Profil de Chris G > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Chris G
Classement des meilleurs critiques: 33.481
Votes utiles : 21

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Chris G (Chaponnay, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
No More Heroes
No More Heroes
Prix : EUR 6,99

4.0 étoiles sur 5 les méchants Stranglers étaient de retour, 14 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : No More Heroes (CD)
Après IV rattus norvegicus, 1er opus parfait, les papys Stranglers (car plus âgés que leurs contemporains punks) reviennent avec un album aux tonalités plus variées, moins pub/punk rock que dans le 1er.
Certaines chansons sont dans la même veine que dans le 1er disque (notamment No more heroes et Something better change, grands moments en concert - même en 2014 pour la tournée de leurs 40 ans, ça passe toujours aussi bien), d'autres ont des constructions plus heurtées (Dead ringer, I feel like a wog), préparant les futurs albums d'un groupe qui n'a pas voulu s'enfermer dans une formule.
Le total reste très agressif, les amateurs de Feline seront surpris, ceux de rattus norvegicus apprécieront.
Bonne idée d'ajouter 3 bons titres dans le CD bonus (dont Straighten out et 5 minutes)


A Saucerful Of Secrets (Discovery Edition)
A Saucerful Of Secrets (Discovery Edition)
Prix : EUR 10,00

4.0 étoiles sur 5 un bel album hypnotique, 14 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Saucerful Of Secrets (Discovery Edition) (CD)
2ème album du Floyd, rarement mis en avant par les critiques et les fans, dans l'ombre de (l'inégal mais irradié par le génie de Syd Barrett) Piper at the gates of dawn. Et pourtant...
David Gilmour arrive, Syd Barrett est parti, mais reste encore présent dans le dernier morceau Jugband Blues (apprécier les paroles prémonitoires, I'm not there...).
J'adore toujours les forces hypnotiques de Let there be more light et Set the controls for the heart of the sun (morceau visible aussi dans Pink Floyd à Pompei).
La perle étant un Remember a day tout en délicatesse du regretté Richard Wright. Une merveille.
Seul point en retrait, le morceau titre A saucerful of secrets, pièce instrumentale comm le Floyd en a fait tant (Interstellar overdrive, Astronomy domine), pas deshonorant tout de même.


Circles
Circles
Prix : EUR 25,01

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 planant passionnant, 15 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Circles (CD)
J'ai découvert Moon Duo dans une compilation du journal Mojo, sur les groupes neo psychédéliques, Tame Impala en tête.
Disque très intéressant, influences Suicide / Alan Vega et aussi Hawkwind et un peu de Jefferson Airplane dernière période. Dans l'esprit ça me fait penser à Steve Hillage fin des 70s également. Voilà pour tenter de décrire le style.
A la fois heavy, hyponotique et pop. Des morceaux plannants mais avec une rythmique soutenue en même temps, des longs solos de guitare qui ne s'enlisent pas dans les sables (j'ai toujours eu du mal avec Live Dead du grateful D).
Disque d'atmosphère addictif, je le passe souvent même après plusieurs mois.


Change Becomes Us
Change Becomes Us
Prix : EUR 17,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Retour gagnant, 15 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Change Becomes Us (CD)
En préambule, Wire (pour ceux qui ne les connaissent pas) a réalisé 3 albums magnifiques entre 1977 et 1980. La compilation 'on returning' est éblouissante. Hélas pas de succès public, mais un succès d'estime et beaucoup d'hommages et d'influence sur des artistes majeurs (Cure et Gang of Four par exemple).

Depuis, les musiciens continuent leur petit bonhomme de chemin exigeant.
Le précédent red barked tree était assez monotone, tristounet et manquant d'agressivité.
Dans cet album, on retrouve l'esprit de la fion des 70s, pas de concession, pas de fioritures.

Bonne nouvelle, Wire bouge encore.


Singles Collection 1979 - 2012
Singles Collection 1979 - 2012
Prix : EUR 20,87

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un beau cadeau pour les fans de KJ, 15 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Singles Collection 1979 - 2012 (CD)
Finalement c'est assez peu un best of, et il y a des morceaux peu connus. Ca montre l'évolution du groupe avec le temps, mais on reste sur sa faim, et ça ne peut pas être une acquisistion unique d'album de KJ.

Soit on n'accroche pas, et il vaut mieux éviter, bien sûr. Soit on accroche, et on préferera des LP dans leur intégralité. Soit on accrochait déjà, et c'est à voir comme un petit plus dans la discothèque.

Pour ma part, je préfère de loin écouter un album en entier, bien ancré dans sa période du groupe. KJ est plutôt à mon sens un groupe d'atmosphère qu'un groupe à tubes.

Pour ceux qui voudraient s'intéresser à la musique de Killing Joke, je recommande bien plus l'acquiqition de LP complets, très homogènes et bien produits: pandemonium (alchimie mysticisme metal plannant electro / mon préféré), absolute dissent et MMXII (les + récents - une résurrection, très métal), 1st album (le + brut), what's this for (le + techno),


Ready to Die
Ready to Die
Prix : EUR 13,63

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 honorable, 15 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ready to Die (CD)
j'adore les 3 premiers albums des Stooges.
Un concert mémorable en 2011.
Album honnête, la folie s'est évaporée, le groupe fait le boulot.
Bon mais pas transcendant. Pour fans surtout.
Pour les autres, achetez fun house, the stooges ou raw power.


Smash It Up The : Anthology 1976-1987
Smash It Up The : Anthology 1976-1987
Prix : EUR 16,23

4.0 étoiles sur 5 damned aux multiples facettes - du punk à la pop, 17 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Smash It Up The : Anthology 1976-1987 (CD)
Quand j'étais jeune (il y a de cela quelques temps) j'avais pris une grosse claque avec leur 1er album (Damned Damned Damned the Damned - sur la pochette ils ont pris dans la figure des tartes à la crême - ou d'autres choses?). Le disque n'avait rien à envier à never mind the bollocks ni au 1er Ramones.
Ensuite je suis un peu passé à autre chose, et les Damned aussi, changement fréquent de line up, changements de style... Moins sur le même sillon que mes Ramones préférés, plus déconneurs que Lydon and co.
Cette anthology présente pour un prix correct les meilleurs morceaux de leur 5 premiers albums, jusqu'à Strawberry (un cochon sur la pochette...).
L'impact du 1er album se dilue / s'enrichit quand le groupe vieillit / prend de la maturité. A chacun de se faire son opinion. D'où 4 étoiles.
Impression étrange de déception des plages les plus récentes aux premières écoutes, mais dont le charme s'affirme avec le temps. Et les morceaux de 1977 sont toujours là.
Pour le fun, un arbre généalogique mêlant Damned, Sham69, Lords of the New Church comblera les encyclopédistes punk.


Absolute Dissent
Absolute Dissent
Prix : EUR 14,41

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 toujours à fond, les Killing Joke, 3 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Absolute Dissent (CD)
Je l'écoute en boucle.
Chansons très bien conctruites, dans le style KJ, rythmique de plomb, chant parfois doux (si, si) parfois halluciné.
Une superbe ballade en hommage à Paul Raven, ex bassiste décédé il y a peu.
Un reggae-punk qui rappelle les regrettés Ruts, pour cloturer l'album, en référence au quartier de leurs débuts.
Des titres tirant vers le grunge, un titre presque new wave eighties sur la conscience citoyenne européenne...
Pour en savoir plus sur les personnalités et idées de Killing Joke et de son leader Jaz Coleman, les articles Wikipedia sont bien faits.
Décidément, que du bon et du pas idiot. Et avec la formation d'origine, reformée récemment, en tournée en France sur 2012.


Pandemonium
Pandemonium

5.0 étoiles sur 5 punk métal tribal de haut vol, 11 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pandemonium (CD)
Killing Joke a commencé dans l'underground punk à la fin des 70s. Simplicité, énergie, agressivité. Déjà ils se distinguaient par des morceaux dépassant le 2mn30 standard des Damned et Ramones,et l'apport des synthés dans la structure rythmique (et pas dans l'esthétisme un peu glacé de Human League ou OMD). Pandemonium est dans cette lignée, très abouti, un grand disque sombre, très rythmé voir hypnotique, punk-métal-dance. On notera quelques violons arabisants noyés dans le magma sonore, et aussi une contribution de System 7 (crédités dans la pochette) qui ne sont autres que Steve Hillage et Miquette Giraudy ex membres de Gong grand groupe psychédélique franco-anglais trop peu connu des 70s. Les grands esprits se rencontrent...


Raw Power
Raw Power
Prix : EUR 15,69

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 search & destry, gimme danger, your pretty face is going to hell, 17 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raw Power (CD)
Dernier album des Stooges, Raw Power est un brulot qui a inspiré la génération punk de 1977 (Damned, Sex Pistols et autres). Les titres défilent à toute vitesse. Pas de quartier. Par rapport à 'the stooges' et 'fun house', les influences psychédéliques et un peu free-jazz ont disparu, cf le changement de guitariste. Ici, c'est l'urgence. Vite et fort. Search and destroy. J'avais beaucoup aimé il y a 30 ans. Je les ai vus cet été (Lyon 14/07/2010) et j'ai réécouté: je trouve ça toujours aussi bon.
Le live du 2eme disque a plus valeur de témoignage. Livret avec interviews.


Page : 1 | 2