ARRAY(0xade31f30)
 
Profil de Andrée Ottawa > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Andrée Ottawa
Classement des meilleurs critiques: 23.752
Votes utiles : 6

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Andrée Ottawa

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Beauvoir dans tous ses états
Beauvoir dans tous ses états
par Ingrid Galster
Edition : Broché
Prix : EUR 24,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bauvoir sous le microscope, 22 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beauvoir dans tous ses états (Broché)
Livre qui s’adresse essentiellement à des spécialistes de Simone de Bauvoir. Le livre se compose d’une série de châpitres sur des thèmes bien identifiés avec une bibliographie extensive à la fin de chacun de ces châpitres. Il faut également une bonne dose de connaissances en philosophie pour suivre les discussions et nuances examinées dans ce livre. Ce qui me parait être particulièrement intéressant : il apparait que ce sont les féministes américaines qui ont donné du poids aux idées exprimées par Simone De Bauvoir.


Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013
Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013
par Pierre Lemaitre
Edition : Broché
Prix : EUR 21,38

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Allez défendre la patrie mais ne comptez pas sur elle quand vous reviendrez !, 9 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au revoir là-haut - Prix Goncourt 2013 (Broché)
À l’approche de la commémoration du début de la guerre 1914-1918, on peut s’attendre à un déluge de livres sur le sujet. Il faut cependant un certain courage pour aller soulever la boue de l’énorme scandale relatif à l’exhumation des soldats à la fin de la guerre. Sous la responsabilité du gouvernement, les corps des milliers de soldats morts éparpillés dans les champs de bataille devaient être recueillis et enterrés dans des cimetières spécialement désignés par le gouvernement. Activité lucrative pour certains entrepreneurs qui font preuve de beaucoup d’imagination et ainsi amassent de confortables fortune en rien de temps (payés au nombre de soldats rapatriés dans le cimetière, ils ont ainsi enterré des cercueils sans corps, ou encore contenant des soldats allemands (!)).
Face à ces fortunes, il y a les soldats qui ont survécu, traumatisés ou encore gravement blessés, oubliés par le gouvernement et qui peinent à reprendre le cours de leur vie. Le livre nous fait vivre la vie fictive de deux de ces soldats. Se sentant complètement abandonnés par la société, ils imaginent une fraude monumentale : ils vont proposer et vendre de magnifiques monuments aux morts sculptés aux mairies et organisations, empocher les avances payées à leur companie fictive et s’enfuir avec l’argent recueilli. Aucun des deux ne sera rattrapé par la justice …
Le livre est construit comme un kaléidoscope à 5 branches – on s’y promène à une allure qui ne cesse d’augmenter. Les derniers chapitres sont vertigineux.


1918- La terrible victoire
1918- La terrible victoire
par Max Gallo
Edition : Broché
Prix : EUR 17,01

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Plus que décevant, 9 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1918- La terrible victoire (Broché)
Un livre sans grand contenu fait essentiellement de citations qui servent à remplir les nombreux chapitres longs de quelques pages seulement. Presque rien sur le déroulement de la guerre. J’ai lu dans un souffle les 5 volumes de M. Gallo sur la 2ième guerre mondiale. J’avais espéré trouver dans ce livre la même profondeur de recherche – en vain. Inutile de dépenser – il y a de meilleurs livres sur cette période noire de l’histoire mondiale.


Si c'est un homme
Si c'est un homme
par Primo Levi
Edition : Poche
Prix : EUR 5,89

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un livre insoutenable, 9 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Si c'est un homme (Poche)
J'ai grandi dans les histoires de guerre racontées à mi-voix. L'école de mon temps l'a bannie des programmes. Mais je voulais en savoir plus et, si possible, essayer de comprendre une telle folie humaine. C'est pourquoi j'ai une bibliothèque pleine de livres sur la guerre : livres sur l'histoire, mais aussi livres écrits par ceux qui l'ont subie. Et de ces livres, "Si c'est un homme" est le plus puissant, le plus bouleversant par sa description des horreurs des camps de concentration nazis mais aussi par l'analyse à la fois pudique et réaliste de l'âme humaine dans ces circonstances de terreur. Un livre insoutenable mais une lecture indispensable.


La nostalgie heureuse
La nostalgie heureuse
par Amélie Nothomb
Edition : Broché
Prix : EUR 15,68

4.0 étoiles sur 5 Un vrai régal, 30 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nostalgie heureuse (Broché)
Un petit livre qui se lit d'un coup. Un voyage retour au Japon où l'auteure est née et a connu, dans l'ambiguité des différences culturelles, un de ses premiers amours. Ce retour est en fait une visite "organisée", suivie par une équipe de télévision. Malgré l'ingérence de cette présence, l'auteure est "spontanée" partageant avec nous ses émotions tout en commentant sur les différences de perspective entre le vécu du passé et ce qu'elle voit. Dans un contexte culturel qu'elle retrouve, presque malgré elle. Et avec son irrésistioble sens caustique de l'humour.

Pas une "grande" oeuvre mais une oeuvre qui permet de passer un excellent moment.


L'art français de la guerre
L'art français de la guerre
par Alexis Jenni
Edition : Poche
Prix : EUR 9,50

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une contrepartie à l’image des Français glorieux de la résistance, 29 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'art français de la guerre (Poche)
Rien de glorieux dans ce livre – racisme exposé au grand jour, tactiques de guerre sans retenue, exploitation sociale dans les territoires conquis. Des passages extrêmement forts – en particulier sur la guerre d’Indochine et la bataille d’Alger. Mais le choix d’un narrateur déboussolé qui déambule au hasard fait que le livre perd souvent son impact. On peut s’étonner de la critique féroce et persistante sans retenue ni nuance de De Gaulle.

Un livre qui dérange et révolte dans ses meilleurs moments. Et, dans ces moments, on ne se sent pas très fier d’être français …


Limonov
Limonov
par Emmanuel Carrère
Edition : Poche
Prix : EUR 7,98

3.0 étoiles sur 5 À travers Limonov, voyage dans les eaux boueuses de la société russe contemporaine, 29 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Limonov (Poche)
Limonov, personnage pseudo-contestaire de la société russe mais essentiellement profiteur et exploiteur, n’est qu’un prétexte pour nous révéler les machinations qui sont à la base du fonctionnement de la société russe contemporaine. Une société qui permet une exploitation effrénée des biens de la société russe par ceux qui sont près du pouvoir. Une société totalement arbitraire : Limonov est mis en prison pour le livre qu’il a écrit puis sorti de prison – car soudainement le pouvoir le reconnait comme un grand écrivain. Tout un monde d’exilés russes qui gravitent sans scrupules le plus haut possible dans la société d’accueil et manipulent leurs connaissances pour achever leur réussite sociale. À la fin du livre, on ne sait pas vraiment qui est Liminov : est-il un protestataire récupéré par le pouvoir ? Est-il devenu un écrivain ayant une place reconnue dans la littérature russe ? Si oui, on sait dans quelles circonstances somme toute peu honorables il y est parvenu...


La dernière bagnarde
La dernière bagnarde
par Bernadette Pécassou-Camebrac
Edition : Broché
Prix : EUR 19,29

3.0 étoiles sur 5 Découverte d'un sujet peu connu, 11 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dernière bagnarde (Broché)
A l’aide de ce roman, on découvre que les femmes ont elles aussi été envoyées au bagne. De pauvres femmes venant des campagnes – pour des raisons bénignes. Mais la politique du gouvernement avait un but essentiel précis : fournir des femmes aux bagnards ayant fini leur peine et peupler la colonie – similaire en quelque sorte à la situation des « filles du Roy » en Nouvelle France.

Le roman se lit facilement. Les références historiques sont minimales. Les caractères sont assez stéréotypés : il y a la religieuse toute remplie de sa foi, les fonctionnaires des colonies qui n’ont qu’une hâte : en repartir, les idéalistes qui y laissent leurs vies. On y décrit la vie dans des conditions inhumaines des prisonniers, et l’exploitation et le mépris des femmes à la foi par les autorités et par les bagnards eux-mêmes. Tout cela dans le contexte d’une nature tropicale difficile et dangereuse et un environnement en vase clos : impossible de s’échapper, physiquement et moralement.

L’édition du livre laisse quelquefois à désirer : à une page, on dit que les bagnardes étaient là depuis deux ans mais quelques pages plus loin, on dit un an ; la fenêtre fermée dont on reparle quelques pages plus loin se trouve cette fois être ouverte, etc.

Mais cela n’enlève pas l’intérêt du livre d’avoir porté à notre connaissance cette présence des femmes au bagne de Saint-Laurent-de-Maroni et les conditions révoltantes de leur détention.


Memoires : t1 : fin d'un empire le sens d'un engagement juin 1899 - septembre 1946
Memoires : t1 : fin d'un empire le sens d'un engagement juin 1899 - septembre 1946
par Raoul Salan
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 Un livre d'histoire sur les origines de la guerre du Vietnam à ne pas manquer, 11 janvier 2014
Ce tome 1, à travers la biographie de l’auteur, couvre l’histoire de l’Indochine (et plus particulièrement du Vietnam) jusqu’en 1946. Le tome 2 couvre la période suivante – soit jusqu’à la chute de Dien Bien Phu en 1954.
Nous y suivons les évènements militaires en détail mais aussi (et plus important encore) les tergiversations, les contradictions, les atermoiements du gouvernement français vis-à-vis de ses colonies et protectorats en Asie du Sud-est. Il est vrai que la période couverte dans le livre est une période troublée pour la France. Pendant les années de la 2ième guerre mondiale, les « colonies » ont été déchirées entre le gouvernement de Vichy et la résistance de De Gaule. La guerre finie, les préoccupations du gouvernement français sont à la reconstruction du territoire – les colonies sont loin. Un pays exsangue ne peut fournir ni les hommes nécessaires ni les moyens requis pour le maintien et le développement de terres lointaines. Alors, c’est la valse des gouverneurs civils, la dichotomie des pouvoirs civil et militaire (quelquefois concentrés dans les mêmes mains, quelquefois mis dans des mains séparées et souvent en désaccord), c’est le jeu des rivalités à la tête (De Gaule contre Leclerc). Les Chinois qui assurent le désarmement de l’armée japonaise au Tonkin ne sont pas pressés de quitter. La situation en Chine se complique avec les progrès de Mao Tse Tung contre Tchan Kai Shek. L’armée française se doit de remplacer les Chinois mais l’équipement tarde à arriver. En fait, cet équipement sera presqu’entièrement fourni par les Américains et les Anglais qui ont participé à la guerre contre l’envahisseur japonais. Le mouvement d’indépendance et la guérilla menée par le Vietminh, sous Ho Chi Minh et Giap prend de l’ampleur. Il semble pourtant qu’à maintes occasions il aurait fallu de peu pour éviter la rupture et trouver une coopération. Une série de faux pas en est responsable et mène finalement à la défaite française de Dien Bien Phu, défaite qui va terminer la présence française. Les Anglais ont leurs mains pleines avec la Birmanie et l’Inde. Ce sont donc les Américains déjà impliqués qui vont prendre la relève des Français – avec le résultat qu’on sait.
Un livre passionnant où on trouve en annexe les textes officiels des accords proposés qui donnent un cadre de référence des plus utiles pour la compréhension des évènements.


Mémoires. tome 2 fin d'un empire. le viêt-minh mon adversaire octobre 1946-octobre 1954.
Mémoires. tome 2 fin d'un empire. le viêt-minh mon adversaire octobre 1946-octobre 1954.
par Salan Raoul .
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un point de vue militaire éclairant, 17 décembre 2013
Un livre essentiel pour comprendre les évènements qui ont mené à la défaite française et la victoire du Viet-Minh à Dien Bien Phu.
Écrit d’un point de vue militaire, on y suit en filigrane les changements (atermoiements ?)de la politique française en Indochine. En cette fin de guerre mondiale, les gouvernements français se succèdent à vive allure et chaque gouvernement possède un point de vue différent sur la situation. Ce qui entraine un roulement de personnes responsables – les gouverneurs français en Indochine vont et viennent, les chefs militaires sont comme dans un jeu de chaise musicale – ils sont nommés puis rappelés puis ramenés sur le terrain. Les budgets pour les opérations militaires oscillent – accordés, suspendus, rétablis. Sans les Américains qui fournissent une grande partie de l’équipement militaire à l’armée française on aurait sans doute assisté à la déroute de cette armée bien avant Dien Bien Phu. Pour la France qui est en Indochine depuis le milieu du XIXième siècle, il s’agit en partie de protéger ses intérêts économiques – il y a un fort contingent de compagnies françaises établies en Indochine. Pour les Américains, la menace identifiée est le régime communiste avec la victoire de Mao Tse Toung en Chine.
Salan nous fait vivre la guerre et découvrir la surprise des cadres militaires face aux techniques de guérilla du Viet-Minh. On assiste au développement des stratégies du Viet Minh au prix d'énormes pertes humaines. On voit l’intervention américaine se profiler avec le soutien apporté à l’armée française.
Un livre clé pour mieux comprendre les 30 ans de guerre qui vont affliger le Vietnam.


Page : 1 | 2 | 3