undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Sumer > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Sumer
Classement des meilleurs critiques: 253.267
Votes utiles : 72

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Sumer (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Les secrets du mentaliste
Les secrets du mentaliste
par Viktor Vincent
Edition : Relié
Prix : EUR 14,95

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le mentalisme pour tous, facile et époustouflant, 20 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les secrets du mentaliste (Relié)
Le mentalisme est une discipline de l'Art de l'Illusion qui écrase la conscience rationnelle tant ce qui est fait est impossible. Si les Grandes Illusions de scène laissent à penser immanquablement à un matériel astucieusement truqué, le mentaliste semble nu, sans colombe ni foulard, mais apte à réaliser des miracles par la simple pensée. J'avais vu Viktor Vincent sur France 3 pour des fêtes de fin d'année et outre la sympathie qu'inspire l'homme, ses illusions défiaient l'entendement à moins qu'il ne soit entouré que de complices. Mais quelques spectateurs payants pour une salle remplie de complices rémunérés n'est sans doute pas très rentable...! :-)
Son livre est une très bonne clef pour entrer dans ce monde de la performance impossible. Simple à comprendre, les explications permettent de réaliser aisément des tours spectaculaires en famille ou entre amis avec les premières bases du mentalisme. Outre les tours automatiques basés sur des jeux mathématiques qu'on pourrait trouver ailleurs, il y a de vraies descriptions de tours qui marqueront les esprits de ceux qui les voient. J'avoue que ceux qui exploitent les astuces de développement de la mémoire sont assez époustouflants. Ceux qui impliquent la bonne lecture des signaux corporels doivent sans doute être travaillés plus longtemps pour réussir. Mais on y voit bien la difficulté de cet art, parfois sur le fil du rasoir des probabilités. Écrit avec pédagogie et simplicité , accessible à tous, ce livre révèle de vrais trucs pour cette initiation au mentalisme et j'appelle de mes vœux un volume 2 pour aller plus loin dans la connaissance de cet art. Pour l'instant et grâce aux méthodes du livre, je m'entraîne à décrire ce qu'il y a dans une page d'une revue ouverte sur un numéro de page donné au hasard et aussi à extraire de tête des racines cubiques de nombres à 6 chiffres... Une fois qu'on a les clefs, c'est si simple... Merci Viktor Vincent !


Odysseus
Odysseus
Prix : EUR 6,99

31 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une voix extraordinaire, 5 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Odysseus (CD)
Une découverte exceptionnelle d'un artiste exceptionnel. Je l'ai découvert dans The Voice en zappant et l'entendre c'est l'adopter. Cet album que j'ai écouté dès réception est un mélange réussi de plusieurs types de chansons qui en font non pas un patchwork sans fil conducteur, mais un ensemble cohérent pour le style du chanteur. Vivement le prochain disque en espérant qu'il soit de la même veine.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 10, 2013 8:05 PM MEST


Aux origines de l'humanité - coffret 3 DVD : L'odyssée de l'espèce ; Homo sapiens ; Le sacre de l'homme
Aux origines de l'humanité - coffret 3 DVD : L'odyssée de l'espèce ; Homo sapiens ; Le sacre de l'homme
DVD ~ Jacques Malaterre
Proposé par Art Cub
Prix : EUR 14,79

9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le MasSacre de l'homme, 24 mai 2010
Le Sacre de l'Homme est desservi par un commentaire affligeant d'une touchante naïveté. Le parti pris de la docu fiction est génial pour faire comprendre un contexte historique parfois complexe car multidimensionnel (la religion, le social, etc.). Mais que le commentaire soit seulement sur la fiction est particulièrement navrant.

Le dernier épisode du scribe royal est une caricature si on n'y voit que la fiction. Comment résumer Sumer au despotisme d'un roi qui opprime son peuple en lui spoliant ses biens par des impôts iniques obtenus par la force ? Comment peut-on réduire l'éclosion incroyable de Sumer à l'oppression d'un scribe qui, comme c'est touchant, enseigne à écrire aux prisonniers après s'être épris d'un gentil berger à qui il a transmis son savoir ? Parler de "démocratisation" de l'usage de l'écriture est aussi bien curieux pour un anthropologue.
Pourquoi ne pas résumer la Grèce antique à l'homosexualité ou aux multiples guerres entre roitelets de cités voisines ? ? Serait-ce celà le génie grec ? Il parait que le réalisateur va s'y attaquer... Je commence à craindre le pire...

Mais si on revient sur les autres histoires du documentaire, elles sont aussi très pauvres culturellement. Opposer le gentil nomade qui profite des bienfaits de la Terre-Mère aux sédentaires qui inventent la notion de propriété voire la guerre et une fable digne du bon sauvage de Rousseau. Le sédentaire et son noyau familial y sont présentés comme grossièrement cupides. Est-ce cela l'apport de la sédentarité dans l'évolution des sociétés humaines ? C'est grotesque.

Cette opposition entre cités organisées où règnent les rois, se propagent les maladies et les nomades se retrouvent encore dans l'épisode du scribe que je citais plus haut. Est-ce que le nomadisme est porteur de la civilisation ? Est-ce cela le message simpliste ??

Quant à l'émergence du sentiment religieux, même combat. La figure du religieux est présentée comme une stricte prolongation de l'homme, une sorte de divinisation par la masse du génie d'un homme voire du génie humain. Ne serait-ce pas un résumé un peu court ??

Le commentaire aurait pu prendre du recul sur la fiction pour apporter un vrai savoir, éclairer les téléspectateurs sur l'émergence de la civilisation en cette région du monde, sans se contenter de faire de la fiction une réalité lénifiante.

A part montrer l'arrivée des chevaux par l'Anatolie et dire que le bronze est un alliage de cuivre et d'étain, que l'irrigation est une invention tardive, qu'a-t-on réellement appris en suivant les aventures des enfants de Gaïa (que des hommes entre parenthèses ! on est fils de Gaïa, pas fille) ? Que les maladies transmises par le bétail ont tué les hommes ? Que les conflits d'intérêts existent depuis homo sapiens sapiens ?

Sur une belle mise en scène, de fabuleuses reconstitutions de la fiction quoique parfois déservies par des décors et accessoires anachroniques, le commentaire a été d'une affligeante pauvreté culturelle. Ma déception est à la hauteur de ce qu'aurait pu être un tel documentaire avec un commentaire tout autre.

Les 2 autres documentaires sont bien mieux réussis.


Le sacre de l'homme
Le sacre de l'homme
DVD ~ Thierry Frémont
Proposé par dadadvd2006
Prix : EUR 6,79

27 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Commentaire d'une affligeante naïveté, 6 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sacre de l'homme (DVD)
Le document de Malaterre aussi bien construit soit-il est desservi par un commentaire affligeant d'une touchante naïveté. Le parti pris de la docu fiction est génial pour faire comprendre un contexte historique parfois complexe car multidimensionnel (la religion, le social, etc.). Mais que le commentaire soit seulement sur la fiction est particulièrement navrant.

Le dernier épisode du scribe royal est une caricature si on n'y voit que la fiction. Comment résumer Sumer au despotisme d'un roi qui opprime son peuple en lui spoliant ses biens par des impôts iniques obtenus par la force ? Comment peut-on réduire l'éclosion incroyable de Sumer à l'oppression d'un scribe qui, comme c'est touchant, enseigne à écrire aux prisonniers après s'être épris d'un gentil berger à qui il a transmis son savoir ? Parler de "démocratisation" de l'usage de l'écriture est aussi bien curieux pour un anthropologue.

Pourquoi ne pas résumer la Grèce antique à l'homosexualité ou aux multiples guerres entre roitelets de cités voisines ? ? Serait-ce celà le génie grec ? Il parait que le réalisateur va s'y attaquer... Je commence à craindre le pire...

Mais si on revient sur les autres histoires du documentaire, elles sont aussi très pauvres culturellement. Opposer le gentil nomade qui profite des bienfaits de la Terre-Mère aux sédentaires qui inventent la notion de propriété voire la guerre et une fable digne du bon sauvage de Rousseau. Le sédentaire et son noyau familial y sont présentés comme grossièrement cupides. Est-ce cela l'apport de la sédentarité dans l'évolution des sociétés humaines ? C'est grotesque.

Cette opposition entre cités organisées où règnent les rois, se propagent les maladies et les nomades se retrouvent encore dans l'épisode du scribe que je citais plus haut. Est-ce que le nomadisme est porteur de la civilisation ? Est-ce cela le message simpliste ??

Quant à l'émergence du sentiment religieux, même combat. La figure du religieux est présentée comme une stricte prolongation de l'homme, une sorte de divinisation par la masse du génie d'un homme voire du génie humain. Ne serait-ce pas un résumé un peu court ??

Le commentaire aurait pu prendre du recul sur la fiction pour apporter un vrai savoir, éclairer les téléspectateurs sur l'émergence de la civilisation en cette région du monde, sans se contenter de faire de la fiction une réalité lénifiante.

A part montrer l'arrivée des chevaux par l'Anatolie et dire que le bronze est un alliage de cuivre et d'étain, que l'irrigation est une invention tardive, qu'a-t-on réellement appris en suivant les aventures des enfants de Gaïa (que des hommes entre parenthèses ! on est fils de Gaïa, pas fille) ? Que les maladies transmises par le bétail ont tué les hommes ? Que les conflits d'intérêts existent depuis homo sapiens sapiens ?

Sur une belle mise en scène, de fabuleuses reconstitutions de la fiction, le commentaire a été d'une affligeante pauvreté culturelle. Ma déception est à la hauteur de ce qu'aurait pu être un tel documentaire avec un commentaire tout autre.


Page : 1