Profil de L. Pierre > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par L. Pierre
Classement des meilleurs critiques: 241
Votes utiles : 1053

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
L. Pierre "pedro73" (Chambery)
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Samsung EB575152V Batterie pour Galaxy S I9000 et autres mobiles Samsung Argent
Samsung EB575152V Batterie pour Galaxy S I9000 et autres mobiles Samsung Argent
Proposé par i-accessoires-mobile
Prix : EUR 8,10

4.0 étoiles sur 5 Très utile pour éviter de changer systématiquement de portable, 25 novembre 2014
Possesseur d'un Samsung Galaxy S depuis juin 2011, j'ai constaté au printemps dernier que ses capacités de charge présentaient de sérieux signes de faiblesse. Avant d'envisager éventuellement de changer de modèle, j'ai vu que le changement de batterie était une solution beaucoup plus économique et satisfaisante sur le plan écologique : pour moins de 10 euros, on promet en effet une batterie qualifiée d'exclusivement originale, garantie 6 mois. Comme la plupart des grandes enseignes (type FNAC ou autres...) ne commercialisent plus ce type de produit, j'ai consulté le site Amazon pour en commander une...
Devant les avis mitigés laissés sur le site pour ce produit, j'ai malgré tout commandé la batterie chez euroacces et après une péripétie non prévue (reception d'écouteurs à la place de la batterie) rapidement réparée sans frais, j'ai reçu la batterie attendue ; celle-ci répondait aux caractéristiques indiquées : batterie effectivement d'origine semblable à celle d'origine, porteuse d'une date correspondant probablement à sa mise sur le marché (17/1/2014) . Un seul point noir : le produit est livré sans emballage unitaire scellé, ce qui serait le seul vrai gage de non utilisation préalable. Au bout de 6 mois, le bilan est globalement positif : le téléphone est utilisable avec une périodicité de charge relativement stable : elle reste donc bien fonctionnelle durant la période préconisée...


Chaloff S./ Blue Serge+Boston Blow-Up!
Chaloff S./ Blue Serge+Boston Blow-Up!
Prix : EUR 10,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Baryton maudit, 23 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chaloff S./ Blue Serge+Boston Blow-Up! (CD)
Cet album ravira tout amoureux du saxophone baryton dont Serge CHALOFF fut l’un des meilleurs spécialistes. Malheureusement cet artiste de la cote Est, héroïnomane notoire, est mort en 1957 à 34 ans.
Cette réédition a l’avantage de regrouper la plupart de ses plus grands succès : les huit premiers morceaux du CD correspondent à « Blue Serge », enregistré mi-mars 1956 avec Sonny CLARK au piano, Leroy VINNEGAR à la basse et Philly Joe JONES à la batterie (avec notamment une version d’anthologie de « All the things you are » (5 min 37 de bonheur intégral !). Les dix morceaux suivants correspondent à « Boston blow-up ! », gravé un an plus tôt avec un groupe apparemment moins prestigieux comprenant Boots MUSSULLI au sax alto, Herb POMEROY à la trompette, Ray SANTISI au piano, Everett EVANS à la basse et Jimmy ZITANO à la batterie, mais très punchy (avec en plus un inédit de 3 min 45 signé de Boots MUSSULLI qui signe d’ailleurs la plupart des compositions de ce second album) portant ainsi la durée totale du CD à 79 min 37 sec.
Du fait de sa carrière trop courte, la discographie de Serge CHALOFF est relativement limitée, mais mis à part les 2 LP indispensables de cet album, on peut noter deux autres albums intéressants enregistrés tous deux en 1954 : The Fable Of Mabel (sorti initialement sur Black Lion, avec notamment Charlie MARIANO) et Serge & Boots
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 23, 2014 7:37 PM CET


Songs Of Love
Songs Of Love

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Irrésistible!, 17 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Songs Of Love (CD)
Bob DOROUGH est l’équivalent masculin de Shirley HORN, c’est à-dire un chanteur intimiste qui s’accompagne au piano en compagnie de son bassiste attitré (Bill TAKAS) et d’un batteur (Al LEVITT). Dans cet album, enregistré live à Barcelone en mars 1987, on a en plus la chance de le voir accompagné du grand Art FARMER (ici en très grande forme au bugle) sur 9 des 12 airs proposés !
Le répertoire, constitué en majorité de grands classiques de l’American Songbook, est un vrai régal pour l’auditeur avec notamment de magnifiques (et particulièrement longues) versions de « The end of a love affair » (7 min 27), « You go to my head » (4 min 52), « Call me irresponsible » (5 min 27), « Blame it on my youth » (7 min 28) ou « I remember you » (7 min 23).
Précisons enfin que cet album, sorti à prix d’ami en 1992 sous l’éphémère label ORANGE BLUE, bénéficie d’une excellente qualité d’enregistrement et comporte un livret très intéressant d’une dizaine de pages nous présentant cet artiste peu connu en France et précisant les paroles des airs interprétés…
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 18, 2014 5:37 PM CET


Travel Guide
Travel Guide
Prix : EUR 21,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Guitares interactives, 8 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Travel Guide (CD)
Cet album comblera tous les amoureux de la guitare : pendant plus de 50 min, vous aurez droit à une musique splendide, interprétée par trois grands musiciens, inspirés et étonnamment solidaires. En consultant le site ECM, on apprend que ce CD, enregistré en 2012 à Lugano, est en fait la concrétisation de plusieurs rencontres entre les trois musiciens depuis 2005.
Wolfgang MUTHSPIEL est ici le seul à intervenir à la guitare électrique, les deux autres jouent de la guitare classique (avec l’utilisation ponctuelle d’une guitare 12 cordes pour Ralph TOWNER et d’une guitare baryton pour Slava GRIGORYA qui est celui des trois qui a eu la formation la plus classique). Les compositions sont signées pour moitié Ralph TOWNER et pour moitié par le guitariste autrichien ; ce sont, à mon avis, ces dernières qui sont les plus intéressantes et les plus originales, notamment « The Henrysons », le premier morceau (et le plus long : 7 min 04), « Windsong », un air de toute beauté avec de superbes échanges entre les trois protagonistes, « Amarone trio » avec, à un moment, l’addition de la voix du guitariste autrichien…
Un très grand album que vous ne regretterez pas et que vous ne vous lasserez pas d’écouter !


An American In Italy
An American In Italy
Prix : EUR 22,23

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'Italie et les musiciens américains (2), 7 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : An American In Italy (CD)
En rangeant ma CDthèque, j’ai redécouvert cet album TIMELESS (récompensé d’un diapason d’or à sa sortie) enregistré les 29 et 30 avril 1996 par le saxophoniste en compagnie de musiciens italiens peu connus, mais qui s’en sortent très bien (Andrea POZZA au piano a aussi accompagné Lee KONITZ et Chet BAKER, Ares TAVOLAZZI à la basse, Fabio GRANDI à la batterie).
Le saxophoniste interprète avec beaucoup de conviction et de talent dix morceaux de musique essentiellement italienne (la seule entorse à la règle est le second morceau, une étonnante adaptation jazzy de la 5° symphonie de Mahler !). Quand on examine plus spécialement les airs proposés, on voit que la part belle est consacrée au cinéma italien : le point fort du disque repose en effet sur quatre morceaux signés Carlo RUSTICELLI (d’après Wiki, un compositeur italien de musique de film, actif surtout pendant la période d’or du cinéma italien) dont deux (« La ragazza di bube » et « L’onuri di l’ascaluni ») sont de toute beauté, mais on retrouve aussi avec plaisir « Gelsomina » de Nino ROTA… On trouve également une adaptation jazzy du concerto pour hautbois d’Alessandro MARCELLO, compositeur vénitien du XVIII° siècle.
L’un des plus bels albums du saxophoniste au sommet de son art célèbrant son attachement à ses origines!


second nature
second nature
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 24,78

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'Italie et les musiciens américains (1), 3 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : second nature (CD)
L’Italie a toujours été une terre d’accueil pour les jazzmen : cet album en est une illustration parmi d’autres. Jesse DAVIS, saxophoniste alto né en 1965 à La Nouvelle Orleans, très peu connu du grand public (voir ma critique de From Within), grave en 2000 son septième album pour le label CONCORD en compagnie de trois musiciens italiens de la région de Gènes avec lesquels il a l’habitude de jouer lors de ses tournées dans la péninsule. Cet album, qui débute par « On the sunny side of the street » et « I’ve grown accustomed to her face », deux grands classiques du jazz montre également qu’il ne faut pas sous-estimer la qualité de ces musiciens italiens ; en effet, bien que la majorité des sept morceaux suivants soient composés par le saxophoniste, deux sont l’œuvre du pianiste, Massimo FAROA, auteur d’une très belle session, ainsi que ses compatriotes Aldo ZUNINO (basse) et Massimo DALL’OMO (batterie).
Tout ceci, associé au lyrisme et au son très chaleureux de Jesse DAVIS, contribue à la qualité de cet album dont les moments forts sont la très belle et longue (8 min 34) version d’ « I’ve grown accustomed to her face », mais aussi « Marta’s samba » (8 min 47) de Massimo FAROA ainsi que « Only in a dream » (5 min 21) et « For Duke » (5 min 54), deux remarquables compositions du saxophoniste, dont vous l’aurez compris, je suis un fan inconditionnel…
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 6, 2014 10:24 PM CET


Horizon
Horizon
Prix : EUR 13,44

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Début prometteur, 27 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Horizon (CD)
Il y a 30 ans, était enregistré pour le label Concord ce premier album de Fred HERSCH en tant que leader qui s’était adjoint pour l’occasion les services du bassiste Marc JOHNSON et du batteur Joe BARON.
Cela donne un album très agréable, magnifiquement enregistré, avec un groupe en totale osmose où l’on remarquera plus particulièrement deux des airs fétiches du pianiste : « Moon and sand » d’Alec WILDER d’une part (qui supporte très bien la comparaison avec la version enregistrée début 1983 par le trio de Keith JARRETT dans Standards Vol.2 [Shm]) et surtout « Miyako », une magnifique et peu connue composition de Wayne SHORTER, dont l’interprétation magistrale ne vous laissera certainement pas indifférent… Enfin « Cloudless sky », le dernier morceau de l’album et seule composition personnelle de l’album, est également d’un très bon niveau et permettra à l’auditeur de découvrir l’univers musical très riche du pianiste.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 27, 2014 10:35 PM CET


Little Milton - Little Milton Sings Big Blues [Japan LTD CD] UICY-76557
Little Milton - Little Milton Sings Big Blues [Japan LTD CD] UICY-76557
Proposé par musicjapan
Prix : EUR 8,48

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un grand album de blues, 26 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Little Milton - Little Milton Sings Big Blues [Japan LTD CD] UICY-76557 (CD)
Nos amis japonais ont encore frappé fort en rééditant tout récemment cet album CHESS dont je ne possédais que la version 33 tours et qui n’avait été édité que ponctuellement que sous la forme d’un CD, depuis longtemps épuisé, regroupant les 2 albums CHESS « Sings big blues » et « We’re gonna make it ».
Pour le néophyte, rappelons que Little MILTON (de son vrai nom Little CAMPBELL Jr) est une grande voix de la musique soul-blues noire américaine, doublé d’un très bon guitariste au jeu de guitare très tranchant.
Sa période CHESS est certainement la plus blues ; ses albums de la période MALACO ayant une connotation nettement plus soul… Il interprète ici une douzaine de blues, magnifiés par sa belle voix très expressive que ce soit dans « Feel so bad », « Reconsider baby » (un des plus beaux succès de Lowell FULSON), « Stormy Monday » de T-Bone Walker ou « Hard Luck blues », le hit de Roy Brown de la face 1 du LP ou encore les splendides versions de 6 min 10 de « Sweet sixteen » ou de 3 min 55 de « Part time love » de la face 2.
Un seul regret cependant : que les splendides compositions personnelles de l’artiste que sont « Losing hand », « Mean to me », « We’re gonna make it » ne soient pas du programme ici proposé.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 27, 2014 5:44 PM CET


Savage Summit: The Life and Death of the First Women of K2
Savage Summit: The Life and Death of the First Women of K2
par Jennifer Jordan
Edition : Broché
Prix : EUR 11,83

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Cinq femmes et un sommet, 25 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Savage Summit: The Life and Death of the First Women of K2 (Broché)
Jennifer JORDAN a écrit un bien beau livre, très documenté rendant hommage à cinq femmes-alpinistes d’exception qui ont toutes en commun d’avoir gravi le K2, le second sommet le plus élevé (8611m) de la planète.
Isolée à la frontière sino-pakistanaise, à des jours de marche de toute civilisation, dans un pays de culture profondément musulmane, c’est une montagne impressionnante, dont l’ascension est extrême sur toutes ses faces (en mars 2012, seuls 300 personnes l’avaient escaladé, en comparaison de 5600 ayant atteint le sommet de l’Everest, le plus haut sommet du monde).
La polonaise Wanda RUTKIEWICK est la première à avoir réussi ce challenge : c’est probablement la plus grande alpiniste de tous les temps : ce que confirmera la lecture de cet ouvrage. Les autres sont moins connues et l’intérêt de ce livre est de nous les faire découvrir en détail : qui a, en effet, entendu parler de Liliane BARRARD, Julie TULLIS, Alison HEARGRAVES ou encore de Chantal MAUDUIT, la plus atypique et la plus « illuminée » d’entre elles…
Ce livre, récompensé du National Outdoor book award 2005, n’a finalement qu’un seul inconvénient : il n’est pas traduit en français, mais sa lecture comblera tous les amoureux de la littérature de montagne, malheureusement encore très limitée en France…
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 26, 2014 1:20 PM CET


Forever Young
Forever Young
Prix : EUR 15,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Beau, mais un peu décevant, 25 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forever Young (CD)
En suivant l’actualité de Trygve SEIM, je suis tombé sur cet album de ce compositeur-guitariste norvégien qui vient de sortir son troisième album pour ECM : Jacob YOUNG n’est visiblement pas n’importe qui, puisqu’ il a convaincu non seulement son compatriote saxophoniste, mais aussi le trio du pianiste Marcin WASILEWSKI de participer à l’aventure.
L’album commence assez doucement par deux airs qui permettent de découvrir le jeu plutôt classique du guitariste qui joue uniquement de la guitare acoustique. L’album devient plus intéressant avec « Bounce », une belle réussite avec sa mélodie très entraînante et surtout « Sofia’s dance » qui commence par un solo inspiré de Trygve SEIM au soprano et se poursuit par un beau dialogue entre le pianiste et le guitariste. On a droit ensuite à un air assez rétro intitulé « 1970 », année de naissance du guitariste, qui tranche nettement, de par sa tonalité, avec les autres morceaux. La fin de l’album donne un peu plus longuement la parole au pianiste, mais celui-ci reste étonnamment discret (de même que les autres accompagnateurs) comme s’ils ne voulaient pas faire d’ombre aux compositions du leader.
Bref, 73 minutes d’une musique harmonieuse et agréable, mais qui manque singulièrement de saveur…


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20