Profil de Arthur MILCHIOR > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Arthur MILCHIOR
Classement des meilleurs critiques: 4.550
Votes utiles : 54

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Arthur MILCHIOR
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Petit traité de bizarrologie
Petit traité de bizarrologie
par Richard Wiseman
Edition : Poche
Prix : EUR 5,99

5.0 étoiles sur 5 Marrant et sérieux, 26 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit traité de bizarrologie (Poche)
Ce livre est vraiment intéressant. Il allie le coté agréable à lire que son nom laisse deviner, que provoque l'étonnement des recherches et résultats narrés, et le coté sérieux lié aux études scientifique, incluant une vraie bibliographie et une base de méthodologie histoire de montrer que c'est vraiment du travail.


Le théâtre de Feydeau / L'intégrale des 'Au théâtre ce soir' - Coffret 7 DVD
Le théâtre de Feydeau / L'intégrale des 'Au théâtre ce soir' - Coffret 7 DVD
Proposé par culturefactory
Prix : EUR 49,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellenet, 8 août 2014
Feu la mère de Madame, Le Dindon, Un fil à la patte, La main passe, Le système Ribadier, Chat en poche, Monsieur chasse
sont les 7 pièces de théatres des dvd.

Les 5 étoiles, je ne sais pas si c'est pour Feydeau ou pour les acteurs, metteurs en scène, décorateur, etc...


Homo comicus: ou l'intégrisme de la rigolade
Homo comicus: ou l'intégrisme de la rigolade
par François L'Yvonnet
Edition : Broché

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Trop, 24 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Homo comicus: ou l'intégrisme de la rigolade (Broché)
Tout est trop.
Je ne comprend pas où l'auteur veut en venir.
D'un coté, il regrette que les humoristes se fasse jugent, qu'ils aient des idées et se moquent de certains. De l'autre coté, il regrette que le niveau ne soit pas celui de tel ou tel ancien.
L'ancien pourtant avait aussi des convictions.

La preuve pour lui, l'artiste se trouvait parfois en prison ou en exil, plus aujourd'hui.
Je ne comprend pas comment on ne peut pas voir ça comme un progrès de la liberté d'expression plutôt que comme une régression intellectuel.

Bien sur il y a des choses à redire sur l'humour tel qu'il est pratiqué aujourd'hui. Tout n'est pas parfait, la réflexion n'est pas toujours digne d'un philosophe, d'accord. Je reconnais volontiers la nécessité d’exagérer le trait, c'est un pamphlet, l'auteur a choisi de faire cours. Les humoristes ne font pas autrement quand ils ont le temps d'un sketch. Il reste que je trouve que nombre de ses arguments sonnent faux.

D'un autre coté, il ne cite que les humoristes très médiatisé. Quid de Guillaume Meurice, de Pierre-Emmanuel Barré, des chroniques de François Morel ou de Nicole Ferroni ? Contrairement à ceux qu'il prétend, les puissant aussi sont attaqué, et pas que par nom, mais par leur méthodes. Simplement, ils n'ont pas la couverture médiatique d'un Bigard. Et c'est peut-être ça, l'équivalent aujourd'hui de l'exil d'autre fois. Noyé dans trop de bruit, ils sont peu audible.

Full disclosure, j'ai été humoriste quelques années et connait certains des humoristes dont je parle.

P.s. et je passe sur «les couilles» comme synonyme de courage et «sodomie» d'acte qui devrait être honteux. Sexisme, homophobie, je ne suis plus à ça prêt.


Trop belles pour le Nobel : Les femmes et la science
Trop belles pour le Nobel : Les femmes et la science
par Nicolas Witkowski
Edition : Broché
Prix : EUR 19,30

3.0 étoiles sur 5 Fond géniale, forme moyenne, 3 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trop belles pour le Nobel : Les femmes et la science (Broché)
C'est vraiment génial qu'un tel livre existe, malheureusement, plus d'hommes scientifiques sont connus que de femmes, voir on ignore leur existance, à part quelques rare contre-example, l'exception qui fait la règle.

Mais j'ai vraiment eu du mal à le lire. Chaque chapitre peut mériter un livre entier, il y a probablement assez à dire sur tel ou tel personne pour qu'elle ait le droit à sa biographie complète. Mais en 10 pages petit format, c'est trop rapide pour parler d'une personne et vraiment faire comprendre ce qu'elle à fait. D'abord parce savoir qu'une femme a révolutionné son domaine, c'est bien en soit. Mais que si on n'explique pas quel est le domaine, et ce qui a changé, ce n'est pas si intéressant que ça. Et la partie scientifique est presque complètement passer à la trappe. (D'un autre côté, comment expliquer une théorique scientifique en 10 pages ?)
À la place, on a souvent des textes sur la vie de ces femmes, mais j'ai souvent l'impression d'une succession d'événement, relié à des noms de scientifiques célèbre (homme) souvent, mais comme je ne les connais pas non plus, ça ne m'éclaire pas tant que ça.
Heureusement, il y a à la fin de chaque chapitre des notes qui pourraient me renvoyer si j'étais assez intressé pour lire plus sur telle ou telle scientifique.

Enfin le style serait peut-être bien en conférence, de temps en temps quelques anecdotes ou phrases "marrante" pour réveiller l'attention. Mais je trouve que ça ne facilite pas la lecture, vu l'absence de distinction entre ce qui est important, et ce qui n'est qu'une plaisanterie de l'auteur.


Comment être top geek
Comment être top geek
par Popular Science
Edition : Broché
Prix : EUR 9,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pour qui et pourquoi, 26 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comment être top geek (Broché)
La couverture de ce bouquin est sympa. Et je suis largement prêt à croire que la version originale doit l'être.
D'abord, je me demande s'il a vraiment été relu. Un exemple, dans l'idée 13
"Connctez les bornes positives et négatives ((positive et négative ??))"
On dirait plus un texte qu'un auteur a envoyé à un autre pour demander à être clarifier qu'une indication pour le lecteur.

Ensuite, ce bouquin est pour qui ? Vu la 4ème de couverture, avec la clef usb dans la gomme, ou les objets à ranger derrière son écran d'ordi, je me dis que c'est un truc marrant pour quelqu'un qui n'y connait rien et veut découvrir le bricolage/s'amuser. Mais alors pourquoi des instructions comme "récupérer un convertisseur dans un vieil téléviseur à tube cathodique"... D'abord, c'est quoi un téléviseur ? Et ensuite, j'ai pas forcément un téléviseur à détruire. Pire idée 33, transformer une imprimante en broyeur de documents, l'indication:
"Attention, écoutez bien, ce projet n'est pas destiné aux bricoleurs débutants. Des incendies, des électrocutions, ainsi que d’autres situations indésirables pourraient résulter d'une mauvaise réalisation. Lancez vous dans ce projet uniquement si vous savez réellement ce que vous faites, et même si c'est le cas, restez toujours extrêmement prudent".
Certes, c'est bien de prévenir, mais si je savais ce que je faisais et connaissait tous les outils dont ils parlent, je crois que j'aurai pas besoin de ce bouquin pour cacher une clef usb dans une gomme...

Certes, je lui accorde qu'il y a des idées sympas, comme la transformation de l'écran de smartphone en projecteur, mais rien qui ne soit pas 10 fois mieux expliqué sur n'importe quel site web de bricolage, vidéo à l'appuye.
D'ailleurs, parfois, quand une opération est trop compliqué, le livre conseille de se renseigner auprès d'ami bricoleur. Bref, c'est n'importe quoi.


Martiens go home
Martiens go home
par Fredric Brown
Edition : Poche
Prix : EUR 5,60

5.0 étoiles sur 5 Excellent, 8 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Martiens go home (Poche)
Pour la SF, je veux avoir une idée nouvelle, développée. Et là, pour moi, c'est du jamais vu. Une idée nouvelle, les martiens qui nous observent, au milieu de nous. Agaçant mais sans aucun autre effet. Et il est génial !


Blagues Mathématiques & Autres Curiosités
Blagues Mathématiques & Autres Curiosités
par Bruno Winckler
Edition : Broché
Prix : EUR 11,20

4.0 étoiles sur 5 Livre à recommander à tout ceux qui aiment les maths (et ne sont pas dérangé par des blagues sexistes), 28 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blagues Mathématiques & Autres Curiosités (Broché)
Ce livre est un état de l'art des blagues mathématique. L'auteur compile, mais je ne crois pas qu'il prétende avoir inventé de nouvelle blagues. Parfois il cite l'auteur original, surtout sur des longs texte, souvent ce n'est pas le cas; mais il est dur de savoir qui a créé une blague, qu'elle soit mathématique ou non, quand ça fait des années qu'elle court dans les couloirs, dans les emails et sur les sites de mathématiciens.
Le corollaire est que le lecteur ayant fréquenté des matheux depuis un moment aura déjà vu un certain nombre de ces blagues (paradoxe des anniversaires); même si ça m'étonnerait que qui que ce soit ait déjà tout vu.

C'est un vrai recueil de blague mathématique, et de niveau très varié(pas de niveau recherche non plus, hélas). Peu de blagues nécessitant vraiment de connaissance mathématiques, une autre partie nécessitent simplement de savoir que tel ou tel mot appartient au vocabulaire mathématique, et enfin une bonne partie de ceux qui font des mathématiques et de leur histoires, vraie ou inventé, parfois cliché, qui ne nécessitent pas de comprendre ce que les mathématiques elles même signifient.

Comme tout recueil de blague, il ne faut pas le lire d'affilé, car ça devient indigeste, mais par petit bout c'est très sympathique, d'autant que le style de blague varie.

Mon énorme regret, et la seule raison pour laquelle je ne lui met pas 5 étoile, c'est que même dans un livre de mathématique, on se trouve avec des blagues sexiste/hétérocentré. Il y a plusieurs exemples tel que un cannibale qui se fait faire à manger par sa femme, ou "les statistiques c'est comme les jupes, ça montre beaucoup mais cache le principal.", mais jamais rien de similaire envers les garçons. Autrement dit, comme souvent, on suppose que le lecteur est nécessairement intéressé par les femmes, et jamais par les hommes. (Souvent il parle de la copine du matheux; parfois le couple est matheux, mais jamais la femme seulement).
Pire encore, un personnage "logicien" se met à simplement nier l'existence de bisexuels, avec le raisonnement
"- vous aimez les femmes ?
- oui
- d'où j'en conclu que vous n'aimez pas les hommes ?", et la blague se conclue sur l'interjection "Pédale" (qui ne peut avoir de sens que si celui qui le personnage qui la prononce est homophobe). Par contre, je leur accorde qu'ils ne supposent pas que le lecteur est un homme, puisque les adjectif concernant le lecteur finissent par (e).

Pour ne pas finir sur une note négative, voici 2 blagues qui ne sont pas dans ce livre, entendu durant ma scolarité.
À l'examen, le professeur demande de prouver A.
Un étudiant répond "Il est bien connu que B, et donc... Donc A."
Le professeur note en correction. "B" est une question ouverte de la matière. Apporter moi la preuve, je vous donne les point.

Un autre professeur nous a permis de prendre tout ce qu'on voulait comme note à l'examen final de 4 heures. Mais, ajoute t-il, il vaut mieux se limiter à ce qu'on peut lire en 3 heures, pour en garder encore une pour faire l'examen.


Mines de rire : Les comiques ont-ils de l'humour ?
Mines de rire : Les comiques ont-ils de l'humour ?
par Jean-Michel Renault
Edition : Album

3.0 étoiles sur 5 Beau dessin mais texte moyens, 17 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mines de rire : Les comiques ont-ils de l'humour ? (Album)
Graphiquement, les caricatures sont sympa, on reconnait en général l'artiste dont il tire le portrait, encore que parfois j'ai eu du mal, mais en tant que livre d'image, il remplit bien son rôle.

Mais une grande partie du livre est consacré au texte, sensé répondre à la question "les comiques ont-ils de l'humour ?". Et franchement, le texte me laisse on ne peut plus dubitatif.
Si les dialogues avec Nicolas Canteloup ou Gérald Dahan, comparant le métier d'imitateur à celui de faire des croquis est assez intéressant, je ne vois franchement pas l'intérêt de nous narrer les déboires qu'il a eu pour entrer en contact avec Patrick Sébastien, Anne Roumanoff ou Muriel Robin. Encore que les dialogues avec ceux qui ont plus apprécié, comme Dino ou Philippe Chevalier par exemple, ont encore moins d'intérêt. Ok, Dino a aimé son dessin, donc l'auteur nous rapporte un compliment qu'on lui a fait. Bof.

D'ailleurs, il n'explique pas pourquoi il nous dit à quel point Anne Roumanoff n'a pas aimé son dessins, répétant plusieurs fois qu'elle nous a confié qu'elle n'aime déjà pas son physique au naturel, encore moins sur le croquis, mais qu'il y a plein de gens croqué qui n'ont pas fait de commentaire, et qu'on ne sait même pas s'il a essayé de les contacter. (Ceci dit, je comprend l'absence de commentaire de Bourvil)

Enfin le livre prétend répondre à la question "Les comiques ont-ils de l'humour ?". C'est ce titre qui m'a fait acheté le livre, et le titre est mensonger. Il répond à la question "que pensent les comiques de l'image que j'ai fait d'eux." Ce qui n'a rien à voir, à part si on considère que ne pas apprécier ceux qui se moquent de notre physique n'ont pas d'humour. (Car en tant que lecteur, c'est facile de prendre du recul, si on recevait le croquis je conçois très bien qu'on ne pense pas au dessins des autres et qu'on se demande simplement "c'est moi cette horreur ?".)


Pour l'honneur de l'esprit humain : Les mathématiques aujourd'hui
Pour l'honneur de l'esprit humain : Les mathématiques aujourd'hui
par Jean-Alexandre Dieudonne
Edition : Broché

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Intéressant, pour les non matheux, 17 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour l'honneur de l'esprit humain : Les mathématiques aujourd'hui (Broché)
Jean Dieudonné précise dès le départ qu'il ne s'adresse pas aux mathématiciens, et je confirme.
Le premier chapitre, qui parle des mathématiciens reste intéressant, le second parle en quelque sorte de philosophie des maths, et le 3ème parle d'histoire anciennes des maths. Ces deux chapitres sont intéressant, mais je ne suis pas persuadé que ça apporte vraiment à un livre consacré à ce sujet. Mais ça reste une introduction courte et tout à fait lisible.

Enfin à partir du 4ème chapitre, il rentre dans des constructions mathématiques plus précises, en tentant de rester aussi clair que possible pour l'intuition. Et là, cela devient en fait assez ennuyeux pour le lecteur avec déjà un bagage mathématique (j'ai une licence de math), car les notions qu'il décrit, comme l'histoire de la création du calcul infinitésimal ou de la théorie des groupes, et une histoire qu'on lit déjà un peu partout ailleurs, et les rares démonstrations qu'il fait sont d'un niveau trop bas pour être intéressant pour un mathématicien.

Par contre, je n'ai aucun doute qu'un scientifique d'une autre matière, pourvu qu'il soit curieux, voir un non scientifique prêt à faire des efforts intellectuels théorique, pourra trouver ce livre plaisant. Et apprendra effectivement pourquoi les mathématiciens travaillent comme ils le font, si éloigné des considération pratiques en utilisant des objets théoriques abscons.


Sciences en scène : Dans le théâtre britanique contemporain
Sciences en scène : Dans le théâtre britanique contemporain
par Liliane Campos
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

4.0 étoiles sur 5 Livre correct, 13 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sciences en scène : Dans le théâtre britanique contemporain (Broché)
L'ouvrage tient exactement les promesses que son titre apporte, d'où les 4 étoiles.
Cet ouvrage contient une foule d'exemple de pièce de théâtre utilisant la science, de diverses manières, et les analyse.
N'ayant ni le temps ni l'envie de lire chacune de ses pièces, et pas la possibilité de les voir, les analyses sont compréhensible mais pas forcément extrêmement clair puisque les exemples sont privés de leur contexte.
En particulier, je regrette que dans un livre français, l'auteur laisse les extraits en anglais sans les traduire. Tout ça fait que j'ai l'impression qu'il y a des longueurs et des répétitions.

Les exemples sont classés plus ou moins selon la manière d'utiliser la science. Par exemple ça peut être:
-utiliser une théorie comme métaphore pour l'histoire. Typiquement appliquer l'effet papillon, la théorie du chaos; on observe des conséquences imprévisibles de petites actions
-Écrire l'histoire suivant un modèle scientifique. Par exemple une histoire fractale
-Mettre en scène la vie de scientifique, ou de gens ayant participé de près ou de loin à une révolution scientifique existante,
-Utiliser une nouveauté scientifique pour montrer comment elle révolutionne notre monde: L'histoire d'un enfant cloné.
-Montrer la recherche en train de se faire,
-Considérer le théâtre comme une science expérimentale et utiliser les réactions du public pour faire évoluer la pièce, qui sert de modèle.

J'ai eu l'impression qu'il manquait un mélange théâtre/science - que j'ai malheureusement trop vu en France, et mal traité- le théâtre de vulgarisation.

Personnellement, j'ai acheté ce livre car je m'intéresse aux manières de parler de science dans le théâtre, ayant l'intention de le faire moi-même dans ma troupe. Donc le reste de la critique sera utile pour les gens ayant mon but. D'ailleurs, je n'arrive pas à imaginer quel autre public ce livre peut viser.
Ces exemples, savoir ce que d'autres ont fait, est utile. Mais le sujet est trop précis à mon goût. Je suis incapable de comprendre pourquoi se limiter au théâtre britannique, et pourquoi ne pas remonter aux pièces plus vieilles. J'aimerai beaucoup savoir si d'autres manières de méler science et art ont été utilisé à d'autres moment où ailleurs, mais de ce point de vue là, je reste sur ma faim.
Et surtout, même si j'ai effectivement eu de quoi réfléchir et de quoi m'inspirer pour mon écriture, je pense que 270 pages c'est trop long, sans répétition, ou au moins sans multiplier des exemples illustrant la même chose, les mêmes idées auraient probablement pu m'être apporté en moitié moins de page. Voilà pourquoi je ne met pas 5 étoiles.


Page : 1 | 2 | 3 | 4