Profil de Henri Bès > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Henri Bès
Classement des meilleurs critiques: 802
Votes utiles : 1797

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Henri Bès "Shaul" (Romans France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
La mosaïque de Sarance, Tome 2 : Le seigneur des Empereurs
La mosaïque de Sarance, Tome 2 : Le seigneur des Empereurs
par Guy Gavriel Kay
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Sur les deux volumes, 21 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La mosaïque de Sarance, Tome 2 : Le seigneur des Empereurs (Broché)
G. G. Kay utilise librement l'histoire byzantine, concentrant les deux siècles séparant Justinien de l'époque iconoclaste, pour tisser un récit varié, captivant et coloré dont le héros est un mosaïste parti d'Italie, d'une Ravenne uchronique, pour une Constantinople remaniée et appelée Sarance, afin d'y décorer le grand dôme de Sainte Sophie. L'artisan est mêlé à toute une série d'histoires d'amour et de rivalités politiques (c'est la même chose), auxquelles s'ajoutent une part de magie et beaucoup de pittoresque, aussi bien dans les intrigues secondaires que dans les personnages variés, colorés et bien campés, de ce beau roman d'aventures. L'impératrice, le conducteur de chars, la grande dame comploteuse, le médecin persan, le cuisinier, et d'autres encore, forment une galerie humaine pleine de surprises et de trouvailles heureuses. Kay utilise l'imagination historique de manière très habile et jamais les allusions et références venues de son grand travail documentaire n'alourdissent le récit. Au contraire, elles contribuent à créer un univers foisonnant, riche, coloré, où le lecteur ne peut se perdre, promené comme un touriste temporel charmé dans un monde magnifique.


Le livre des lumières
Le livre des lumières
par Chaïm Potok
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 Tour de force, 21 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le livre des lumières (Broché)
Il est difficile de faire un roman intéressant avec un héros velléitaire, rêveur et souvent passif, qui subit sa vie plutôt qu'il ne la dirige. C'était encore plus difficile de tirer son inspiration de la vie new yorkaise des années 50, de la guerre de Corée, et de la Cabale la plus ancienne et la plus éloignée, en apparence, de notre monde. Pourtant Chaïm Potok parvient à associer ces éléments disparates en un récit intéressant, au rythme paresseux et sinueux, mais prenant, et à faire sentir au lecteur la pertinence de la Cabale pour notre temps, aussi bien que la présence d'idées cabalistiques dans la réalité la plus quotidienne. C'est en un sens une sorte de nouveau chapitre du Zohar qu'il écrit ici, comme le titre l'indique : le Livre des lumières.


La Tapisserie de Fionavar, tome 3 : La Voie obscure
La Tapisserie de Fionavar, tome 3 : La Voie obscure
par Guy-Gavriel Kay
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

2.0 étoiles sur 5 Sur les volumes II et III., 15 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Tapisserie de Fionavar, tome 3 : La Voie obscure (Poche)
Toujours de bons et beaux morceaux dans les deux derniers volumes de cette trilogie, dont les défauts techniques gâchent cependant le plaisir du lecteur. Le principal défaut est lié à la brièveté de l'oeuvre par rapport au très grand nombre de personnages : l'auteur n'a pas le temps matériel de consacrer à chacun (ou à chaque groupe) un certain approfondissement, ce qui fait que nombre de personnages ne sont que des noms ou des schémas simplistes dans l'esprit du lecteur, quand celui-ci fait l'effort d'y voir clair et de savoir qui est qui. Tolkien, modèle de Kay d'après les couvertures, ne tombait pas dans ce piège de la surabondance dans un cadre trop étroit, puisque son Seigneur des Anneaux est un roman qui prend son temps, et son Silmarillion n'est pas un roman achevé, mais la matrice d'autres récits ...

Confusion et faiblesse de l'ensemble, donc, trop ambitieux pour l'espace dont l'auteur disposait. Ce manque d'espace narratif se traduit aussi par des récits parfois bâclés et des personnages réduits à une seule caractéristique. Sans profondeur, ils intéressent moins, d'autant qu'ils se perdent dans la masse des autres protagonistes.

Cela n'empêche pas que la lecture du cycle de Fionavar est à conseiller quand même, à condition de faire abstraction des grands modèles auxquels cette oeuvre a été comparée pour son malheur.


La Tapisserie de Fionavar, Tome 1 : L'Arbre de l'été
La Tapisserie de Fionavar, Tome 1 : L'Arbre de l'été
par Guy-Gavriel Kay
Edition : Poche
Prix : EUR 7,00

3.0 étoiles sur 5 Tapisserie ou patchwork : tome 1., 21 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Tapisserie de Fionavar, Tome 1 : L'Arbre de l'été (Poche)
Pour entrer dans l'univers de Fionavar, je crois nécessaire d'oublier les multiples références à Tolkien qui se trouvent dans ce tome 1, dans les critiques, et dans les commentaires qu'on peut lire ici. Le roman de G.G. Kay ne peut que souffrir de la comparaison, car son écriture n'a pas les qualités de style et de subtilité du Seigneur des Anneaux : ni le souffle épique, ni la profondeur, ni le sens du concret ne se retrouvent. Tout au plus peut-on avancer qu'il ressemble, par son schématisme relatif, aux esquisses du Silmarillion.

Pour bien parler de Fionavar, il vaut mieux se pencher sur ses qualités plutôt que sur l'essai maladroit de Kay d'égaler le Maître. Parmi ces qualités, on citera de beaux morceaux narratifs, comme la magnifique rencontre de Dave et de la déesse chasseresse, qui réactive le mythe d'Actéon, ou l'agonie volontaire d'un autre héros dans l'arbre de l'été. Beaucoup de très beaux passages, de scènes frappantes, reliés entre eux par une couture parfois malhabile et hasardeuse, ou trop visible, mais je garde bon espoir de trouver dans les tomes 2 et 3, un artiste qui aura progressé dans son métier, comme on le voit dans "La mosaïque de Sarance" ou "Les lions d'Al-rassan", oeuvres agréables et peut-être mieux maîtrisées. Kay est un romancier honorable dont on peut attendre beaucoup.


Les sentiers des astres, Tome 1 : Manesh
Les sentiers des astres, Tome 1 : Manesh
par Stefan Platteau
Edition : Relié
Prix : EUR 24,00

3.0 étoiles sur 5 Charmes, 11 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les sentiers des astres, Tome 1 : Manesh (Relié)
Tout a été dit sur les charmes poétiques du roman de Platteau, et je les confirme bien volontiers. On a aussi souligné les qualités esthétiques de l'édition et du livre. Je regrette juste qu'on ait laissé passer, à la correction des épreuves, de bien trop nombreuses fautes d'orthographe et de grammaire, qui donnent une désagréable impression de négligé dans un produit qui vise la qualité.


Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort
Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort
par Jean-Philippe Jaworski
Edition : Relié
Prix : EUR 23,00

5.0 étoiles sur 5 Une Idiade et une Odyssée, 5 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort (Relié)
Le roman de Jean-Philippe Jaworski a été abondamment commenté ici, ce qui ne m'empêche pas de vouloir en dire tout le bien qu'il m'inspire. Comme dans "Gagner la guerre", l'auteur parvient à atteindre l'équilibre entre littérature dite majeure et littérature d'évasion, d'heroic fantasy, genres souvent encore méprisés et relégués dans les basses catégories de la para-littérature. Il parvient à cet équilibre, à cette synthèse d'une belle prose sans ennui, d'une histoire fascinante sans pauvretés ni vulgarités, (à ce niveau atteint par l'anglais d'un Tolkien), sans rien renier de la tradition des romans d'évasion, d'aventures, de divertissement, mais en enracinant son invention dans une Gaule historiquement vérifiable, où personnages et héros sont frères et proches de ceux d'Homère, dans une magie celte où l'on retrouve l'atmosphère des romans médiévaux de chevalerie arthurienne, de Matière de Bretagne. Autrement dit, Jean-Philippe Jaworski court le risque de décevoir des amateurs de SF et de Fantasy trop habitués à une certaine indigence de langage et d'invention, et d'être ignoré d'un lectorat intellectuel pour lequel la création littéraire doit nécessairement prendre le lecteur à rebours de ses goûts et de ses attentes. Pari courageux que le sien, car il écrit pour des lecteurs sans préjugés.


Gagner la guerre: Récit du Vieux Royaume
Gagner la guerre: Récit du Vieux Royaume
par Jean-Philippe Jaworski
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Franchir la limite, 27 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gagner la guerre: Récit du Vieux Royaume (Poche)
Quand on est habitué à séparer nettement littérature "majeure" et genres "mineurs" tels que la SF, la Fantasy et autres, on est surpris par la lecture de cet excellent roman, qui combine les vertus des deux courants : il a la richesse imaginative, la drôlerie, la force évocatoire d'un roman de Céline ou de Julien Gracq, et c'est une histoire palpitante, un roman d'aventures qui ne laisse au lecteur aucun répit. Le plaisir est donc multiple : il y a le bonheur de la langue, celui de l'imagination, et le goût du suspense, et l'angoisse et le rire mêlés. Ce roman permet donc bien de relier deux littératures ennemies, ou indifférentes l'une à l'autre.


Joyland
Joyland
par Stephen King
Edition : Broché
Prix : EUR 21,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Charme, 24 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joyland (Broché)
Sorte de roman policier plein de charme, mais avec un fantôme quand même, Joyland se présente comme une histoire de jeunesse remémorée par son narrateur. On y trouve deux histoires d'amour juvénile agréables, une enquête de meurtre, et l'ambiance si particulière des forains et des parcs d'attraction. L'originalité de l'histoire tient à ce que le héros est incapable de percevoir par lui-même le surnaturel et doit se fier à d'autres, plus doués que lui, pour cela. Cela donne un agréable effet de décalage et distingue ce petit roman des autres livres de St. King. Cependant on aurait tort d'y chercher un frisson d'horreur comparable à ce que donne le clown de "ça".


Essais sur l'interprétation et la culture talmudiques : Femmes et familles dans le Talmud
Essais sur l'interprétation et la culture talmudiques : Femmes et familles dans le Talmud
par Dan Jaffé
Edition : Broché
Prix : EUR 27,00

3.0 étoiles sur 5 Langue, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Comme tous les livres de Dan Jaffé, celui-ci est une merveille de rigueur scientifique et de profondeur. Cependant le texte original a été confié à un traducteur qui commet d'énormes fautes de langue, d'orthographe, de conjugaison, et le correcteur des éditions du Cerf a dû se montrer négligent. Les fautes, obscurités et bourdes sont si nombreuses qu'elles rendent la lecture parfois pénible. Ce n'est pas acceptable de la part d'un éditeur sérieux.


Livres et lecteurs aux premiers temps du christianisme : Usage et production des textes chrétiens antiques
Livres et lecteurs aux premiers temps du christianisme : Usage et production des textes chrétiens antiques
par Harry Gamble
Edition : Broché
Prix : EUR 39,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une autre antiquité, 29 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
L'enquête de Harry Y. Gamble nous mène dans une Antiquité gréco-romaine peu et mal connue, voilée de préjugés sur l'identité socio-culturelle des chrétiens des quatre premiers siècles. Reprenant, à partir de documents avérés, toutes les connaissances mais aussi toutes les lacunes et les apories de la question, l'auteur donne des membres des premières églises chrétiennes, de leurs pratiques culturelles, de la fabrication de leurs livres, des circuits de distribution, une image aussi fidèle et rigoureuse que possible. La grande qualité de son livre est son sens du concret, sa lisibilité et la capacité de l'auteur à faire revivre une société disparue, aussi distincte de l'élite aristocratique et sénatoriale de la haute culture, que du peuple indistinct des analphabètes, dont nous ne savons presque rien. Noter enfin qu'à l'époque antique, ne pas savoir lire ni écrire n'empêchait pas d'écouter la lecture, toujours faite à haute voix, et qu'en somme l'accès à la culture "moyenne", celle des lettres chrétiennes, était toujours possible. Un bon éclairage sur une société plus complexe qu'on ne l'a dit.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 29, 2014 7:49 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14