Profil de www-charlesrue-com > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par www-charlesrue-com
Classement des meilleurs critiques: 1.370.359
Votes utiles : 114

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"www-charlesrue-com"

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Une canne à pêche pour mon grand-père
Une canne à pêche pour mon grand-père
par Xingjian Gao
Edition : Broché

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Quelques anecdotes de la vie de tous les jours., 18 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une canne à pêche pour mon grand-père (Broché)
Prenez la mémoire d'un Chinois contemporain, secouez et vous verrez tomber des petits fragments de vies, quelques épisodes courants qui ont marqué son subconscient. Ce sont ces "fragments" que GAO Xingjian nous fait découvrir sous la forme de six nouvelles, écrites à des moments très différents de sa vie. D'autres différences font jour à la lecture de ces oeuvres, notamment à travers la place des dialogues dans le récit. Alors que Le temple, L'accident et La crampe sont assez semblables dans leur structure - des dialogues enchâssés dans un récit - les trois autres sont totalement distincts. Ainsi, Dans un parc est un fragment d'un dialogue à la nostalgie gentiment déprimante mais la nouvelle éponyme Une canne à pêche pour mon grand-père est un récit à la première personne sans dialogue notable. Quant à Instantanés, c'est indiscutablement l'écrit le plus réussi et le plus atypique du recueil. Une suite de petites descriptions, sans liens entre elles, figure les légendes d'un album de photos disparate. Une véritable invitation au voyage, au souvenir des ses propres "fragments" ou à l'imagination, selon le lecteur... On reconnaît les thèmes chers à l'auteur dans ces récits simples et parfois frugaux. Ce recueil est sans aucun doute l'oeuvre la moins représentative du talent de ce prix Nobel de littérature 2000.


Les Dunes de Tottori
Les Dunes de Tottori
par Kyotaro Nishimura
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Une bonne enquête policière menée "à la Japonaise"., 16 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dunes de Tottori (Poche)
Kyotaro NISHIMURA confirme son talent d'écrivain de romans policier à travers cette minutieuse enquête à rebondissements. Dans le plus pur style des polars japonais, des enquêteurs rigoureux suivent patiemment les diverses pistes qui les relient aux ravisseurs. On l'aura compris, ici pas question de perquisitionner sans mandat ou arrêter un suspect sans preuve ; le respect de la procédure avant tout ! L'originalité de cette oeuvre réside essentiellement dans la démesure ainsi que le moyen du rapt. La narration est simple mais l'accélération des dialogues ainsi que des changement de lieux rythment efficacement l'enquête. Ceux qui ont aimé Une carte pour l'enfer de Miyuki MIYABE apprécieront ce récit inédit.


Les amants du Spoutnik
Les amants du Spoutnik
par Haruki Murakami
Edition : Broché
Prix : EUR 7,50

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une histoire d'amour passionnante qui bascule..., 15 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les amants du Spoutnik (Broché)
Une histoire d'amour passionnante qui bascule dans un autre monde. Avec une économie drastique de personnages mais en utilisant différentes unités de lieux et de temps, Haruki MURAKAMI nous offre une merveilleuse histoire d'amour moderne. En se focalisant sur le triptyque tragique, l'auteur nous entraîne au coeur d'une histoire d'amour impossible du Japon et à travers l'Europe, jusqu'à la Grèce qu'il connaît pour y avoir vécu plusieurs années. C'est un véritable catalogue d'effets littéraires (flash-back, ruptures de narration, descriptions parallèles...) qui s'enchaîne parfaitement et naturellement sous la plume d'Haruki MURAKAMI. La narration effectuée par l'un des protagonistes nous permet de percevoir dans les détails les sentiments émanant des personnages en y ajoutant un filtre de subjectivité qui nous rend plus proche de la situation. Voici décrite la première partie de ce roman, quant à la suite, c'est l'histoire d'un passage dans une autre dimension, "de l'autre côté du miroir...". Toujours passionnante, cette oeuvre semble décrire les trajectoires de satellites : toujours gravitant autour d'un autre élément sans jamais le rencontrer.


Trente-six stratagèmes chinois : Comment vivre invincible
Trente-six stratagèmes chinois : Comment vivre invincible
par Bo Shi
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un excellent traité pour découvrir l'histoire de la Chine., 4 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trente-six stratagèmes chinois : Comment vivre invincible (Broché)
Puisant son inspiration dans une oeuvre très ancienne intitulée L'histoire de la dynastie des Qi du Sud, SHI Bo nous propose d'étudier l'application des principes clefs de la stratégie chinoise tout au long de l'histoire. Sommairement introduit par un court avant-propos, l'oeuvre s'articule autour d'une structure immuable : chaque chapitre correspond à un stratagème et chaque stratagème est illustré par une explication, une origine et trois exemples pratiques prélevés dans l'histoire de la Chine. Dans la même veine que le fameux Art de la guerre de Sun Tzu, cette oeuvre semble plus pédagogique et nous entraîne aussi bien sur les champs de bataille que dans les intrigues de Cour. On découvre ainsi des épisodes jusqu'alors peu connu de notre culture occidentale dans un décor peuplé d'empereurs, de mandarins, de généraux et de sages... Ce traité agréable aurait mérité d'être agrémenté d'une carte de la Chine à différentes époques ainsi que d'un synoptique des grandes dynasties. Sa lecture aurait ainsi gagné en clarté et en rapidité. Je le recommande tout de même aux amateurs de l'Art de la guerre, du Traité des cinq anneaux et autres recueil de stratégies traditionnelles.


Shanghai Baby
Shanghai Baby
par Weihui
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Une banale histoire sordide ou ..., 2 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shanghai Baby (Poche)
Une banale histoire sordide ou une histoire sordide de banalité ? Comment un tel bouquin a-t-il pu faire couler autant d'encre ? Censuré en Chine (certainement pour éviter aux Chinois de s'esquinter les yeux sur une si mauvaise prose), le 4ème de couverture promettait pourtant de l'inédit avec l'histoire d'un femme maîtresse de sa vie... On découvre en fait, une histoire de ménage à trois d'une banalité écoeurante. Le style est commun, les tentative de réflexions philosophies dignes de Loft Story et l'oeuvre d'un égocentrisme démesuré. Si vous recherchez une bonne histoire autour d'une femme réellement maîtresse de son destin, lisez plutôt Kyoko de MURAKAMI Ryu.


La Piscine, les abeilles, la grossesse
La Piscine, les abeilles, la grossesse
par Ogawa Yôko
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Détresse, décrépitude et sadisme à l'état pur..., 2 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Piscine, les abeilles, la grossesse (Poche)
La piscine nous décrit froidement le destin d'un jeune femme qui subit d'une manière particulière la désolante vie d'orpheline. Le climat oppressant qui entoure le personnage est magnifiquement décrit à travers un quotidien fade et sans espoir. L'auteur lui choisit le sadisme comme exutoire. Les Abeilles emmène le lecteur au bord du polar et joue sur l'étrangeté des personnages pour décrire la décrépitude inéluctable. On se sent manipulé de bout en bout jusqu'à la dernière page. Enfin, La Grossesse, pour lequel Yôko OGAWA a reçu le prix AKUTAGAWA, décrit l'étrange cheminement intellectuel - sadique et froid - d'une soeur psychotique. On sent monter la tension au fil du récit qui conduit l'auteur a faire basculer ses personnages dans la folie ou dans la douleur. Alors que sur chaque sujet, l'auteur aurait pu rédiger un roman complet, on se retrouve face à trois récits épurés et condensés. C'est sans doute cette forme qui rend le mieux ce climat de douce folie et de sadisme.


Gibiers d'élevage
Gibiers d'élevage
par Kenzaburo Oé
Edition : Poche
Prix : EUR 2,00

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Voir la guerre avec les yeux d'un enfant, 2 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gibiers d'élevage (Poche)
Loin de tous les récits de guerre des auteurs de son époque, cette nouvelle de Kenzaburô ÔÉ est dépeinte exclusivement à travers les yeux d'un enfant Japonais vivant dans un petit village reculé. Ainsi, la part de descriptions des lieux et des paysages tient une place importante tant l'enfant est émerveillé par son environnement ainsi que par chaque nouveauté. On se glisse avec beaucoup de facilité dans la réflexion de ce gamin crasseux des montagnes pour lequel la guerre mettre fin à ses illusions d'enfants. Kenzaburô ÔÉ parvient avec brio à coucher sur le papier et à faire partager au lecteur toutes les émotions de ce "petit crapaud" projeté dans le monde sans pitié des adultes.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 25, 2012 8:12 AM MEST


Les Pornographes
Les Pornographes
par Akiyuki Nosaka
Edition : Poche

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 C'est truculent, frais et original., 2 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Pornographes (Poche)
Voici la version moderne et pornographique des Quatre brigands du Huabei ! D'une manière totalement inédite, Akiyuki NOSAKA aborde le sujet du sexe par l'intermédiaire de quatre anti-héros qui nous font partager leur vision unique et individuelle du métier de pornographe. Le sujet est abordé avec beaucoup d'humour et d'humanisme par l'auteur et finalement, même les avalanches de détails de pratiques sexuelles diverse et variées ne choquent à aucun moment du récit. Le rythme de l'oeuvre est en dents de scie : les moments posés de réflexion sur l'humanisme et l'esthétique de la pornographie succèdent aux épisode plus rapides des activités "terrain" du quatuor déchaîné. Paru en 1966, ce livre paraît n'avoir pris aucune ride tant le sexe est un sujet intemporel.


Petits crimes japonais
Petits crimes japonais
par Kyotaro Nishimura
Edition : Poche

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'homologue Japonais d'Alfred Hitchcock a encore frappé., 2 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petits crimes japonais (Poche)
Souvent occulté en France par des oeuvres d'EDOGAWA Ranpo ou de MATSUMOTO Seichô, Kyotaro NISHIMURA étale ici toute sa maîtrise de la nouvelle criminelle à travers huit récits. L'auteur manipule avec facilité les différents types de narration pour mettre un maximum de tension dans chaque nouvelle. A la manière d'Hitchcock, les récits se déroulent dans des décors de tous les jours et l'ironie des dialogues met en lumière la perversité meurtrière qui anime ses personnages. Kyotaro NISHIMURA parvient à la perfection à mêler des gens comme vous et moi à des crimes sordides mais inédits dans leur exécution sinon leur motivation. Je recommande ce recueil à tous les amateurs de polar.


Les Trois Rois
Les Trois Rois
par A. Cheng
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Trois tranches de "rééducation" lors de la Révolution..., 2 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Trois Rois (Poche)
Trois tranches de "rééducation" lors de la Révolution Cultuelle, passionnantes de neutralité et d'humanisme. A travers trois nouvelles, A Cheng nous brosse un tableau étonnamment objectif du système de "rééducation" par les travaux en milieu rural lors de la Révolution Culturelle (1966-1976). Apolitiques, ces trois oeuvres décrivent sans omettre de détails le quotidien des "jeunes instruits" et leur difficultés d'intégrations. Jonglant entre les descriptions des travaux exténuants de défrichage et les dialogues empreints d'interrogation sur l'avenir, A Cheng extrait de sa mémoire le meilleur de ses années passées dans la campagne sans y apporter de jugement. Mieux qu'une analyse occidentale du phénomène (et au-delà de l'intérêt littéraire évident) ces nouvelles permettent de se faire une idée très précises des conditions de vie de cette jeunesse chinoise, de leur difficultés et de leurs aspirations quant à leur avenir. Une oeuvre rare de part l'impartialité du récit par rapport aux effets la Révolution Culturelle.


Page : 1 | 2