Profil de le dernier carré > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par le dernier carré
Classement des meilleurs critiques: 914
Votes utiles : 203

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
le dernier carré
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
Scintillation
Scintillation
par John Burnside
Edition : Poche
Prix : EUR 7,20

5.0 étoiles sur 5 Back to black, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scintillation (Poche)
John Burnside est poète avant d’être romancier, et cela se sent à chaque phrase. Scintillation, d’une noirceur somptueuse et définitive, est bien davantage un roman d’atmosphère que d’intrigue.

Dans une ambiance à la Stalker (le film culte d’Andrei Tarkovski est quasi-explicitement désigné, vers la fin de l’ouvrage), une terre empoisonnée par les activités d’une usine chimique à l’abandon depuis des décennies et dont la carcasse domine le paysage physique et mental, un groupe de jeunes dans la quinzaine, aux familles ravagées par ce mal qui imprègne la moindre parcelle, qui suinte de la plus infime des respirations, évolue dans ce que l’on pourrait qualifier de no man's land moral. Cinq de leurs semblables ont disparu. Du premier, on sait dès les premières pages qu’il est mort, sauvagement agressé. Un policier débonnaire étouffe tout embryon d’enquête. Le jeune Léonard, figure hautement attachante et dont on suit le parcours initiatique où la littérature joue un rôle prépondérant, sera-t-il la prochaine victime ou le déclencheur de la résolution ?

En attendant d’avoir la réponse, engageons-nous dans les ténèbres vénéneuses de ce texte splendide, magnifiquement traduit. Un petit avant-goût, en attendant que vous ayez l’ouvrage entre les mains : « Les erreurs ne surviennent pas lors d’un instant isolé, décisif, elles se déploient lentement tout au long d’une vie. Elles poussent, invisibles, sous la surface, se développent des années durant dans le noir comme les filaments d’une patiente moisissure jusqu’au jour où quelque chose fait irruption en surface, une masse lisse, humide, féconde, emplie de spores noires qui se répandent au vent et voyagent sur des kilomètres, altérant tout ce qu’elles touchent. » (p. 57)


THE WE and THE I
THE WE and THE I
DVD ~ Michael Brodie
Prix : EUR 13,71

3.0 étoiles sur 5 Pour les jeunes, 4 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : THE WE and THE I (DVD)
Sous des allures de documentaire, le film de Michel Gondry nous emmène tout droit dans la planète "jeunes". Derrière la spontanéité des vannes, l'énergie de la tchatche, l'explosivité de la frime, on retrouve les ados confrontés à leur quotidien et à leurs inquiétudes. L'énergie et l'inventivité de Michel Gondry rejoint parfaitement celles de son groupe de jeunes, qu'il ne fait pas qu'observer en direct : il les aime et, aux antipodes de leurs provocations et de leurs caprices, il les filme avec tendresse et sympathie.


Camille redouble
Camille redouble
DVD ~ Noémie Lvovsky
Prix : EUR 9,99

3.0 étoiles sur 5 Pour Noémie Lvovsky, 4 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Camille redouble (DVD)
A la fois devant et derrière la caméra, Noémie Lvovsky nous régale doublement : elle est à la fois l'une des réalisatrices les plus attachantes du cinéma français (Les Sentiments, La vie ne me fait pas peur) et l'une de ses actrices les plus énergiques (une galerie de seconds rôles inoubliables (Les beaux gosses, Les adieux à la reine, L'Appolonide, Le Skylab, etc.). Sa Camille ne fait pas que nous replonger dans les années 80, elle mèle avec émotion et fraicheur fantaisie et gravité pour nous confronter avec le passage du temps, inexorable mais aussi inoxydable.


Le Retour
Le Retour
DVD ~ Vladimir Garine
Prix : EUR 17,08

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Poignant, 28 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Retour (DVD)
Tout est à la fois simple et mystérieux dans ce Retour, où se rejoignent lumières et ténèbres. D’abord l’histoire : dans un coin paumé d’une Russie orpheline et abandonnée à son sort, deux frères de 13 et 15 ans découvrent un « beau » jour qu’ils ont un père. Après avoir disparu sans donner le moindre signe de vie pendant 12 ans, ce père qu’ils ne connaissent que d’une vieille photo réapparaît.

Et cet homme qui se dit leur père entend bien reprendre tout naturellement son rôle de chef de famille au pouvoir absolu et n’admettant aucune contestation. Aussitôt arrivé, il les embarque dans une excursion qui prend vite la forme d’un voyage initiatique. Au fil des routes, au gré des accès de colère de cet homme autoritaire, les deux frères devront affronter ce « père » et faire face à leur destinée.

Visuellement splendide, ce premier film témoigne à tout moment d’une étonnante maîtrise. A travers une mise en scène juste et dépouillée, où la nature joue un rôle essentiel, Zviaguintsev renoue avec la meilleure tradition du cinéma russe. La narration est tendue et intense, constamment à l’écoute des infimes mouvements de l’âme. Le regard du réalisateur est plein de compassion, sans jamais s’appesantir dans le mélodrame.

Je ne finirai pas sans parler des interprètes, en particulier les deux enfants : ils dégagent une émotion et une détresse auxquelles personne ne peut rester insensible.

Peu de films savent nous parler aussi fort de l’apprentissage de la vie. Peu de films nous hantent à ce point longtemps encore après la dernière image.


Le meilleur des jours
Le meilleur des jours
par Yassaman Montazami
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

5.0 étoiles sur 5 Gratitude, 16 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le meilleur des jours (Broché)
Un ouvrage mince mais ô combien émouvant et noble. En peu de pages et en paragraphes courts, c'est un magnifique tombeau à son père qu'a réussi Yassaman Montazami, dont il faut souhaiter que ce ne soit là que le début de beaucoup d'autres textes à venir. La couverture signale "roman" mais sa sincérité et sa sensibilité nous en transmettent aisément le caractère autobiographique. Merci pour ce livre magnifique : non seulement il nous fait connaître des personnages attachants et que l'on aimerait avoir côtoyés, mais aussi - et surtout - il nous invite (indirectement, parce que ce n'est nullement une injonction écrite ni même sous-entendue) à davantage d'empathie envers notre propre entourage. Encore : merci.


Tales of Us
Tales of Us
Prix : EUR 14,64

5.0 étoiles sur 5 En lévitation, 5 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tales of Us (CD)
Un disque d’une beauté époustouflante : éthérée, aérienne, sensuelle, ardente, élégiaque, la voix d’Alison Goldfrapp nous fait chavirer. Dix morceaux tout simplement sublimes. Le meilleur album du groupe ? Pourquoi pas ?


Tip top
Tip top
DVD ~ Isabelle Huppert
Prix : EUR 23,94

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Faux polar, vraiment décalé, 3 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tip top (DVD)
Ceux qui cherchent un polar, de même que ceux qui cherchent une comédie, en seront pour leurs frais. Car ce film n'est ni l'un ni l'autre : complètement farfelu, il verserait plutôt dans un genre cinématographique qui fait les délices des habitués du duo Kervern-Delépine (Aaltra, Avida, Louise-Michel, Mammuth, Le grand soir) ou encore du travail de Pascal Rabaté (Les petits ruisseaux, Ni à vendre ni à louer). Puisque ce film fait la part belle aux représentants de l'immigration nord-africaine, j'ajouterais une référence marocaine : What a Wonderful World, excellent film de Faouzi Bensaïdi que bien peu ont vu (et disponible en DVD).

Tip top procède à rebours de tout réalisme élémentaire, ce qui en déroutera plus d'un. Sa démarche est foutraque. Son humour, du genre pince-sans-rire. Ses personnages sont farfelus (Isabelle Huppert, dans un numéro plus léger que son registre habituel, Sandrine Kiberlain et l'hurluberlu François Damiens sont impeccables dans ce bazar). Avec tout cela, ce film est plus drôle que bon nombre de "vraies comédies".

J'admets qu'on se trouve davantage devant un film pour critiques que pour le commun des consommateurs de cinéma. Mais si vous avez l'esprit ouvert, il n’est pas inintéressant. En tout cas, si vous êtes tentés d'en abandonner la projection en cours de route, restez au moins jusqu'au surréaliste tête-à-tête entre Isabelle Huppert et... Sami Nacéri (58ème minute à 1H01), une scène d'anthologie.


Le parfum de notre terre : Voix de Palestine et d'Israël
Le parfum de notre terre : Voix de Palestine et d'Israël
par Kénizé Mourad
Edition : Broché
Prix : EUR 21,50

5.0 étoiles sur 5 Un témoignage indispensable, 23 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le parfum de notre terre : Voix de Palestine et d'Israël (Broché)
Malgré la notoriété de son auteur (Kénizé Mourad, à l'origine de quelques bestsellers de première catégorie), cet ouvrage n'est toujours pas disponible en édition de poche, et c'est bien regrettable. Car ce livre est particulièrement émouvant. Résultat d'un grand nombre de rencontres, cet ouvrage est un témoignage poignant de la perte d'une patrie et du déracinement. Plus que cela, il explique aussi les mécanismes du fatalisme qui ont accompagné la Nakba (= la perte de la Palestine par les siens). Bien sûr, cet ouvrage est "partial" : c'est un document qui ne témoigne que des perdants de l'Histoire. Il n'est pas moins précieux pour autant, car il donne une voix aux sans-voix. Quant à ceux qui estiment que les médias donnent déjà trop d'écho aux Palestiniens (ce dont je me permets de douter), ils passeront leur chemin tout en continuant à se boucher les yeux et les oreilles.


La classe et les vertus
La classe et les vertus
par Frédéric Roux
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe !, 23 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La classe et les vertus (Broché)
Voici un livre passionnant et qui a du punch (difficile d’éviter les images liées à la boxe, tellement la passion qui anime cet ouvrage est communicative) ! Un livre qui rend justice à ce sport aussi cruel que magnifique, et à ses acteurs. De bout en bout, on est rivé à ses pages, comme au moindre moment d’un combat au sommet – comme l’ont été nombre de ceux livrés par les deux protagonistes du celui qui occupe La classe est les vertus : la rencontre « historique » (allez, n’évitons pas ce qualificatif galvaudé, tant il s’impose ici) entre Marvelous Marvin Hagler et Ray Sugar Leonard, le 6 avril 1987.

Effectivement, « depuis, il existe deux catégories de gens : ceux qui croient que Leonard a gagné et ceux qui savent que Hagler n’a pas perdu ». Je fais partie de cette seconde catégorie, à tel point que j’ai moi aussi abandonné la boxe (côté spectateur !) depuis cette date et depuis que l’idée d’une revanche s’est avérée illusoire. Je ne crois pas que mon enthousiasme à l’égard de ce livre est due à son parti pris ou au mien. Elle est bien davantage due au fait que Frédéric Roux vit intimement la boxe et qu’il la respire passionnément à chaque page, qu’il la transcrit à chaque page avec autant de talent que de lucidité, avec autant un regard sur la sueur quotidienne que sur la folie.

Après cette nouvelle pierre apportée au temple dédié à la boxe, il ne me reste plus qu’à émettre un souhait ardent : si Frédéric Roux d’une part et quelque représentant des éditions Plon d’autre part lisent ces lignes, j’appelle de mes vœux un Dictionnaire amoureux de la boxe, ouvrage qui manque cruellement aux aficionados présents et à venir.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 30, 2014 12:23 PM MEST


Elle s'en va
Elle s'en va
DVD ~ Catherine Deneuve
Prix : EUR 9,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bonne route !, 12 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elle s'en va (DVD)
Un road-movie réussi a besoin de deux éléments indispensables : 1. Un personnage principal auquel on peut s'identifier, du moins dont on peut comprendre les raisons du voyage ; 2. des rencontres intéressantes.

Ces deux conditions sont ici amplement réunies. D'abord Catherine Deneuve anti-star est épatante. A un âge où d'autres vivent de leur statut et de leur glamour, elle fait preuve d'un culot qu'on n'attendait pas, s'attaquant à une route sinueuse avec gourmandise et énergie. Respect. Ensuite, nous voyons défiler une galerie de personnages « de routes départementales » (pour ne pas répéter "de vrais gens") et qui donnent lieu à des rencontres étonnantes et touchantes.

Résultat : un superbe portrait de femme et un magnifique parcours.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12