undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de chrey > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par chrey
Classement des meilleurs critiques: 2.253.306
Votes utiles : 40

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"chrey"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Stanley Kubrick Collection : Barry Lyndon
Stanley Kubrick Collection : Barry Lyndon
DVD ~ Ryan O'Neal
Prix : EUR 9,99

40 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ballade au XVIIIème siècle, 9 décembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stanley Kubrick Collection : Barry Lyndon (DVD)
Barry Lyndon est un chef d'œuvre que j'aime me repasser au moins une fois l'an. Ce film amène le spectateur, le temps de quelques heures, à vivre à travers le XVIIIème siècle. Tout est là, à commencer par les décors somptueux, puis la photographie, qu'il a voulu éclairée à la lumière naturelle par souci du beau, mais aussi par souci de vérité, avec les moyens de l'époque.
Ensuite, il y a le rythme. Celui-ci peut déboussoler certains qui ont du mal à se détacher d'une société utilitariste où l'on traverse l'Europe en une heure et demie. Bercés par Schubert, Vivaldi, Bach, Haendel, Mozart et Purcell, on découvre une autre manière de vivre le temps, dans une civilisation qui donnait encore à la poésie, une place d'honneur. Amateurs de sensations fortes s'abstenir !
Mais Kubrick n'est pas réducteur, il n'aime pas le « tout blanc - tout noir » très anglo-saxon, comme il nous l'a montré dans chacun de ses films. Il n'essaye pas de défendre ou détruire une époque, tout comme il n'essaye pas de mettre en exergue ou d'écraser un personnage. Ainsi, Barry est un personnage pour lequel on éprouvera un certain mépris, lorsqu'il se cherchera un protecteur ou une femme pour l'entretenir ou encore lorsqu'il corrigera avec violence et injustice le fils de cette dernière. Mais Barry nous inspire aussi l'admiration, quand, pour l'honneur il provoquera un duel qui sera la cause de ses tourments ou lorsqu'il perdra son dernier duel avec beaucoup de noblesse. Enfin, nous ne pouvons pas ne pas avoir de pitié pour ce héros dont on vit la grandeur puis la décadence et la déchéance.
Il y a encore trop à dire sur ce film. Je vous laisse juger.


Page : 1