Profil de piwemol > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par piwemol
Classement des meilleurs critiques: 6.076
Votes utiles : 1009

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
piwemol "Hédoniste, musicien et cuisinier amateur" (Egaré sur Terre)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Get Your Wings
Get Your Wings
Prix : EUR 6,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mon CD préféré d'Aerosmith, 3 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Get Your Wings (CD)
Bien que ce ne soit pas leur disque les plus célèbre, c'est mon favori. En effet, on y trouve une maturité qui fait défaut au premier disque, mais il conserve une illusion de spontanéïté grâce à des arrangements pas encore trop sophistiqués. J'y trouve une analogie avec les disques des Rolling Stones période Decca qui étaient enregistrés de manière à sonner un peu "live". Ce n'est évidemment qu'une illusion, car le groupe est entouré de super professionnels de la production qui ont sans doute travaillé chaque détail.

J'ai appris très récemment que le duel de guitares sur le passage en concert de "Train kept a rolling" aurait été enregistré par deux célèbres musiciens de studio, Dick Wagner et Steve Hunder. Familiers des productions de Bob Ezrin et Jack Douglas, ils avaient déjà doublé en studio les guitaristes d'Alice Gooper également produits par Ezrin. Ce passage de "Train kept a rolling" , qui est le sommet du disque, serait donc un faux "live" d'Aerosmith. J'ai peine à le croire, mais cela figure sur le site de Dick Wagner et les avocats d'Aerosmith auraient sans doute déjà attaqué celui-ci en justice si c'était faux ! Tout cela n'enlève rien au mérites de guitariste de Joe Perry, le vrai guitariste leader d'Aerosmith, mais illustre bien les pratiques du "show biz" : on ne prend pas le risque de tout confier à des petits jeunes d'Aerosmith qui n'ont pas encore fait leur preuves.

Un excellent disque en tout cas !


The Very Best Of
The Very Best Of
Prix : EUR 7,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jobim par des interprètes à découvrir, mais pas pour un 1er achat, 18 juillet 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Very Best Of (CD)
Le premier commentaire de ce disque parle d'arnaque. Je peux comprendre qu'on soit déçu par cet achat, pour des raisons que j'expose plus loin : ce n'est pas un premier achat idéal. Mais le mot "arnaque" est vraiment inapproprié : ce coffret a une logique qui n'est certainement pas d'arnaquer l'acheteur. C'est injuste de faire un tel procès d'intention. Ce coffret regroupe les plus célèbres oeuvres de Jobim avec un parti pris de diversité que je trouve personnellement très intéressant. Il semble qu'un des fils conducteurs de la sélection ait été de retenir en priorité des interprétations par des artistes bréziliens, même s'ils sont parfois moins connus que des stars comme Oscar Peterson, Ella Fitzgerald ou Frank Sinatra qui ont également popularisé certaines oeuvres de Jobim.

Il est vrai que sur la fiche d'Amazon ne mentionne pas les interprètes. De toutes façons, il n'y a pas de "Best Of" de Jobim qui ne fasse pas appel à des interprètes divers car Jobim lui-même n'est pas toujours le meilleur pour jouer sa propre musique. Ce n'est pas lui faire injure car il en était de même des plus grands compositeurs classiques. La sélection comporte quelques versions par Jobim lui-même, mais dont les enregistrements son techniquement moins bons que le reste. C'est comme ça déjà sur les albums originaux.

En tout cas, tous les interprètes sont excellents et apportent des touches personnelles et parfois originales aux oeuvres. Par exemple, je n'aurai jamais pensé à acheter un disque de Maucha Adnet, chanteuse qui a longtemps fait partie du groupe de Jobim en tournée, et dont figure une version très réussie de "Desafinado", qu'elle chante parfaitement, c'est-à-dire légèrement faux. Son interpération de "Outras Vez" est également excellente. De même, il y une version très originale et remarquable de "Wave" par un duo guitare acoustique et basse de musiciens exceptionnels. On trouve aussi la plus belle version de "Agua de Beber" que je n'aie jamais entendue (et j'en connais au moins 5), par un quatuor vocal brézilien dont je n'aurais sans doute jamais découvert l'existence sans ce disque, le quatuor Em Cy. Tout ceux à qui je l'ai fait écouter ont été sidérés. Quand à la version de "Aguas de Marco" par le célèbre Toquinho, c'est l'une des meilleures versions jamais enregistrées.

Même la version de "The Girl from Ipanema" qui y figure est intéressante ; c'est une version disco enregistrée par Astrud Gilberto dans les années 70. C'est médiocre comparé à son premier enregistrement avec Stan Getz, mais cela permet de découvrir comment la musique de Jobim a été adaptée en fonction des modes. C'est le seul morceau médiocre du coffret, mais ce n'est pas un choix stupide car on trouve la version de référence dans d'innombrables compilations. De surcroit, le sélectionneur a eu la bonne idée d'inclure une version à la guitare acoustique du même morceau, qui illustre la diversités des interprétations possibles.

Ainsi, le titre "Very Best Of" est sans doute inapproprié car ce ne sont pas toujours les versions de Jobim lui-même ni les versions les plus connues de ses chansons qui figurent dans ce coffret. Il s'agit plutôt d'une anthologie. Dans cette optique, le sélectionneur a fait un fait un remarquable travail car, mis à part l'exemple cité ci-dessus, tout est d'un niveau exceptionnel.

Le principal reproche qu'on puisse faire à cette sélection est l'absence de Elis Regina. La variété des interprétations comporte également un inconvénient mineur, qui concerne également d'autres compilations de Jobim : le résultat semble assez décousu tant le styles et les ambiances sonores sont différents d'un titre à l'autre.

Ce coffret complète presque parfaitement deux autres compilations de Jobim, "The Girl from Ipanema- The Antonio Carlos Jobim Soongbook" et "Wave - The Antonio Carlos Jobim Soongbook", sur lesquelles figurent les versions les plus connues des grands "tubes" par Astrud Gilberto et Elis Regina ainsi que les artistes plus célèbres comme Ella Fitzgerald ou Oscar Peterson. Il y a très peu de doublons entre ce "Very best of" et ces compilations.

En conclusion, mis à part le titre inapproprié, cette sélection n'est absolument pas une arnaque, au contraire. Mais ce n'est pas le premier coffret à acheter pour découvrir Jobim par les versions les plus connues. C'est plutôt un approfondissement.


Victorinox Couteau suisse avec blocage de lame Rouge
Victorinox Couteau suisse avec blocage de lame Rouge
Prix : EUR 29,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur compromis pour la rando, 14 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Victorinox Couteau suisse avec blocage de lame Rouge (Sport)
Choisir un couteau suisse est affaire de compromis, entre le nombre de fonctions et le prix, le poids et la facilité d'utilisation.

Ce modèle fait partie d'une gamme assez récente qui dispose d'un cran d'arrêt pour la lame de couteau, ce qui améliore considérablement la sécurité et la facilité d'usage. Mais ce mécanisme s'encrasse assez faciliment et j'ai un doute sur la durée de vie du bouton-poussoir de déblocage du cran (pas visible sur la photo). D'où 4 étoiles seulement.

Dans cette gamme, c'est ce modèle qui' m'est apparu le choix idéal pour mon sac à dos de randonnée et de trekking, en particulier parce que c'est le premier modèle de la gamme à posséder un scie, qui peut être bien pratique pour des petits bricolages avec des bous de bois. Mais elle est inutilisable comme scie à pain... dommage.

Il est à noter que:
- le même modèle existe avec un couteau à ouverture automatique (ouverture à 1 main) et un tourne-vis cruciforme à la place du tire-bouchon;
- ce modèle peut-être complété en option par un micro-tournevis dont la taille est adapté aux vis de lunettes, qui s'insère dans le tire bouchon pour le rangement: génial et indispensable;

Pour celui qui veut plus de fonctions, il me semble que les pinces multifonctions sont beaucoup plus pratiques que les couteaux suisses trop compliqués.


Extended Versions
Extended Versions
Prix : EUR 17,78

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Annexe de Rock'n Roll Animal, 3 mai 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extended Versions (CD)
Ce disque propose des extraits supplémentaires du concert au cours duquel a été enregistré le légendaire "Rock n'Roll Animal", adulé par certains et honni par d'autres fans de Lou Reed. La controverse s'applique également à ce disque: l'interprétation ne respecte pas l'atmosphère intimiste des enregistrements de studio d'où sont issus les titres interprétés en concert. Le son "métal" un peu froid est dominé par deux guitaristes virtuoses au style typique des années 70s et rythmique lourde sont ici les fondements sur lesquels Lou Reed s'appuie avec un abattage impressionnant. Selon le point de vue, c'est une recréation ou une trahison.

Personnellement, j'aime beaucoup ce disque. Mais je ne lui accorde que 4 étoiles car il est très court et le style rock auquel je fais référence me semble moins convenir aux titres qui y figurent, en particulier "Satellite of Love" qui perd tout le charme faussement naïf de la version studio. Cela reste néanmoins un très grand enregistrement de concert, indispensable à ceux qui aiment "Rock n'Roll Animal".


Lou Reed Live
Lou Reed Live
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 29,95

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un supplément à RockNRoll animal, 3 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lou Reed Live (CD)
Ce disque propose des extraits supplémentaires du concert au cours duquel a été enregistré le légendaire "Rock n'Roll Animal", adulé par certains et honni par d'autres fans de Lou Reed. La controverse s'applique également à ce disque: l'interprétation ne respecte pas l'atmosphère intimiste des enregistrements de studio d'où sont issus les titres interprétés en concert. Le son "métal" un peu froid est dominé par deux guitaristes virtuoses au style typique des années 70s et rythmique lourde sont ici les fondements sur lesquels Lou Reed s'appuie avec un abattage impressionnant. Selon le point de vue, c'est une recréation ou une trahison.

Personnellement, j'aime beaucoup ce disque. Mais je ne lui accorde que 4 étoiles car il est très court et le style rock auquel je fais référence me semble moins convenir aux titres qui y figurent, en particulier "Satellite of Love" qui perd tout le charme faussement naïf de la version studio. Cela reste néanmoins un très grand enregistrement de concert, indispensable à ceux qui aiment "Rock n'Roll Animal".


The Singles Collection
The Singles Collection
Prix : EUR 8,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Presque indispensable, 1 mai 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Singles Collection (CD)
Toute discothèque rock se doit de comporter au minimum une compilation des Kinks, tant le goupe a eu d'influence dans l'ébullition créatrice des années 60.

Le groupe était dominé par deux frères, les frères Ray et Dave Davies, aux personnalités musicales très différentes : Ray était un compositeur de ballades aux textes subtils, drôles et souvent subversifs, comme sur le célébrissime "Sunny Afternoon", tandis que son frère exprimait ses frustrations et révoltes dans un jeu de guitare très énergique et des morceaux plus durs comme le légendaire "You really got me", au riff de guitare légendaire, que d'aucuns considèrent comme l'oeuvre fondatrice du hard rock.

Une collection de "singles" (les disques 45t de l'époque) restitue bien l'ambiance de cette époque, avec la concision imposée par le format bref des morceaux qui convient bien au talent des Kinks.

Un seul regret, il manque quelques hits. D'où seulement 4 étoiles, qui ne notent pas la musique mais l'objet que constitue ce CD avec ses qualités et ses défauts.

PS: Merci à l'internaute dont le commentaire m'a fait corriger une erreur dans mon commentaire; je croyais à tort que "My Sharona" est un hit des Kinks.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 16, 2011 8:27 AM MEST


Live - In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra
Live - In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra
Prix : EUR 20,25

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Expérience ratée, 27 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live - In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra (CD)
Depuis 30 ans, je suis fan de Procol Harum qui est pour moi l'un des plus grands groupes de tous les temps, avec l'un des plus grands duos compositeur et parolier en les personnes de Gary Brooket Keith Reid. Mais qui aime bien châtie bien et je trouve que ce disque a plus de valeur anecdotique que musicale.

Avec Deep Purple, Procol Harum fût l'un des premiers groupes rock a tenter l'expérience d'un concert accompagné d'un orchestre symphonique, sans doute à cause de la forte influence classique qui caractérisait les deux groupes. Je ne connais pas l'expérience de Deep Purple. Celle de Procol Harum est plutôt ratée. Pourtant, on trouve dans ce disque les plus belles compositions des premières années du groupe, qui sont toutes des chefs d'oeuvres.

Hélas, l'interprétation n'est pas à la hauteur. La musique n'est pas en place, pas en mesure. C'est souvent faux, laborieux. Sans doute faute de répétition suffisantes de l'orchestre, dont je crois que c'est un orchestre amateur. Du coup, même les musiciens rock sombrent dans ce qui tourne parfois à la cacophonie.

Dommage. J'accorde 2 étoiles uniquement à cause de la qualité des compositions.


Live In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra
Live In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra
Prix : EUR 12,91

4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Expérience ratée, 27 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra (CD)
Depuis 30 ans, je suis fan de Procol Harum qui est pour moi l'un des plus grands groupes de tous les temps, avec l'un des plus grands duos compositeur et parolier en les personnes de Gary Brooket Keith Reid. Mais qui aime bien châtie bien et je trouve que ce disque a plus de valeur anecdotique que musicale.

Avec Deep Purple, Procol Harum fût l'un des premiers groupes rock a tenter l'expérience d'un concert accompagné d'un orchestre symphonique, sans doute à cause de la forte influence classique qui caractérisait les deux groupes. Je ne connais pas l'expérience de Deep Purple. Celle de Procol Harum est plutôt ratée. Pourtant, on trouve dans ce disque les plus belles compositions des premières années du groupe, qui sont toutes des chefs d'oeuvres.

Hélas, l'interprétation n'est pas à la hauteur. La musique n'est pas en place, pas en mesure. C'est souvent faux, laborieux. Sans doute faute de répétition suffisantes de l'orchestre, dont je crois que c'est un orchestre amateur. Du coup, même les musiciens rock sombrent dans ce qui tourne parfois à la cacophonie.

Dommage. J'accorde 2 étoiles uniquement à cause de la qualité des compositions.


Shine On Brightly
Shine On Brightly

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour les fans de Procol Harum, 26 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shine On Brightly (CD)
Lorsque je possédais ce disque en vinyle, je trouvais sa pochette la plus laide de tous celles des disques que je possédais. Depuis, j'ai trouvé pire, mais difficilement. Heureusement, la musique est géniale, mais pour surmonter la laideur de la pochette, il faut déjà être fan de Procol Harum car ce disque n'est pas idéal pour découvrir le groupe.

Il s'gait du second album enregistré par Procol Harum, après "A Whiter Sahed of Pale", album au succès immense grâce au tube du même nom. Avec "Shine on brightly" commence la longue période pendant laquelle le groupe produira de nombreux chefs d'oeuvre sans jamais retrouver un succès de l'ampleur de leur premier album. Peut-être la laideur de la pochette en est-elle la cause. Peut-être est-ce du a l'ambition exagérée de la musique. En effet, après une première face composée de morceaux courts et efficaces, la seconde face est occupée par "In Held it was etc... ", une oeuvre longue et pompeuse, dont le texte a inspiré la pochette et dont la musique justifie le classement de Procol Harum dans la catégorie psychédélique. Un long voyage initiatique sauvé par un solo de guitare fabuleux de Robin Trower qui justifie à lui seul les 20 min qui précèdent.

Pour ce solo final et pour la première face, "Shine on brightly" mérite d'être acheté par tout fan de Procol Harum, mais après "A salty Dog" et "Home" pour ne citer que les albums avec Robin Trower.

PS: est-il besoin de le préciser que Procol Harum est un des plus grands groupes de l'histoire du Rock ? Les 4 étoiles que j'attribue ne sont qu'une notation relative dans une discographie dominée par d'autres chefs- d'oeuvres.


Exotic Birds & Fruits
Exotic Birds & Fruits
Prix : EUR 9,99

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chant du Cygne - oiseau exotique ?, 26 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Exotic Birds & Fruits (CD)
Procol Harum est l'un des plus grands groupes de l'histoire du Rock et son duo de compositeur et parolier, Gary Brooker et Keith Reid, l'un des plus talentueux qui soit. Hélas, ils ne sont connus que pour "A whiter shade of pale", mais ils ont réalisé bien d'autres chefs-d'oeuvres. Cet album est leur dernier album entièrement réussi, avant le début du déclin commencé par Procol's Ninth ou ne surnagent que quelques titres.

Dans Exotic Birds & Fruit, tout est du meilleur niveau: superbes compositions aux mélodies évidentes, textes brillants, interprétation pleine d'émotion combinée à une énergie étonnante : le seule groupe capable de sonner "lourd" quand c'est nécessaire ou "funky" avec un piano comme instrument principal, qui joue en quasi symbiose avec le batteur, lequel a été nommé parmi les 100 plus grands batteurs de l'histoire du rock. En concert, Gary Brooker, le pianiste/chanteur et B.J. Wilson, le batteur occupaient chacun une extrémité de la scène et encadraient tous les autres instruments en assurant la rythmique. Il y a une puissance dans cette musique qui lui donne une gravité et une profondeur rares.

C'est un très grand disque dont tous les morceaux sont importants : en particulier le tube Nothing but the truth" comme les deux fins de faces (sur le 33T) que sont "the Idol" et "As strong as Samson" dont la qualité mélodique me fait penser à des lieder de Shubert (mais si mais si !).

Il faut se laisser apprivoiser par ce disque, puis on ne s'en lasse pas, même après 30 ans d'écoute.

ps: contrairement à ce qui figure sur un autre commentaire, ce disque n'a pas été enregistré en Argentine, mais au AIR Studio de Londres, par une température glaciale due une grève des charbonnages typique de l'ère avant-Thatcher. Cela explique sans doute que les conditions idéales d'écoute sont devant un feu de cheminée, un bon verre à la main.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 16, 2011 8:19 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11