ARRAY(0xb4af02f4)
 
Profil de Lejeune > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Lejeune
Classement des meilleurs critiques: 844.672
Votes utiles : 62

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Lejeune

Afficher :  
Page : 1
pixel
Bayou Country
Bayou Country
Proposé par plattengurufr
Prix : EUR 17,09

23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE disque Swamp Rock, 13 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bayou Country (CD)
...et c'est parti. Apres un premier album reussi mais sans plus CCR trouve avec ce 2eme album le son qui sera le sien desormais.

Brian Jones (des Rolling Stones) écoutait ce disque en boucle juste avant de mourir. Il voulait parait - il monter un groupe dans cet esprit apres s'etre fait larguer par Mick Jagger et Keith Richards.

Une musique sans frime. Une musique que beaucoup ont decrit comme retrograde dans le contexte de l'epoque et qui n'a - soi disant - rien inventé.

Il me semble que si. Ce disque est le metre etalon du Swamp Rock : le rock des marais.

John Fogerty a beau habité la baie de Frisco il est hanté veritablement par les marecages du Sud.

Ca commence par Born On The Bayou parfait construit sur un riff simple.

On enchaine sur Bootleg un rock efficace et tendu.

Viennent ensuite Graveyard une promende sur un bac dans les marais de louisiane et le tube Proud Mary : une ode aux bateaux à roue du mississippi. C'est incroyablement evocateur. On entend l'eau clapoter dans la roue du bateau. Tout cela fait avec 2 guitares une basse une batterie. C'est saisissant.

Puis le meilleur pour la fin. Une course inquiétante dans la moiteur de la Louisiane sur Keep on chooglin' tendu à l'extreme et allant crescendo.

Les 3 prochains albums jouiront d'une qualité semblable voir superireure (dans les compositions) mais aucun n'a pour moi la force évocatrice de celui ci.


Howl
Howl
Prix : EUR 15,86

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une moto chez les folkeux, 17 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Howl (CD)
Je connais à peine leurs disques précédents. Il parait que pour celui là Il laisse de coté l'electricité au profit de l'acoustique. Acoustique et dépouillé voilà comment cela sonne. Ca ne chagera pas la face du rock, c'est entendu. Mais c'est honnête et très agréable. Entre le Gospel de "Devil's..." avec ces notes de guitare acoustique qui sonnent comme des gouttes d'eau qui tombent dans une grotte et le blues rock teigneux de "Ain't no Easy Way" (on pourrait presque lel'inclure en bonus de la prochaine reedition Ultimate de Led Zep III sans que personne ne flaire l'arnaque) il y a de très belles choses.


The Southern Harmony & Musical Companion
The Southern Harmony & Musical Companion
Prix : EUR 12,18

5.0 étoiles sur 5 le grand disque des corbacs, 13 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Southern Harmony & Musical Companion (CD)
Cet album est un chef d'oeuvre. Le premier etait bon mais celui la ...

On est en 1992 et il faut bien se rappeler de l'offre sur le marché de la musique rock US. D'un côté le grunge de Nirvana, plein d'energie et d'autenticité mais mal joué et finalement pas très bien produit. De l'autre côté les tout puissants Guns n roses qui sortis de leurs tatouages, leur mauvais shows et leurs poses insuportables pour une musique qui l'est tout autant ne laisseront pas grand trace de leur passage a coté de ce truc : Les Black Crowes proposaient alors un rock emprun de stones, de Faces, de Allman brothers. Des morceaux supers. Et des bons musiciens. Pas grand choses a jeter de ce disque ou se couplent des morceaux incroyables. Et quelle production !


Best of Mississippi John Hurt
Best of Mississippi John Hurt
Prix : EUR 23,72

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 mi blues mi folk song, 2 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best of Mississippi John Hurt (CD)
Ce disque est en réalité - comme son titre ne l'indique pas - l'integralité d'un live. L'homme qui a enregistré une seule fois en 1928 avant de retourner s'occuper de sa ferme dans le mississippi a été redecouvert en plein revival folk des 60's.

Il est seul avec sa guitare sèche et joue des originaux mais aussi des traditionnels avec une malice et un humour de vieux sage. Son finger picking est des plus élégants et des plus racés.

Ce live capté 2 ans avant sa mort est un exemple de show comme on en fait plus.

Mais comment un vieillard tout seul avec une guitare folk peut il tenir un public pendant plus d'une heure sans temps mort.

A écouter avec un bon verre de vin dans la main. MMMMmmmm...


At Fillmore East
At Fillmore East
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 12,97

8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 georgia juicy peach, 7 octobre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : At Fillmore East (CD)
Le 29 octobre 1971, le monde du rock et de la musique pouvait bien pleurer. Ce jour là, près du cimetière de Macon (Géorgia) Duane Allman 24 ans se tuait sur sa Harley Davidson entre 2 repetitions avec son groupe The Allman Brothers Band.

A l'écoute de "Fillmore East" on comprend vite la perte que représente sa disparition. Mais pas seulement.

Le groupe investit le mythique Fillmore de NYC assez tard pour une longue, très longue nuit. Et le groupe attaque assez classiquement par des blues rock impeccables. Il y a 2 guitaristes qui se répondent par Les Paul interposées. Dickey Betts et Duane Allan. Duane c'est celui qui joue en slide coté droit.

Puis arrive un "You don't love me" de 15 minutes, épique.

Un sommet est atteint avec "Elisabeth Reed" aux accents jazzy, Duane alman parvient à donner à ses Les Paul le relief que donnait Hendrix à sa Strato mais avec une guitare plus rudimentaire. C'est epoustouflant de richesses de sons, de nuance et de classe.

Le disque s'achève par le très long "Whipping Post" bouillonant qui fait penser au dernier voyage de Duane Allman en Harley.

Certainement le Live le plus classe de son temps.


Hot Burritos ! Anthology 1969-1972
Hot Burritos ! Anthology 1969-1972
Prix : EUR 17,92

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ambition et emotions, 14 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hot Burritos ! Anthology 1969-1972 (CD)
Je n'avais pas trop aimé cet album au début. Un peu déconcerté. En fait je devais avoir 20 ans quand j'ai écouté les albums solo de Gram Parsons. J'avais trouvé ça superbe. La façon d'arranger des morceaux de cette façon. Et donc j'ai acheté "Sweetheart of the Rodeo" des Byrds. Et là pareil. Tout bien. Et donc j ai acheté "Gilded Palace of Sin" des FBB.

Et ça m'a dérangé... Son moins rond, drôle de parties de pedal steel, stereo un peu forte.

Et petit à petit j'ai pigé le truc. J'ai écouté Sin City au casque. Peut être le plus beau morceau du monde. Une mélodie parfaite, des contre chants inouies, des envolées de pédal steel et cette façon aérienne de traiter une ballade de cow boy.

En fait c'est la synthese dont revait Gram Parsons que ce morceau parfait. Comme si vous etiez un cow boy sous acide. Les pieds qui balancent sur les flancs du cheval, La tête dans les étoiles sous halucinogèné. Et voilà commment le gamin parsons fait le pont entre Nasville, la cité puritaine du Grand Ole Opry et La californie Hippie, droguée et chevelue du Grateful Dead.


Green River (Limited Paperslee
Green River (Limited Paperslee
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 108,66

5.0 étoiles sur 5 l'autre chef d'oeuvre, 10 juin 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Green River (Limited Paperslee (CD)
Ok "Cosmos Factory" est absolument parfait. C'est vrai que "Willy and the poor Boys" est sidérant. Pour moi la bataille du meilleur CCR ne se joue pas entre ces deux la. Le meilleur c'est "Green River" c'est tout. Pas la peine d'aller plus loin ! C'est la quintescence de CCR. Du 'Swamp rock' parfait (Green River) des trucs inquiétants (Commotion, Tombstone Shadow) des ballades déchirantes (Lodi, Wrote A song for everyone). Mais comment ont il pu créer des climats aussi évocateurs avec une telle économie de moyens ?

Tout le sud est la. Moiteur, lamentations de Hobo, rage, ...

Quel climat..... Faites gaffe à l'alligator derrière les enceintes


Melts In Your Brain... Not On Your Wrist ! : The Complete Recordings 1965-1967
Melts In Your Brain... Not On Your Wrist ! : The Complete Recordings 1965-1967
Prix : EUR 19,82

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 chocolat amer aux eclats de souffre, 2 novembre 2005
Obsésés par les Stones de l'époque pré Aftermath le CWB joue alors ce que les Stones jouaient 2 ans auparavant. Nous sommes en 1966 / 1967. Les cailloux en sont à faire joujou avec des flûtes et des autoharps et sont bien loin du rythm'n blues des debuts. Alors ces jeunes ricains poursuivent le travail là ou les stones l'on laissé. Pour tout fan des Stones c'est comme découvrir une fontaine d'inédits. Comme si Mick Keith et sa bande n'avaient pas fait de paranthèse pop beatlesiennes et s'étaient accrochés comme des tétaniques à la branche rock qu'ils retrouveraient en 1968.
On entend donc un groupe qui joue comme les Stones de 1965 mais en plus dur, plus sauvage, plus gros, avec un chanteur qui singe Jagger comme personne Mais un Jagger pas content du tout...AAAARRRR que c'est bon !


Page : 1