé un tome entier sur le personnage de Dimitri, les jumeaux prennent à leur tour de l'importance et commencent à se démarquer. On devine qu'ils seront sous les feux de la rampe dans les chapitres à venir, car ils semblent cacher un lourd passé qu'on a hâte de découvrir !

Les rebondissements sont toujours au rendez-vous. Mention spéciale pour Koya. Le lycéen dont Alice était amoureuse quand elle était humaine nous revient plus adulte et plus "dangereux" que jamais. Dimitri, quant à lui, est charismatique au possible. Mizushiro Setona sait une fois de plus surprendre son lecteur et rendre son manga vraiment unique.

Par contre, l'attente risque d'être longue (très, très, très longue) dans la mesure où le sixième tome de Black Rose Alice n'est même pas encore sorti au Japon. Armons-nous donc de patience car il ne fait aucun doute qu'au final, celle-ci sera toujours récompensée...


Wings of freedom T01
Wings of freedom T01
par Kozue Chiba
Edition : Broché
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une lecture mitigée..., 3 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wings of freedom T01 (Broché)
Un garçon, une fille, un rêve commun, un amour naissant... rien de bien original au pays des shôjos. Mais dans Wings of Freedom, c'est l'amour de la musique qui prime avant tout, allant même jusqu'à éclipser les rapprochements romantiques plein de maladresses entre Shio et Takagi.

Maladresse, c'est d'ailleurs le mot qui pourrait s'appliquer au développement de ce premier tome : à peine amis, nos deux héros partent déjà sur Tokyo pour présenter leur projet professionnel commun ! Cette rapidité est à la fois un point positif, puisqu'on ne s'ennuie jamais, tant les rebondissements de situation s'enchainent, mais peut aussi être un handicap dans la mesure où cela donne un côté très artificiel à l'histoire, et à l'amitié qui lie Takagi à Shio.

Mignon, sans être trop fleur bleu, le premier tome de Wings of Freedom s'annonçait intéressant. Pourtant, malgré un résumé potentiellement intéressant, on ressort de ce premier tome avec une impression plutôt mitigée. Peut-être la mangaka aurait-elle mieux fait de développer son intrigue, en prenant le temps de dépeindre les sentiments progressifs de ses héros plutôt que de les survoler.

L'héroïne, à ses heures, fait d'ailleurs preuve d'un égoïsme et d'une naïveté effarante, mais si on sait passer outre (et parfois, il faut vraiment se forcer...) Wings of Freedom reste agréable à lire. Ce manga se démarque des autres shôjos par ses graphismes. Très doux, ils apportent tout de suite un sentiment de sérénité : l'histoire est portée par des dessins délicats, qui communiquent sans peine aux lecteurs les émotions qu'éprouvent les personnages.

Bien qu'il s'agisse d'une série courte, ce premier tome de Wings of Freedom est donc un manga en demi-teinte. Original par les chemins qu'empruntent parfois l'intrigue, l'ensemble donne pourtant un arrière goût d'inachevé.

J'attends donc de lire le prochain tome pour me faire une idée plus concrète de Wings of Freedom, un tome qui s'annonce déjà très intéressant puisqu'on quitte nos deux héros dans l'incertitude la plus totale quant à la tournure que prendra leur carrière... La mangaka ne sombre pas dans la facilité niveau scénario et c'est tant mieux !


Berry Dynamite T01
Berry Dynamite T01
par Eléonore Cribelier
Edition : Broché
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Shôjo acidulé pour rockeuses au caeur tendre !, 25 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berry Dynamite T01 (Broché)
Après Lovely Complex et Courage Nako!, les éditions Akata-Delcourt sortent Berry Dynamite, le nouveau manga de Nakahara Aya : un shôjo bourré d'humour et de bonne humeur !

Aya Nakahara aime décidemment beaucoup la musique, puisque ce thème était déjà présent dans ses aeuvres précédemment éditées en France. Aujourd'hui, il semblerait que la mangaka décide de faire passer au premier plan cette passion, dans un manga centré sur le monde de la musique, plus particulièrement celui de la pop japonaise et des Idoles.

Les Idoles sont des groupes de musique formés exclusivement de filles, toutes plus mignonnes les unes que les autres. Vouées à un succès généralement éphémères, elles réalisent des chorégraphies, en chantant, le tout auréolé d'un style très « Kawaï ». Et oui, il faut assumer...

Berry Dynamite, c'est un ouragan de fraîcheur, un shôjo qui ne se prend pas au sérieux, mais qui prône des valeurs telles que l'amitié, l'entraide, mais aussi la persévérance quand il s'agit de réaliser ses rêves.

Jouant sur le côté superficiel et ridicule (n'ayons pas peur des mots) qu'on attribue généralement aux Idoles, Nakahara réussit à rendre ses personnages principaux drôles et attachants.

Des scènes incongrues, voir totalement déjantées sont au rendez-vous. Aya Nakahara est de ces mangakas capables de vous faire rire du début à la fin, tant par ses dessins que par les personnages excentriques qu'elle parvient à créer : soit ils ne se prennent pas au sérieux, soit, justement, ils le sont tellement qu'ils en deviennent drôle. Et oui, quand on évolue dans un monde décalé, il n'est pas bon d'être sain d'esprit !

Niveau graphisme, les dessins sont agréables à regarder. On notera l'expressivité accrue des visages, ainsi que les vêtements, toujours à la pointe de la mode nippone. Le dessin, au même titre que le scénario, est un vecteur d'humour. Par exemple, les personnages grimacent dès qu'ils en ont l'occasion.

On ne demandera donc pas à Berry Dynamite d'être LE shôjo de l'année mais ce premier tome est un pari réussi pour la mangaka : à la fois drôle et mignon tout plein. Aya Nakahara manie l'auto-dérision sans sombrer pour autant dans la caricature ou dans le niais. Parfait pour l'été, on passe donc un moment agréable en compagnie des Star Berry, en se laissant facilement divertir par ce duo de choc, qui rappellera à certains les héroïnes déjantées du film Kamikaze Girls.

A noter que Berry Dynamite ne se compose que de trois tomes, une série courte, donc. Raison de plus pour vous laisser tenter !


Black Rose Alice Vol.4
Black Rose Alice Vol.4
par Setona Mizushiro
Edition : Broché
Prix : EUR 6,79

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Vivement la suite !, 5 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Rose Alice Vol.4 (Broché)
Malgré la disparition de Léo, la vie continue au sein du nid de Vampire dont Alice est la reine. Un jour, celle-ci découvre le journal intime d'une jeune fille qui semble avoir connu Dimitri quand il n'était encore qu'un jeune Vampire.

Passé et présent se mêlent et se confondent, dans ce cinquième tome de Black Rose Alice où les visages du passé resurgissent brusquement, pour le meilleur comme pour le pire... Mizushiro Setona, montre qu'elle n'a rien laissé au hasard : c'est en relisant les tomes d'une traite qu'on se rend compte que le moindre petit détail a son importance.

On en apprend davantage sur Dimitri, et de façon plus générale, sur les Vampires et leurs façons de se reproduire. Comme Alice, le lecteur dévore les pages du journal intime, curieux d'en savoir plus. Ce procédé n'est pas sans rappeler Dracula de Bram Stocker. C'est toujours aussi prenant, captivant même : impossible de lâcher le manga avant la fin, qui laisse d'ailleurs présager un cinquième tome riche en rebondissement.


Black Rose Alice Vol.3
Black Rose Alice Vol.3
par Zoé Sofer
Edition : Poche
Prix : EUR 6,79

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un régal !, 5 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black Rose Alice Vol.3 (Poche)
Azusa, désormais appelée Alice, continue d'observer ses quatre prétendants. Apprenant peu à peu à mieux les connaître, elle se rapproche beaucoup de Léo... mais celui-ci semble sur le point de voir sa vie s'achever. Le temps presse. Alice aurait-elle enfin trouvé le Vampire à qui donner un héritier ?

Mizushiro Setona pose ici une réflexion sur l'Amour. Fini la présentation des personnages et de l'univers, l'intrigue débute bel et bien. Ce tome vous bouleversera, tant il est riche en émotion et en tension dramatique. Setona, dans ce troisième tome, prouve une fois de plus toute l'étendue de son talent, aussi bien dans les dessins que dans l'élaboration d'un scénario prenant et criant de sincérité.


Arcane de l'aube (l') Vol.2
Arcane de l'aube (l') Vol.2
par Rei Toma
Edition : Poche
Prix : EUR 6,79

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un récit prenant !, 20 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Arcane de l'aube (l') Vol.2 (Poche)
Alors que Caesar et Nakaba apprennent peu à peu à se connaître et s'apprécier l'un l'autre, Nakaba est prise de dilemme : doit-elle étouffer ses sentiments naissants pour le beau Caesar ou rester loyale à sa patrie et continuer de haïr son ennemi coûte que coûte ?

Dans ce deuxième tome de L'Arcane de l'Aube, tentatives d'assassinat et prédictions funestes sont au rendez-vous : alors que les complots continuent dans l'ombre, les caractères des différents protagonistes s'affirment et se révèlent. Le lecteur est entrainé dans un univers complexe et devine les rouages de la fatalité, qui se mettent lentement en marche. On pressent que dans l'ombre de nos héros se profile une bien obscure tragédie.

L'humour reste pourtant bien présent, et donne au récit toute sa dynamique. Les dessins, quant à eux, sont toujours aussi beaux. Par leur sobriété, ils transmettent les sentiments complexes qui assaillent les protagonistes, et subliment ainsi leurs sentiments.

Oscillant toujours entre tragédie et comédie, le second tome de L'Arcane de l'Aube est donc aussi bon que le précédent. Vivement la suite !


Fais un voeu : Tome 1
Fais un voeu : Tome 1
par Alexandra Bullen
Edition : Broché
Prix : EUR 15,20

4.0 étoiles sur 5 Et si votre vie prenait la tournure d'un conte de fée ?, 18 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fais un voeu : Tome 1 (Broché)
Depuis le décès de sa saeur jumelle, Violette, rien n'est plus pareil pour Olivia. Désirant prendre un nouveau départ, les parents de cette dernière décident de partir pour San Francisco.

Alors qu'elle désire faire retoucher une robe de sa saeur pour la porter lors d'une soirée, Olivia entre chez une bien étrange couturière, qui, au lieu de réparer la robe de Violette, lui donne trois modèles totalement différents, trois robes magiques qui permettent chacune d'exaucer un vaeu. Le premier vaeu d'Olivia est de revoir sa saeur... mais qu'en sera-t-il des autres ? Car quand vous avez la possibilité d'avoir trois souhaits (pas un de plus) il faut savoir ce que l'on désire vraiment...

Très sincèrement, ne vous fiez pas à la quatrième de couverture. Le résumé n'y est pas mensonger mais il laissait présager une part d'ombre dans le passé de la saeur jumelle d'Olivia, alors qu'en fait pas du tout XD

Pourtant, Fais un vaeu est loin d'être un roman inintéressant. Véritable conte de fées moderne, le premier roman d'Alexandra Bullen est d'abord un livre qui se veut touchant. Ici, l'élément fantastique n'est que prétexte à un récit sur la reconstruction de soi, après le décès d'un proche : la famille d'Olivia a du mal à se remettre de la perte de Violette, à aller de l'avant, et l'aide d'une bonne fée ne sera pas de refus.

Les personnages sont attachants, ils manquent juste parfois de relief, d'un petit plus qui les rendrait plus plausibles. Je pense notamment à Soren, un garçon si adorable, si gentil, si serviable qu'il en devient presque une belle coquille vide. Violette, quant à elle, est une véritable bouffée de fraîcheur. Bien que sous forme de fantôme, elle croque la mort à pleine dent. Imitant Olivia, le lecteur ne peut qu'aimer cette saeur exubérante et désinvolte : même si la narration est à la troisième personne, on s'identifie assez facilement à l'héroïne.

Aussi, malgré un début laborieux où il vous faudra compter une centaine de pages avant de rentrer totalement dans l'histoire, la fin de Fais un voeu se lit d'une traite, tant elle est émouvante et prenante. La morale qui se dégage de ce conte de fée moderne est pleine de subtilité et on en vient à regretter qu'il faille attendre si longtemps avant que l'histoire ne gagne en relief. Fais un vaeu n'est donc peut être pas le roman de l'année, mais, en passant outre les quelques petites maladresses d'un premier roman tendre et distrayant, la magie finit par opérer.

Enfin, bien que présenté comme le premier tome d'une série, ce roman est une lecture qui peut se suffire à elle-même, car le second tome intitulé Wishful Thinking reprendra le même principe des robes qui exaucent les souhaits, mais avec une toute nouvelle héroïne. En espérant qu'en renouvelant cette recette, le résultat n'en devienne que meilleur !


Bride Stories, Tome 1 - FAUVE D'ANGOULEME 2012 - PRIX INTERGENERATIONS
Bride Stories, Tome 1 - FAUVE D'ANGOULEME 2012 - PRIX INTERGENERATIONS
par Kaoru Mori
Edition : Broché
Prix : EUR 7,65

13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un manga d'exception !, 13 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bride Stories, Tome 1 - FAUVE D'ANGOULEME 2012 - PRIX INTERGENERATIONS (Broché)
Si Kaoru Mori, dans Emma, retraçait la vie quotidienne d'une bonne dans le Londres Victorien, ici, bien que l'époque reste la même, le cadre change radicalement : Bride Stories dépeint le quotidien d'un clan nomade en Asie Centrale, et qui dit Asie Centrale, dit grands espaces, yourtes, folklore et traditions.

La trame principale de l'histoire (le mariage d'Amir & Karluk) n'est que prétexte à dépeindre les petits riens qui rythment la vie quotidienne de la jeune fille dans son nouvel environnement. Et si la différence d'âge entre les deux mariés pourrait choquer, Kaoru Mori réussit à insuffler à ce couple singulier une tendresse toute particulière, pleine de pureté.

Ce qui frappe, dans Bride Stories, c'est avant tout son histoire très visuelle. Comme si l'on observait une fresque, le lecteur se perd dans la contemplation des planches, soignées et travaillées. Page après page, on prend plaisir à s'attarder sur les multiples petits détails qui composent ce manga : les costumes, les bijoux, les paysages, les animaux... Les dessins, par leur incroyable richesse, s'apparentent plutôt à de superbes gravures.

Je dirais donc que Bride Stories est un manga d'exception. En s'écartant des traditionnels shôjos, Kaoru Mori nous dépeint une Asie Centrale séduisante, à la fois contemplative et dynamique. Cette nouvelle série pleine de sensibilité plaira aussi bien aux nouveaux lecteurs qu'à ceux qui connaissaient déjà des aeuvres tels que Emma ou Shirley. Bride Stories est une aeuvre qui séduira grands et petits, amateurs de mangas ou non.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10