Profil de Fail13 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Fail13
Classement des meilleurs critiques: 42.382
Votes utiles : 105

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Fail13

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Lost Bees
Lost Bees
Prix : EUR 19,59

4.0 étoiles sur 5 Du miel pour les oreilles, 17 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lost Bees (CD)
Tous les deux ans, The Life And Times sort de sa ruche et revient butiner à nos oreilles. En un vol à la fois planant et remuant, les "abeilles perdues" injectent leur venin pour une piqûre de rappel bienfaitrice. Car c'est d'un essaim pacificateur dont il s'agit ; il lutte contre le bourdon que nous inflige cet hiver humide. Tout cela passera, et le printemps purificateur sera alors le bienvenu avec une bande-son déjà à notre portée.


Primus & the Chocolate Factory With the Fungi Ensemble
Primus & the Chocolate Factory With the Fungi Ensemble
Prix : EUR 14,99

1.0 étoiles sur 5 C'est quoi ce truc ?, 17 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Primus & the Chocolate Factory With the Fungi Ensemble (CD)
Primus reprend à sa sauce la bande originale du film "Willy Wonka and the Chocolate Factory". Ceux qui possèdent la collection complète du groupe peuvent l'acquérir... mais le procédé présente un intérêt négligeable. Le tout s'articule comme un exercice de style où l'on ne peut que déplorer le faible investissement des protagonistes. Tout ça n'incite pas à une grande clémence, c'est même pour ainsi dire une purge ! Tout juste convient-il de signaler le retour de Herb derrière les fûts. Je n'ai pas grand chose à dire de plus sur ce nouvel album (!) et sur le groupe sauf que, pour le coup, ils nous font chocolat !


A World Lit Only By Fire
A World Lit Only By Fire
Prix : EUR 13,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Réappropriation de l'héritage Godflesh, 1 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A World Lit Only By Fire (CD)
BC Green et JK Broadrick, dans leurs récentes interviews, prônaient un retour aux sources d'un Godflesh originel débarrassé de ses tentatives avec des batteurs (Songs of love and hate, Hymns) ou de ses débordements trip-hop (Us and them). La crainte d'un "Streetcleaner"-bis a pu effleurer l'esprit des fans, mais en musiciens avisés, le duo a su éviter l'écueil de la redite. Et puis, l'édition préventive du très bon EP "Decline and fall" avait déjà de quoi rassurer. Sur ce nouvel album et comme toujours avec eux, le son reste très épuré : la boîte à rythmes impose son rythme martial, la basse vrombit, la guitare tranche dans le vif, la voix rumine son dégoût nihiliste. Pour sûr, Godflesh ne donne pas dans le sentiment et bétonne lourdement. Enfin ! en arrêt une douzaine d’années, le bassin sidérurgique n'est plus une morne plaine. C'est l’évidence : sans légataire universel, Godflesh reprend son bien et le reprend bien !


Magnolia
Magnolia
Prix : EUR 14,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Entre-deux, 14 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Magnolia (CD)
C'est quand même un curieux album que ce "Magnolia". On sent Bruce Soord hésitant quant à la direction musicale à donner à sa formation, soit le rock-metal-prog amorcé sur "Someone Here Is Missing", soit le pop-rock mélancolique des débuts. Un album bancal donc, tiraillé entre deux orientations musicales, dont le mariage forcé stimule l'attention et n'aboutit pas après de multiples écoutes à un divorce consommé entre le produit et son auditeur. Non, si la gêne ressentie s'estompe au fur et à mesure, c'est qu'une unité se crée, aussi par la grâce d'une production très soignée signée Daniel Osborne. Ainsi, en dépit de quelques compositions un peu en-dessous, "Magnolia" sort vainqueur de cette ambivalence, et ouvre des horizons florissants à ce quartet en devenir.


Aftertaste
Aftertaste
Prix : EUR 14,00

5.0 étoiles sur 5 Mets consistant pour affamé averti, 6 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aftertaste (CD)
Beaucoup de formations connaissent la recette : on désaccorde le Mi grave en Ré, puis on balance de gros riffs tout en affectant des mines patibulaires et tout en crachant son mal-être en pâture à la face du monde. Sauf que le rendu n'est pas toujours très appétissant ! Ce plat basique doit passer par la patte d'un grand Chef pour qu'on se régale. Et Helmet dispose de ce savant cuisinier en la personne de Page Hamilton pour faire monter la sauce, pimenter l'assaisonnement, et rassasier le gigoteur affamé en mal de sensations auditives avec cet arrière-goût de "revenez-y" qui ne lasse pas.


Jawbox
Jawbox

5.0 étoiles sur 5 Appuie sur la gâchette !, 30 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jawbox (CD)
La pochette est pour une fois révélatrice du contenu, car se procurer cet album, c'est prendre le risque de succomber. Quatrième et dernier d'une discographie qui est allée crescendo, Jawbox l'album éponyme réussit le tour de force de ne pas faiblir du premier titre "Mirrorful" jusqu'au dernier, la reprise de "Cornflake Girl" de Tori Amos (en morceau caché). Entre-temps, J.Robbins aura démontré sa capacité à nous gratifier de compositions à l'allant fatal en déviant parfois vers des signatures rythmiques plus complexes ("Desert Sea", "Capillary Life"…). En clair, Jawbox fait de nous une victime consentante, et si l'on prend la peine de s'adjoindre le précédent "For Your Own Special Sweetheart", le piège menace de se refermer tout à fait.


Fantastic Planet
Fantastic Planet

5.0 étoiles sur 5 Sur une autre planète, 30 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fantastic Planet (CD)
La planète Failure jouit d'une atmosphère particulière. Guidé par les deux extra-terrestres que sont Greg Edwards et Ken Andrews, elle se visite tel un univers sonore transpercé de météores comme "The Nurse Who Loved Me" ou "Stuck On You". Une fois placé sur orbite, on défie les lois de la gravité submergé que l'on est par une pluie d’arpèges dissonants et une voix en apesanteur. Alors pas d'hésitation : en route pour cette fantastique planète !


Indie Cindy
Indie Cindy
Prix : EUR 6,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Il manque quelque chose, 19 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Indie Cindy (CD)
Il n'est pas mauvais du tout, cet "Indy Cindy". En guise de retour, les gars signent un album décent qui enterre 2 décennies de brouille. Pourtant, en dépit d'efforts louables, et sans pour autant chipoter, il y a comme un manque. Il ne s'agit pas seulement de l'absence de Kim Deal, qui est surtout manifeste dans les chœurs, ou de la relative discrétion de Joey Santiago, bien moins inventif, dont les décalages hirsutes apportaient une intense vibration au charme de l'ensemble. Plutôt, il régnait sur les premiers albums une folie douce qui entraînait instantanément l'adhésion. Et si la furia et la maestria appartiennent visiblement au passé, il en va aussi de même pour l'instabilité crasse, le désordre sous contrôle, l'urgence de versions écourtées… On pourra toujours accuser le poids des ans ou quelconque motif déraisonnable, alors mieux vaut considérer "Indy Cindy" comme une mise en bouche, il n'y a guère encore de quoi festoyer, mais comme dirait Black Francis : l'appétit vient en mangeant.


50 Words For Snow
50 Words For Snow
Prix : EUR 9,98

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Quête glacée, 1 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : 50 Words For Snow (CD)
Je l'imagine, ma Kate chérie… Confortablement assise sur un tabouret rembourré, à l'abri de la tempête hivernale, elle égrène des notes sur son piano et vocalise de belle façon sur des airs d'une mélancolie douce amère. Bien qu'emmitouflée dans son chandail, elle frissonne cependant. Puis un soupir lui échappe, enfin un bâillement : Kate s'ennuie. Elle regarde par la fenêtre, les flocons poursuivent leur chute inexorable et recouvrent le sol d'une blancheur immaculée. Elle sombre alors dans une rêverie contemplative. Puis soudain, la pensée lui vient de chercher des mots pour définir la neige. Oui, comme les esquimaux, cinquante mots ou expressions qui rappelleraient la neige. Pourquoi cinquante ? Parce que c'est son âge, tout simplement. "Excellente idée qui mérite d'être approfondie !" se dit-elle tout en glissant une bûche dans la cheminée pour raviver le feu qui menaçait de s'éteindre… Pas bien passionnant tout ça, n'est-ce pas !


Identikit
Identikit
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 10,99

4.0 étoiles sur 5 Les ailes brisées trop tôt, 14 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Identikit (CD)
Surgi des décombres de Jawbox, le groupe américain Burning Airlines n'a sorti que 2 albums avant d'exploser en plein vol. Dans le sillage de "Mission : Control !", "Identikit", le second, paraît en 2001 et, à partir du 11 septembre, le groupe éprouve quelques difficultés pour tourner à cause de son patronyme ! L'écoute procure un décollage immédiat : les titres brûlent de mille feux et nous embarquent vers des horizons bien au-delà des cimes des gratte-ciels pour un voyage des plus plaisants qui s'achève par un atterrissage en douceur avec 2 ballades, "Earthbound" et "Dear Hilary". Figure tutélaire, J.Robbins, survivant-chanteur-guitariste-compositeur, s'envolera par la suite avec la même acuité sous d'autres cieux, d'abord Channels, avant Office Of Future Plans.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6