Profil de zou31 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par zou31
Classement des meilleurs critiques: 1.189.017
Votes utiles : 64

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"zou31"

Afficher :  
Page : 1
pixel
La Salamandre
La Salamandre
par Jean-Christophe Rufin
Edition : Broché
Prix : EUR 17,75

18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la force du désir..., 24 avril 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Salamandre (Broché)
Comme dans Rouge Brésil, l'auteur qui connaît intimement le pays, nous en donne une vision magnifiquement juste. Ici, il ne s'agit pas de faire revivre l'Histoire des premiers occidentaux en cette terre lointaine. C'est la petite histoire qui nous est contée, celle de Catherine, Française révélée à elle-même par sa passion pour Gilberto, un garçon des favelas.
L'amour se mêle à la violence, la cupidité et l'incompréhension qui relie un être éduqué à la beauté du monde, même si celle-ci n'est restée que fantasmée, et un être qui n'a connu que l'école de la misère et de la rue.
La force du conteur, c'est sa simplicité. Pas de morale. L'histoire est forte et belle parce que sans issue, sans vainqueur non plus, au-delà de l'horrible destin réservé à Catherine...


Oblomov
Oblomov
par Ivan Gontcharov
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

42 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Eloge de la paresse?, 21 avril 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oblomov (Poche)
Un roman mythique en Russie! Il date de 1858 mais son actualité est liée à l'ambivalence de la nature humaine...
C'est l'histoire éternelle, à travers ce personnage attachant voire fascinant qu'est Oblomov, de la lutte entre le désir d'agir, de posséder, de vivre, et celui de s'arrêter là, de profiter du bonheur d'être vivant comme un chat qui se dore au soleil. Cette lutte devient celle de chaque instant chez Oblomov, modeste propriétaire qui perdra tout pour avoir voulu vivre son rêve d'inaction, en dépit des normes de la société "normale" qui se révèlera, à travers le défilé des personnages, tout aussi contradictoire.
L'écriture est magnifique et l'on ne s'ennuie pas un instant dans ce récit fleuve. Avec finesse et puissance, Gontcharov nous brosse le portrait d'un Alexandre le bienheureux (film de 1967, avec Philippe Noiret, inoubliable paresseux du rôle titre) de la Russie tsariste.
Un grand moment de lecture qui conjugue émotion et réflexion. Gontcharov ouvre ici la porte d'un monde intime et riche, aussi éblouissant que celui de la Montagne magique de Thomas Mann...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 25, 2013 7:50 AM MEST


L'Empire des loups
L'Empire des loups
par Jean-Christophe Grangé
Edition : Broché

4 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 L'horreur comme seul fil conducteur...On se lasse!, 21 avril 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Empire des loups (Broché)
Fidèle à ses démons, Grangé nous plonge dans un univers glauque, qu'il soit celui d'une géographie lointaine ou d'une psychologie fragile, et fait de l'horreur une friandise obscène censée tenir le lecteur en haleine. Ses romans fatiguent par leurs redites: femmes torturées, fascination pour la souffrance et l'abjection de celui qui la donne, zones tropicales de non-droit et autres psychopathes influents et surdoués... On recommence avec le même jus (sang?) que dans Le Vol des cigognes ou dans le Concile de pierre... Mais le lecteur peut aussi être autre chose qu'une simple éponge des délires d'un auteur.
C'est un roman de plage, une consommation distrayante pour ceux qui ne craignent pas cette mode de l'horrible; les ficelles sont grosses (on a deviné l'essentiel à mi-parcours)et le style en berne. Je préfère un bon travail sur l'intrigue que cette surenchère dans l'atroce qui masque la faiblesse de l'histoire.


Page : 1