Profil de F. Stephane > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par F. Stephane
Classement des meilleurs critiques: 3.365
Votes utiles : 647

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
F. Stephane (france)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Raw Like Sushi Live/Take Cover
Raw Like Sushi Live/Take Cover
Prix : EUR 16,22

4.0 étoiles sur 5 réédition anachronique d'un live culte, 30 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raw Like Sushi Live/Take Cover (CD)
Mr Big ou le groupe aux 57 live.
C'est bien simple, c'est à ma connaissance le seul groupe qui ait plus de live que d'albums !
Seul Maiden et Dream Theater se rapprochent du record :-)

Nn 90 le groupe tourne en première partie de Deep Purple. Le succès est tel que le label japonais édite un live. Un live au bout d'un seul album ? Et oui, un record, ça se travaille dès le départ.

6 morceaux plus un solo pour une demi heure de musique, un menu plus que réjouissant, sachant que 5 des 6 morceaux sont indisponibles sur le "live" sorti pour l'occident.
Ils nous sont livrés ici avec une énergie brute, un son un poil approximatif mais néanmoins agréable, et une déjà grande maitrise de l'interprétation.

Curieux mélange, cette réédition nous est livrée avec le Ep "Take Cover", qui contient deux chansons studio, une très bonne inédite et deux live. Le tout date de l'époque "Hey Man", sorti 6 ans plus tard...Etrange démarche, mais après tout c'est du bonus et les deux Ep étant très rares, pourquoi pas...

Le tracklist pour compléter la fiche amazon :
- Blame It On My Youth (live)
- How Can You Do What You Do (live)
- Merciless (live)
- Rock & Roll Over (live)
- Paul Gilbert Guitar Solo (live)
- Take A Walk (live)
- Addicted To That Rush (live)

- Take Cover
- Going Where The Wind Blows
- Shoot The Moon (non album track)
- Just Take My Heart (live)
- The Whole World's Gonna Know (live)


Mr Big
Mr Big
Prix : EUR 9,26

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 c'est graaaand, 30 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mr Big (CD)
"A quand une reformation ?" Ainsi s'achève la précédente chronique du 1er album de Mr Big. Et bien justement c'est maintenant, et c'est en ces temps de reformation que m'est venue l'envie de réécouter un de mes groups de rock préférés, aux côtés de Aerosmith, Extreme et quelques autres.

Les groupes ce de style que j'affectionne n'ont jamais (ou peu) versé dans le glam. Je n'ai jamais accroché à Posion, Motley Crue & co.
Mon coeur m'a toujours guidé vers Skin, Pure inc, et Mr Big justement.

Alors que reste t'il des débuts de Monsieur Grand presque 20 après ?
Et bien il est toujours grand !
Il faut dire que commencer une carrière avec "Addicted to that Rush", ça en impose tout de suite.
On sait qu'on a à faire à une bande de musiciens ultra chevronnés, et qui plus est douée d'un sens de la mélodie qui fait mouche.
La voix éraillée et légèrement enfantine (comme sa tronche d'ailleurs!) d'Eric Martin colle très bien aux compos, et les choeurs, qu'on pourrait croire réservés au studio, rendront aussi bien si ce n'est mieux en live !

Des hits il y en a sur ce premier essai. "RockNRoll Over", "How Can you do..." ou "Take a Walk" sont irrésistibles.
Les ballades par contre ont pris un petit coup de vieux, et sonnent très 80's. Elles n'ont pas encore la finesse que le groupe leur insufflera à partir de Bump Ahead, 4 ans plus tard.

Qu'importe, c'est un excellent début pour une excellente carrière !

note : la réédition 'expanded' dispose de "merciless" et "how can you do" en version démo, quasiment identique. Rien d'essentiel donc.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 20, 2011 8:42 PM CET


Demons & wizards
Demons & wizards
Prix : EUR 15,69

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une dream team en roue libre, 24 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demons & wizards (CD)
1999.
Blind Guardian a sorti le monstrueux "Nightfall in Middle Earth".
Iced Earth a commis son "Something Wicked".
Les deux groupes ont alors accouché de leurs classiques et sont au pic de leur créativité (ou presque).
L'annonce de l'alliance des deux têtes pensantes de chaque entité est annoncée : joie immense de ma part.

Un an après, le bébé est enfin là et offert à nos esgourdes avides.
Avec une parternité comme celle là, on va être salement exigeant !

Et bien les fans venus assister à l'accouchement me semblent réagir comme la famille qui vient voir le petit dernier : Même quand il est moche, tout frippé et plein de cheveux, on dit qu'il est beau. Parfois pour faire plaisir aux parents, et parfois même pour s'autopersuader.

Car il s'agit bien là d'aveuglement, ni plus ni moins.
Non l'album n'est pas mauvais loin de là, bien des formations rêveraient d'un rejeton comme ça, mais soyons sérieux, on parle de Jon Schaffer et Hansi Kursch là !
C'est pas Yves Duteil et Anny Cordy !

Alors oui, le savoir faire est là, et le début d'album fait illusion, avec 5 pistes réussies, mais l'impression globale pour qui ouvre un peu les yeux est quand même mitigée.

Dès "Heaven Denies", on est coupé dans notre élan dès la moitié du titre ! Une fin interminable achève ce morceau qui débutait sur les chapeaux de roue, quel dommage !
C'est pour camper l'ambiance diront certains. Je n'ai pas de problème avec les moments atmosphériques, mais pas comme ça, pas aussi longs, et surtout aussi mal intégrés !
Ce problème de rythme et de construction étrange se retrouvera tout au long du disque, coupant systématiquement l'entrain qui commence à saisir l'auditeur : frustrant !

Alors, oui "Fiddler on the Green" est superbe, "Poor Man's Crusade" est bien classe, "My Last Sunrise" en impose, mais la majorité des pistes fleure quand même bon les chutes du studio pas assez bonnes pour un album d'Iced Earth...
Même le son caractéristique de Mr Morris est un peu décevant, avec cette batterie un poil 'baril de lessive', qui sera hélas bien pire sur le 2e opus.

Qui aime bien chatie bien, je suis peut-être dur, mais ces chroniques dithyrambiques qui donnent 5* à cet album me semblent incroyablement injustifiées !
A l'époque j'avais lu "Jon Schaffer a enfin trouvé sa voie(x). J'en avais perdu la mienne de lire une bétise pareille, et je la retrouve aujourd'hui pour crier haut et fort contre cette injustice !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 26, 2009 12:25 PM MEST


Demons & Wizards
Demons & Wizards
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 29,00

3.0 étoiles sur 5 Une dream team en roue libre, 24 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demons & Wizards (CD)
1999.
Blind Guardian a sorti le monstrueux "Nightfall in Middle Earth".
Iced Earth a commis son "Something Wicked".
Les deux groupes ont alors accouché de leurs classiques et sont au pic de leur créativité (ou presque).
L'annonce de l'alliance des deux têtes pensantes de chaque entité est annoncée : joie immense de ma part.

Un an après, le bébé est enfin là et offert à nos esgourdes avides.
Avec une parternité comme celle là, on va être salement exigeant !

Et bien les fans venus assister à l'accouchement me semblent réagir comme la famille qui vient voir le petit dernier : Même quand il est moche, tout frippé et plein de cheveux, on dit qu'il est beau. Parfois pour faire plaisir aux parent, et parfois même pour s'autopersuader.

Car il s'agit bien là d'aveuglement, ni plus ni moins.
Non l'album n'est pas mauvais loin de là, bien des formations rêveraient d'un rejeton comme ça, mais soyons sérieux, on parle de Jon Schaffer et Hansi Kursch là !
C'est pas Yves Duteil et Anny Cordy !

Alors oui, le savoir faire est là, et le début d'album fait illusion, avec 5 pistes réussies, mais l'impression globale pour qui ouvre un peu les yeux est quand même mitigée.

Dès "Heaven Denies", on est coupés dans notre élan dès la moitié du titre ! Une fin interminable achève ce morceau qui débutait sur les chapeaux de roue, quel dommage !
C'est pour camper l'ambiance diront certains. Je n'ai pas de problème avec les moments atmosphériques, mais pas comme ça, pas aussi longs, et surtout aussi mal intégrés !
Ce problème de rythme et de construction étrange se retrouvera tout au long du disque, coupant systématiquement l'entrain qui commence à saisir l'auditeur : frustrant !

Alors, oui "Fiddler on the Green" est superbe, "Poor Man's Crusade" est bien classe, "My Last Sunrise" en impose, mais la majorité des pistes fleure quand même bon les chutes du studio pas assez bonnes pour un album d'Iced Earth...
Même le son caractéristique de Mr Morris est un peu décevant, avec cette batterie un poil 'baril de lessive', qui sera hélas bien pire sur le 2e opus.

Qui aime bien chatie bien, je suis peut-être dur, mais ces chroniques dythirambique qui donnent 5* à cet album me semblent incroyablement injustifiées !
A l'époque j'avais lu "Jon Schaffer a enfin trouvé sa voie(x). J'en avais perdu la mienne de lire une bètise pareille, et je la retrouve aujourd'hui pour crier haut et fort contre cette injustice !


Metal
Metal
Prix : EUR 16,51

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 un hymne au metal au rabais, 24 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metal (CD)
Annihilator sort un album intitulé sobrement "METAL" avec une floppée de guests (Nevermore, COB, Trivium, Arch Enemy...), et avec Dave Padden toujours au chant.
Sur le papier, j'étais tout excité, surtout après la qualité des deux précédents opus de la dream team.

Eh bien en pratique, on est loin de ce déferlement métallique promis.
- Tout d'abord "METAL" est beaucoup moins 'metal' justement que les deux précédents, un comble ! Ca cogne vraiment moins fort...
- Le son est moins bon. Plus sec, moins d'ampleur. Les deux précédents, sur ce point là aussi, faisaient bien plus fort.
- Les compos, car c'est là l'essentiel...Il y a du bon comme d'habitude, mais malgré les guests qui auraient du apporter du sang neuf, on sent un recul aussi de ce côté là !

Clown Parade, bon morceau en soi ne débute pas l'album de manière jubilatoire. Army of One, morceau en hommage aux grands groupes de metal, bien que sympa, est loin d'être un hymne.
Et ça continue comme ça, au fur et à mesure que les morceaux, bons mais pas géniaux s'égrennent.
Le morceau le plus réussi est probablement "Couple Suicide", qui apporte pas mal de fraicheur dans l'univers du destructeur.
Mais ça ne suffit pas à faire oublier le côté anecdotique de "Operation Annihilation" ou "Detonation".

Allez Jeff, recentre toi, et compose nous une tuerie digne de toi en 2009 !


One
One
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 10,99

2.0 étoiles sur 5 Un Ep très intéressant (à sa sortie), 24 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : One (CD)
Tout d'abord le contenu :
- All For You (Edit)
- Weapon X
- The One (Edit)
- All For You (Album Version)
- Never, Neverland (Video)
- Refresh The Demon (Video)
- Alison Hell (Video)

Weapon X est une bombe, un titre ultra aggressif, mais il est depuis dispo sur l'édition limitée de Schizo Deluxe.
Les prises live sont de bonne facture, mais exclusivement faites pour être lues sur un PC, et sont en quicktime de résolution moyenne. Pas de bonus DVD ici.
Comme la sortie d'un vrai DVD live est prévue bientôt, cela les rend un peu inutiles.

Un bon Ep qualitativement parlant, mais qui sera bientôt totalement obsolète.
Sauf pour les fans de "The One" qu'on peut retrouver un version edit. Non je plaisante, personne n'aime cette chanson ^_^


All for you
All for you
Proposé par Positive srl
Prix : EUR 20,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 All for us !, 24 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : All for you (CD)
Après un double live, il est de bon ton de changer de line up ^_^.
C'est du moins ce qu'a du se dire Mr Waters, puisqu'il fait de nouveau appel à Mike Mangini, batteur sur "Set the World on Fire" et champion du monde de speed drumming (si si ça existe !).
Il s'adjoint également les services d'un petit nouveau, l'inconnu Dave Padden, et on peut dire qu'il a bien fait !
Le bougre possède une voix et une énergie bien particulière, qui sied à merveille à la énième incarnation du groupe.

Mais un bon line up ne suffit pas (cf. "Criteria for a Black Widow") alors qu'en est-il de cette nouvelle nouvelle nouvelle formule ?

Tout d'abord elle surprend avec le 1er titre, une intro à la basse toute bizarre, un rythme lent et on se dit qu'on va nous refaire le coup de "the box" (oui ce morceau est un vrai traumatisme pour moi). Puis vient un chant typé neo metal assez surprenant, qui sied bien au style moderne de la compo. Après un break bien mélodique et une belle envolée vocale, on est rassuré et on est tout disposé à écouter le reste du Cd.

La 2e track est plus classique (pour le groupe j'entends), gros délire barré psychotique, des riffs bien recherchés, et un chant bien classe. L'apogée sera atteinte sur la similaire "Both of me", complètement démente.
Les thrasheries primaires ne sont pas oubliées avec "Absolute Rage" et "Demon Dance".
Les ballades de merde non plus, et décidemment on se dit à l'écoute de "The one" et "Holding On", que "Phoenix Rising" était un coup de bol.

On obtient au global un excellent disque, bien produit, introduisant même quelques nouvelles idées, mais reconnaissable à 100 km.
L'ajout de Dave Padden au chant est une sacrée bonne idée, le bougre étant le meilleur vocaliste qu'ait eu Annihilator, rien que ça !

Cette formule sera encore améliorée pour l'album suivant, le terrifiant "Schizo Deluxe"


Double Live Annihilation
Double Live Annihilation
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 22,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon live mais pas grandiose comme on l'espèrait, 24 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Double Live Annihilation (CD)
Après deux albums avec un line up à peu près stable (chose rarissime) et surtout après 15 ans de carrière, il était temps de sortir un vrai live !
Avec autant de classiques, une réputation live de folie et un chanteur capable, ça va être la tuerie.
C'est dans ce contexte que sort ce double live Annihilation, qui nous offre plus de 100 minutes de folie metallique.

Folie ? Et bien non pas tant que ça, d'où ma légère déception. Parceque si sur album, on doit se taper pas mal de morceaux moyens, en live on a en général droit à du best of, et quand bien même, l'énergie fait passer les morceaux les moins attractifs.
Et là il faut bien dire que le concert a du mal à démarrer.
Mais quelle idée débile de mettre "Murder" et "The Box" dès le départ ? De les jouer tout court d'ailleurs !
Heureusement, le meilleur vient ensuite, et tous les gros classiques sont là, ainsi qu'une bonne sélection du dernier album en date, le très bon "Waking the Fury".

Mais on a droit à un live un peu trop appliqué, la faute à quoi exactement je ne sais pas... Peut-être au chanteur, très bon mais manquant un poil de charisme ? On sent un petit manque de folie tout au long du disque qui l'empèche d'accéder au panthéon des plus grands, ce qui ne rend pas tout à fait justice au groupe, qui délivre des prestations live complètement atomiques.

Attention je pinaille, les version de "Phantasmagoria" ou "King of the Kill" par exemple, sont excellentes, le son est percutant, et le public bien présent. J'en voulais juste un poil plus ^_^

PS : une vidéo filmée à Paris de "BLackest Day" est dispo en fin de CD1 (j'y étais!!!)


Waking The Fury
Waking The Fury
Proposé par Hot Shot Records
Prix : EUR 10,68

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Waking the Fury le bien nommé, 23 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Waking The Fury (CD)
La traversée du désert est bien finie pour Jeff qui nous revient avec des albums de plus en plus inspirés, et cette fois se payant même le luxe de faire avancer le shmilblick !
Place ici à un son limite indus, avec des guitares ultra saturées. On obtient un petit effet "mouche" sur la prod' qui pourra déplaire aux puristes, mais qui a l'avantage de coller à l'approche assez moderne des nouveaux morceaux.

Joe Comeau a bien trouvé sa place, il hurle bien, mais pas seulement, et les autres zicos mettent la barre très haut, comme d'hab.
Ca déboule avec un "Ultra Motion" imparable, et "Torn" a un petit côté moderne dans les arrangements et les bidouillages de son.
Puis vient la tuerie absolue, "Lunatic Asylum", qui renoue avec le côté barré et psychotique des débuts. Un des meilleurs morceaux du groupe et un des plus furieux également.
Au menu des réussites, on peut citer la classique "Striker", la ACDCienne "Nothing To Me", plus réussie que celle de précédent album et la thrasherie de fin d'album règlementaire "Cold Blooded"

On obtient un album plus homogène qu'à l'accoutumée avec moins de différence de qualité entre les tubes et les morceaux moins bons.

Décidemment les canadiens sont increvables et reviennent régulièrement avec une qualité qu'on attendait plus...et ce n'est pas fini !


Carnival Diablos
Carnival Diablos
Proposé par MELOMANE
Prix : EUR 17,70

3.0 étoiles sur 5 Hunter Killer ? pas encore cette fois mais ça s'en rapproche 3,5 / 5, 23 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carnival Diablos (CD)
Halleluia !
Jeff est de nouveau prêt à aller de l'avant, ET avec un groupe. Mine de rien, ça ne lui était pas arrivé depuis 1993...

Alors ça y est ? De retour comme à la grande époque ?
Assurément non, mais quand même, pas mal de qualités !

"Denied" démarre l'album de la manière la plus jouissive qui soit, et il est dommage que notre entrain soit coupé net avec la pénible "Perfect Virus".
Heureusement que Battered, bien qu'étant une speederie thrash des plus classiques remet les pendules à l'heure. Miam.
Vient ensuite la chanson titre, très calme et toute en ambiance, tellement surprenante la première fois qu'on peut se demander si le cd n'a pas changé tout seul. C'est aussi là qu'on découvre les talents vocaux de Joe Comeau qu'on ne devinait pas si versatile sur les 3 premiers titres. Chapeau garçon !
Suit un (gros) ventre mou composé de morceaux classiques et d'un hommage à AC/DC. Time Bomb" achèvera de plomber l'ambiance.

La fin d'album laisse toutefois sur une bonne impression grace à l'étonnante "Epic of War", assez épique justement, et son chant Dickinsonien à s'y méprendre, et la tuerie "Hunter Killer" de bon aloi.

Un bonne remise en selle, et si la note peut paraitre un peu sévère, elle est plus là pour baisser un peu la moyenne que je juge trop élevée.
Un album possèdant trop de remplissage, mais néanmoins agréable à écouter en raison des hits contenus, une constante chez les caribous.

PS : écoutez la ghost track, l'hilarante "Chicken & Corn", qui mériterait de constituer tout final de concert du groupe !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20