Profil de Vince Black > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vince Black
Classement des meilleurs critiques: 2.584
Votes utiles : 278

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vince Black "Vince" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
Yahoo Mail
Yahoo Mail
Prix : EUR 0,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 enfin !, 11 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Yahoo Mail (App)
Yahoo ne nous avait pas habitué, mais cette fois l' appli est belle, pratique, sans pubs parasites. Bref une réussite.
Bravo!


Cut the Rope: Time Travel HD
Cut the Rope: Time Travel HD
Prix : EUR 0,79

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Attention à l' addiction, 11 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cut the Rope: Time Travel HD (App)
Très rigolo, mais dangereusement addictif. Ce jeu a l'avantage d'être jouable pour un enfant même petit qui s'amuse en réalisant des challenges plus petits.


Les Vikings
Les Vikings
par Régis BOYER
Edition : Poche
Prix : EUR 9,50

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une présentation des vikings par un spécialiste incontestable, 5 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Vikings (Poche)
Ce livre très argumenté m'a permis de connaitre un peu mieux les vikings. Le plan s'articule sur deux parties : histoire et civilisation. L'ouvrage brille surtout par sa rigueur scientifique, il sépare bien les faits avérés des légendes en s'appuyant sur l'archéologie, la linguistique et quantité d'écrits. Régis Boyer est honnête sur les zones d'ombres qui persistent et prend la peine de souligner ce qui relève de ses opinions personnelles lorsque le consensus n'existe pas.

Néanmoins, n'étant pas un historien affuté, j'ai parfois trouvé le temps long quand il explique les différences entre la poésie scaldique et la poésie eddique. Mais peu importe : tout est clair et bien écrit. Pour le bonheur de la science et le malheur du mythe, le biais romantique est évité.


Feu pâle
Feu pâle
par Vladimir Vladimirovich Nabokov
Edition : Poche
Prix : EUR 8,40

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Nabokov capiteux en 300 pages, 26 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feu pâle (Poche)
Feu pâle est vraiment un bouquin étrange, déluré et absolument unique. Sa forme d'abord est d'une bizarrerie rare. Le récit s'appuie sur le commentaire d'une poésie, mais on s'aperçoit vite que la glose et les notes au poème n'ont pas exactement une vocation didactique... L'intrigue loufoque et géniale à souhait se tisse dans un soliloque professoral, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas dévoiler la tactique de Nabokov.

Rarement j'ai lu un bouquin dont l'auteur sollicite autant l'intellect de ses lecteurs. Saurez vous démêler la trame savante de Nabokov et venir à bout de son piège ? Ce Nabokov capiteux est presque un livre à jouer et si vous aimez être surpris, n'hésitez pas à vous lancer (n'écoutez pas les voix qui prétendent que c'est ardu). Mieux que n'importe quel discours, ce livre démontre que lire est un art (tout autant qu'écrire).


La fille qui marchait sur l'eau
La fille qui marchait sur l'eau
par Siddharth DHANVANT SHANGHVI
Edition : Poche
Prix : EUR 9,60

4.0 étoiles sur 5 Good romance, 27 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La fille qui marchait sur l'eau (Poche)
Livre exotique, livre de vacances, la "Fille qui Marchait sur l’Eau" est une fresque familiale dont les femmes tiennent le haut du pavé. Haut en couleurs, sensuel et un brin surréaliste, ce roman asaisonné aux épices Bollywoodiennes est à la fois fataliste et plein de vie. Tout commence au début du XIX ème siècle quand une femme rencontre le mari qu’on a choisi pour elle. Elle descend de sa calèche et croise le regard d’un beau ténébreux. Ils auront deux enfants, des joies des peines et des amis extraordinaires etc. Certes l'intrigue est un peu bateau, mais ce livre est de ceux qui vous permettent de faire un break, de penser à autre chose, de rêver... sûrement un livre de gonzesse. Qu’importe, il m’a plu !


Vice caché
Vice caché
par Thomas Pynchon
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sex and Drugs and Psychosurf, 14 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vice caché (Poche)
Parfois, rien ne vaut un bon délire pour se détendre. Alors, quand je lus sur le quatrième de couverture que Vice Caché était d’après les Inrockuptibles « Le plus drôle et accessible des romans de Pynchon ». J’ai dis holala, bingo ! Enfin un livre rigolo et pas main stream du tout. (En plus d’être cool, il sera chic de se frotter à un auteur d’ordinaire inaccessible !)

Vice Caché est l’histoire d’un détective très porté sur l’herbe enquêtant dans les milieux interlopes de Los Angelès Hippie des années soixante dix. Traversant les nuages de marie-jeanne et les flips LSD, Doc et ses acolytes improbables récoltent des indices sur bande son psycho-surf. Comme Tarantino, Pychon est un évangéliste des cultures underground et côté ambiance, vous serez servi. Trop cool !

Pour autant, ce livre n’est pas épatant, car Pynchon est un peu gros sabots dans son prosélitisme culturel. Non content de nous trainer dans une intrigue mal ficelée, il nous abreuve d'une mythologie un peu trop foisonnante sur le LA de l'époque, les références sont si fournies qu'il pourrait s'agir d'une private novel. Exemple entre mille, Pynchon ne peut pas s’empêcher de donner le nom de tous les morceaux qui passent à la radio, ni de donner les dates de sortie des films que regarde les héros sur leur télévision. En fait d’alternatif, le procédé est un peu snob et le livre n’est pas sauvé par une écriture consciencieuse (Je veux dire par là que le lecteur doit faire un effort permanent pour ne pas perdre le fil). Alors, bof… c'est certes ambianté, mais un peu trop perché.


L'Homme sans qualités, tome 1
L'Homme sans qualités, tome 1
par Robert Musil
Edition : Poche

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Intellectualisme et voie de garage, 13 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme sans qualités, tome 1 (Poche)
Dans le Vienne du début du XX ème siècle, un cérébrolesté entre dans le monde et sait faire preuve de brio auprès des huiles. Pourtant, dans l'intimité, ses amis l'appellent 'L'Homme Sans Qualité'. Serait-ce qu'une tête bien faite n'est pas suffisante ?

Ce gros roman en deux parties est avant tout un essai philosophique inachevé dont la trame n'est que le prétexte d'un marathon intellectuel où tout est systématiquement questionné. Musil souffre bien la longueur et s'obstine à être raisonnable et gracieux au fil des pages, mais pourquoi ? Il est assez troublant au bout de la mille cinq centième page de ne pas trouver une bonne raison à son obcession. L'homme sans qualité sait qu'il ne pourra être surhomme et se répand sans se complaire en de longues lignes pour démontrer la difficulté d'être moderne quand on est terre à terre.

Au bout du compte, même si l'ombre de Nietzche plane sur la vie absurde de notre homme sans qualité, ce livre nous place aussi dans une époque sur les rails de l'idéologie fasciste. En Autriche, les prémisses nationalistes ont franchi les montagnes et ce livre aide à comprendre la torpeur des intellectuels lorsque surviendra Hitler.

En tous les cas, je ne partage pas l'avis du commentaire précédent : Le livre est loin d'être intense, il est même terne. Finalement, je doute que l'auteur aurait laissé paraître de son vivant une oeuvre aussi inachevée. Ces longues page illustrent juste les vertiges de la modernité à l'allemande (quoique la Nausée de Sartre soit à la fois plus digeste et plus puissante !).

Alors, cette lecture n'est pas recommandable à moins de chercher quelque chose de précis. Mais on se demandera pourquoi cet auteur aura couvé pendant vingt ans une œuvre si laborieuse sans jamais se décider à la brûler...


Alexis Zorba
Alexis Zorba
par Nikos Kazantzaki
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Zorba : Un solaire exemplaire !, 3 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alexis Zorba (Poche)
Alexis Zorba est le livre dont est tiré le film Zorba le Grec avec Anthony Queen. D'ailleurs, le réalisateur qui s'est lançé dans l'entreprise devait être un aventurier car ce n'est pas une mince gageure que de retranscrire la substance de ce livre. En tout état de cause, la vision du film ne dispense nullement de la lecture du bouquin.

Alexis Zorba est avant tout un livre de philosophie. C'est la rencontre d'un être absolument vivant (Zorba) avec un « littéraire » (le narrateur). Le roman commence lorsque les réflexions incertaines d'un cérébral rencontrent un homme qui joue du Bouzouki. Ce duo partira pour un voyage solaire illuminé par le cynisme de Zorba. Il vit comme un chien et couche dans toutes les niches qui lui sont douces. Ses gênes grecs sont exemplaires. Tout comme Diogène, il aurait pu dire à Alexandre : Ôte toi de mon soleil.

Enfin, je ne dirais pas mieux que les précédents commentaires : Avec son fromage de chèvre, sa passion des femmes et son bouzouki, Zorba est un incontournable qui vous tirera de l'ornière dans vos coups de blues. Et longtemps, après avoir refermé le livre, on l'entend encore susurrer : les femmes sont faites pour être désirées et aimées.


L'homme révolté
L'homme révolté
par Albert Camus
Edition : Poche
Prix : EUR 8,40

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'Homme Révolté, Camus en avance sur son temps, 2 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme révolté (Poche)
En commençant L'Homme Révolté, je n'avais pas d'autres a priori que ceux induits par le titre, mais c'était suffisant pour une méprise. En effet, cet intitulé laissait entrevoir un guide de la rébellion ou un livre rouge de l'indigné de salon. Avouez que c'est assez cool d'avoir dans sa bibliothèque un bouquin où il est écrit sur la tranche 'L'Homme révolté' ! Heureusement, je ne me suis pas laissé aller ! Loin d'être trivial, l'Homme Révolté examine les rebels sous toutes leurs coutures y compris les plus vicieuses. La réflexion de Camus traite de philosophie morale, mais elle a surtout une portée politique. Et soixante ans après sa sortie, cet essai n'a rien perdu de sa puissance polémique: Remarquable ! Quand le milieu littéraire préparait son 68, Camus possédait encore vingt années d'avance.

On cherchera en vain une simple apologie de la révolte dans ce livre. La réflexion examine aussi ses conséquences négatives : aveuglement, isolement, fuite en avant, désillusions amères'

Certes, la forme est parfois inutilement érudite et la profusion de références littéraires n'aide pas à la pédagogie de la thèse. Dostoievsky, Sade, Nietzche, Saint Augustin, Netchaiev sont abondamment glosés. De plus, la méthode souffre de l'âge et beaucoup de raisonnements sont tirés d'études de textes. L'approche est trop tranchée pour être 'réaliste' (Camus parle énormément de meurtre, comme s'il s'agissait d'une banalité, comme si les mots étaient de long couteaux). Mais si l'on parvient à faire abstraction de ce brouillard savant, la réflexion de Camus est tout à fait fascinante. Dans ce monde où les rebels ont la vie facile, il est intéressant de confronter la rébellion à son véritable visage à travers l'histoire et dans l'art.

Le message est le suivant : 'La rébellion c'est bien, mais les rebels savent-ils vraiement ce qu'ils veulent ?'


Le Monde selon Garp
Le Monde selon Garp
par John Irving
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le monde selon Irving est baroque, 27 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Monde selon Garp (Poche)
Roman des eighties par excellence, le monde selon Garp est un conte baroque pour adulte. Par son tirage, il pourrait être considéré comme un classique de la littérature américaine, mais le Monde Selon Garp est surtout l'acmé d'une époque imbibée de libération sexuelle. Entre les angoisses majeures de Garp, le féminisme, la tentation de la chair et la vie de famille réussie constituent les thèmes essentiels du livre.

Au final, je suis mitigé. Ce livre, ayany pour personnage principal un écrivain, manque sans doute un peu d'envergure en succombant au pathos du petit monde des livres. En effet, ce livre est la ritournelle parfois insipide d'un homme d'obsessions. D'ailleurs si l'on somme les 'défauts' de ce bouquin, on avoisine le total des tendances naturelles des étudiant en lettre de première année. Mais je reconnais que cela ne manque pas d'imagination dans les entournures et ce récit n'est ni trop pathétique ni trop ennuyeux. Les obsessions de Garp (de Irving !?) sont assumées. Le héros du livre est un éternel débutant qui ne maîtriser pas son destin (ne le peut pas) et sans jamais se dégager de ses obsessions. Par son honnêteté, il est peut être touchant, mais il faut avoir un ADN compatible avec cette philosophie baroque de la vie. Hélas, ce n'a pas été mon cas, car j'ai passé un bon moment, mais pas un moment transcendantal. Du reste je peux comprendre qu'on aime ce genre de bouquin, mais c'est quand même un peu trop plein d'Irving-itude.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7