Profil de Andrée Ottawa > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Andrée Ottawa
Classement des meilleurs critiques: 89.680
Votes utiles : 14

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Andrée Ottawa

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Journal du Temps de Guerre.
Journal du Temps de Guerre.
par Charles A. Lindbergh
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Témoignage éclairant, 2 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Journal du Temps de Guerre. (Broché)
Ce journal couvre la période 1938-1945. La première partie (1938-1939) couvre l’activité de Lindbergh en Europe, les deux parties suivantes (1939-1941 et 1941-1944) ses activités aux États-Unis. La quatrième le retrouve participant à la guerre du Pacifique et la dernière voyageant en Europe à la fin de la guerre. C’est un journal retranscrit sans changement (nous dit-on), donc au jour le jour (ou presque). Un journal qui parait honnête et qui apporte un éclairage quelquefois inhabituel sur les évènements. Du fait de son exploit (la première traversée solo de l’Atlantique en avion), Lindbergh rencontre beaucoup de monde haut placé et semble avoir ses entrées partout.

La première partie de son journal se déroule en France où il se trouve en exil volontaire afin de fuir les medias relativement au drame qui a secoué sa famille (son jeune fils a été knidnappé et tué alors que la famille se trouvait en Caslifornie). Il craint une guerre et pense qu’un accord entre le Royaume Uni, la France et l’Allemagne permettrait d’éviter la guerre qui se profile et qui selon lui anéantirait la civilisation européenne. Il fait plusieurs visites en Allemagne (où il rencontre Goering) et constate la puissance de l’armée et de son équipement, information qu’il partage avec les gouvernements européens afin de les décourager d’entrer en guerre – sans grand succès.

Pressentant la guerre, la famille décide de rentrer aux E.-U. Charles Lindbergh prend alors activement part au mouvement “America First”, mouvement qui s’oppose à l’entrée des E.-U. à la guerre. Ce qui le met en disgrace du Président Franklin Roosevelt. Il décide alors de mettre ses compétences au service de Henry Ford et travaille comme consultant au développement des avions qui seront utilisés pendant la guerre ainsi qu’à l’effort de production. Rationnement de l’essence, mobilisation de la population de la côte est, crainte des bateaux allemands arrivant à proximité des côtes : on vit avec l’Amérique en guerre – même si la guerre n’est pas sur son sol. Faits qui ne sont pas tellement connus.

Il est difficle de comprendre exactement les circonstances dans lesquelles Lindbergh participe à la guerre dans le Pacifique. Mais c’est une partie édifiante sur les faits de guerre tant du côté japonais que du côté des Alliés. Brutalité, cruauté, non-respect des droits de l’homme et des conventions internationales – très peu de prisonniers : on exécute presque tous ceux qu’on prend. On exhibe les têtes des opposants qu’on a décapité et qu’on garde comme trophée de guerre. Une partie particulièrement difficile, émaillée de commentaires sincères qui essaient de comprendre comment l’humanité peut ainsi se conduire… des deux côtés.

La dernière partie est un voyage en Allemagne juste après l’armistice. Un voyage émouvant qui constate la destruction massive du pays et la détresse de tous : ceux qui sont vaincus, ceux qui essaient de retourner chez eux à l’ouest et ceux qui veulent à tout prix échapper au secteur russe. Évidemment, ce voyage est aussi l’occasion de visiter les grands centres de fabrication militaire allemands, de rencontrer les savants qui y travaillaient et de s’assurer que les Russes ne les convaincraient pas de travailler pour eux. Lindbergh fait preuve de beaucoup d’humanité dans cette partie – sa détresse y est spécialement sincère et touchante.

Lindbergh a été accusé d’être favorable aux Nazis. Ce livre pourrait sans doute aider à le réhabiliter - tout au moins en partie. Il a aussi été accusé d’être anti-sémite : il relate dans son livre la contreverse suite à un passage d’un de ses discours. Du point de vue de sa vie personnelle, il se décrit comme un bon mari fortement attaché à sa famille. Mais la vérité n’est pas tout à fait en ligne avec cette présentation.

Malgré ces constatations, ce livre vaut la peine d’être lu pour mieux comprendre ce qui se passait aux E.-U. à l’approche et durant la guerre. Le style en est personnel et authentique.


Journal de bord : New York - Tahiti - Le Havre (A la poursuite du soleil, Sur la route du retour), préface de Jean-Baptiste CHARCOT
Journal de bord : New York - Tahiti - Le Havre (A la poursuite du soleil, Sur la route du retour), préface de Jean-Baptiste CHARCOT
par Alain Gerbault
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Autour du monde dans un coque de noix.... en 1929, 27 juillet 2014
En 1929, Alain Gerbault est le 3ième ayant achevé une circumnavigation solo dans une véritable coque de noix (voilier de 12 m). Cela lui a pris seulement … 5 ans. Il n’est pas pressé et prends le temps de participer à un tournoi de tennis (il est champion de France) avec les autorités coloniales ou une finale de football avec les équipes locales. Quelquefois il doit faire escale pour avarie au bateau et cela peut prendre plusieurs semaines pour réparer les dommages (y compris la perte temporaire de la quille sur un récif de corail !) dans des îles où il n’y a absolument aucun moyen de réparer : il se trouvait alors soumis à l’improbable passage d’un bateau militaire ou commercial… En plus d’être un livre de navigation, c’est un véritable livre d’anthropologie : il y décrit les populations locales et leurs coutumes sans oublier de s’insurger contre l’exploitation de ces populations par les colons français ou britanniques.
Il a fini sa vie dans les îles du Pacifique par choix…


Aux bords du Gange
Aux bords du Gange
par Rabindranath Tagore
Edition : Broché
Prix : EUR 2,00

4.0 étoiles sur 5 Un régal..., 9 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aux bords du Gange (Broché)
Une série de nouvelles traitant d’aspects de la vie de tous les jours dans l’Inde du début du 20ème siècle. L’Inde avec son système de caste, son traitement des femmes qui fait frémir, ses traditions religieuses bien ancrées et son lyrisme. Une écriture en demi teinte pour des sujets brulants : du grand art


Les Cheveux de Bérénice
Les Cheveux de Bérénice
par Denis Guedj
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

4.0 étoiles sur 5 Incroyable histoire de la mesure de la circonférence de la terre avec un bâton, un athlète et... un âne !, 9 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cheveux de Bérénice (Poche)
Le livre nous transporte en Égypte à l’heure grecque sous le reigne des Ptolémée. L’héritage des pharaons qui ont bâti les grandes pyramides s’estompe en partie et la culture grecque se propage. Scandales, complots se succèdent à la cour. Mais quel foisonnement de savants, de philosophes et de découvertes ! La grande bibliothèque d’Alexandrie devient un centre culturel important qui rayonne à travers tout le monde antique. Le clou du livre est sans nul doute l’expédition d’Ératosthène, qui soutenue par Ptolémée, va mesurer pour la première fois la circonférence de la terre et ce, à l’aide d’un baton et d’un âne suivant le rivage du Nil. Nous vivons avec les membres de l’expédition et en partageons les péripéties. Le résultat en est extraordinaire : à partir de ses mesures (faites au 3ième siècle avant notre ére !), Ératosthène calcule que la circonférence de la terre est de 39 600 km, le résultat actuel étant de 40 000,07 km !
Un livre vivant, captivant qui nous fait partager l’ébullition de la civilisation grecque antique et nous rappelle les grands noms qui ont ouvert un monde nouveau.


VIOLENCE DES RICHES
VIOLENCE DES RICHES
par MICHEL PINCON
Edition : Broché

1 internaute sur 10 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 La violence des riches ou la violence contre les riches ^, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : VIOLENCE DES RICHES (Broché)
Ouf, quelle violence dans ce livre ! Une diatribe implacable contre les riches qui sont identifiés comme des exploiteurs, des fraudeurs, des parasites profitant des biens accumulés par les générations précédentes dans leur famille, sans coeur, responsable de tous les maux de leurs concitoyens qui ont le malheur de ne pas appartenir au même club privé. Ce livre nous ramène à une interprétation de la société dans une logique de lutte de classes – comme au temps de Marx, il y a un siècle ! Et il est vrai que, comme il y a un siècle, il existe des enclaves de grande pauvreté. Mais il y a surement d’autres facteurs que l’existence des riches pour l’expliquer ….
Et puis quand il parle des riches, le livre oublie totalement que certains de ces riches le sont devenus à cause de leur innovation et leur créativité et que ce faisant ils ont crééé des emplois et contribué à la croissance économique du pays. Quelle difference de points de vue avec la société nord-américaine : la richesse en France est vue comme une honte, la richesse en Amérique est vue comme un critère de succès par les citoyens. Est-ce à cause en partie de cette différence d’attitude que les États-Unis se trouvent être la plus grande puissance économique actuelle ?
Si on a le courage de supporter la violence du livre, on pourra apprécier le grand travail de recherche effectué. Et l’actualité de cette recherche. Quant à l'analyse, elle est vraiment sectaire ...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 23, 2014 1:02 PM MEST


Beauvoir dans tous ses états
Beauvoir dans tous ses états
par Ingrid Galster
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bauvoir sous le microscope, 22 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beauvoir dans tous ses états (Broché)
Livre qui s’adresse essentiellement à des spécialistes de Simone de Bauvoir. Le livre se compose d’une série de châpitres sur des thèmes bien identifiés avec une bibliographie extensive à la fin de chacun de ces châpitres. Il faut également une bonne dose de connaissances en philosophie pour suivre les discussions et nuances examinées dans ce livre. Ce qui me parait être particulièrement intéressant : il apparait que ce sont les féministes américaines qui ont donné du poids aux idées exprimées par Simone De Bauvoir.


Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013
Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013
par Pierre Lemaitre
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Allez défendre la patrie mais ne comptez pas sur elle quand vous reviendrez !, 9 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013 (Broché)
À l’approche de la commémoration du début de la guerre 1914-1918, on peut s’attendre à un déluge de livres sur le sujet. Il faut cependant un certain courage pour aller soulever la boue de l’énorme scandale relatif à l’exhumation des soldats à la fin de la guerre. Sous la responsabilité du gouvernement, les corps des milliers de soldats morts éparpillés dans les champs de bataille devaient être recueillis et enterrés dans des cimetières spécialement désignés par le gouvernement. Activité lucrative pour certains entrepreneurs qui font preuve de beaucoup d’imagination et ainsi amassent de confortables fortune en rien de temps (payés au nombre de soldats rapatriés dans le cimetière, ils ont ainsi enterré des cercueils sans corps, ou encore contenant des soldats allemands (!)).
Face à ces fortunes, il y a les soldats qui ont survécu, traumatisés ou encore gravement blessés, oubliés par le gouvernement et qui peinent à reprendre le cours de leur vie. Le livre nous fait vivre la vie fictive de deux de ces soldats. Se sentant complètement abandonnés par la société, ils imaginent une fraude monumentale : ils vont proposer et vendre de magnifiques monuments aux morts sculptés aux mairies et organisations, empocher les avances payées à leur companie fictive et s’enfuir avec l’argent recueilli. Aucun des deux ne sera rattrapé par la justice …
Le livre est construit comme un kaléidoscope à 5 branches – on s’y promène à une allure qui ne cesse d’augmenter. Les derniers chapitres sont vertigineux.


1918, la terrible victoire
1918, la terrible victoire
par Max Gallo
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Plus que décevant, 9 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1918, la terrible victoire (Broché)
Un livre sans grand contenu fait essentiellement de citations qui servent à remplir les nombreux chapitres longs de quelques pages seulement. Presque rien sur le déroulement de la guerre. J’ai lu dans un souffle les 5 volumes de M. Gallo sur la 2ième guerre mondiale. J’avais espéré trouver dans ce livre la même profondeur de recherche – en vain. Inutile de dépenser – il y a de meilleurs livres sur cette période noire de l’histoire mondiale.


Si c'est un homme
Si c'est un homme
par Primo Levi
Edition : Poche
Prix : EUR 6,20

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un livre insoutenable, 9 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Si c'est un homme (Poche)
J'ai grandi dans les histoires de guerre racontées à mi-voix. L'école de mon temps l'a bannie des programmes. Mais je voulais en savoir plus et, si possible, essayer de comprendre une telle folie humaine. C'est pourquoi j'ai une bibliothèque pleine de livres sur la guerre : livres sur l'histoire, mais aussi livres écrits par ceux qui l'ont subie. Et de ces livres, "Si c'est un homme" est le plus puissant, le plus bouleversant par sa description des horreurs des camps de concentration nazis mais aussi par l'analyse à la fois pudique et réaliste de l'âme humaine dans ces circonstances de terreur. Un livre insoutenable mais une lecture indispensable.


La nostalgie heureuse
La nostalgie heureuse
par Amélie Nothomb
Edition : Broché
Prix : EUR 16,50

4.0 étoiles sur 5 Un vrai régal, 30 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nostalgie heureuse (Broché)
Un petit livre qui se lit d'un coup. Un voyage retour au Japon où l'auteure est née et a connu, dans l'ambiguité des différences culturelles, un de ses premiers amours. Ce retour est en fait une visite "organisée", suivie par une équipe de télévision. Malgré l'ingérence de cette présence, l'auteure est "spontanée" partageant avec nous ses émotions tout en commentant sur les différences de perspective entre le vécu du passé et ce qu'elle voit. Dans un contexte culturel qu'elle retrouve, presque malgré elle. Et avec son irrésistioble sens caustique de l'humour.

Pas une "grande" oeuvre mais une oeuvre qui permet de passer un excellent moment.


Page : 1 | 2 | 3