undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Sir > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Sir
Classement des meilleurs critiques: 1.588
Votes utiles : 681

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Sir "Sir" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Une autre vie est possible
Une autre vie est possible
par Jean-Claude Guillebaud
Edition : Broché
Prix : EUR 14,00

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 retrouver l'espérance, 9 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autre vie est possible (Broché)
Jean-Claude Guillebaud est un écrivain et journaliste pour Sud Ouest, le Nouvel Observateur et La Vie. D'inspiration chrétienne, il est l'auteur de nombreux essais sur la non-violence, les valeurs et l'espérance.

La société occidentale est traversée par un pessimisme profond, qui l'empêche d'une part de regarder le monde tel qu'il est et d'autre part de regarder l'avenir. C'est un renoncement généralisé et mortifère qui s'est emparé de l'Europe. On se trompe sur l'origine de nos maux : la vision libérale fait faussement reposer sur une vision pessismiste de l'homme les ressorts de la société, économique mais aussi sociale et politique. Comment dès lors adhérer à un projet, comment croire à autre chose, à une capacité à changer le monde? Quelle est la place laissée à l'empathie, aux générations futures? Quelle réponse aux "défaitistes" qui répètent que tout a déjà été tenté, que les contraintes empêcheront toute solution aux problèmes pourtant cruciaux et urgents de notre monde? Ce livre veut redonner sa place à l'espérance. Une grande partie est consacrée à l'analyse et au constat sur le pessimisme général. La dernière partie tente plus légèrement de donner quelques pistes plutôt imprécises.

Le point de départ de l'auteur est incontestable mais si j'ai apprécié son analyse, elle m'a semblé ne pas assez insister : le refus du christiannisme et la place indument donnée aux techniques et aux sciences sont les causes profondes de ce pessimisme ambiant.Si certains sont parvenus partiellement à évacuer la foi chrétienne de pans entiers de la société, ils ont échoué à construire une nouvelle construction sociale reposant sur des valeurs qu'ils peuvent transmettre aux générations futures. En niant les valeurs chrétiennes, ils ont chassé l'humain et l'espoir.
Cet essai est intéressant et ses idées plutôt rares dans le contexte actuel. Il manque par moments de dureté dans l'analyse mais on comprend que l'auteur a voulu dresser quelques pistes consensuelles pour l'avenir et ne pas passer pour passéiste.

Intéressant.


Quand les catholiques étaient hors la loi
Quand les catholiques étaient hors la loi
par Jean Sévillia
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une page peu glorieuse de notre histoire, 9 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand les catholiques étaient hors la loi (Poche)
Jean Sévillia est un écrivain et journaliste français, qui a surtout écrit sur l'histoire du XXème siècle. Il est l'auteur en particulier de 'Historiquement correct', de 'Zita, impératrice courage' et "Charles, dernier empereur" sur Charles de Habsbourg, dernier empereur d'Autriche-Hongrie.

L'histoire de la IIIème république et de ses rapports à l'Eglise catholique ne se résume pas une loi de séparation mais il s'agit d'une évolution longue, violente, et à la conclusion inattendue. L'histoire de nos manuels scolaires passe vite sur le sujet en parlant de la fin du Concordat et parfois de l'affaire des fiches. La réalité est bien plus douloureuse : 30 000 à 60 000 religieux expulsés du territoire, un grand nombre de congrégations interdites, l'affaire des fiches,, des soldats confrontés à des cas de consciences, les portes des églises fracturées... Ce profond clivage entre la gauche anticléricale et la France catholique commence dès les premières heures de la IIIème république et ne commencera à décroître significativement qu'avec la première guerre mondiale.

Jean Sévillia parvient comme dans chacun de ses livres à faire vivre ces épisodes avec un style très agréable et convaincant. J'ai découvert avec étonnement toute la violence et la détermination de quelques politiques pour arriver à leurs fins même s'il a fallu que ce soit au prix d'expulsions, d'exils et de divisions profondes. J'ai beaucoup apprécié l'analyse de l'auteur tout au long du récit. Seule la conclusion m'a semblé un peu convenue.

Je recommande particulièrement ce livre.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 7, 2013 6:48 PM MEST


Le Bouc émissaire
Le Bouc émissaire
par René Girard
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une étude de grande qualité, 27 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Bouc émissaire (Poche)
René Girard est un philosophe et académicien français, qui a écrit sur les questions de la violence et du désir mimétique.

Le mécanisme du bouc émissaire est un sujet récurrent dans des sociétés humaines, la violence étant omniprésente dans les mythes. A travers l'analyse de myhtes et de récits, l'auteur essaye de démonter ce mécanisme pour mettre en scène la représention de cette violence collective est travestie dans les mythes. Les occidentaux ont en particulier beaucoup de mal avec cette notion car le sacrifice de Jésus pour tous les hommes passés et à venir est celui d'un agneau. Le mécanisme du mimétisme ne fonctionne plus de la même façon et on peut même dire que l'histoire chrétienne nous libère de ce fardeau mythique de la violence mimétique.

Intéressé mais peu armé pour la philosophie et l'anthropologie, j'ai abordé ce livre avec un peu de réticence et je me suis perdu dans quelques passages. L'auteur est pourtant très clair et son étude est de grande qualité. C'est la deuxième partie sur la religion chrétienne, l'analyse de la décollation de Saint Jean-Baptiste et des Evangiles qui sont les plus déroutants et les intéressants.

A lire par les passionnés de philosophie et chercheurs de sens.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 29, 2014 3:57 PM MEST


Croire : Questions éternelles, réponses actuelles
Croire : Questions éternelles, réponses actuelles
par Michel-Marie Zanotti-Sorkine
Edition : Broché
Prix : EUR 9,50

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Questions récurrentes sur la foi, 20 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Croire : Questions éternelles, réponses actuelles (Broché)
Le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine est un prêtre diocésain de Marseille, curé d'une paroisse depuis 2004. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, encourageant les catholiques à vivre leur foi avec plus d'ardeur et de conviction (en particulier "au diable la tiédeur").

ce petit livre essaye d'apporter quelques réponses de bon sens aux questions toujours difficiles de la foi, en particulier sur le bonheur, l'existence de Dieu, du mal, les contraintes morales et la liberté.
L'auteur n'apporte pas des réponses théologiques ou philosophiques. Il essaye de donner à partir d'exemples vécus ou dont il est le témoin ce qu'est la réponse de l'Eglise. On peut dire que ce livre s'adresse à des gens n'ayant pas la foi ou ayant une faible culture religieuse et qui auront du mal à trouver des réponses à ces questions simples dans l'immense travail des pères et des docteurs de l'Eglise. Ils trouveront ici en quelques lignes, la trame de la réponse à partir de situations qu'ils connaissent.

Ce petit livre se lit facilement et il est efficace sans érudition inutile. Je le recommande.


Le dernier empereur
Le dernier empereur
par Jean Sévillia
Edition : Broché
Prix : EUR 10,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 un empereur d'une grande humanité, 20 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier empereur (Broché)
Jean Sévillia est un écrivain et journaliste français, qui a surtout écrit sur l'histoire du XXème siècle. Il est l'auteur en particulier de 'Historiquement correct' et de 'Charles Sita, impératrice courage' sur l'épouse et impératrice de Charles.

Charles de Habsbourg est un petit neveu de François Joseph, empereur d'Autriche-Hongrie. il n'est pas destiné à être empereur initialement puisque son oncle Ferdinand -Joseph, frère de son père, est l'héritier. Mais il est éduqué srtout par sa mère dans un grande foi et dans le respect des grandes tarditiosn des Habsbourg même si son père se révèle un homme volage et un père peu impliqué. C'est donc de sa mère qu'il recevra cet esprit de charité et d'attention aux plus petits, qui marquera tous ceux qui l'approcheront.
Il épouse Zita de Bourbon Parme issue d'une famille des maisons royales françaises, portugaises et italiennes. Ce n'est pas seulement un mariage de deux grandes maisons mais aussi un mariage de deux êtres très semblables et animés par la même foi.
Ils sont couronnés en 1916 alors que l'Autriche Hongrie est prise dans le conflit européen par son alliance avec L'allemagne de Guillaume II. Le jeune empereur va se lancer dans des tentatives de paix séparées ou globales utilisant toutes les médiations possibles mais il est trop tard et ces tentatives l'affaibliront jusqu'à la fin de la guerre. se déclenche avec la fin du conflit un mouvement de revendications de toutes les nationalités tchéques, hongroises, roumaines, slaves, ... qui détruisent la fragile construction des Habsbourg en sept siècles. L'empire s'effondre. Charles tentera deux fois de revenir sur ses terres pour revendiquer le pouvoir mais trop humain et trop honnête, il n'est pas un politique calculateur et intéressé. Il échoue.
Ils vont vivre un exil particulièrement dur et Charles décède de maladie en 1922 à Madère dans une attitude édifiante pour sa famille "et ses peuples".

L'histoire des Habsbourg et particulièrement celle de Charles te Zita mérite d'être mieux connue en France. Ce livre reprend en partie le premier livre de l'auteur sur l'impérartrice Ziatete et il s'en explique en préface. il appiorte toutefois une approche plus politique et internationale des tentatives du jeune empereur pour trouver une sortie à la guerre malgré l'alliance voulue par son oncle avec l'Allemagne. Charles a été béatifié en 2004.

Je recommande particulièrement ce livre pour ceux qui ont lu celui sur Zita du même auteur il y a quelques temps et qui veulent en savoir plus.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 31, 2013 11:13 PM CET


Zita, impératrice courage
Zita, impératrice courage
par Jean Sévillia
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une vie édifiante, 6 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Zita, impératrice courage (Poche)
Jean Sévillia est un écrivain et journaliste français, qui a surtout écrit sur l'histoire du XXème siècle. Il est l'auteur en particulier de 'Historiquement correct' et de 'Charles dernier empereur' sur le souverain et époux de de Zita.

Zita de Bourbon Parme est issue d'une famille des maisons royales françaises, portugaises et italiennes. Elle reçoit une éducation profondément chrétienne et trois de ses soeurs entrent dans les ordres. Elle est princesse et épouse Charles de Habsbourg, archiduc d'Autriche mais à l'époque seulement troisième dans l'ordre de succession à l'empereur d'Autriche-Hongrie François-Joseph. Ce n'est pas seulement un mariage de deux grandes maisons mais aussi un mariage de deux êtres très semblables et animés par la même foi. Le jeune Charles sera beaucoup critiqué pour cette humanité qui pouvait apparaitre comme une faiblesse et Zita pour l'avoir influencé. Jean Sévillia montre au contraire l'intelligence de leurs âmes et leur profonde sincérité. Ils seront couronnés en 1916 alors que l'Autriche Hongrie est prise dans le conflit européen par son alliance avec L'allemagne de Guillaume II. Le jeune empereur va se lancer dans des tentatives de paix séparées ou globales utilisant toutes les médiatiosn possibles mais il ne fera que s'affaiblir jusqu'à la fin de la guerre qui déclenche un mouvement de revendications de toutes les nationalités tchéques, hongroises, roumaines, slaves, ... qui détruisent la fragile construction des Habsbourg en sept siècles. L'empire s'effondre. Ils vont vivre un exil particulièrement dur et épique et à la mort de Charles en 1922 à Madère, la jeune Zita en exil s'installe en Espagne puis en Suisse avec ses huit enfants. Elle continuera à être impératrice, veillant sur l'éducation de ses enfants, en particulier du fils héritier Otto malgré un véritable dénuement. Elle continuera à veiller sur l'Autriche-Hongrie, particulièrement pendant l'Anschluss et pendant la seconde guerre mondiale. Elle connaîtra une sorte de réhabilitation populaire avec son retour en 1982 en Autrice pour uen messe solennelle puis avec son enterrement en 1989.

Cette vie est aussi passionnante qu'édifiante. Le talent de l'auteur est de savoir retranscrire cette histoire en sachant la remettre en perspective sans perdre son lecteur.

Remarquable.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 20, 2013 10:55 AM CET


La Surprise
La Surprise
par Patrick O'Brian
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon livre sans surprise, 5 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Surprise (Broché)
Patrick O'Brian est un auteur britannique (O'Brian est un pseudonyme) qui a écrit de 1970 à 2000 une longue série de romans sur les aventures du capitaine Jack Aubrey et de son ami médecin irlandais Stephen Maturin. Avec le temps, ces livres ont acquis un grand succès et ont été largement traduits. Ce livre est le troisième de la série après "Maître à bord" et "Capitaine de vaisseau"

Jack Aubrey est capitaine de vaisseau. Il reste cependant aussi dangereux aussi bioen pour l'amirauté que pour ses ennemis et n'en prend pas moins de risque. Pour récupérer son ami Stephen, fait prisonnier, il s'attaque avec son équipage à un camp français à terre... mais la chance lui sourit toujours et il prend le commandement ...enfin... d'une frégate, La SUrprise qu'il connaît bien pour avoir déjà servi à bord. Direction l'Océan Indien.

Ce troisième tome plaira aux amateurs d'aventures maritimes : Patrick O Brian nous donne ici une épopée, après le tome "Capitaine de vaisseau" qui était plus psychologique. J'ai bien aimé. je ne conseille toutefois pas d'enchaîner les lectures des tomes les uns après les autres, au risque de se lasser un peu. Gare au mal de mer!


Aucun titre disponible

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 une nostalgie facile, 23 décembre 2012
Pierre Gaxotte (1895-1982) est un journaliste et historien français, académicien, auteur en particulier du très bon livre "Le siècle de Louis XV" et de "la Révolution Française". Monarchiste, disciple de Maurras, ses écrits peuvent être comparés à ceux de Jacques Bainville, son contemporain et également académicien.

Pierre Gaxotte décrit son village de Lorrain à travers ses souvenirs d'enfance : la place des uns des autres, les cours de l'école élémetaire, les maladies infantiles... Il tente un panormama social de la France des villages avant 1914 à travers son histoire.

Malgré toute la qualité de l'auteur, je n'ai pas bien compris l'intérêt de ce livre un peu facile et de cette nostalgie de bon ton. Peut être le livre (publié en 1968), qui correspondait à des aspirations de la société française de l'époque a-t-il mal vieilli?

Je n'ai pas eu le courage de terminer ce livre et je ne le recommande pas. Les autres livres de Pierre Gaxotte en particulier sur la Révolution Française et sur Louis XV méritent d'être lus.


Frédéric II
Frédéric II
par Pierre Gaxotte
Edition : Relié
Prix : EUR 25,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un roi à découvrir, 23 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frédéric II (Relié)
Pierre Gaxotte (1895-1982) est un journaliste et historien français, académicien, auteur en particulier du très bon livre "Le siècle de Louis XV" et de "la Révolution Française" mais il s'est aussi intéressé à l'histoire allemande avec cette biographie de Frédéric II et avec une "histoire de l'Allemagne" publiée en 1963 . Monarchiste, disciple de Maurras, ses écrits peuvent être comparés à ceux de Jacques Bainville, son contemporain et également académicien.

Le jeune prince héritier Frédéric ne fait pas le bonheur de son père Frédéric-Guillaue, roi de Prusse. Très tôt, le souverain est mécontent de l'éducation qu'il voudrait très austère et prussienne de son fils mais les précepteurs et sa famille semblent ne pas corriger les goûts du prince pour l'exotisme, la poésie, ou l'Antiquité, autant de sujets que le roi veut éviter. Cette éducation contrariée va conduire le roi et le Prince dans une opposition de plus en plus dure et douloureuse à l'adolescence, ce qui conduira à plusieurs drames. La réconcilitation entre les deux hommes ne sera que de façade et la personne de Frédéric s'en trouvera grandement marquée. Son règne sera celui du palais de Sans Souci, de l'ouverture -en apparence seulement- de la Prusse aux idées nouvelles venant de France et de Voltaire en particulier mais c'est aussi un règne où la diplomatie et la guerre préoccuperont toujours le souverain tant la masse des royaumes de France, d'Autrice ou l'Emopure de Russie menace ses ambitions et son existence. La guerre de Sept Ans est restée dans l'hiostoure comme un coup de génie du petit Roi de Prusse face aux grands.

J'ai découvert la vie de Frédéric II avec ce livre autrement qu'à travers les récits historiques sur les relations franco-prussiennes. Très loin d'être un souverain modèle ou idéal, Frédéric II est un homme torturé, fasciné par Louis XIV et ambitieux. Ce livre est bien écrit et intéressant. Il insiste longuement sur l'enfance et l'adlescence du roi, ce qui peut surprendre mais s'avère finalement utile pour l'ensemble de la biographie et du règne.

A recommander.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 29, 2012 10:19 PM CET


La France nation maritime ?
La France nation maritime ?
par Michel Scialom
Edition : Broché
Prix : EUR 30,00

4.0 étoiles sur 5 une réflexion sur le destin maritime de la France, 11 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La France nation maritime ? (Broché)
Michel Scialom est un haut fonctionnaire, spécialiste du commerce extérieur, qui a travaillé pendant plusieurs années à l'Etat-major de la marine.

Ce petit livre est un plaidoyer pour la place de la mer dans la vision que la France peut avoir de sa propre identité. C'est un véritable aurgumentaire, basé sur des chiffres et des données objectives, pour ceux qui pensent que la mer est le vecteur de la puissance et de l'économie. L'auteur s'appuie sur un certains nombres de travaux déjà existants et sur quelques rappels historiques bien venus tant le fait maritime est déformé dans la mémoire collective française. Les références sont nombreuses : Raymond Aron, Fernand Braudel ou Hervé Coutau Bégarie. c'est un travail d'un grand sérieux qui mérite d'être diffusé largement.

Cet argumentaire, largement repris depuis par d'autres auteurs et d'autres rapports, est aussi le fruit de la politique d'influence de l'amiral Oudot de Dainville -rédacteur de la préface et chef d'Etat major de la marine de 2005 à 2008- politique poursuivie depuis et qui commence à porter ses fruits avec le discours du Havre du président Sarkozy, le rapport du Sénat sur la maritimisation en 2012, ou la place du cluster maritime français.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14