undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Cyrille Godefroy > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Cyrille Godefroy
Classement des meilleurs critiques: 1.490
Votes utiles : 133

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Cyrille Godefroy

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Futurs sans avenir
Futurs sans avenir
par Jacques Sternberg
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Nouvelles science-fictives, 4 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Futurs sans avenir (Poche)
Le titre, ô combien insolite, audacieux et paradoxal, de ce recueil de nouvelles reflète exactement la vision du futur que Sternberg propose au lecteur en 1970. Sternberg s'appuie sur le modèle de l'époque, déjà malade selon lui, pour construire des histoires qu'il saupoudre d'extravagance, de fantastique et de désenchantement.
Les neufs nouvelles, de taille inégale (12 à 150 pages), s'inscrivent la plupart du temps dans un avenir proche (autour de l'année 2000) dans lequel l'homme maîtrise parfaitement les voyages dans l'espace.

La plus longue des nouvelles "Fin de siècle" retrace la vie d'un homme en 1999 au sein dune société à la Orwell truffée de directoires, de brigades, de bureaux qui limitent strictement les libertés individuelles. Tout est minutieusement organisé, contrôlé et planifié par l'Etat, jusqu'à la gestion du temps !

Dans "Si loin du monde", un extraterrestre est dépêché sur Terre pour étudier les humains. Il peine à s'adapter à leur mode de vie et à leur environnement saturé de bruit, de grisaille, d'agitation. Employé en tant que relieur, il découvre la quintessence de la médiocrité humaine, entre ennui, absurdité et monotonie. Tiendra-t-il jusqu'au terme de sa mission ?

Dans "Les éphémères", un homme et une femme échouent sur une planète réputée dangereuse.
"Nous deux" met derechef en scène un homme et une femme, missionnés pour un voyage de 8 mois dans l'espace.
"La persévérance vient à bout de tout" relate l'investissement pharaonique d'une firme qui s'escrime à exploiter un minerai sur Mars.
"Bien à vous" est l'objet d'une correspondance entre un employé d'une entreprise d'abonnements littéraires et un de ses abonnés... pour le moins spécial.
"Echappement libre" fait état d'une lente et radicale révolution des moeurs au cours des années 80. Le paradigme civilisationnel axé sur le travail, la production et la consommation a du plomb dans l'aile.

En résumé, Sternberg déploie dans ses textes une imagination singulière et débordante grâce à laquelle il barbouille un réel qui lui déplaît prodigieusement et conçoit un avenir pas nécessairement moins sombre.


Lettre ouverte aux Terriens
Lettre ouverte aux Terriens
par Jacques Sternberg
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Brûlot atomique contre l'Homme, 1 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lettre ouverte aux Terriens (Broché)
Publiée en 1974, cette missive enflammée longue de 200 pages annonciatrice des "Mémoires provisoires" constitue une déclaration de haine et de dégoût à l'égard du genre humain et de ses funestes entreprises.
Sternberg y fustige les effets pervers des Trente Glorieuses et du capitalisme alors même que celui-ci n'a pas encore entamé sa folle cavalcade.
Sternberg ne digère pas le triomphe de la société du spectacle, du divertissement et de la consommation qui signe, selon lui, un appauvrissement magistral des perspectives humaines.
Il déplore les cultes voués au travail qui aliène, à l'automobile qui pollue, à la télévision qui abrutit, à l'école qui formate. Il raille les tenants du tourisme, de l'urbanisme, de la politique. Il met en garde contre les ravages de l'argent et de la cupidité. Il pointe la misère sexuelle et son corollaire, la généralisation de la pornographie. Il évoque l'angoisse de la mort et de la solitude. Il élabore une éclatante et éloquente description de l'homme parlant, qu'il divise en sept catégories.

En substance, il compare les terriens à un troupeau, docile, domestiqué, conformiste, prisonnier dans son enclos (métro, boulot, dodo), subissant sa vie, ruminant à longueur de journée, entre la mièvrerie des fadaises et l'aridité des contraintes.

Les coups de Sternberg tombent sans discontinuer, sans trêve, puissants et répétitifs. Jamais il ne démord, il ne suspend ses aversions, il ne desserre sa mâchoire ni son mépris. La fureur clairvoyante de la charge se déploie sauvagement, parfois au détriment du style, mais la sincérité, l'intransigeance et la lucidité qui émanent de ce libelle gomment les quelques imperfections formelles.

Ce cocktail Molotov, accablant et apocalyptique, lancé à l'adresse des humains, garde aujourd'hui toute sa verdeur, sa pertinence et vaut incontestablement le détour.


L'employé
L'employé
par Jacques Sternberg
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Un tableau de Dalì sur 150 pages, 26 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'employé (Poche)
"L'employé" est le récit halluciné de la traversée d'un homme dans un univers sens dessus dessous. Dans ce récit dénué d'intrigue, les repères habituels sont brouillés, notamment l'espace et le temps dont les unités se dérèglent à l'envi. L'employé est jeté au sein d'un délire surréaliste et se débat entre remous oniriques et turbulences apocalyptiques.
Adeptes d'une littérature sérieuse, tenez-vous à l'écart de ce déluge d'absurde, d'images surréalistes, de calembours et autres trouvailles lexicales.
Sternberg, en passant, égratigne avec humour la société du labeur et de la consommation.
Du reste, pour ceux qui désirent connaître la vision de la vie de Sternberg l'insoumis, je recommande ses "Mémoires provisoires" ou sa "Lettre ouverte aux terriens", pamphlets rugueux et sans concessions.


Notre besoin de consolation est impossible à rassasier
Notre besoin de consolation est impossible à rassasier
par Philippe Bouquet
Edition : Poche
Prix : EUR 4,10

4.0 étoiles sur 5 Courte parenthèse métaphysique et désespérée, 19 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Notre besoin de consolation est impossible à rassasier (Poche)
Texte de dix pages d'une extrême densité existentielle, écrit en 1952, deux ans avant le suicide de Stig Dagerman. Une confession poignante où l'auteur de "L'enfant brûlé" expose ses doutes et son désarroi, sa position vis-à-vis de la solitude, de la liberté, du temps, de l'écriture, du silence, des mirages de la consolation.


Un homme qui dort
Un homme qui dort
par Georges Perec
Edition : Poche
Prix : EUR 6,50

4.0 étoiles sur 5 La tentation du néant, 2 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un homme qui dort (Poche)
Un jour, un étudiant décroche l'attelage de son destin et laisse sa vie sociale s'en aller sans lui. Il s'extrait du monde, rompt avec toute ambition, tout projet et limite son vouloir-vivre au strict minimum. Il se contente d'observer, de flâner dans Paris, d'habiter sa chambre, de rêvasser. Le silence et la solitude alimentent son détachement, son indifférence... et son refroidissement, comme une ébauche d'extinction.
Progressivement, son face-à-face avec le temps devient pesant et stérile, instillant le malaise, celui-là même qui l'a projeté dans cette expérience extrême.

A l'aune de la frénésie marchande, de l'hyper-communication, de l'hégémonie de la performance, cette parenthèse littéraire s'apparente à une apnée dissidente et insolite.


Petit éloge de l'errance
Petit éloge de l'errance
par Akira Mizubayashi
Edition : Poche
Prix : EUR 2,00

4.0 étoiles sur 5 Vision intime de l'errance, 23 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit éloge de l'errance (Poche)
Professeur de français à Tokyo, Mizubayashi tente une définition de l'errance, entre déracinement et inadhésion au groupe. Ici, nul périple pédestre sans but ni destination, plutôt une défiance vis-à-vis des conventions sociales, de l'autorité. Ou comment se détacher du pays du soleil levant et du sacrifice, de son conformisme, de son oppression. L'auteur japonais réhabilite l'individualité et la rêverie solitaire rousseauiste.


Route de nuit
Route de nuit
par Rosset
Edition : Broché
Prix : EUR 13,50

3.0 étoiles sur 5 Analyse clinique d'un état dépressif, 23 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Route de nuit (Broché)
Durant sa dépression au début des années 90, Clément Rosset a tenu un journal exprimant son ressenti et consignant la multitude de rêves qui ont quotidiennement assailli ses nuits.
Rengaine de l'angoisse où le rêve, tour à tour cocasse, anxiogène ou terrifiant, ronge la vie.


L'Heure de la fermeture dans les jardins d'Occident
L'Heure de la fermeture dans les jardins d'Occident
par Bruno de Cessole
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Une histoire entre admiration et rivalité, 29 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Heure de la fermeture dans les jardins d'Occident (Broché)
Cet objet littéraire hésitant entre le roman et l'essai décrit l'amitié naissante entre un étudiant en lettres et un vieil ermite érudit derrière lequel plane l'ombre de Cioran. Au gré de ballades aux abords du jardin du Luxembourg, de discussions littéraires et d'un mépris de la modernité, le lien entre ces deux hommes s'étoffe et se complexifie progressivement. Le récit est le prétexte à de nombreuses digressions d'ordre biographique (Nietzsche, Bloy, Boèce, Kant, Léopardi...).
L'élégance et la maîtrise stylistiques du texte ainsi que l'ambiguité de la relation entre les deux hommes ne suffisent pas à faire oublier un rythme un tantinet ronronnant.


Claire
Claire
par Jacques Chardonne
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

3.0 étoiles sur 5 Un couple, une vie, 9 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Claire (Poche)
Chardonne est le peintre du couple. Il utilise toute la finesse de son pinceau pour saisir les convulsions qui traversent cette cellule si fragile.
Son trait, patient et sensible, oscille entre profondeur et platitude, entre l'éternel et l'éphémère. Le destin des deux conjoints s'écoule inexorablement, enclavé dans une mièvrerie tragique, adossé à un bonheur éthéré mais sans cesse menacé.


Eva ou Le journal interrompu
Eva ou Le journal interrompu
par Jacques Chardonne
Edition : Poche
Prix : EUR 6,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'apparence du bonheur, 29 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eva ou Le journal interrompu (Poche)
Un homme tient un journal où il consigne les impressions que lui inspire sa vie conjugale. Il évoque une félicité tranquille et se réjouit de vivre avec la femme qu'il aime, Eva.
Ce bonheur de surface laisse pourtant suinter une certaine solitude chez cet homme, comme une promesse d'abandon. Au détour d'une phrase, d'une déconvenue, d'une réaction, il s'interroge sur la rugosité du caractère d'Eva, sur son occasionnelle ingratitude.
Au fil du temps, ses considérations douces-amères trahissent en filigrane un équilibre conjugal précaire où la désunion menace. Et pour cause...
Voici un texte simple, troublant, dentelé de finesse et de dépit, dont la banalité du thème, la vie de couple, est magnifié par la subtilité psychologique dont Chardonne imprègne le récit.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14