Profil de Haas Jean-philippe > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Haas Jean-philippe
Classement des meilleurs critiques: 172.673
Votes utiles : 110

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Haas Jean-philippe "jeepax" (Strasbourg)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Memories of Old Days: A Compendium of Curios, Bootlegs, Live Tracks, Rehearsals and Demos 1975-1980
Memories of Old Days: A Compendium of Curios, Bootlegs, Live Tracks, Rehearsals and Demos 1975-1980
Prix : EUR 23,48

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Inutile, 27 mai 2014
La quasi totalité du contenu de ce coffret est déjà disponible par ailleurs comme sur l'excellent coffret (qui LUI vaut le coup) "Scraping The Barrel" et le live DVD/CD "GG at the GG". Achetez plutôt ces derniers (qui bénéficieront au groupe) plutôt que de dépenser inutilement votre argent pour cette pauvre resucée dont les recettes iront dans la poche d'EMI.


Younique
Younique
Prix : EUR 23,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 ...et pourtant, c'est cela, le prog' metal., 8 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Younique (CD)
"Younique" est le disque introuvable d'un groupe injustement méconnu.
Si l'excellent "Behind" plaçait Superior en tête des outsiders du prog-metal, "Younique" plomba définitivement les chances de ces allemands pas teutons pour un sou. Expérimentant à tout-va - comme devrait le faire tout groupe de prog' qui se respecte - Superior a voulu se démarquer par des approches multiples, certaines très réussies, d'autres plus brouillonnes. Toujours est-il que cet album mérite le plus grand respect et contient suffisamment de perles pour être reconsidéré à sa juste valeur. Après cet (injuste) échec commercial, Superior reprendra une route bien plus conventionnelle avec un "Ultima Ratio" certes réussi mais plutôt convenu.


Live on the Edge of Forever
Live on the Edge of Forever

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire..., 16 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live on the Edge of Forever (CD)
...contrairement à ce qui est dit dans l'un des commentaires, "Live On The Edge Of Forever" N'EST PAS un album studio, mais un live qui contient du matériel du premier album jusqu'à l'excellent "V" (qui squatte une bonne parie du 1er CD). Une bonne prestation (même si les overdubs sont évidents), des titres bien choisis.

Une bonne façon de dévouvrir Symphony X.


King For A Day Fool For A Lifetime
King For A Day Fool For A Lifetime
Prix : EUR 10,64

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La bande à Patton au sommet, 14 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : King For A Day Fool For A Lifetime (CD)
De nombreuses étiquettes ont été collées à Faith No More : hard-rock, funk-metal, fusion (de quoi ???), neo-metal, ...
Mais Faith No More, ce n'est rien de tout ça. Et surtout pas un simple groupe de chevelus buveurs de bière. Comme tous les groupes qui inventent, déblaient, défrichent, il est totalement inclassable. Et ce n'est pas qu'un mot. En témoignent des albums aux antipodes les uns des autres avec une demi-douzaine de styles qui cohabitent sur chacun d'entre eux. Et toujours cette voix, monstrueuse de technique et de talent, celle de Mike Patton. Faith No More, c'est son âge d'or.
"King For A Day" est sans doute disque le plus homogène du groupe. Bien qu'homogène ne signifie pas grand chose chez Faith No More. Mais c'est peut-être celui qui correspond le plus à l'image "hard rock" - très réductrice, par ailleurs, mais que voulez-vous, il leur faut des étiquettes, à ces braves gens de MTV - qu'on a collé au groupe à ses débuts. Très énervé dans l'ensemble, l'album est pourtant loin d'être répétitif. Mike Patton y joue alternativement les crooners, les hurleurs, les séducteurs. On passe du funk ("Evidence") au metal-hardcore ("The Gentle Art of Making Enemies") en passant par le jazz ("Star A.D"). On y croise une ballade ("Take This Bottle") et au détour d'un sillon, on retrouve ce bon vieux hard-rock déjanté ("Digging the Grave"). Non, vraiment, homogène ne signifie pas grand chose chez Faith No More.
"King For A Day, Fool For A Lifetime" est un album grandiose servi par un groupe révolutionnaire.


...Tot Licht !
...Tot Licht !
Prix : EUR 17,82

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le futur de la musique progressive, 8 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : ...Tot Licht ! (CD)
Discus, ce sont une bande d'Indonésiens mélangeant allègrement et avec une facilité déconcertante le jazz, la musique de chambre et le heavy metal.
Discus sur scène, c'est un tourbillon invraisemblable d'émotions, une classe monumentale.
Discus, c'est le futur des musiques progressives, ni plus ni moins.


Tournée D'Enfer
Tournée D'Enfer

9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Décevant, 21 novembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tournée D'Enfer (CD)
Pour ceux qui comme moi ont vu Renaud en concert sur cette tournée, ce live est une réelle déception. Où sont donc passés les commentaires savoureux qui parsèment le concert ? Par aileurs, mis à part la voix de Renaud, ça sent le "retravaillé en studio". Reste que l'album est bien équilibré et propose un éventail représentatif de la carrière de Renaud.


Collectors Item
Collectors Item

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Best-Of d'un groupe mésestimé, 26 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Collectors Item (CD)
Twelfth Night est LE groupe underground que l'amateur de rock progressif (et de rock tout court) se doit de connaître. Ce best-of exhume de véritables perles de cette formation passée plus ou moins inaperçue au début des années 80. La voix magnifique de feu Geoff Mann transcende littéralement des morceaux comme "We Are Sane" ou "The Collector" qui valent à eux seuls l'achat du CD. Cet album reprend également quelques titres interprétés par le second chanteur de TN qui s'en sort remarquablement, notamment sur "Take A Look". Loin des clichés du progressif, TN est un groupe aussi talentueux que méconnu.


Capricornia
Capricornia

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Back in the 80's, 25 avril 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Capricornia (CD)
Des les premières notes de cet album, on se retrouve transporté à l'âge d'or du groupe, lorsqu'il squattait la tête des charts.
Ceux qui ont aimé "Diesel & Dust" et "Blue Sky Mining" retrouveront ainsi le souffle qui animait ces deux merveilles pop-rock. On souhaite à ce petit bijou de connaître le même succès !


In Absentia
In Absentia
Prix : EUR 17,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pop Psychédélique et Puissante, 18 avril 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : In Absentia (CD)
Les précédentes productions de Porcupine Tree et notamment "Signify" et "Lightbulb Sun" laissaient présager le meilleur. Avec ce "In Absentia", le groupe débarque directement dans le peloton de tête de la pop sophistiquée.
Entre Radiohead, Hawkwind et Pink Floyd, la puissance en plus, les morceaux de cet ablum sont riches et variés et n'ont qu'un seul point commun entre eux : leur obscure beauté, tantôt plânante, tantôt franchement énervée.
Fruit d'une longue évolution, "In Absentia" est un must absolu.


Moon Babies
Moon Babies
Prix : EUR 20,84

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Planet X ou la fusion metal-prog-jazz instrumentale de luxe., 28 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moon Babies (CD)
Derek Sherinian ne m’avait pas marqué par son passage dans Dream Theater. Moins de feeling que Kevin Moore, moins d’aisance technique que Jordan Rudess, tel était mon avis. Avec du recul, cette analyse est tout autant incompréhensible qu’erronée : ce type possède les deux ! C’est simplement qu’il n’a jamais su (pu ?) l’exprimer au sein d’un D.T. composé de très fortes personnalités. Qu’il s’agisse de ses albums solo (intitulé « Planet X » pour le premier et « Inertia » pour le second), du véritable premier album du groupe, « Universe », ou du dernier-né « Moonbabies », Sherinian fait preuve (ainsi que ses acolytes) d’une grande richesse d’inspiration : les compos évoquent un Dream Theater instrumental qui lorgnerait parfois franchement du côté du jazz., moins heavy et plus technique qu’un Liquid Tension Expériment, parfois planant, souvent endiablé. Cet album est à conseiller à tous les amateurs de claviers… et de guitares ! Car les musiciens forment un vrai groupe et non une bande de faire-valoir recrutés pour le plaisir de Sherinian : Tony MacAlpine au sommet de son inspiration, soutenu par la batterie très inspirée de Virgil Donati et la basse de quelques « guests » de légende, tel Billy Sheehan. La production, elle, s’est constamment améliorée au fil des albums et atteint sur ce « Moonbabies » un parfait équilibre, entre finesse et puissance. Pour les amateurs – « avertis », de préférence ! – de prog classieux et virtuose.


Page : 1 | 2