undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de La république des livres > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par La république ...
Classement des meilleurs critiques: 6.439
Votes utiles : 65

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
La république des livres

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Le Silence des bombes
Le Silence des bombes
par Jason Hewitt
Edition : Broché
Prix : EUR 14,60

2.0 étoiles sur 5 Trop lent... Dommage car le contexte est prometteur, 15 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Silence des bombes (Broché)
Voilà un livre qui me tentait pour le contexte dans lequel il se déroulait c’est-à-dire la seconde guerre mondiale mais cette fois ci en Angleterre là où on ne va que très rarement dans les livres sur cette époque.
On suit donc Lydia qui a fui la maison où elle a été déplacée avec d’autres enfants au pays de Galles pour les protéger. Elle décide de retourner dans le Suffolk pour retrouver sa famille. Mais elle retrouve un village déserté et lorsqu’elle arrive chez elle, elle se retrouve face à un soldat britannique blessé qui a un drôle d’accent.
Vous l’aurez compris, ce soldat est en fait allemand et il fait des repérages en vue du débarquement des allemands en Grande-Bretagne. C’est une partie de l’histoire que j’ignorais, je savais qu’il y a avait eu de nombreux bombardements mais que les allemands était présents même en petit nombre, je l’ignorais.
Le reste du roman, c’est un huis-clos omniprésent. Ces deux personnages cohabitent pendant cinq jours dans cette petite maison. S’ils arrivent à vivre ensemble, les deux personnages restent assez méfiant l’un vit à vis de l’autre et c’est parfaitement compréhensible.
Pour le reste, j’ai trouvé ce roman incroyablement long. Au sein des chapitres, on passe d’un paragraphe à l’autre d’un souvenir à l’autre. On est tantôt avec Lydia et son frère, tantôt avec Heiden et sa fiancé Eva ou encore lui lors d’une bataille en Norvège. Cette multitude de souvenir peut nous perdre. Ces souvenirs avec la vie à deux de Lydia et Heiden sont les deux seuls éléments de ce roman qui avance lentement et dont j’ai fini par décrocher.
Lydia est une petite fille assez vive et intelligente pour son âge. Heiden, on apprend à le connaitre au fil des pages mais je n’ai pas réussi à cerner qui il était.
Ce roman est un récit de souvenir assez lent, qui aurait pu se passer à n’importe quelle époque. J’ai décroché au milieu du livre et je dois dire que j’ai survolé la deuxième moitié du livre. C’est dommage parce que ce huis-clos aurait pu être riche en rebondissements grâce à ces deux personnages que tout oppose


Stone Rider (Tome 1)
Stone Rider (Tome 1)
Prix : EUR 10,99

4.0 étoiles sur 5 Une course folle, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stone Rider (Tome 1) (Format Kindle)
Je ne connaissais pas ce roman avant qu’il soit élu pépite du roman adolescent européen par le salon du livre de Montreuil. Le résumé et la couverture m’ont de suite plus donc je l’ai acheté.

L’auteur nous immerge dans un univers assez original. Blackwater est une ville hostile à la vie, entre pollution, produits toxiques, tempête et des températures qui varient grandement, ce n’est pas un lieu propice pour que des hommes y vivent. Et pourtant, Adam y vit, pour s’en sortir, il n’a qu’une seule chance, participer à la course de békanes de Blackwater et gagner un ticket pour la Base, le saint des saints.

Ce livre m’a particulièrement plu à cause de son univers unique. Ce désert hostile où tous les hommes n’ont que deux choix : la mine ou la course. J’ai apprécié cet univers. Mais je dois dire que je me pose pas mal de questions sur ce monde. Que renferme la Base, parce que pour l’instant j’ai plus l’impression que c’est un mirage. Pourquoi organiser cette course ?

En plus, la préparation de la course et la course en elle-même ne manque pas d’actions. C’est ce qui fait qu’on ne peut pas lâcher ce livre une fois commencé. J’ai aimé être au cœur de la course et ressentir ce que vit Adam. L’action comprend pas mal de scènes de violences mais on est prévenu dès le début, tout ou presque est autorisé pour gagner.

Adam est un personnage courageux et motivé. Il n’aime pas la violence mais n’hésite pas à s’en servir quand c’est vraiment nécessaire. Sadie est le seul personnage féminin de ce roman. Elle n’a rien d’une jeune fille sensible, elle est assez coriace car marquée par les événements durs de sa vie. Kane est un solitaire. Son histoire est bouleversante et un peu irréaliste mais sa carapace fait qu’on n’arrive pas à capter ces sentiments.

En bref, c’est un univers qui m’a particulièrement plu avec une course folle qui nous maintien en haleine tout au long du roman. Malgré tout, pas mal de questions se posent parce que l’auteur ne donne pas assez d’explications. J’espère trouver ces réponses dans les prochains tomes.


The Revolution of Ivy
The Revolution of Ivy
par Amy Engel
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Coup de coeur pour le livre et la saga, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Revolution of Ivy (Broché)
Le premier tome de cette courte saga avait été pour moi un gros coup de cœur de l’année. J’ai été ravie d’apprendre la sortie de ce deuxième tome. Je l’ai acheté au salon de Montreuil et il n’est pas resté très longtemps dans ma pile à lire.

On retrouve Ivy après son exclusion de Westfall, elle se retrouve de l’autre côté de la barrière. Livrée à elle-même, elle doit apprendre à survivre car elle va être confrontée à la faim et à la soif, aux animaux et à d’autres être humains pas toujours très accueillants.

Ce second tome est moins riche en intrigues que le premier tome, mais il n’en n’est pas moins dénué d’intérêts. Dans ce tome, ce que j’ai le plus apprécié c’est de voir l’évolution d’Ivy. Loin du dictat de son père et de sa sœur, elle s’épanouit et apprend à penser par elle-même. Elle est plus mature dans ce tome, on la voit aussi souffrir à cause des actions qu’elle a commise dans le précédent tome. Elle apprend donc aussi à se pardonner dans ce tome.

J’ai aussi aimé partager la vie des humains qui vivent au-delà de la barrière. On voit comment ils font pour survivre surtout en hiver et aussi comment ils se défendent. Ces sauvages au premier abord sont en vérité des êtres bien plus sensibles que ceux qui habitent à Westfall. J’ai en particulier apprécié Ash et Caleb. Ce sont deux êtres auxquels on ne peut que s’attacher.

Bishop n’est pas présent tout au long du roman. Mais dès qu’il arrive, on voit que cela trouble Ivy, la fait souffrir. Mais ces deux*là s’aiment plus que tout et les moments où ils sont ensemble sont juste mignons et magique. On découvre aussi Bishop pas aussi lisse que dans le précédent tome mais ça ne le rend que plus attachant.

Après avoir découvert la vie au-delà de la barrière, on passe à une phase où il y a nettement plus d’action. Les derniers chapitres sont riche en rebondissements et assez haletants. Ces pages se tournent vite et je suis arrivée bien trop vite à la fin de ce roman. Je dois dire que j’ai particulièrement apprécié l’épilogue de cette histoire.

Je dois dire qu’en lisant le titre de ce livre, je m’attendais à voir la préparation d’une révolution comme on l’a vu dans plusieurs derniers tomes de dystopie. Mais c’est plutôt la révolution du personnage principal auquel on assiste. Je dois dire que j’ai encore plus apprécié ce livre pour ça, parce qu’il ne ressemble pas aux autres livres dystopiques.

En bref, ce livre est un coup de cœur. J’ai adoré suivre Ivy dans ses aventures et sa survie, sa reconstruction et sa prise d’indépendance. Les personnages sont uniques. Bishop est toujours aussi parfait. Je dois vous encourager si ce n’est pas fait à lire cette saga car elle en vaut largement le coût.


Flocons d'amour (Hors-séries)
Flocons d'amour (Hors-séries)
Prix : EUR 9,99

4.0 étoiles sur 5 Trois histoires avec trois messages différents, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flocons d'amour (Hors-séries) (Format Kindle)
J’ai reçu ce livre il y a quelques mois lors d’un swap. Ce livre m’intriguait particulièrement et j’avais vraiment envie de le lire mais j’ai décidé de le garder bien au chaud dans ma bibliothèque et de le lire pour le challenge 1 mois = 1 consigne. La consigne pour le mois de décembre est « La neige couvrira la couverture de ton roman (couverture blanche ou à motif de neige », j’ai pensé immédiatement à ce livre pour respecter cette consigne.

Ce roman comporte trois histoires écrites par trois auteurs différents. Ce sont de courtes histoires mais ce ne sont pas des nouvelles. La particularité de ces trois histoires c’est qu’elles ont un point commun de départ : une tempête de neige à Gracetown et une « Waffle House » (ou maison de la gaufre).

La première histoire Le jubilé express par Maureen Johnson raconte l’histoire de Jubilé, une jeune fille contrainte de partir en urgence fêter Noël chez ses grands-parents. Le train qui l’y amène se retrouve bloquer à Gracetown par la tempête de neige. Elle trouve refuge à la Waffle House et y rencontre Stuart, un garçon qui va l’aider. Cette histoire est la plus mignonne de toute, elle est romantique à souhait. L’auteur veut nous faire passer des messages comme dans une histoire d’amour, chacun doit faire en sorte que l’autre soit heureux. J’ai vraiment aimé cette histoire c’est ma préféré.

La deuxième histoire Un miracle de Noël à pompons par John Green raconte l’histoire de trois copains (JP, Le Duc et Tobin) qui fêtent tranquillement Noël chez eux. Un coup de fil leur apprend que des pom-pom girls se trouvent bloqués à la Waffle house. Les trois copains vont tout faire pour arriver les premiers dans ce restaurant pour profiter du spectavle tant attendu par les deux garçons de la bande. Je dois dire que j’ai été surprise de lire une telle histoire écrite par cet auteur. Tout au long de l’histoire, je me suis amusée à suivre toutes les péripéties des trois copains pour arriver à ce restaurant. Et surtout, j’ai été surprise de voir débarquée une histoire d’amour au milieu de toute cette aventure. Cette histoire n’est pas ma préférée parce que je ne comprends pas cette obsession pour les pom-pom girls et aussi parce que certains personnages sont un peu trop grossier à mon goût.

La dernière histoire est Le saint patron des cochons de Lauren Myracle qui raconte l’histoire d’Addie, une jeune fille malheureuse parce qu’elle a perdu son petit-ami par sa faute. Elle veut le reconquérir parce qu’elle l’aime toujours mais ce n’est pas facile surtout quand son entourage lui fait comprendre qu’elle est égoïste. C’est une histoire qui mène une réflexion sur ce qu’on est et comment on peut faire pour changer le regard des gens qu’on sur nous sans changer totalement de personnalité. C’est la nouvelle la plus profonde de l’histoire.

Ce que j’ai aimé aussi dans ces trois histoires, c’est que l’on retrouve les personnages de la première histoire dans la deuxième et dans la troisième. Il y a donc un lien entre toutes ces histoires même si elles ont été écrites par trois personnages différents. Ils font donc les lires dans l’ordre pour tout comprendre.

Ce sont trois histoires très bien écrites par trois auteurs qui ont réussi à me conquérir avec trois histoires assez courtes mais prenantes. Chacun fait passer un message. C’est vraiment un roman à lire en cette période de fête mais rien ne vous empêche de le lire à n’importe quel autre moment de l’année.


Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens (Hors-séries)
Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens (Hors-séries)
Prix : EUR 11,99

4.0 étoiles sur 5 Un bon roman sur l'adolescence et l'homosexualité, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens (Hors-séries) (Format Kindle)
J’ai voulu découvrir ce livre pour son thème principal, c’est-à-dire l’homosexualité chez les adolescents.

Le résumé nous présente clairement les choses, il y a d’un côté cet échange entre Simon et Blue et de l’autre le chantage que fait Martin à Simon lorsqu’il découvre son secret. Mais ce que le résumé ne dit pas c’est que le côté chantage est très peu présent. En effet, il y a bien un chantage qui fait que Simon a comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête mais pour autant, ce n’est pas l’aspect le plus présent de l’histoire et heureusement d’ailleurs. Je n’aurai pas voulu lire un livre où le héros passe son temps à avoir peur et à céder à tous les chantages.

Ce roman est essentiellement axé sur la vie de Simon adolescent. On voit qu’il essaye de dire sa vrai nature mais qu’il n’y arrive pas. On voit que ce silence peut compliquer bien des choses avec ses amis. Au fil des pages, on ressent ce que vit Simon au quotidien et on devient lui.

En fil conducteur de cette histoire, il y a aussi les échanges entre Blue et Simon. Cela apporte un plus à ce livre car les emails échangés ou du moins certains sont présent dans ce livre. On voit leur relation grandir et se construire au fil des échanges. On voit aussi qu’ils s’appuient l’un sur l’autre pour faire face aux difficultés. Et puis on veut à tout prix savoir qui est ce mystérieux Blue et je dois dire que j’ai été surprise car je ne m’attendais pas à ce personnage.

Simon est un jeune adolescent un peu gauche mais terriblement touchant. J’ai aimé être dans sa peau et dans sa famille si particulière. Abby est une meilleure amie formidable. Par contre Leah m’a un peu tapé sur le système.

En conclusion, je dirai que c’est un beau roman sur l’adolescence et l’homosexualité. On est plongé au cœur de la vie de Simon et j’ai été déçue de ne pas pouvoir poursuivre ma lecture encore sur plusieurs pages tellement j’ai été charmé par ce roman.


Le Joyau - Livre II
Le Joyau - Livre II
Prix : EUR 12,99

4.0 étoiles sur 5 Un bon tome 2, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Joyau - Livre II (Format Kindle)
Voilà le deuxième d’une dystopie que j’ai lu en quelques heures à peine. J’avais hâte de retrouver nos héros surtout avec la fin du premier tome. Et la couverture est toujours aussi magnifique.

Il n’y a pas de temps mort dans cette histoire. L’histoire reprend exactement là où s’est arrêté le tome un. L’auteur nous fait quand même quelques rappels pour nous rappeler ce qui s’est passé avant ce que nous lisons.

C’est une histoire qui est essentiellement axée sur la fuite de Violet, Ash et Raven dans toute la première partie du roman. C’est une partie de l’histoire riche en rebondissements. L’auteur nous maintient en haleine, et on a qu’une peur, c’est qu’ils se fassent attraper car ils ne sont pas toujours très prudents. La seconde partie de l’histoire est plus axée sur les pouvoirs que développe Violet et Raven mais aussi leur entrée dans la révolte.

Ce qui m’a le plus plu dans cette histoire, c’est vraiment la présence et le développement des pouvoirs magiques des mères porteuses. On en apprend aussi plus sur l’origine de ces pouvoirs qui fascinent et terrifient tous ceux qui n’en sont pas dôtés. Et en même temps, comme dans toute dystopie, il y a la lutte contre le système en place et la dénonciation des abus et crimes des personnes vivants dans le joyau. Je dois dire que ce que décrit Raven est particulièrement révoltant.

Côté personnage, Violet est toujours une personne aussi forte et courageuse mais en même temps sensible. Ash se dévoile dans ce tome, on en apprend plus sur lieu ainsi que sur sa formation de compagnon qui montre une fois de plus la cruauté du joyau. Raven m’a profondément touchée par ce qu’elle a subit mais elle arrive à se relever malgré tout. Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par Lucien, je ne donnais pas cher de sa peau dans tout le premier tome.

En bref, c’est un deuxième tome réussi entre les découvertes des pouvoirs des mères porteuses et la révolte qui gronde dans tous les quartiers de la Cité Solitaire. La fin ne me donne qu’une envie, c’est de lire la suite parce qu’une fois de plus, l’auteur a fait fort pour nous maintenir en haleine.


Un combat difficile: La guerrière d'Argalone -Tome 3
Un combat difficile: La guerrière d'Argalone -Tome 3
Prix : EUR 4,99

4.0 étoiles sur 5 Un dernier tome presque parfait, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un combat difficile: La guerrière d'Argalone -Tome 3 (Format Kindle)
J’ai donc lu et beaucoup aimé voire adorer le dernier tome de cette saga qui m’avait déjà conquise dans les précédents tomes.

L’auteur reprend son histoire quelques jours après la fin du tome 2. C’est un plaisir de replonger dans cet univers si particulier. Dans ce tome, ce que j’ai le plus apprécié dans cette partie de l’histoire, c’est le côté divinité. On a grâce à cet aspect pas mal d’explications sur ce qui se passe dans les royaumes d’Argalone et Dorduine. Bien sûr, il y a aussi le combat que mène Alexia et ses compagnons contre Spéro, leur ennemi juré. Et puis bien sûr, le développement constant des pouvoirs magiques d’Alexia.

Côté personnage, j’ai trouvé qu’Alexia c’était un peu assagie, qu’elle agit moins sans réfléchir. C’est une chose que j’attendais parce je dois dire que le comportement de cette jeune fille m’avait pas mal agacé dans les précédents tomes. Il y a aussi Tomas qui m’a moins plu ce coût ci parce que j’ai trouvé son comportement agaçant envers Alexia et Maxi. Ce dernier m’a fait de la peine mais je suis heureuse de ce qu’il lui arrive à la fin.

L’auteur a le don pour nous tenir en haleine grâce à ses intrigues. J’ai aussi les messages qu’elle tente de faire passer sur la condition féminine à travers ses histoires. La plume de l’auteur est belle et nous fait tourner bien vite les pages.

Si j’ai bien aimé l’ensemble de cet univers, j’aurai aimé que certains points soient un peu plus développés comme par exemple les histoires autour de la gémellité.

La fin de cette histoire est arrivée bien trop vite pour moi, cette fin ouverte ne m’a pas totalement satisfaite. J’aurai aimé suivre la suite de la vie de nos personnages sur quelques pages de plus.

Pour conclure, je dirai que ce livre achève parfaitement cette saga. L’univers de l’auteur est riche et nous emporte. Je lirai avec plaisir le prochain livre de cet auteur.


Sex-appeal
Sex-appeal
Prix : EUR 2,49

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un premier contact avec un monde particulier, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sex-appeal (Format Kindle)
J’avais beaucoup aimé la saga Ceux qui attirent. J’ai sauté sur l’occasion quand j’ai appris que l’auteur avait créé un spin-off.

Le point fort de cette nouvelle je trouve, c’est la relation qui s’établit entre Nassim et Zhoé. J’ai aimé comment Nassim fait tout pour protéger Zhoé lorsqu’il découvre sa vrai nature.

Cette découverte ne fut pas une surprise pour moi puisque j’ai déjà lu Ceux qui attirent, je connais la particularité de ces êtres si particuliers. Mais même s’il n’y a pas de surprise de ce côté-là, je trouve que cette nouvelle apporte quelque chose en plus sur ces êtres.

Nassim est un personnage qui ne se rend pas compte du pouvoir qu’il a sur les femmes qu’il croise. C’est un jeune charmant, étudiant qui travaille pour vivre. J’ai aimé le voir tellement romantique avec Zhoé et si protecteur envers elle. Zhoé est une jeune femme qui travaille dans un bar et qui n’arrête pas de faire draguer. Elles les repoussent tous et est ainsi surnommé « bas les pattes », pourtant elle se laisse séduire par Nassim.

Toute l’histoire s’axe autour de la découverte de la nature de Nassim mais aussi de cet amour contrarié entre Zhoé et Nassim. C’est une histoire pleine de douceur. Le côté érotique est présent mais toujours avec délicatesse et sans vulgarité.

Cette nouvelle peut-être un premier contact avec ce monde particulier. J’aurai aimé que cette histoire dure plus longtemps et aussi que la nature de Zhoé soit différente. Mais j’ai été quand même agréablement surprise par la fin.


Changement de peau: Les Loups de Huntsville, épisode 1
Changement de peau: Les Loups de Huntsville, épisode 1
Prix : EUR 0,99

4.0 étoiles sur 5 Une héroïne résistante et des loups convaincants, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Changement de peau: Les Loups de Huntsville, épisode 1 (Format Kindle)
Il y avait bien longtemps que je n’avais pas lu de la bit-lit. Je dois dire que cette nouvelle m’a fait le plus grand bien. Surtout qu’elle s’intéresse aux lycans c’est-à-dire les loups garous.

On suit dans cette histoire, Annabelle une jeune chasseuse de loup garou qui leur voue une haine féroce depuis qu’ils ont tué sa mère lorsqu’elle était enfant. Une nuit elle doit livrer un ami de son père en armes anti-loup mais au lieu de tomber sur lui, elle se retrouve face à son fils, Zac.

Cette histoire c’est le début de l’aventure que va vivre Annabelle en compagnie de ceux qu’elle déteste. Et je dois dire que j’ai été agréablement surprise par le déroulé de cette histoire car je ne m’attendais pas du tout à ça quand j’ai lu le résumé. L’auteur sait surprendre et j’espère bien que ça va continuer.

Annabelle est une jeune femme forte, un garçon manqué bien loin des stéréotypes de jeune fille fragile, j’ai aimé son caractère, elle ne se laisse pas dominer et veut imposer sa volonté.

Zac, au premier abord je ne l’ai pas beaucoup aimé à cause de son comportement envers Annabelle. Mais je dois dire qu’au fil de l’aventure on apprend à l’aimer.

Les deux amis de Zac, Julia et Aymeric, apportent chacun un peu d’air frais à cette histoire.

L’auteur a réussi à me faire entrer dans son histoire et à me faire vivre ce que vit Annabelle, qui ne sont pas des choses facile pour elle. La plume de l’auteur y ait pour beaucoup.


La passe-miroir (Livre 1) - Les Fiancés de l'hiver
La passe-miroir (Livre 1) - Les Fiancés de l'hiver

4.0 étoiles sur 5 Un univers bien particulier et glacial, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La passe-miroir (Livre 1) - Les Fiancés de l'hiver (Format Kindle)
Voilà un livre qui a reçu pas mal d’éloges depuis sa sortie mais que je ne découvre que maintenant à l’occasion de l’opération Le livre voyageur.
On suit Ophélie qui a grandi sur l’arche d’Anima avec sa famille et elle y tient un musée. Mais elle doit se marier, elle a été choisie pour être fiancée à Thorn, un homme venu du pôle. Elle part donc chez celui-ci en compagnie de sa marraine.

La première chose que j’ai à dire, c’est que j’ai été enchantée par l’univers créé par cette auteure. C’est un univers futuriste où chaque « famille » possède un don particulier. La famille de notre héroïne a des pouvoirs au niveau des mains. Ophélie a la possibilité de lire les objets c’est-à-dire qu’elle peut connaitre la passé d’un objet et ses différents propriétaires rien qu’en le touchant. En plus, elle a la possibilité de voyager au travers des miroirs sur de courtes distances, ce qui peut s’avérer très pratique.

La deuxième chose qui fait l’intérêt de ce livre, c’est tous les complots qui s’enchainent au fil des pages. On a ici l’image d’une cour à l’image de celle de Louis XIV. Ophélie va surmonter toutes les embuches qui lui sont proposées.

Ophélie, c’est une jeune femme atypique. Elle est assez renfermée et visiblement assez commune physiquement. Elle se dissimule derrière une grande écharpe et des lunettes qui changent de couleur en fonction de son humeur. Je me suis attachée à ce personnage qui va vivre pas mal d’aventures et de mésaventures au cours de ce livre.

Thorn est un homme assez atypique aussi mais sur le plan physique visiblement. Mais il faut dire qu’il n’a pas l’air d’avoir un caractère facile au premier abord. Pourtant j’ai aimé découvrir ce personnage parce qu’il s’ouvre à Ophélie au fil des pages.

Berenilde, la tante de Thorn, est le personnage que j’ai le plus haï dans ce livre. C’est une femme ambitieuse qui est prête à tout pour arriver à ses fins. Elle n’hésite pas pour cela à trainer Ophélie plus bas que terre alors qu’elle est censée la protéger.

En bref, j’ai passé un très bon moment avec cet univers si particulier. C’est un premier roman très réussi. Je souhaite lire la suite de ce livre au plus vite car le livre se termine sur un moment essentiel pour Ophélie.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8