Profil de Marie > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Marie
Classement des meilleurs critiques: 8.484
Votes utiles : 487

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Marie (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Charly 9
Charly 9
par Jean Teulé
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

30 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Affligeant!, 18 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Charly 9 (Broché)
Teulé fait ici table rase du travail des historiens et redonne vie aux pires inepties qui ont fait la légende noire des Valois. Bien entendu, les événements ne se sont en rien déroulés comme il le raconte...
Bien qu'il émaille avec ostentation son récit d'éléments historiques, il s'est visiblement très mal documenté et accumule les erreurs.
L'écriture est assez médiocre. Teulé a une jolie plume, mais il s'est essayé à jouer à changer de registres de langage et ce n'est pas très réussi. Le résultat, pas particulièrement original, est assez vulgaire.
Les personnages sont tous caricaturaux, aucun n'est épargné, si ce n'est la reine. Les efforts de Charles IX pour rattraper la faute qu'il a commise comme ses accès de colère semblent une accumulation de gags. C'est visiblement une farce grotesque que l'auteur a voulu écrire. Personnellement, ce genre d'humour me laisse complètement froide, si bien que j'ai trouvé ce livre racoleur et démago plutôt ennuyeux.
Si vous cherchez à apprendre quelque chose sur le 16e siècle tout en vous divertissant, oubliez toutes les bêtises que vous avez pu lire dans ce livre (ou, mieux, ne le lisez pas!) et plongez-vous plutôt dans des romans comme Fortune de France ou l'excellent Saint-Germain ou la négociation.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (12) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 19, 2012 8:05 PM MEST


Toi qu'on dit surdoué : La précocité intellectuelle expliquée aux enfants
Toi qu'on dit surdoué : La précocité intellectuelle expliquée aux enfants
par Claire Grand
Edition : Broché
Prix : EUR 11,00

96 internautes sur 96 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Intéressant dans l'ensemble, 29 mars 2011
Les livres sur la précocité intellectuelles qui s'adressent aux enfants ne sont pas nombreux, c'est pourquoi celui-ci a attiré ma curiosité. Il me paraît plutôt à destination des 8-10 ans, tranche d'âge qui était jusque-là un peu délaissée. Très complet, compte tenu du public visé, il se décompose en 3 parties principales :
- qu'est-ce que la précocité intellectuelle et comment elle se manifeste
- les difficultés qu'elle peut susciter
- comment résoudre ces difficultés

Les notions abordées sont parfois un peu compliquées, mais les mots et concepts difficiles sont expliqués et illustrés d'exemples. Du fait de sa brièveté et de sa clarté, ce livre peut être intéressant pour les parents comme première approche du sujet. Pour un parent un peu réticent à se plonger dans un pavé sur la précocité, ce petit livre synthétique peut être idéal pour se faire une bonne idée de la question sans risquer l'indigestion. Je lui ai toutefois trouvé quelques longueurs. Certains passages, qui auraient supporté d'être plus courts, risquent de paraître un peu fastidieux aux petits lecteurs.

J'ai bien aimé l'esprit du livre, et le fait que l'auteur précise bien à plusieurs reprises que son livre s'adresse surtout à ceux qui vont mal et que la précocité est souvent très bien vécue. Les descriptions qu'elle fait de la manière dont se manifestent les caractéristiques fréquentent des EIP m'ont semblé justes, sobres et remuantes à la fois. Et j'ai apprécié qu'elle s'efforce de booster l'estime de soi de ses lecteurs, qui est souvent fragile chez les EIP.

Il y a cependant quelques points qui m'ont gênée :
- L'auteur affirme avec aplomb que la précocité intellectuelle a une origine génétique. Si j'ai souvent entendu cette hypothèse, il ne me semble pas qu'elle ait été corroborrée par la science de façon certaine et définitive à ce jour.
- Elle relève très justement que le problème des EIP à l'école est souvent de trouver une motivation. Mais celle qu'elle propose (avoir de bons résultats à l'école permet d'éviter d'avoir des ennuis avec les instituteurs et les parents) me paraît franchement légère et pas particulièrement motivante.
- On la sent très réticente sur les sauts de classes, qui ne lui paraissent légitimes que dans un nombre très restreint de cas. Je pense que c'est le métier de l'auteur - elle est psychologue scolaire - qui ressort ici.
- Elle aborde en détail la difficulté qu'ont certains EIP à se faire des amis et insiste sur l'importance qu'il y a à avoir des copains. Elle invite donc ses jeunes lecteurs à se forcer, à jouer un rôle et à faire semblant de s'intéresser aux mêmes choses que les autres pour s'intégrer. D'une part, je ne vois absolument pas quel intérêt il y aurait pour un enfant - ou pour un adulte - de jouer un rôle pour nouer des liens avec des personnes envers lesquels il ne se sent pas d'atomes crochus et qui l'ennuient. Et d'autre part, ça me paraît totalement contre-productif : quelle image un enfant qui adopterait cette attitude se construirait-il de l'amitié et des rapports humains en général?

Au final, je dirais donc que c'est un livre intéressant mais, si je le fais lire à mon fils dans quelques années, je ne compte pas le lâcher seul avec le bouquin. C'est, à mon avis, une lecture qui doit être accompagnée par les parents, afin de rectifier le tir en cas de besoin, et qui peut et devrait servir de point de départ à des discussions en famille.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 19, 2013 11:48 PM CET


Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué
Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué
par Jeanne Siaud-Facchin
Edition : Broché
Prix : EUR 23,20

111 internautes sur 130 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A lire, mais à prendre avec précaution, 4 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué (Broché)
Il y a dans ce livre de JSF des choses très intéressantes. Elle maîtrise clairement son sujet et décrit très bien ce qui caractérise la douance au point de vue neurologique, ainsi que le fonctionnement particulier qui en découle. Elle détaille avec sensibilité les traits de caractères qui peuvent en découler.

Ce qui me chiffonne, toutefois, c'est qu'elle s'appesantit énormément sur tout ce qui touche aux émotions et à la sensibilité. Or, il n'est pas possible de dresser le portrait-type d'un surdoué, ceux-ci pouvant avoir des personnalités radicalement différentes. Et, d'autre part, du fait de l'organisation du livre et de l'ampleur de la partie consacrée aux symptômes de mal-être, je crains que certains lecteurs n'en viennent à oublier que, ce qui caractérise un surdoué, c'est avant tout la rapidité de fonctionnement du cerveau, pas l'empathie ou le sens de la justice. De ce fait, un surdoué peut très bien ne pas du tout se retrouver dans ce qu'elle décrit. Tandis que, au contraire, quelqu'un qui n'est pas surdoué peut tout à fait s'y retrouver. En effet, l'hypersensibilité et l'empathie ne sont, fort heureusement, pas l'apanage de ceux qui ont un QI élevé. Il me semble donc possible que des personnes qui ne vont pas bien puissent se persuader à la lecture de ce livre qu'elles sont surdoués et y voir l'explication de leurs souffrances, et, si elles se décident à passer un test, qu'elles se retrouvent à sombrer encore plus bas s'il s'avère au final qu'elles ne sont pas surdouées. C'est ce point qui me paraît inquiétant.

Deuxième aspect qui m'a gênée : elle s'appesantit énormément sur les souffrances et le mal-être générés par la douance. Il y a bien un chapitre qui est censé traiter des surdoués qui vont bien, mais elle se borne grosso modo à dire « les gens heureux n'ont pas d'histoire » avant de revenir très vite à ceux qui ne vont pas bien. Je comprends qu'elle veuille montrer que, contrairement aux idées reçues, la douance n'est pas un gage de réussite scolaire et professionnelle et n'est pas forcément facile à vivre, mais je trouve qu'elle en fait trop et qu'elle a une fâcheuse tendance à sombrer dans le pathos. Je ne dis pas que la douance ne peut pas être mal vécue et source de souffrances pour certains, je dis simplement qu'il ne faut pas oublier qu'elle peut aussi être très bien vécue et que c'est tout de même une chance et pas un handicap. Enfin, la dernière partie du livre est consacrée aux solutions qui peuvent être mises en oeuvre pour que les surdoués apprennent à mieux vivre avec leurs capacités et les transforment en atout. J'ai regretté que ces solutions soient traitées trop rapidement et de façon trop abstraite.

En résumé, je dirais que c'était un livre qui contient des informations intéressantes, mais qui a une optique trop commerciale. A ceux qui veulent comprendre ce qu'est la précocité, je recommanderais plutôt la lecture, même s'ils traitent essentiellement des enfants et n'abordent les adultes qu'en passant, des ouvrages de J-C Terrassier, Arielle Adda ou Sophie Côte.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (28) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 6, 2014 9:33 PM CET


C'est pas ma fote, j'ai un trop gros QI : La précocité intellectuelle considérée comme seule cause d'échec scolaire
C'est pas ma fote, j'ai un trop gros QI : La précocité intellectuelle considérée comme seule cause d'échec scolaire
par Anne Débarède
Edition : Broché
Prix : EUR 16,20

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 A fuir..., 4 novembre 2009
L'idée qu'il est mauvais de réduire un enfant à sa précocité et de vouloir expliquer tous les problèmes scolaires, sociaux ou autres qu'il peut rencontrer à la seule lumière de celle-ci, sans prendre en compte d'autre paramètres, me semblait très judicieuse. C'est donc avec beaucoup d'intérêt que je me suis lancée dans la lecture de ce livre. Malheureusement, mon enthousiasme est retombé aussi vite qu'un soufflé.

D'abord, l'auteur s'appuie quasi uniquement sur un seul exemple, qui lui sert de fil rouge tout au long du livre. Elle se contente simplement d'en évoquer rapidement 2 ou 3 autres. D'une part, 3-4 enfants ne constituent nullement, à mon sens, un échantillon représentatif. D'autre part, peut-être a-t-elle choisi ces exemples dans un but pédagogique, pour bien faire comprendre au lecteur son propos, mais je reste choquée par leur côté caricatural. On ne peut que plaindre ces pauvres gamins, à supposer qu'ils existent, d'être tombés dans des familles pareilles, uniquement soucieuses de performance. Les parents d'enfants précoces que j'ai pu croiser sur le net ou dans la vraie vie n'ont, dans l'ensemble, ni le temps ni le besoin de pousser leurs enfants. Ils sont, au contraire, bien trop occupés à essayer de les suivre tant bien que mal et de les aider à s'épanouir.

Par ailleurs, je trouve qu'Anne Debarède parle beaucoup trop d'elle-même. Elle consacre presque un chapitre à nous raconter le saut de classe malheureux qu'elle a vécu dans son enfance et se vante à plusieurs reprises d'avoir échoué aux tests préliminaires de Mensa, ce qui ne l'a pas empêchée, comme elle prend bien soin de le souligner, de mener une brillante carrière professionnelle. J'en suis ravie pour elle et j'ai envie de dire que c'est heureux qu'il n'y ait pas besoin d'avoir un QI de 130 pour être intelligent et réussir sa vie personnelle et professionnelle. Mais qu'est-ce que son parcours peut bien faire au lecteur ? Et quel est le rapport avec le sujet dont elle prétend traiter ?

Si on élimine les bavardages et les exemples caricaturaux, que reste-t-il de potentiellement factuel et objectif dans ce livre ? Eh bien, seulement 4-5 chapitres au début qui visent à expliquer ce que sont les tests de QI et ce qu'ils mesurent, et ce qui caractérise les enfants précoces. Dans cette partie, elle cite tout un tas de sources réputées et sérieuses. Le problème, c'est qu'elle me donne l'impression de faire un peu ce qu'elle veut de ces sources. Elle dresse un historique des tests de QI et explique comment ils fonctionnent...dans le but de montrer que ce qu'ils mesurent est flou mais que ce n'est certainement pas l'intelligence car tous ses constituantes ne sont pas prises en compte, que le QI est très compliqué à calculer, et que, du coup, les psys l'arrangent souvent un peu à la hausse ou à la baisse à la tête du client. Quant aux enfants précoces, les caractéristiques qu'on leur prête sont contradictoires et donc dénuées de fiabilité. Bien sûr, certains points qu'elle soulève sont intéressants et sont sujets à débat. Mais sa mauvaise foi et son ironie me paraissent ne viser qu'à décrédibiliser et discréditer la notion de précocité. Je prendrai deux exemples : elle s'appuie sur un rapport établi par le CNRS pour dire que les surdoués ne présentent pas de caractéristique neurologique particulière. Il se trouve que j'ai lu ce rapport, qu'on peut trouver sur le net, et que ce n'est pas ce que j'ai souvenir d'y avoir vu. D'autre part, elle s'attaque aux associations de parents d'enfants surdoués qui travaillent à ce que le cas de leurs enfants soit pris en compte par l'éducation nationale. Elle signale qu'un hôpital qui fait passer des tests de QI constate que seulement 1/5e des enfants testés s'avèrent précoces. Donc ces associations sont constituées de parents prétentieux qui s'imaginent, à tort, que leurs enfants sont des petits génies et on serait bien bête de leur prêter attention. CQFD. Mais elle se garde bien de mentionner que l'adhésion à ces associations est subordonnée à la production d'une attestation de précocité établie par un psy.

Au final, Anne Debarède me semble un exemple typique de cette catégorie de psys qui se posent en spécialistes de la précocité uniquement pour la discréditer et la nier. J'ai la sensation d'avoir gaspillé mon temps et mon argent en lisant ce livre.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 4, 2011 12:57 PM MEST


Dictionnaire des écrivains contemporains de langue française
Dictionnaire des écrivains contemporains de langue française
par Jérôme Garcin
Edition : Broché
Prix : EUR 24,30

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A lire petit à petit, quelques pages à la fois, 2 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dictionnaire des écrivains contemporains de langue française (Broché)
Ce dictionnaire est tout à fait atypique puisque ce sont les écrivains eux-mêmes qui, à la demande de Jérôme Garcin, ont rédigé chacun sa propre notice.

Comme tout dictionnaire, ce n'est pas un livre qui se lit d'une traite de la première à la dernière page, sous peine d'indigestion. Il me semble bien plus se prêter à ce qu'on vienne de temps à autre picorer quelques pages.

Ce qui est en fait tout le charme est la variété des notices : allant de quelques lignes à plusieurs pages, empreintes de modestie ou narcissiques, elles peuvent être sérieuses et retracer soigneusement tout le parcours biographique de leur auteur, ou plus fantaisistes. Certains auteurs se plaisent ainsi à imaginer leur futur et se constituer une biographie et une bibliographie extravagantes. Il est intéressant de voir ce qui semble important pour un écrivain dans son oeuvre, ce qu'il a voulu faire passer.

On y a plaisir à retrouver les auteurs qu'on apprécie. Mais c'est aussi un très bon moyen de faire connaissance avec des auteurs qu'on ne connaît pas et dont, pour certains, la lecture de la notice donne envie de pousser plus loin.

Il est à noter que chaque notice est suivie de la bibliographie de son auteur.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 16, 2011 2:48 PM CET


Que pense Allah de l'Europe ?
Que pense Allah de l'Europe ?
par Chahdortt Djavann
Edition : Poche

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Instructif, 7 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Que pense Allah de l'Europe ? (Poche)
Ce petit livre très court est en fait une réponse aux critiques qui se sont élevées en réaction au précédent ouvrage de l'auteur, « Bas les voiles », que j'ai regretté de ne pas avoir lu auparavant.

Elle y traite de la question du port du voile en Europe, de l'importance que cette question revêt pour les islamistes et pourquoi, des arguments qu'ils utilisent. Elle donne à ses lecteurs des éléments de réflexion intéressants sur ce délicat sujet et leur donne des clés pour porter un regard plus critique sur les informations qu'on peut trouver dans les media.


Moi, Barthélémy Dumont, geôlier de la Conciergerie - Mémoires apocryphe (1608-1625)
Moi, Barthélémy Dumont, geôlier de la Conciergerie - Mémoires apocryphe (1608-1625)
par Lebigre Arlette
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Biographie d'une prison célèbre, 7 octobre 2009
L'idée de départ d'Arlette Lebigre est séduisante : à travers les mémoires apocryphes de Barthélémy Dupont, l'un des patrons (on disait alors « geôlier ») de la Conciergerie, raconter l'histoire de cette célèbre prison du Paris de l'ancien régime, et décrire son fonctionnement, son organisation, les conditions de détention...

Ce petit livre est une réussite. Arlette Lebigre sait visiblement très bien comment faire pour instruire le lecteur sans l'ennuyer. C'est enlevé, vivant, et en même temps rigoureux sur le plan historique. Mon seul regret est qu'elle tire trop peu parti de son idée de départ et a trop facilement tendance à oublier son personnage pour retomber dans un essai historique qui, pour être passionnant, n'en est pas moins classique, alors qu'elle aurait pu faire quelque chose de beaucoup plus original.


Le Triomphe d'Eleanor
Le Triomphe d'Eleanor
par M.-E. Braddon
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les débuts du roman policier, 7 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Triomphe d'Eleanor (Poche)
Alors qu'Eleanor Vanes vient tout juste de rejoindre son père (et non son grand-père comme le dit la présentation de l'éditeur) à Paris, celui-ci se suicide, désespéré d'avoir perdu au jeu l'argent qui devait servir à financer l'éducation de sa fille dans une pension réputée. Seule et à court d'argent, la jeune Eleanor se voit alors contrainte de retourner en Angleterre et d'y chercher un travail. Cependant, persuadée que son père a été poussé au suicide par des escrocs, elle se jure de venger son père en retrouvant ceux qu'elle considère comme ses assassins. Le destin va l'y aider.

Cet ouvrage est intéressant car il a été rédigé à l'époque de la naissance du roman policier et, si la trame du roman repose sur la quête de la jeune héroïne, il est cependant très éloigné des codes actuels et très classique dans sa forme. Il y a peu d'action, même si de temps à autre l'intrigue s'emballe. On suit le parcours de la jeune fille, ses rencontres, les liens amicaux qu'elle noue, ses inclinaisons sentimentales. Celle-ci semble, pendant des années, oublier l'enquête qu'elle a décider de mener. Bien que je ne me sois pas ennuyée à la lecture, j'ai trouvé ces passages très longs, je pense que le roman aurait gagné à être plus court. J'ai été un peu gênée par les multiples coïncidences qui jalonnent le livre et qui enlèvent toute plausibilité à l'histoire. Et puis par le caractère trop prévisible de l'intrigue aussi. Ce livre est néanmoins très agréable à lire. L'écriture est plaisante, c'est vif, enlevé, et on se prend d'intérêt pour les héros.


La tractopelle d'Axel
La tractopelle d'Axel
par Alexis Nesme
Edition : Cartonné
Prix : EUR 6,60

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La collection préférée de mon gremlin, 7 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tractopelle d'Axel (Cartonné)
Nous avons offert les premiers livres de la collection à mon fils quand il avait à peu près 18 mois, et il a accroché tout de suite. Il a maintenant près de 4 ans et toute la collection. Dans l'intervalle, il ne s'est pratiquement pas passé de semaine sans qu'il ait fallu les lui lire tous au moins une fois. Aucun autre livre n'a remporté un tel succès ni d'une telle longévité auprès de lui.

Il faut dire que ces petits livres sont très bien conçus. Les dessins sont simples et mignons. Chaque livre est centré sur un petit garçon et son moyen de transport. Ici, l'enfant accompagne Axel dans sa journée sur le chantier et le voit creuser des trous avec son tractopelle, sous la conduite de l'architecte. Avec des mots extrêmement simples, chaque livre montre à l'enfant ce qu'on peut faire avec chaque moyen de transport. L'enfant peut facilement se mettre à la place du petit héros, qui est un enfant comme lui, et élaborer ses propres histoires. Parfois on peut reconnaître le petit héros d'un volume en arrière-plan dans une image d'un autre volume. C'est amusant de chercher avec l'enfant à les retrouver. Je trouve ça assez ingénieux. Les textes sont en rimes, et assez rythmés. Ils sont aussi répétitifs et incluent souvent les bruits faits par les moyens de transport. Pour toutes ces raisons, ils plaisent beaucoup à mon fils qui les adore.

J'ai mis 5 étoiles parce que, du point de vue des enfants, cette collection est vraiment géniale. Mais, d'un point de vue de parent, je mettrais un petit bémol. Il y a des livres que j'ai plaisir à lui lire et relire, où les mots sont savoureux et qui sont plein d'humour, où les dessins me parlent et me paraissent drôles. Là, non. Non seulement ces livres sont très vite lassants et d'un ennui profond pour les parents mais, du fait des textes répétitifs, au bout de 2 lectures, on les connait par coeur. Cette collection est mon cauchemar.

N'écoutant que mon courage, je lui ai acheté aussi les livres de la collection Petit Héros, des mêmes auteurs, qui reprend le même principe. Cette fois, l'enfant est invité à se mettre dans la peau des personnages qui le fascinent : le pirate, le chevalier... Cette collection Petit Héros s'adresse toutefois à des enfants un peu plus âgés : pas avant 3 ans, à mon avis.


Pop artiste
Pop artiste
par Alex Sanders
Edition : Album
Prix : EUR 11,20

20 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La suite des aventures de Pop, 7 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pop artiste (Album)
Les amis de Pop, le dinosaure multicolore, trouvent ses couleurs très belles et voudraient les mêmes. Alors Pop sort ses petits pots de peintures pour les repeindre avec de jolies couleurs.

Mon fils et moi avions adoré Pop mange de toutes les couleurs, aussi je me suis précipitée sur la suite des aventures du petit dinosaure. Mon fils l'a bien aimé et la lecture des aventures des amis de Pop a provoqué chez lui de nombreux fous rires, mais il n'a pas accroché comme pour le premier tome et est beaucoup plus vite passé à autre chose. Peut-être parce qu'il était un peu plus grand (presque 3 ans).

Quand à moi, j'ai été un peu déçue. On retrouve dans Pop artiste la même thématique des couleurs que dans la première histoire, mais il n'y a pas la même fraîcheur et l'histoire présente moins d'intérêt.


Page : 1 | 2 | 3 | 4