undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de F. Stephane > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par F. Stephane
Classement des meilleurs critiques: 10.010
Votes utiles : 698

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
F. Stephane (france)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
The Dark Discovery
The Dark Discovery

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A great discovery ! 3,5 / 5, 15 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Dark Discovery (CD)
Ne voyant pas de chronique pour ce bon premier album d'Evergrey, je me devais de réparer cette injustice !

En effet, ce fut une bonne découverte. Un ami s'était intéressé à ce jeune groupe car l'album était produit par le talentueux Andy Larocque (génial gratteux de King Diamond entre autres), et me le fit écouter.
L'accroche fut immédiate, car Evergrey propose d'emblée une musique très personnelle et ne ressemblant à rien d'autre (encore plus vrai il y a 12 ans). On sent bien pourquoi Larocque a aidé le groupe, tant l'univers sombre et fantomatique du combo est proche de celui du King. Toutefois ici, point de grand guignol et de voix de fillettes, c'est beaucoup plus sobre.

L'album n'est pas le plus facile d'accès, en raison d'une production bien sur perfectible et d'un sens de la mélodie encore immature. Tout le milieu de l'album par exemple n'est pas toujours mémorisable. C'est sans doute pour cela qu'il est rarement cité, peu connu et même peu exploité sur scène par le groupe.

Il n'empèche que le début du cd vaut son pesant de cacahuètes, avec "Blackened Dawn" et "December 26th" et la chanson titre. Des riffs plus thrashy que par la suite, et une ambiance déjà bien travaillée émaillent cet album.
"When the River calls" et la géniale "To hope is to fear" font également partie des hauts faits de ce disque.

The Dark Discovery est un bon premier jet, qui fut surement nécessaire à l'accouchement du chef d'oeuvre "Solitude - Dominance - Tragedy" qui suivra.


Solitude Dominance
Solitude Dominance
Proposé par Greek Entertainment
Prix : EUR 32,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La référence du groupe, 14 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solitude Dominance (CD)
A quelques semaines du passage d'Evergrey à Paris, il m'a pris l'envie de replonger dans ce vieil album.
L'album précisemment qui m'a fait succomber au groupe. J'avais beaucoup apprécié "Dark Discovery" (et oui je suis le groupe depuis le tout début !) mais celui ci marque clairement une étape.
Moins thrashy, plus axé sur l'émotion tout en étant plus économe de moyens que pour les albums plus récents.

Ici, moins de gros choeurs (moins de gros son aussi) mais un talent d'écriture imparable.
9 titres, 9 bombes, fait rare chez un groupe qui a tendance, comme beaucoup, à faire un bon tiers de remplissage.
Ici, on sent les idées foisonnantes et même si certains peuvent trouver les albums suivants plus aboutis, ils ne sont pour moi que le développement de tout ce qui a été dit ici. Le fait que j'ai connu cet album à sa sortie joue évidemment dans la balance je suppose.

"Solitude Within", devenu un classique ouvre le bal macabre. Son break avec violoncelle est merveilleux de simplicité et d'épuration, et créée pourtant toute une ambiance. Deuxième plage, deuxième classique, "Nosferatu", imparable. Je ne vais pas faire un track by track ennuyeux, mais juste insister sur la fantastique "She Speaks to the Dead" (une des toutes meilleures compositions de Tom et sa bande), et sur la géniale "Corey Curse" et son thème de synthé qui ne varie pas de toute la chanson, et donne un côté lancinant absolument hypnotique.
Le côté gothique et fantomatique cher à la première époque musicale du groupe (qui se dissipera sur "Recreation Day) est ici à son summum.

Un album essentiel aux fans du groupe, et même aux autres, tant la musique parait ici plus fraiche et spontanée que sur les (tout de même très bons) albums suivants.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 8, 2009 6:06 PM CET


Last Look At Eden
Last Look At Eden
Prix : EUR 9,00

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Europe continue d'innover 3,5 / 5, 9 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Last Look At Eden (CD)
Après la renaissance et l'évolution salvatrice du dyptique Start from the Dark/Secret Society, Europe continue à revisiter sa musique et se remettre en question.
Si les deux précédents opus pouvaient irriter certains fans par leur trop grande similitude avec les albums solo de Norum, et surtout l'abandon quasi total de l'ancien Europe, ils ne vont pas être contentés par cette nouvelle offrande en ce qui concerne le deuxième point !

Son énorme (ça sature un peu d'ailleurs, le mastering a été abusé sembe t'il), guitares en avant, "Last Look at Eden" écrase tout sur son passage. Intro symphonique à la Strato et tempo bien lourd, cette chanson est une merveille, presque épique. Après le départ pour le moins étrange de 'Secret Society', on peut dire que là ça commence très fort !
"Gonna get Ready" revient vers des sonorités plus conventionnelles, mais toujours avec cette approche moderne adoptée depuis le come back. Un bon morceau très rock, légèrement teinté d'influences 70's avec la patte typique du groupe.
Le feeling 70's s'accentue avec la troisième piste, "Catch that plane", qui évoque également par ses claviers l'album "Out of this World".
"The Beast" envoie le bois comme il faut tandis que "No Stone Unturned" baigne dans une ambiance sombre et symphonique totalement inédite pour Europe.
Les deux ballades sont par contre moins réussies que la poignante "Mother's Son" de l'album précédent, et U Devil U sent bont le remplissage.

Bilan, encore un bon album pour Europe qui s'inscrit durablement dans la liste des groupes ayant réussi leur come back. Un cran en dessous des imparables 'Start from the Dark' et 'Secret Society' (moins de morceaus marquants tout de même), mais l'album contient suffisamment de nouveaux éléments et de nouvelles sonorités pour susciter l'intérêt de tout fan de rock.


Lettres à un tueur [Import belge]
Lettres à un tueur [Import belge]
DVD ~ Patrick Swayze
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 12,99

6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Par où commencer ?, 7 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lettres à un tueur [Import belge] (DVD)
En général je ne fais pas dans les critiques de film, mais quand on assiste (ou on subit c'est selon) un nanard pareil, il faut le crier à la face du monde.

Bon, on peut déjà se douter du côté 'téléfim M6 du dimanche apres midi' rien qu'à la jaquette, mais rien ne nous prépare à un spectacle si indigeste. Une histoire bancale, des acteurs de seconde zone (mon dieu Swayze et son regard de cocker...), une réalisation totalement neutre....et aucune réaction cohérente de la part des protagonistes.
C'est sans doute ce point qui choque le plus, car après tout un thriller joue sur le côté humain non ?
Or là, c'est la fête du slip ! Personne ne réagit de manière adaptée, certains changent d'avis d'un minute à l'autre, c'est à n'y rien comprendre.

Alors pourquoi ai-je regardé ce film me direz vous ?
Parfois on est pris d'un plaisir un peu malsain, à analyser quelque chose de vraiment mauvais et de se prendre finalement au jeu. C'est dit-on, la différence entre les mauvais films, ennuyeux, et les nanards qui peuvent devenir sympathiques si on les regarde dans le bon état d'esprit...

Voilà, j'avoue éprouver ce même plaisir pervers en versant mon fiel sur ce film, parceque dire du bien de ce qu'on aime est plaisant, mais casser férocement une bouse peut l'être encore plus :-) Et croyez moi c'est une bouse !

PS : merci à Magalou qui a brillament recopié le synopsis du film et qui a mis 5 étoiles...probablement l'attachée de presse ?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 16, 2013 5:48 PM CET


Fortress
Fortress
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 21,76

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 amateurs de curiosités, par ici !, 7 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortress (CD)
Imaginez un groupe qui emprunte autant à Beyond Twilight, qu'à Testament, Pain of Salvation ou même Devin Townsend...
Pour ceux qui connaissent Into Eternity, canadiens eux aussi, la démarche est similaire, mais "Protest the Hero" est moins résolument metal et s'aventure aussi bien dans le metal extreme que dans l'univers de la pop.
Le chanteur est ultra versatile, et oeuvre aussi bien dans des registres hurlés, gutturaux ou clairs pour la plupart des refrains.

Les mélodies sont bien travaillées, souvent complexes jouant avec des harmonies rarement prévisibles et souvent dissonantes.
Enfin, les ptits gars sont fans de mesures arythmiques, et le 4/4 basique alterne sans problème avec une mesure impaire et syncopée totalement imprévisible. L'intro de "Palm Reads" par exemple ferait le plaisir de Dream Theater.
Mais contrairement à la plupart des groupes de prog', les morceaux sont courts, et même s'ils sont trop complexes pour les retenir en quelques écoutes, ils restent digestes. C'est ce qui me fait hésiter à taxer le groupe de prog. Finalement peu importe l'étiquette (ils sont estampillés 'math metal' sur internet, je connassais pas !) l'essentiel est bien la musique et il va vous falloir pas mal d'ouverture d'esprit et d'attention pour apprécier celle ci. Si vous ne jurez que par Running Wild ou Edguy, passez votre chemin.

Mais si comme moi ça vous plait d'entendre un morceau d'Annihilator avec un break néo classique entrecoupé d'un break à la Pantera, vous pouvez tenter l'aventure, vous ne serez pas déçus !
Les pisse vinaigre pourront s'offusquer d'un son manquant un poil de puissance, et manquant surtout pas mal de naturel, mais ça serait se priver d'un des groupes les plus orignaux du moment pour une bien injuste raison.


Endgame
Endgame
Proposé par mrtopseller
Prix : EUR 8,53

20 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 44 minutes...de plaisir !, 7 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Alors là quelle surprise !
Megadeth et moi c'est l'amour de loin depuis longtemps.
Pourtant ce fut intense quand j'ai découvert "Countdown to Extinction", "Rust un Peace" ou encore "So Far So Good..."
Ensuite, j'ai suivi le groupe pendant quelques années, mais mon intérêt allait décroissant.
Tous les derniers, même s'ils ont leur lot de bonnes chansons, me laissent assez froids, car une fois les deux trois morceaux forts passés, je n'entends que du remplissage réchauffé.

C'est donc sans grand enthousiasme que je me suis mis "endgame" dans les esgourdes, et la surpise fut d'autant plus forte :
ça envoie et ça rejoue ENFIN vite !
Une intro instrumentale épique, et un "This Day we fight" d'ouverture, qui déboule comme à la grande époque de 'Take no Prisonners' ! Plein de soli partout, de la double grosse caisse, des vocaux rageurs et des riffs purement thrash, on n'avait pas entendu ça depuis longtemps !
On revient en terrain plus connu avec 44 minutes, une mid temp mélodique bien sentie, mais dotée de rythmiques bien plombées.
1320 balance bien aussi, tandis que "The hardest part..." nous montre une facette mélancolique de Megadeth assez originale et rarement exploitée par le groupe.
'Endgame' assure bien le spectacle elle aussi, avec une super progression, de méchants relents thrash, et 26 soli.
Enfin, Headcrusher, que tout le monde connait maintenant, est juste le titre le plus aggressif que Megadeth ait écrit depuis presque 20 ans !

Bon, passé la surprise de la patate (non pas que les précédents étaient mous, mais on sent vraiment ici plus de rage et de hargne que par le passé), le renouveau n'est pas non plus fantastique, on est en terrain connu la plupart du temps, mais le soin apporté aux mélodies et le côté moins "écriture automatique" des chansons que sur les derniers opus fait mouche.
Je ne sais pas ce qui a poussé Mustaine a sortir un peu de ses stéréotypes et de ses tics de composition, mais ça fait un bien fou ! Il est revenu à un format 'metal 80's' de 40 et quelques minutes, ce qui rend l'album digeste et attractif.

Evidemment les plus grands albums de Megadeth sont loin derrière eux, comme tous les titans du metal, mais je ne m'attendais pas à écouter un album de ce groupe aussi inspiré et agréable.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 8, 2009 10:43 AM MEST


Madworld
Madworld
Proposé par GAMES
Prix : EUR 6,90

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La wii crache ses tripes (et celles des autres aussi...), 18 août 2009
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Madworld (Jeu vidéo)
Heureusement qu'il y a quelques éditeurs tiers pour nous proposer des jeux sortant un peu de l'ordinaire !
Le tout nouveau studio Platinum, composé d'ex Clover (okami, viewtiful joe...) et d'ex Capcom (devil may cry) nous pondent ici un jeu délirant, ultra violent et incroyablement jouissif.

Sur le papier, rien de bien original. Des niveaux fermés, un certain nombre de méchants à zigouiller pour accèder à des évènements cassant la routine, et finalement au boss de fin de niveau. Une fois celui ci vaincu, on passe à la zone suivante et on recommence.

Mais dans les faits, l'ambiance, la performance technique (qui aurait cru la Wii capable d'afficher une telle merveille ?) et le rythme du jeu fait qu'on devient rapidement accro.
Chaque niveau est à thème avec son bestiaire attitré (Punk, Médiéval, Chinatown...) et notre héros possède un nombre incroyable de manières différentes d'occire les pas beaux.

C'est là tout l'intérêt du titre, qui transforme chaque objet et chaque parcelle de terrain en arme. Le but sera de malmener le plus possible chaque ennemi rencontré afin de faire grimper le score et d'accèder à la fin du niveau avant la fin du temps imparti. Pour ça tout est bon, roue de bagnole, murs à pointe, panneau de stop, chandelier, piranha...

Au reproche des défauts, on peut citer le "lock" des ennemis capricieux, puisqu'il s'active avec le même bouton que le recentrage de camera, ce qui pose un gros souci durant les boss notamment.
Notre lourdaud a quelquefois du mal à aggriper un ennemi pourtant presque devant lui, quand celui-ci ne disparait pas tout simplement de l'écran.
Enfin, le parti pris visuel peut, dans certains niveaux, se révéler extrèmement gênant pour s'y retrouver, et l'on se fait latter par un ennemi que l'on n'a pas vu faute de couleur...

Mais ces quelques moments de frustration ne parviennent pas à atténuer l'envie que l'on a de voir quel sera le prochain affreux, ou la prochaine arme à notre disposition pour faire saigner les vilains.

Un sorte de mix étrange entre Running Man, Sin City, de manga sanglant à la Gunnm par exemple, avec une dose de Jet Set Radio ! Pas fin, pas exempt de défauts, mais unique et culte !


Europe : Live from the Dark - Coffret de 2 DVD
Europe : Live from the Dark - Coffret de 2 DVD
DVD ~ Europe
Prix : EUR 18,56

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon DVD mais..., 13 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Europe : Live from the Dark - Coffret de 2 DVD (DVD)
Je suis assez surpris que personne ne tique sur la qualité visuelle, très en dessous des standards acutels.
Les caméras nous offrent souvent une image granuleuse, fade à cause du manque de luminosité, et où les lights bleus ressortent de manière étrange, presque comme si la scène était éclairée au néon noir.
Pour achever le tableau la compression n'est pas au top, mais ça n'aurait probablement pas changé grand chose.

En dehors de ce (quand même gros) défaut, en effet, le concert est excellent, le groupe en super forme, et loin de la bande de has been amidonés qu'on redoutait de voir.
Les vieilles chansons ont pris un bonne cure de vitamines (Ready or Not) et le choix des nouvelles compos est particulièrement judicieux. 1h50 de bon rock, loin des clichés permanentés auquels on a injustement associé cet excellent groupe.
Le son est de plus à la hauteur.

Le tracklist, absent de la fiche amazon :

01- Got To have Faith
02- Ready Or Not
03- Superstitious
04- America
05- Wings Of Tomorrow
06- Let The Good Times Rock
07- Animal Crossong / Seven Doors Hotel
08- Hero
09- Wake Up Call
10- Sign Of The Times
11- Presentation
12- Milano / Girl From Lebanon
13- Carrie
14- Flames
15- Yesterdays News
16- Rock The Night
17- Start From The Dark
18- Cherokee
19- Final Countdown


Live At Eindhoven '87
Live At Eindhoven '87
Prix : EUR 10,94

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Live culte enfin disponible !, 23 juillet 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live At Eindhoven '87 (CD)
Un live d'une rare intensité, 9 titres speed et un solo en guise de pause (!). Un groupe jeune et plein de fougue, avec un Chuck qui gueule comme jamais.
Un vrai bon live de thrash, c'est pas si fréquent, et celui là remplit son rôle à merveille, on comprend pourquoi le groupe a décollé en flèche au début de sa carrière !

Alors pourquoi "seulement" 4 étoiles ?

C'est un live de 1987 avec tout ce que ça implique : Ce sont des vieilles bandes, qui à mon avis n'ont pas subi un remix digne de ce nom. De fait, le son est un peu brouillon, un peu crade.
Le fait que l'enregistrement date de 1987 signifie également que les musiciens ne sont pas les professionnels qu'on connait aujourd'hui, mais juste de très bons jeunots. De fait, c'est souvent approximatif, et les "pains" (plus des approximations) sont assez nombreux, un peu comme sur le live au Japon de Children of Bodom.
Pas vraiment des défauts rédhibitoires, vu que ça sert bien la rage de la musique, et que ça donne un côté intense, loin des prods lisses en vogue actuellement.

Un peu plus gênant, un léger souffle est audible pendant les moments les plus calmes (mais ils sont rares ^_^), on devine quelques problèmes techniques en début de concert (Chuck n'est pas audible sur quelques lignes de chant), et le disque commence de manière extremement brutale, comme si l'ingé son avait enregistré le show in extremis.

Rien de réellement problématique dans tout ça, il fallait juste que ce soit précisé, car les oreilles d'un auditeur de 2009 pourraient être "choquées" par un produit brut de décoffrage de ce type.

Mais quand on écoute du thrash en même temps...^_^

Testament ! Testament ! Testament !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 6, 2009 12:06 PM MEST


Mr. Big in Japan (Japan Only)
Mr. Big in Japan (Japan Only)
Proposé par TOMMY's STORE
Prix : EUR 27,73

4.0 étoiles sur 5 Un bon live, mais un peu juste pour un adieu !, 21 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mr. Big in Japan (Japan Only) (CD)
Bah oui encore une fois, 13 titres pour un live d'adieu c'est peu quand même. 3 titres manquent par rapport au DVD, ça c'est pour mon côté raleur.

A part ça, on a le droit à un bon live, comme d'hab serait-on tentés de dire ! Une curieuse impasse sur "Hey Man" est faite au niveau du setlist, mais celui ci est bien complémentaire des disques précédents, avec les classiques obligatoires (Addicted to that rush, to be with you, daddy brother....)

Tout ça est interprété par un groupe bien péchu, bien qu'Eric Martin soit un peu moins en voix que par le passé.

C'est bien, mais on attend encore le grand live...peut-être le DVD du concert de reformation ? ^_^


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20