Profil de Igor Le Terrible > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Igor Le Terrible
Classement des meilleurs critiques: 1.061.395
Votes utiles : 64

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Igor Le Terrible (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
White Musicv
White Musicv

1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Le tour de chauffe..., 9 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Musicv (CD)
Premier opus de XTC, ce "White Music" s'avère vite épuisant, les morceaux (souvent bons mais datés) s'enchaînant à un rythme endiablé. Certains demeurent toujours excellents ("Radios in Motion", "This is Pop ?", "Instant Tunes" ou encore "Hang on to the night") mais, défilement rapide des morceaux oblige, on se lasse assez vite. Un bon témoignage du XTC des débuts, cependant.


Boys And Girls
Boys And Girls
Prix : EUR 9,98

4 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 On a connu Bryan plus inspiré..., 6 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boys And Girls (CD)
Trois ans après le dernier Roxy Music ("Avalon") qu'il a presque composé à lui tout seul, Bryan Ferry remet le couvert, sous son nom. Mais cette fois, la mayonnaise, si elle prend au niveau des arrangements, somptueux, tourne rapidement en rond au niveau des compositions, surtout dans la seconde moitié du disque. Les invités prestigieux ont beau être là (Gilmour, Knopfler, Hakim), ils n'empêchent pas l'ennui de poindre rapidement. Heureusement, il y a le toujours excellent "Slave To Love" ainsi que que 2-3 titres intéressants ("Sensation", "Windswept"). Seulement, on attend mieux d'un Ferry que 3 titres intéressants sur 9 ! Hélas, la suite s'appelera "Bête Noire" et sera pire encore...Comme Bowie, Ferry aura bien débuter les 80's avant de connaître un énorme "coup de mou" qui faillit lui être fatal.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 16, 2009 6:14 PM MEST


Avalon
Avalon
Prix : EUR 9,99

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une fin en beauté, 6 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Avalon (CD)
Suite logique et fin du Roxy seconde époque. Le son est superbe, les arrangements somptueux et les mélodies font mouche ("More Than This " et "Avalon" bien sûr mais aussi "Take a Chance With me" ou "To Turn You On"). Un disque nettement supérieur aux deux précédents même s'il n'atteint pas la perfection absolue des premiers opus. La faute à un titre un peu répétitif ("The Space Between"), à un morceau dominé par la technique ("The Main Thing") et, globalement, à un ensemble luxueux et haromieux mais manquant de folie. Cette folie qu'on sentait sur les "Amazona" et "Grey Lagoons" d'antan...Mais, ne boudons notre plaisir: Roxy clôt ses dix ans sur une excellente note avec un petit instrumental ("Tara") où le solo de saxo de Mac Kay ensorcelle nos oreilles.


Flesh & Blood
Flesh & Blood
Prix : EUR 7,99

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un bon Roxy, sans plus, 6 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flesh & Blood (CD)
Après s'être remis en selle commercialement avec le pourtant décevant et daté "Manifesto", Roxy retrouve le sommet des charts avec ce "Flesh and Blood" efficace et plaisant à défaut d'être génial. Les mélodies sont accrocheuses, engendrant de nombreux tubes ("Oh Yeah", Over You", "Same Old Scene") et des titres entêtants ("My Only Love"). Si la reprise de Wilson Pickett ("In the Midnight Hour") est bien vue, celle des Byrds ("Eight Miles High") ne s'imposait pas et ne rivalise pas avec l'original. La seconde partie du disque est d'ailleurs un peu faible car "Rain Rain Rain" et "No Strange Delight" ne se révèlent guère enthousiasmants. "Running Wild", qui clôt le disque, s'avère meilleur avec un petit solo de saxo pour Andy Mac Kay. Au final, un disque plaisant à écouter mais qui n'est quand même pas la huitième merveille du monde !


Memorabilia: the Singles
Memorabilia: the Singles
Proposé par Dirty Deals!
Prix : EUR 12,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 A éviter !!!, 3 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Memorabilia: the Singles (CD)
Cette compil est l'exemple même du ratage total: alors qu'il y avait moyen de réunir les meilleurs singles de Soft Cell et ceux de Marc Almond en solo pour en faire une compil exhaustive et haut de gamme, quelle voie a été choisie ??? Celle du remixage de tous les Soft Cell et d'un choix très succinct pour Almond. Le pire est peut-être cette nouvelle version de "Tainted Love" où la voix d'Almond de 91 (en net progrès) se greffe sur l'enregistrement de 81...Cela ne convient pas du tout et ça n'arrive pas au bas de la jambe de l'original !!! Mais il en va de même pous tous les autres singles de Soft Cell, tous réenregistrés...inutilement. Quant à la discographie solo d'Almond, on a gardé que ses quelques tubes d'époque (son duo avec Bronski Beat pour "I Feel Love", sa merveilleuse reprise de "Somethings Gotten Hold of my Heart" en compagnie du regretté Gene Pitney, l'interprète original...) mais on a occulté tous ces excellents singles que sont "The boy who came back", "Stories of Johnny" ou "Melancholy Rose" !!![...]Qu'Almond ait accepté de se compromettre dans une telle entreprise de remixages à gogos tous plus calamiteux les uns que les autres demeure toujours un mystère quinze ans après.


Heart Still Beating
Heart Still Beating
Prix : EUR 9,15

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 A quand un live digne de Roxy ????, 3 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heart Still Beating (CD)
Un live très décevant...il comporte presque exclusivement des titres de la seconde période de Roxy (pas la meilleure...) lesquels sont joués sans véritable folie malgré la présence de choristes charmantes et la bonne volonté de Bryan Ferry. On a l'impression d'avoir à faire à un show bien rôdé qui enfile les tubes ("Jealous Guy", "Avalon", "Dance Away"...) mais sans âme. Pour avoir un bon live de Roxy (en attendant un double live qui compilerait les meilleurs moments de concerts passés ?), mieux vaut se reporter sur le "Viva !" de 76: plus vieux et plus court mais aussi plus chaleureux, plus emballant, plus excitant que ce concert de 82 enregistré à Fréjus. Le seul réel intérêt de ce disque est d'être un témoignage avant la séparation du groupe. C'est peu...


Manifesto
Manifesto
Prix : EUR 8,99

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un retour poussif, 3 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Manifesto (CD)
Certes, j'adore Roxy, certes c'est l'album du grand retour après quatre ans de silence, certes ce n'est pas désagréable à l'oreille. Il n'empêche ! Ce "Manifesto" de 79 est certainement le moins bon Roxy Music, toutes périodes confondues. "Stronger through the years" s'étire tant et plus de même que l'intro de "Manifesto" (il existe une autre version de ce titre, plus tonique, plus courte et bien meilleure, sortie en 80 sous la forme de face B) et le titre "Cry, Cry, Cry" est tout sauf extraordinaire. Et puis, le son a mal vieilli ayant le défaut de sa qualité: en entendant ce disque, on devine au bout de dix secondes qu'on est en pleine période disco. Il reste les tubes ("Dance Away" et "Angel Eyes") et quelques chansons sous-estimées (le mélodique "Little Girl" et le joli "Spin Me Round" qui clôt très bien le disque). C'est peu par rapport au potentiel de Bryan Ferry et sa troupe !


Ghost In The Machine
Ghost In The Machine
Prix : EUR 8,00

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Police se relance, 2 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ghost In The Machine (CD)
Contrairement au commentaire précédent, je considère "Zenyatta Mondatta" comme le moins bon Police. Sting et ses acolytes y étaient à bout de souffle, enfermés dans une formule qui commençait à tourner à vide. Avec "Ghost in the Machine" et ses synthés, les Policemen ne signent peut-être qu'un gros tube mondial mais outre qu'il s'agit d'un critère étrange pour juger un album (cf. toujours le commentaire précédent), l'important est ailleurs. Avec ses synthés mais aussi ses cuivres (car il y en a pas mal quand même !), cet album permet à Police de se renouveler et par là même d'annoncer la suite. Car, quid du merveilleux "Synchronicity" sans ce quatrième album "transitoire" de 1981 ???? Alors, certes, il y a des morceaux faiblards et franchements agaçants (le "Hungry for You" aux paroles françaises n'est pas très heureux et "One World" ou "Darkness" se révèlent assez ennuyeux) mais aussi des titres très réussis ("Every little Thing She Does is Magic", "Spirits in the Material World" ou "Omegaman" qui apparaît avec le recul comme une ébauche de "Synchronicity II" avec quelques guitares électriques saturées) dont un débute avec un intro exclusivement au synthé, très réussie ("Secret Journey"). Comme quoi les synthés n'ont pas que des défauts sur ce disque !


Rio
Rio
Prix : EUR 7,00

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pas si nul, Duran Duran, la preuve !, 30 juillet 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rio (CD)
Souvent raillé, régulièrement imité, rarement loué...Tel a longtemps été le (triste) sort de Duran Duran. Force est pourtant de reconnaître que le groupe de Simon Le Bon est l'auteur de bon nombre de singles accrocheurs et bien troussés mais aussi d'albums pas si inintéressants que nombre de critiques ont voulu (et veulent encore) le faire croire. Le meilleur exemple du talent certain qu'avait Duran Duran demeure ce "Rio", album remarquablement produit et enregistré mais aussi bourré de compos inspirées et attrayantes. Un bel exemple de ce qu'était la pop anglaise grand public en 1982: légère, mélodique, accrocheuse et, plus surprenant, toujours entraînante un quart de siècle plus tard ! Un disque idéal pour reconsidérer Duran Duran. Si vous devez n'avoir qu'un disque d'eux, c'est celui-ci !


Call of the West
Call of the West
Prix : EUR 10,85

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une pépite noire méconnue, 30 juillet 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Call of the West (CD)
Quintette californien devenu quatuor après le départ de Bruce Moreland, Wall of Voodoo fait partie de ses groupes fugitifs à la renommée très limitée mais devenus cultes du fait de leur excellence méconnue. Après un déjà superbe premier album ("Dark Continent" en 81), Stan Ridgway et sa bande sortaient un chef d'oeuvre du genre en 1982 avec ce "Call of the West" envoûtant et sublime. Une country urbaine qui se mélange avec une ambiance vaguement glauque, faisant penser à des musiques de westerns modernes et des films de détectives de série B. Un style qui doit beaucoup à Stan Ridgway puisqu'on retrouvera un peu cette ambiance plus tard sur ses disques solos, "The Big Heat" (1986) en particulier. Le chanteur quittera Wall of Voodoo après cet album et le reste du goupre enregistrera encore quelques galettes mais très anecdotiques. Il reste de cette période ces deux albums dont ce "Call of the West" génial, parfois entraînant ("Hands of Love", l'instrumental "On Interstate 15" et le single "Mexican Radio") souvent inquiétant ("Factory", "Look at their Way", "Spy World", "They don't want me") mais somme toute envoûtant (la sublime ballade "Lost Weekend"). A découvrir ou redécouvrir d'urgence !


Page : 1 | 2