Profil de Oliver W. Holmes > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Oliver W. Holmes
Classement des meilleurs critiques: 9.126
Votes utiles : 75

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Oliver W. Holmes (Luxembourg)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Les Lignes de Wellington
Les Lignes de Wellington
DVD ~ John Malkovich
Prix : EUR 15,12

1.0 étoiles sur 5 UN GRAND FILM RATE DANS LA PIRE TRADITION EUROPEENNE, 8 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Lignes de Wellington (DVD)
« Wellington’s lines » (Sarmiento) offre un grand exemple de film raté, avec ce que le cinéma européen a de plus médiocre. Le récit couvre un morceau d’histoire beau, important et peu connu. Pendant la guerre ibérique (1808-1814), les troupes françaises, conduites par Masséna, se sont enfoncées au Portugal en 1810. Les troupes britannico-portugaises, conduites par Wellington, se sont repliées jusqu’à une triple ligne de fortifications érigées pour protéger Lisbonne : les redoutes de Torres Vedras.

Le script est un naufrage incroyable. On aurait pu envisager plusieurs traitements. Or, il se contente de passer de la narration d’un personnage à l’autre, sans continuité et sans logique. Les individus passent et disparaissent. Ils n’ont en général aucune consistance. La scène où la jeune fille d’un négociant en vin vient se donner à un officier anglais dans un bordel … au motif qu’elle a déjà commis l’inceste avec son frère est une misère insondable à elle seule. La moitié du film est du théâtre filmé, sans mobilité. Certaines séquences, voulues intimistes sans doute, sont interminables. Malkovich est d’une grande médiocrité (et devait sans doute se demander ce qu’il faisait dans cette histoire). Piccoli et Deneuve minaudent (et se posent probablement aussi la même question). Le seul avantage est de disposer de temps à autre de beaux décors d’époque.


Marseille - De guerre lasse
Marseille - De guerre lasse
DVD ~ Jalil Lespert
Proposé par Neobang
Prix : EUR 8,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN FILM NOIR FRANCAIS D'UNE PROFONDEUR INHABITUELLE, 8 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marseille - De guerre lasse (DVD)
« De guerre lasse » (Paquot) est une excellente surprise. En superficie, il s’agit d’une histoire de gangs à Marseille. Toutefois, à y bien regarder, on découvre de nombreuses autres choses, qui donnent une profondeur inhabituelle au récit. La montée des ethnies au sein des grandes villes, le stress post-traumatique des anciens combattants, les fantômes lointains de la guerre d’Algérie (même après 50 ans), la mort des amours de jeunesse, et surtout le poids grandissant des secrets familiaux. De très bons acteurs, sans aucune vedette nombrillienne, une excellente photographie, avec des paysages urbains froids (qui évoquent parfois du Michel Mann à la française), un montage très dynamique. Une bande sonore tout à fait étonnante d’Eric Neveux, qui se déploie clairement comme l’étoile montante de la musique de film française, à côté d’Alexandre Desplat. Il y a sur le plan technique des choses étonnantes non seulement dans la musique, mais aussi le son, et le mariage entre les deux.


Love Is All You Need [Blu-ray]
Love Is All You Need [Blu-ray]
Proposé par musique-pour-vous
Prix : EUR 16,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 UNE COMEDIE ROMANTIQUE AUSSI ETINCELANTE QUE SURPRENANTE, 8 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Love Is All You Need [Blu-ray] (Blu-ray)
« Love is all you need » (Bier) est époustouflant. Il faut avoir une imagination et un cran incroyables pour monter une comédie romantique sur fond de cancer du sein. C’est pourtant ce qu’à réussi de façon phénoménale Susanne Bier. Conçu autour d’un mariage danois en Italie, et de multiples cellules familiales en passe d'explosion, le script réussit à mélanger avec un brio étincelant les gags liés aux blocages émotionnels, les chocs provoqués par les menaces cancéreuses, et des paysages élégiaques émouvants le long de la côte d’Amalfi. Sans arrêt, les séquences déroutent le spectateur et l’entraînent vers des surprises nouvelles. Trine Dyrholm, étonnante, est vraiment l’âme de cette noria permanente de tempéraments et de malaises psychologiques. Elle communique une multitude d’états d’âme juste en battant des cils. Pierce Brosnan prend de la maturité avec l’âge.


Le Loup de Wall Street
Le Loup de Wall Street
DVD ~ Leonardo DiCaprio
Prix : EUR 8,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Un film excessif sur un financier excessif, 30 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Loup de Wall Street (DVD)
"The wolf of Wall Street" est un film doté de beaucoup d'avantages, et d'autant plus décevant. Tiré de la biographie de Jordan Belfort sur ses exploits de vendeur de placements financiers douteux jusqu'à son arrestation, le film bénéficie d'une série de bons acteurs (Di Caprio à certains moments époustouflant), d'une bonne bande sonore, et d'un bon montage nerveux à la Scorsese. Hélas cela ne rachète pas le reste, aussi douteux que les produits financiers en cause. D'abord, le film est deux fois trop long. On pourrait couper 90 minutes sur 180 sans aucun problème, et même avec un soulagement manifeste du spectateur. Il fourmille de plus de répétitions sans le moindre intérêt sur l'arnaque, la drogue, le sexe, les conflits matrimoniaux. Un "déjà vu" permanent. Ensuite, la narration hésite en permanence entre la satire et le réalisme, ce qui l'affaiblit dans les deux disciplines. Qui croira sérieusement, par exemple, qu'on a assemblé un parterre de demeurés mentaux pour rassurer des acheteurs de produits financiers ? Scorsese semble compenser la vieillesse en s'offrant une accumulation de scènes de sexe qui finissent presque par désintéresser le public, ce qui n'est pas un mince exploit. Il offre par ailleurs à Di Caprio en multipliant les occasions de grimacer. Beaucoup de talents rassemblés pour un résultat très médiocre. Un film qui est surtout une publicité merveilleuse pour "Wall Street" et "Margin Call".


La Sainte Victoire
La Sainte Victoire
DVD ~ Clovis Cornillac
Proposé par KAPPA MEDIA
Prix : EUR 6,09

4.0 étoiles sur 5 Un film intéressant et bien plus solide que la moyenne, 16 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Sainte Victoire (DVD)
“La sainte victoire” (Favrat) est un film négligé à tort. Sur une idée en apparence déjà fort exploitée, un scénario très intelligent a été développé. A chaque fois qu’on s’attend à subir un poncif, quelque chose bascule dans l’intrigue. Vision savoureuse de la vie politique de province. Cornillac et Clavier développent tous deux un personnage ambigu, dont on comprend bien l’origine et les faiblesses, et qui évolue de façon subtile. Ces deux interprètes, contrairement à d’autres expériences occasionnelles, jouent ici de façon mesurée, et très convaincante. Le reste des acteurs sont très efficaces.


Cargo [Blu-ray]
Cargo [Blu-ray]
DVD ~ Anna-Katharina Schwabroh
Prix : EUR 16,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UNE TRES BONNE SURPRISE D'ANTICIPATION SUISSE, 4 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cargo [Blu-ray] (Blu-ray)
Film d’anticipation allemand de 2009, sur fond écologiste, « Cargo » montre ce qu’un projet bien conçu peut obtenir comme impact avec relativement peu de moyens. La planète Terre, comme souvent, a été surexploitée, et le genre humain cherche son sauvetage dans l’espace. Il tente de créer des colonies dans des planètes encore vierges. Des terroristes, bien dénommés « luddites », combattent les déploiements scientifiques de grands conglomérats. Le film nous emporte dans une mission d’approvisionnement d’un satellite. très vite, des épisodes bizarres indiquent que la cargaison pourrait bien être autre que celle annoncée.

Un scénario regorgeant de retournements, de bons acteurs, sobres, une photographie assez claustrophobe, des appréhensions à tous les coins de corridor. Tout ceci flotte quelque part entre « Alien » (Scott), « Outland » (Hyams), « Event horizon » (Wright) ou « Sunshine » (Boyle). Dans une flotille de films quelconques, celui-ci tient en revanche fort bien la distance.

Une excellente comparaison s’impose avec « Gravity » (Cuaron). Dans celui-ci, les effets spéciaux impressionnent, tout comme la photographie. Seulement, l’intrigue pourrait tenir sur un timbre-poste, les invraisemblances fourmillent, et les personnages brillent par leur immense absence de profondeur.


Parïs à tout prix
Parïs à tout prix
DVD ~ Reem Kherici
Prix : EUR 9,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UNE FORT BONNE COMEDIE, SUBTILEMENT DECALEE, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Parïs à tout prix (DVD)
Reem Kherici est une femme sympathique qui n’a pas froid aux yeux. Elle a réalisé et interprété un film intéressant, en dépit de quelques faiblesses. Les faiblesses surviennent au départ, avec quelques gags trop faciles de midinette omnubilée par la société de la mode. On se croirait dans une variante de « Legally blonde ». Par la suite, heureusement, c’est un tout autre film qui commence. La jeune femme d’origine marocaine découvre soudainement que son titre de séjour n’est plus valide. Elle se retrouve rapidement dans un centre de rétention, et puis dans l’avion de Rabat. Elle débarque ainsi dans un pays dont elle ne connaît rien (à commencer par la langue) et qu’elle ne supporte pas.

Le sujet n’est pas anodin, surtout dans la France actuelle. La très grande force du film consiste à l’aborder par la voie de l’humour, du décalage, et de l’inattendu (les rapports de la famille retrouvée). Avec la suppression des gags faciles du début, compensée par une vision plus corrosive du monde de la mode, on aurait eu une très grande comédie. Espérons qu'il y en aura d'autres.


La Haine des desperados [Édition Spéciale]
La Haine des desperados [Édition Spéciale]
DVD ~ Jack Palance
Prix : EUR 12,50

4.0 étoiles sur 5 UN WESTERN ATYPIQUE DES ANNEES 1960, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Haine des desperados [Édition Spéciale] (DVD)
Malgré une photographie quelconque et quelques naïvetés, il y a un fondement très solide dans ce western crépusculaire. Le climat de haine (nordistes/sudistes - réguliers / raiders - père/fils et entre fils) est très convaincant. La description de la destruction de la petite ville de Saint Thomas est fort réaliste. Jack Palance, surtout, dans le revanchard devenu à moitié fou et dévoré par la soif de carnage, est saisissant.


Welcome in Vienna
Welcome in Vienna
DVD ~ Gabriel Barylli
Prix : EUR 33,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UNE SAGA INOUBLIABLE SUR LE NAZISME, L'HOLOCAUSTE ET L'AMBIGUITE DE L'AME HUMAINE, 5 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Welcome in Vienna (DVD)
Il existe de multiples formes de cinéma, spectaculaire, intimiste, artistique, documentaire, verbal, pictural. Dans certains de ces aspects, "Welcome in Vienna" constitue une oeuvre phénoménale. Les trois films transposent l'expérience sidérante et inoubliable de Georg Stefan Troller, adolescent viennois propulsé sur les routes d'Europe par l'irruption des SS en Autriche. Cet itinéraire impossible le mènera successivement à Prague jusque mars 1939, à Paris jusque mai 1940, à Marseille, Casablanca, et finalement New York en 1941. Après quoi, il entrera dans l'armée américaine, effectuera la campagne de France, et reviendra finalement à Vienne. Les personnages sont décrits avec minutie, humour, recul, et surtout humanité. Le vécu se ressent à chaque séquence. Pas une seule image brutale, mais en même temps des phrases qui vous plongent à certains moments dans les abysses de l'âme humaine.

La photographie noir et blanc est sobre et efficace, et mélange parfois les images d'archives. La puissance évocative de ces trois films en font revenir d'autres à la mémoire. "The third man" (Reed) par sa photographie magistrale de la Vienne de l'après-guerre, et son évocation du marché noir. Parfois Lubitsch ou Wilder en référence à la dérision et au cocasse de la vie quotidienne new yorkaise à cette période. "The good German" (Soderbergh) par sa mise en lumière des amlbiguïtés de la dénazification. Ou alors "Nowhere in Africa" (Link) pour son évovation attendrissante du déracinement des émigrés juifs.

L'interview de Georg Stefan Troller qui se trouve sur le troisième DVD vaut à elle seule le déplacement. Non seulement elle éclaire le processus de création du film mais elle fournit une analyse superbement détachée d'un témoin du XXème siècle sur un de ses tournants déterminants. Elle aussi contient quelques phrases superbes sur "la mixité de l'âme humaine", et "la nécessité de savoir rire de soi-même à d'autres périodes de sa vie".


Margin Call [Blu-ray]
Margin Call [Blu-ray]
DVD ~ Kevin Spacey
Prix : EUR 15,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Remarquable premier film sur la finance, 13 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Margin Call [Blu-ray] (Blu-ray)
En partant des bonus, on apprend que le réalisateur Chandor a mené une série de projets (du cinéma à l'immobilier) en finissant par rédiger le scénario de "Margin call" avant un entretien d'embauche (qui devait d'ailleurs se révéler négatif). Ce scénario est tout à fait exceptionnel, et on comprend sans peine l'enthousiasme d'acteurs confirmés comme Kevin Spacey ou Jeremy Irons, et l'emballement d'une série de leurs collègues, qui jouent visiblement au sommet de leurs capacités. Ce film devrait être un prérequis dans toutes les facultés universitaires de management / section finance. Les deux tirades de Irons sur les crises financières, notamment, constituent une merveille à se passer en boucle. Le film constitue aussi un très bel exemple de ce que peuvent faire des producteurs indépendants avec un très bon scénario initial. Et aussi un réalisateur malin, même jeune, avec de l'inspiration. Le film semble avoir été tourné en 17 jours, et quasiment dans un seul endroit. Cela ne se remarque guère. Un produit comme Hollywood en fait hélas trop peu (beaucoup de scénarios intelligents ayant déménagé à la télévision).
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 3, 2015 4:24 PM CET


Page : 1 | 2