Profil de Manageris > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Manageris
Classement des meilleurs critiques: 653
Votes utiles : 225

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Manageris
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Pour un autre marketing : les leçons d'une alliance Apple-Hermès
Pour un autre marketing : les leçons d'une alliance Apple-Hermès
par Dominique Cuvillier
Edition : Broché
Prix : EUR 19,80

4.0 étoiles sur 5 Prospective et créativité, 10 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour un autre marketing : les leçons d'une alliance Apple-Hermès (Broché)
Vous ne connaissiez pas encore « Herpple », le fruit de l’alliance entre Hermès et Apple ? Frappé par les similitudes entre ces deux marques, l’auteur se plait à imaginer leur « brand wedding ». Au-delà de la fiction, cet exercice aide à dégager les caractéristiques de ces marques emblématiques : un fondateur disparu mais encore présent, le refus de la banalisation, la volonté assumée de prendre son temps pour innover, un attachement constant au design et un service client d’exception. Ces deux marques bénéficient d’un positionnement unique et sont révélatrices d’un style de vie. Au-delà de ces similitudes, Apple pourrait, au contact d’Hermès, renoncer à l’obsolescence programmée et préférer s’inscrire dans la durée. Apple pourrait aussi prendre du recul par rapport à la pression exercée par les actionnaires. A l’inverse, Hermès pourrait s’inspirer d’Apple pour s’ouvrir davantage aux nouveaux marchés.
Si l’exercice intellectuel est séduisant et qu’il permet de revoir les fondamentaux du luxe, l’auteur y trouve une autre vertu. C’est aussi un exercice de créativité : essayez d’imaginer ce que pourrait donner une alliance entre deux marques qui semblent pourtant uniques voire opposées. A la manière d’un exercice d’improvisation, cet exercice oblige à mobiliser toutes ses ressources, développe l’agilité et produit de l’étonnement. Autant de qualités dont nous avons grand besoin !
Un livre qui permet de redécouvrir deux belles entreprises et d’ouvrir de nouvelles perspectives. Il est plus particulièrement destiné aux lecteurs sensibles à la prospective et à la créativité.


Négocier comme Churchill : Comment garder le cap en situations difficiles
Négocier comme Churchill : Comment garder le cap en situations difficiles
par Yann Harlaut
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

5.0 étoiles sur 5 Tirer parti de ses défauts !, 10 juillet 2014
Comment dégager de bonnes pratiques de négociation d’un homme bouillonnant, rebelle, s’emportant facilement, à la fois colérique et dépressif ? L’exercice semble impossible. Churchill est pourtant régulièrement cité comme modèle chez les dirigeants du monde entier.
En réalité, cet exemple atypique permet de revoir ses idées préconçues sur l’art de la négociation. Un bon négociateur n’est pas nécessairement une personne à l’écoute, pondérée, capable de maîtriser ses émotions et de raisonner calmement. Churchill en était incapable. Au lieu de chercher à contrer ses défauts, il s’est plutôt efforcé d’en tirer parti. Ainsi, il a su transformer ses emportements et son impulsivité : il en a fait des ressources pour oser prendre des risques. Toutefois, il prenait soin auparavant de mesurer et limiter sa prise de risque par un travail conséquent de préparation, de questionnement et d’anticipation.
De la même manière, il a tourné son hypersensibilité en empathie : il était vigilant à créer le lien, à avoir des attentions pour ses interlocuteurs, à préparer des négociations multilatérales par des entretiens en tête à tête. Il savait aussi profiter de ces moments de proximité pour tester ses idées et faire passer quelques messages ! Son exemple nous incite à repérer nos atouts, même et surtout les plus inattendus, pour garder le cap dans des négociations complexes.
Agrémenté de cartes mentales, de repères chronologiques, mais aussi d’incitations pratiques, cet ouvrage se veut à la fois didactique et pratique. Les mises en perspective historiques sont riches sans être pesantes.


L'art du management : en finir avec les idées reçues ! : Manager au quotidien
L'art du management : en finir avec les idées reçues ! : Manager au quotidien
par Monique Pierson
Edition : Broché
Prix : EUR 23,00

4.0 étoiles sur 5 Dessine-moi un manager !, 10 juillet 2014
Les auteurs ont souhaité revenir aux fondamentaux : Comment définir de façon simple ce qu’est un manager. L’exercice est moins facile qu’il n’y paraît alors qu’abondent des appellations diverses comme « manager coach », « manager 2.0 », « manager stratège », « manager minute » … !
Cet ouvrage croise volontairement les regards pour élargir la palette de représentations. La mise en parallèle des attentes de collaborateurs en matière de management et de la façon dont leur propre manager conçoit leur style de management est très éclairante ! Les auteurs ont également demandé à des enfants de dessiner leur représentation d’un chef : les clichés abondent, mais ils peuvent constituer un bon déclencheur à la prise de recul sur son propre style. Les managers en mal de reconnaissance apprécieront le dessin « le chef peut être gentil pour qu’on l’adore » !
L’ouvrage sait équilibrer la dimension réflexion grâce à des autodiagnostics, mais aussi la dimension dynamique grâce à des grilles structurantes qui facilitent et sécurisent le passage à l’action.
Un manuel rafraichissant qui conviendra à la fois à des managers récemment promus ou à des managers expérimentés qui souhaitent prendre du recul sur leur pratique.


Scaling up Excellence
Scaling up Excellence
Prix : EUR 10,72

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Comment faire profiter l'ensemble de son organisation de gisements d'excellence ?, 9 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scaling up Excellence (Format Kindle)
Qu’il s’agisse de diffuser les pratiques de lean manufacturing à toutes les
usines, d’ouvrir de nouvelles succursales, ou de généraliser de meilleures
pratiques d’orientation client, les dirigeants se heurtent souvent aux mêmes
questions. Comment transférer efficacement ses poches d’excellence à
plus de collaborateurs et à plus de sites ? Comment croître sans diluer son
modèle et se perfectionner en généralisant des pratiques de référence
dans son organisation ? Dans cet excellent livre, Robert I. Sutton et Huggy
Rao, deux éminents professeurs de l’université de Stanford, s’attaquent
de front à ce problème. Chapitre après chapitre, ils soulèvent les difficultés auxquelles
se heurtent les dirigeants. Quelle place laisser à l’adaptation locale du modèle ? Quelle
approche choisir pour déployer efficacement les nouvelles pratiques ? Comment trouver les
bons relais ? Etc. Ils apportent des conseils concrets et solidement étayés par des résultats
de recherche ou des exemples d’entreprises. Le chapitre 1, notamment, insiste sur le fait
que la diffusion large de bonnes pratiques est une guerre qui se gagne patiemment, sur le
terrain, et non en bombardant depuis le siège de nouvelles directives, aussi pertinentes et
bien argumentées soient-elles. Les chapitres 4 et 6 rappellent deux règles essentielles de ce
type de projet. Tout d’abord, penser à simplifier en même temps que l’on ajoute de nouvelles
procédures ou pratiques. Sinon, le projet risque fort de susciter un surcroît de confusion et
de complexité plutôt qu’un nouvel élan. Ensuite, une équipe projet seule peut difficilement
prétendre influencer les actions et croyances de milliers d’employés et de dizaines de sites.
Sans stratégie efficace de relais, leur impact risque d’être très limité. À lire et à relire sans
modération !


Smart simplicity : Six règles pour gérer la complexité sans devenir compliqué
Smart simplicity : Six règles pour gérer la complexité sans devenir compliqué
par Yves Morieux
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une remise en cause de "bonnes pratiques" désormais inadapatées et des solutions concrètes à la complexité, 7 juillet 2014
Peut-on continuer de manager de la même façon, alors que la complexité de l’environnement professionnel a fortement augmenté ces dernières années ?
Les auteurs, deux consultants du Boston Consulting Group, ont observé chez leurs clients que persister à utiliser les mêmes recettes de management conduit fréquemment à l’échec. Une compagnie ferroviaire essaie de diminuer les retards par la mise en place d’un nouveau système informatique, par des primes, par la refonte des processus de maintenance, etc. – sans effet. Au contraire, la qualité de service et le niveau de sécurité se dégradent. Pourtant, lors de tempêtes, les équipes sont capables de véritables exploits. Que faire ? Plutôt que de pénaliser les équipes qui se sont avérées défaillantes, ce sont désormais les équipes qui n’ont pas aidé une équipe défaillante à tenir ses délais qui sont questionnées. Cela produit un changement d’état d’esprit radical, chacun se sentant désormais responsable du résultat collectif. En un an, la compagnie s’est mise à battre des records de régularité.
Les auteurs proposent six règles pour pratiquer un management en phase avec l’époque. Chacune d’entre elles est illustrée par un exemple développé. Ces cas montrent combien les « bonnes pratiques » habituellement mises en place ont en réalité aggravé la situation. À l’inverse, une action simple, souvent contre-intuitive ou inattendue, a un impact positif tant sur les résultats de l’entreprise que sur le capital humain.
Qu’ont de commun ces actions ? Elles visent toutes à redonner de l’autonomie et à favoriser la coopération : deux conditions clés qui favorisent dans les équipes la prise d’initiatives fructueuses.
S’il ne faut retenir qu’un seul message de cet ouvrage, c’est que le facteur humain n’est pas le problème, mais au contraire le levier qui permet de faire face à la complexité !


Les radeaux de feu : Diriger par émergence
Les radeaux de feu : Diriger par émergence
par Robert Branche
Edition : Broché
Prix : EUR 21,50

4.0 étoiles sur 5 Tirer parti de l'incertitude, 25 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les radeaux de feu : Diriger par émergence (Broché)
Et si les fourmis de feu pouvaient nous inspirer en période d’incertitude ? Individuellement, ces minuscules fourmis sont incapables de nager. Lorsqu’elles doivent faire face à des inondations, elles s’agglutinent, s’accrochent les unes aux autres et forment une sorte de radeau. Collectivement, elles parviennent à flotter, elles adoptent la forme des vagues, restent à la surface jusqu’à ce qu’elles atteignent à nouveau la terre ferme. La colonie, et surtout, la reine, est sauvée grâce à cette intelligence collective.
L’auteur utilise cet exemple pour dégager des leçons de survie en milieu incertain : garder de la marge de manœuvre pour pouvoir s’adapter, veiller à conserver une enveloppe stable et surtout, miser davantage sur la puissance du collectif. Le rôle du dirigeant consiste alors, non plus à décider, mais à fournir les conditions qui permettent aux collaborateurs de mettre en œuvre les solutions trouvées à leur niveau.
Un ouvrage conceptuel, qui plaira à ceux qui aiment prendre du recul et mettre leurs pratiques de dirigeant en perspective.


Worthless, Impossible, and Stupid: How Contrarian Entrepreneurs Create and Capture Extraordinary Value
Worthless, Impossible, and Stupid: How Contrarian Entrepreneurs Create and Capture Extraordinary Value
par Daniel Isenberg
Edition : Relié
Prix : EUR 21,29

4.0 étoiles sur 5 Et pourtant ça marche !, 25 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Si l’on regarde les réussites de la Silicon Valley, on pourrait croire qu’un entrepreneur à succès doit forcément être jeune, avoir une idée inédite et être expert de son domaine. L’auteur tient à nous rassurer, il n’en est rien et il démonte petit à petit les mythes qui entourent les entrepreneurs.
Une innovation mineure peut suffire : trois étudiants lancent avec succès le premier cinéma multiplex dans un Mexique en pleine crise financière. L’expertise n’est pas nécessaire : un entrepreneur s’est volontairement lancé dans l’ingénierie génétique. Il n’y connaissait rien mais comme ce secteur naissait tout juste, il a considéré, à juste titre, que le manque d’expérience ne serait pas un handicap ! Enfin, si les jeunes diplômés sont facilement enclins à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, le goût du risque revient en force vers la cinquantaine !
Bref, l’auteur tord le coup à tous les préjugés qui nous empêchent de nous lancer : c’est lorsque l’économie va mal que ceux qui osent rencontreront le moins de concurrence et pourront valider rapidement leur idée. C’est lorsque votre entourage et votre banquier semblent sceptiques que vous tenez probablement un excellent concept : l’idée du fondateur de FedEx consistant à faire transiter par Atlanta un colis en provenance de New York et à destination de Washington défiait la logique ! Personne n’avait eu une idée aussi absurde, et c’est ainsi qu’il a révolutionné la logistique.
En revanche, ce qui n’est pas un mythe, ce sont les heures de travail, la capacité de résilience et la volonté constante d’apprendre de ses erreurs ! Ce livre intéressera évidemment les entrepreneurs, mais il peut se lire aussi comme une anthologie de réussites improbables.


La force de la différence : Itinéraires de patrons atypiques
La force de la différence : Itinéraires de patrons atypiques
par Norbert Alter
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Quand l'ascenseur social ressemble à une corde lisse..., 28 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La force de la différence : Itinéraires de patrons atypiques (Broché)
Alors que le système de reproduction des élites a peu évolué, l’auteur s’est intéressé à une soixante de dirigeants au parcours atypique. Il analyse une galerie de portraits comprenant une cadre supérieure en fauteuil roulant, un autodidacte, un immigré orienté d’office au collège vers une filière technique, un dirigeant homosexuel,…
Sans tomber dans le pathos ou le misérabilisme, les témoignages font toucher du doigt les vexations quotidiennes que ces personnes sont parvenues à dépasser. Pire encore, ce sont parfois les précautions que prend leur entourage, croyant bien faire, qui s’avèrent les plus humiliantes : un cadre supérieur sourd, qui lit sur les lèvres, n’est pas envoyé en rendez-vous chez un client pour ne pas être mis en difficulté. Pourtant, son défaut d’audition le rend particulièrement attentif aux signes non verbaux et lui donne des atouts en négociation ! Une femme se voit refuser une promotion qu’elle mériterait pour lui éviter les déplacements qui y sont liés. Un cadre supérieur homosexuel est mis à l’écart des négociations syndicales qui seraient trop rudes pour lui…
On ressort de cette lecture bluffé par la capacité de résilience, la pugnacité de ces personnes. Chacune décrit les stratégies mises en œuvre, en sus d’un travail acharné, comme l’humour, les coups de gueule, la provocation, l’imitation, afin de trouver sa place !
Un ouvrage de sociologie dépourvu de jargon, rendu vivant par de nombreux verbatim, ça n’est pas si fréquent !


Itinéraire d'un DRH gâté : De Sanofi à ELF, PSA et BPCE, l'envers du décor par un grand DRH
Itinéraire d'un DRH gâté : De Sanofi à ELF, PSA et BPCE, l'envers du décor par un grand DRH
par Jean-Luc Vergne
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A offrir à un DRH désabusé !, 28 février 2014
Jean-Luc Vergne se considère comme gâté. Il est vrai qu’avoir été DRH de Sanofi, Elf Aquitaine, PSA Peugeot Citroën puis BPCE reflète un assez beau parcours. Mais au-delà de cette évidente réussite, il partage avec des émotions très contrastées toutes les facettes du métier de DRH.
Il est touchant lorsqu’il décrit comment il a accompagné une fermeture d’usine. Il devient plus acide lorsqu’il glisse quelques coups de griffes contre ces DRH qui ne s’occupent que du top 200 ou qui s’abritent derrière leur SIRH. Il s’enthousiasme pour les démarches d’innovation qu’il a pu contribuer à mettre en place. Il est lucide face aux nombreux projets de changement qui échouent faute de communication et d’implication du management intermédiaire. Il devient pessimiste lorsqu’il constate que les marges de manœuvre disparaissent. Il partage avec honnêteté la façon dont il a vécu une succession de suicides au sein de PSA, alors qu’on parlait à peine des Risques Psycho-Sociaux. Il reconnaît qu’il n’avait rien vu venir. Il partage aussi ses erreurs : soucieux de limiter les Troubles Musculo-Squelettiques, il fait régulièrement changer les ouvriers de poste sur les chaînes de production, mais il découvre que ces changements accroissent le stress…
Son enthousiasme, son engagement sont communicatifs, même après plus de quarante années passées exclusivement dans les métiers RH. Après avoir lu ce livre, vous ne verrez plus la fonction RH comme avant !


L'impertinence créatrice de valeur : Quand management et gouvernance deviennent indissociables
L'impertinence créatrice de valeur : Quand management et gouvernance deviennent indissociables
par Patrick Monxion
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

4.0 étoiles sur 5 Et si..., 28 février 2014
Si parfois certaines situations de la vie en entreprise vous semblent absurdes, ce livre est fait pour vous ! Plutôt que d’encourager la plainte ou la résignation, l’auteur utilise ces situations pour les gérer différemment, les prendre à revers et finalement en faire des opportunités de développement.
Tous les chapitres commencent par « et si,… » pour nous inviter à mettre en œuvre, sans prise de risques excessive, des pratiques contre-intuitives. Il nous recommande par exemple d’organiser la désorganisation, notamment pour faire face à un grand classique : la réunion improductive. Après une telle expérience, le premier réflexe consiste à verrouiller encore plus le déroulé de la réunion, à envoyer des documents à l’avance et s’assurer en permanence que l’on ne s’écarte pas de l’ordre du jour. Cet ensemble de bonnes pratiques garantit à coup sûr une assemblée encore plus passive ou rebelle. L’auteur recommande à l’inverse de lâcher prise, se mettre en retrait et…regarder ce qui se passe ! Une fois un moment de surprise passé, il est fort possible que du chaos sortent des idées inattendues et que des personnalités se révèlent. Il recommande ensuite de débriefer avec les participants ce que chacun a appris d’une réunion atypique.
L’ouvrage parvient à alimenter la réflexion du dirigeant tout en facilitant le passage à l’action par des recommandations concrètes.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20