Profil de Davoï > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Davoï
Classement des meilleurs critiques: 621.092
Votes utiles : 792

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Davoï
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   

Afficher :  
Page : 1-10 | 11
pixel
Metal Works 73-93
Metal Works 73-93
Proposé par music-center
Prix : EUR 31,29

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LA compil !!!, 5 octobre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metal Works 73-93 (CD)
Oubliez toutes les autres, "Metal Works" est la meilleure compilation possible de Judas Priest. Premier album en 1973 puis une ascension formidable pour ce groupe british tout de cuir vêtu qui reposera sans aucun doute au Panthéon des Dieux du Metal. Leurs plus grands succès sont réunis sur ce double CD de 32 titres. On y trouve du rapide ("Painkiller", "Screaming for Vengeance", "Ram it Down", "Metal Meltdown"...), du lourd ("Victim of Changes", "Beyond the Realms of Death", "Heading out to the Highway"...), et même du mélodique (la ballade "Before the Dawn"). Judas Priest a toujours joui d'une très bonne production, ce qui rend les titres quasi-parfaits; mais il est vrai qu'avec des guitaristes de la trempe de Glenn Tipton et KK Downing et un chanteur aussi extraordinaire que Rob Halford, il ne pouvait en être autrement. Judas Priest est régulièrement cîté par des groupes majeurs de la scène métal, tels Iron Maiden ou Metallica, comme une influence importante. Ce double best-of me paraît indispensable dans toute discographie métal qui se respecte, à vous d'en juger...


Rising
Rising
Prix : EUR 16,04

22 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 RAINBOW RISING, 4 octobre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rising (CD)
Considérant que la musique du groupe prenait une tournure trop "groovy", Ritchie Blackmore, guitariste de Deep Purple, quitta le groupe en 1975. Recherchant un style plus proche du classique qui lui permettrait de s'évader dans des solos dantesques dignes du meilleur rock progressif, Blackmore fonda le groupe Rainbow. Après un bon premier album, Rainbow sort en 1976 "Rainbow Rising", reconnu par la critique comme un des albums majeurs du hard des années 70. Mais limiter cet album à du simple hard rock serait beaucoup trop réducteur. Rainbow est hard, rock n'roll, progressif, ou classique comme en témoigne le magnifique "Stargazer", morceau épique à ambiance enregistré avec l'orchestre philarmonique de Munich. Ronnie James Dio se révèle être un chanteur exceptionnel, ce qui ne se démentira pas à l'avenir, témoins son étape avec Black Sabbath et quasiment tous les disques enregistrés avec son propre groupe, Dio, dans les années 80. Mention spéciale à Blackmore et Dio donc, mais aussi au claviériste Tony Carey qui nous gratifie d'une superbe intro dans "Tarot Woman". Rainbow aura par la suite beaucoup de mal à rééditer un album d'une telle intensité.


Killers
Killers
Prix : EUR 15,99

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bienvenue Adrian !, 4 octobre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Killers (CD)
Exit Dennis Stratton, place à Adrian Smith. Première mais au combien remarquée apparition de ce superbe guitariste qui restera dans Maiden pendant plus de 7 ans et participera aux plus grands albums du groupe entre 1981 et 1988. Sont réunis pour la première fois Adrian Smith et Dave Murray, la paire de guitaristes la plus talentueuse des années 80. Sur ce deuxième album, Iron Maiden affine son style. On a la sensation à l'écoute de Killers qu'Iron Maiden a énormément progressé depuis son premier album tant les parties instrumentales paraîssent abouties. Steve Harris, bassiste fondateur et principal compositeur du groupe signe là des merveilles de concision et de technique sur "Genghis Khan"(début des chansons à thème historique) ou "Murders in the Rue Morgue". Le sentiment de progression qui transpire de cet album provient sans doute de la bonne production de Martin Birch (ex-Deep Purple et Judas Priest), ce qui faisait défaut sur le premier album. A noter la grande prestation du batteur Clive Burr, trop souvent oublié par les fans actuels. A contrario, le chant quelque peu criard et répétitif de Paul Di Anno (souvent limite en concert) semble être un frein à la progression du groupe...du changement s'annonce
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 1, 2010 5:13 PM MEST


Iron Maiden
Iron Maiden
Prix : EUR 17,99

14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les grands débuts, 1 octobre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iron Maiden (CD)
Premier album et déja la naissance de ce qui deviendra un mythe, un des dinosaures du Heavy metal. Iron Maiden débarque en 1980 en même temps que d'autres groupes illustres tels Saxon, Diamond Head ou Def Leppard. Ces groupes remettent le métal au goût du jour en réaction à l'invasion punk des années 77-80. En accélérant les tempos et en évoquant des thêmes quelque peu nouveaux dans le metal comme le fantastique ou l'historique, ils viennent de donner naissance à un nouveau courant : la New Wave Of British Heavy Metal. Dès ce premier album, Maiden pose les bases de son style unique fait de rythmiques rapides, de solos complexes et de chansons épiques et pleines d'intensité ("Phantom Of The Opera"), qui feront le succès du groupe dans les années 80. "Iron Maiden", bien que ne bénéficiant pas d'une production appropriée même pour l'époque, nous gratifie toutefois de grands classiques encore joués par le groupe ces dernières années tels "Prowler", "Transylvania", "Iron Maiden", et bien sûr "Running Free". "Iron Maiden" ou les prémices fracassants d'un dieu du métal.


Imaginations From The Other Side
Imaginations From The Other Side
Prix : EUR 27,52

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Blind Guardian, 30 septembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Imaginations From The Other Side (CD)
A mi-chemin entre la rage caractérisant ses premiers albums et l'aspect mélodique développé sur son dernier album "Nightfall in Middle-Earth" (1998), Blind Guardian nous régale avec un album que l'on peut qualifier d'excellent tant toutes les compositions d'Hansi Kürsch & co sont efficaces. Cet album possède des passages de pure furie et d'autres beaucoup plus calmes, marqués par la musique médiévale, très présente chez Blind Guardian. Les titres sont complexes et chaque musicien sort grandi par les orchestrations grandioses et les nombreux changements de rythme. Cet album est à écouter avec un casque sur les oreilles, en fermant les yeux. De cette manière vous entrerez dans le monde de Blind Guardian, au coeur d'une sombre forêt, entouré d'elfes, de nains et autres créatures issues de l'imaginaire de JRR Tolkien...


Nightfall In Middle Earth
Nightfall In Middle Earth
Proposé par dvd2000cd
Prix : EUR 18,99

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Blind Guardian, 30 septembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nightfall In Middle Earth (CD)
Bien que sorti en 1998, "Nightfall in Middle-Earth" est à ce jour encore, le dernier et sûrement le plus abouti des albums de Blind Guardian. Ce groupe allemand qui allie Heavy metal et mélodies médiévales réussit avec cet album un véritable opéra - rock. Choeurs gigantesques, rythmique en béton, chant fantastique alternant entre le très puissant et l'infiniment beau et harmonieux sont les ingrédients de la musique de Blind Guardian. Les textes sont directement inspirés par JRR Tolkien ("Le Silmarillon"), et nous font voyager dans les contrées mystérieuses de la Terre du Milieu. Sans doute l'album pouvant réconcilier fans de Heavy metal et passionnés de musique classique.


Brave New World
Brave New World
Prix : EUR 11,34

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Critique non objective de Brave New World, 2 septembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brave New World (CD)
Excellent est le meilleur mot qui puisse convenir à cet album tant le retour de Bruce Dickinson a permis à Maiden de revenir au top. Après 7 ans passés à se chercher une identité en solo, Bruce est de retour au bercail et ça s'entend ! Plus en forme que jamais sur des compositions toujours aussi efficaces et un brin plus mélodiques, Mr Dickinson balaie le dernier souvenir de Blaze Bayley. Iron Maiden a retrouvé la magie qui le caractérisait dans les années 80's avec des titres déjà mémorables tels "Blood Brothers", "The Nomad", ou encore "Ghost of the Navigator". Puissant (grosse production), épique et mélodique sont les 3 adjectifs qui définissent le mieux la musique du groupe. Un très bon album donc, à ranger aux côtés des classiques "The Number of the Beast" et "Seventh Son..."


Page : 1-10 | 11