ARRAY(0xab8f8c24)
 
Profil de Paluel Marmont > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Paluel Marmont
Classement des meilleurs critiques: 162
Votes utiles : 537

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Paluel Marmont (France)
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
Epilogue
Epilogue
par Gérard Genette
Edition : Broché
Prix : EUR 16,15

5.0 étoiles sur 5 "Miroir, mon beau miroir...", 14 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Epilogue (Broché)
..."dis-moi qui est le plus cultivé, le plus spirituel, le plus pertinent, etc." C'est qu'il s'agit de faire bonne figure! D'où un exercice de nombrilocentrisme particulièrement réussi, avec ce - présenté comme ultime - volume, faisant office de post-scriptum au triptyque que constituent "Bardabrac", "Codicille" et "Apostille". Auto-contemplation que l'auteur donne à contempler à son lecteur, levant une partie du voile couvrant, comme énoncé p. 137, "ma vie mes goûts, mes rêves et mes états d'âme". Écriture par fragments dans ce barthésien "Gérard Genette par Gérard Genette", chaque fragment séparé du suivant par un astérisque induisant tantôt continuité et tantôt rupture. L'ensemble, procédant apparemment par "sauts et gambades", est en fait subtilement structuré, allant de l'épilogue d'une œuvre (pp. 9-15) à l'épilogue d'une vie (pp. 199-204). Télérama, on pouvait s'y attendre, a adoré.


Jibé
Jibé
par Christian Garcin
Edition : Poche
Prix : EUR 6,65

4.0 étoiles sur 5 Pour ne pas "perdre de vue" J.-B. Pontalis, 11 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jibé (Poche)
On s'est longtemps demandé ce que pouvait signifier - potenciellement - ce "J.-B.", avant que l'intéressé lui-même n'en livre la clé dans "Frère du précédent". Christian Garcin (CG), pour sa part écrit JB (Jibé dans le titre), et déroule dans cette mince plaquette (70 pages) le récit de ses relations avec Pontalis. Le point de départ est un tableau (reproduit en couverture) du méconnu Émile Friant qui, explique CG, "sans que je sache trop pourquoi, m'avait fait penser instantanément à JB Pontalis" (p.46). Le lecteur lui non plus ne saisit pas très bien - il est vrai que l'auteur précise p. 46: "Cette divagation autour de JB (...) n'a ni queue ni tête." Mais son texte a un certain charme, celui des témoignages sur l'homme qu'était J.-B. Pontalis - on en espère d'autres.


Moi, Anthony, ouvrier d'aujourd'hui
Moi, Anthony, ouvrier d'aujourd'hui
par Anthony
Edition : Broché
Prix : EUR 5,61

4.0 étoiles sur 5 Un récit de vie révélateur, 7 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moi, Anthony, ouvrier d'aujourd'hui (Broché)
Entre l'ancien "Moi, Christiane F. " et le récent "Moi, président de la République...", voici "Moi, Anthony, ouvrier d'aujourd'hui". On ignorera jusqu'à la fin le patronyme de cet "invisible", sensiblement moins visible effectivement qu'A. Ernaux et S. Balibar, autres invités de la collection de P. Rosanvallon. Anthony incarne la nouvelle classe ouvrière: peu de qualification, petits boulots enchaînés en CDD, pas de syndicalisation. Le secteur décrit, en pleine expansion au détriment des emplois industriels traditionnels, est celui de la manutention et de la logistique. Une histoire de galères et de courage. Dépaysement garanti pour les auditeurs du Collège de France, où professe P. Rosanvallon.


Chercheur au quotidien
Chercheur au quotidien
par Sébastien Balibar
Edition : Broché
Prix : EUR 5,61

4.0 étoiles sur 5 Trouver le chercheur, 6 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chercheur au quotidien (Broché)
Le lecteur profane peine quelque peu à se passionner pour les propriétés insolites des cristaux d'hélium solide, auxquelles l'auteur consacre son énergie et une partie de son texte - voire à saisir de quoi il s'agit, en l'absence de tout schéma ou illustration. Il est vrai que l'objectif de ce volume de la collection "Raconter la vie" est de faire connaître les quotidien d'un chercheur en physique - français en l'occurrence, et de haut niveau, Sébastien Balibar. On découvre ainsi ce qui se passe dans sa vie avant "la" communication dans "Science" ou "Nature", qui rend enfin le chercheur "visible". Et c'est à ce titre assez intéressant. Mais l'articulation entre l'aspect scientifique et l'aspect sociologique reste un peu bancale.


Le Parlement des invisibles
Le Parlement des invisibles
par Pierre Rosanvallon
Edition : Broché
Prix : EUR 5,61

5.0 étoiles sur 5 Pour une démocratie narrative, 5 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Parlement des invisibles (Broché)
On consultera avec profit le site raconterlavie.fr, versant Internet de l'entreprise que Pierre Rosanvallon présente dans "Le Parlement des invisibles". L'objectif est de répondre au "besoin de voir les vies ordinaires racontées, les voix de faible ampleur écoutées, la réalité quotidienne prise en compte" (4ème de couverture). L'idée n'est pas tout à fait inédite - P. Rosanvallon rappelle par exemple la série "Les Français peints par eux-mêmes" publiée à partir de 1839 (pp. 39-40); et il ne manque pas de citer A. Ernaux, P. Michon, M. de Certeau, M. Foucault (il aurait pu ajouter Hélène Briscoe). Mais l'entreprise est originale, une série de petits livres curieusement formatés - ces vies se racontent en 80 pages - associés à un site Internet participatif. Le terme "parlement" est à prendre dans le double sens, l'un certes archaïque d'"acte de parler", l'autre d'"assemblée" de tous ceux que la politique telle que pratiquée aujourd'hui passe sous silence, l'entreprise ayant pour ambition de "sortir le pays de l'état inquiétant sans lequel il se trouve" (p. 9).


Regarde les lumières, mon amour
Regarde les lumières, mon amour
par Annie Ernaux
Edition : Broché
Prix : EUR 5,61

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Un grand rendez-vous humain", 3 avril 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Regarde les lumières, mon amour (Broché)
Au début de ce rapide ouvrage (80 pages), Annie Ernaux rappelle qu'elle a déjà décrit "des choses vues dans les grandes surfaces". Pour "raconter la vie" - c'est l'ambition de la collection dirigée par P. Rosanvallon au Seuil, elle a donc "choisi comme objet les hypermarchés (p. 12), en l'occurrence l'Auchan de Cergy-Préfecture. Pendant un an, elle a tenu le journal de ses visites à cet hypermarché. "Voir pour écrire, c'est voir autrement. C'est distinguer des objets, des individus, des mécanismes et leur conférer valeur d'existence" (p. 71). Un ensemble de notations succinctes et aiguës, entre observation et réflexion, déjouant les pièges de la sociologie comme de la "littérature". Sympathique "produit d'appel" pour la collection de P. Rosanvallon, la notoriété d'Annie Ernaux (le contraire d'une "invisible") assurant la visibilité de la série.


La Descente de Croix
La Descente de Croix
par Elisabeth Antoine-König
Edition : Broché
Prix : EUR 9,22

5.0 étoiles sur 5 Un groupe exceptionnel au destin mouvementé, 29 mars 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Descente de Croix (Broché)
Réunies miraculeusement - mais faut-il s'en étonner, vu le sujet - sept statuettes d'ivoire, datables de 1260-70, (re)constituent une "image de dévotion" unique tant par sa rareté que par sa qualité. Les deux dernières statuettes ont été récemment acquises par le Louvre grâce à l' "extraordinaire élan de générosité" d'une campagne de mécénat, comme l'indique la Préface, qui ne mentionne cependant pas la somme déboursée. Défense d'y voir? Il s'agit de 2,6 millions d'euros. Cet objet de prix est présenté et commenté aussi complètement qu'il est possible par les deux auteures: explications sur "l'histoire romanesque", les "protagonistes" et les aspects matériels du groupe - dont cependant on ignore toujours l'auteur et le commanditaire. Une belle réussite de la collection Solo.


Little Némo - Le rêveurs absolu
Little Némo - Le rêveurs absolu
par Balthazar Kaplan
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

5.0 étoiles sur 5 Quoi de neuf en BD? Winsor MCCay!, 23 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Little Némo - Le rêveurs absolu (Broché)
C'est toujours un plaisir de retrouver Little Nemo - dont on avait fêté le centenaire en 2005. L'étude de Balthazar Kaplan est largement illustrée (16 pages couleurs, nombreux NB - édition américaine); elle est rédigée - Dieu merci - en français courant et non en jargon universitaire; et elle dégage clairement les caractères et les thèmes principaux de l'art de Winsor McCay. Quelques unes de ses planches les plus célèbres sont analysées (8 avril 1906, 19 février 1907, 19 janvier 1908, 26 juillet 1906 entre autres). L'ouvrage est sérieux, mais manque un peu d'ampleur. On aurait aimé qu'y figure une bibliographie des éditions disponibles et des principales études critiques.

Page 27, lire "19 novembre 1905" au lieu de "19 mars 1905".


Moderne Olympia
Moderne Olympia
par Catherine Meurisse
Edition : Relié
Prix : EUR 16,15

5.0 étoiles sur 5 M O au M 'O, 21 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moderne Olympia (Relié)
Moderne Olympia - et même postmoderne, si on prend en compte la toile de Cézanne (1873, également à Orsay). Après le Louvre, qui a inspiré déjà dix auteurs, le musée d'Orsay se met à la BD, et pour un coup d'essai... Au fil des 64 pages d'une intrigue débridée, Catherine Meurisse parvient à citer une cinquantaine d'œuvres du M d'O, dues aussi bien à des génies (les Refusés d'hier) qu'à des "pompiers" (les Officiels de l'époque) - lesquels se côtoient effectivement à Orsay. Refusés (dont l'Olympia de Manet, flanquée du Fifre du même auteur) et Officiels (dont un Romain sorti d'une toile de Thomas Couture) sont recyclés en Capulet et Montaigu, "Roméo et Juliette" (avec son avatar "West Side Story") étant la référence centrale de l'histoire - qui se termine plus heureusement. Les allusions culturelles surabondent, pour le plus grand plaisir du lecteur cultivé - et au risque de l'élitisme.


Les quatre saisons
Les quatre saisons
par Nicolas Milovanovic
Edition : Broché
Prix : EUR 9,22

4.0 étoiles sur 5 La figure cachée, 21 mars 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les quatre saisons (Broché)
La littérature est surabondante, qui concerne les "Quatre saisons" de Nicolas Poussin (bibliographie pp. 23-25 - ne mentionne pas l'étude synthétique d'Alain Jaubert in "Palettes"). Dans le cadre réduit d'un "Solo" (48 pages petit format, mais certains volumes de la série en comptent 64), l'étude ne pouvait qu'être fragmentaire; et l'auteur propose pour l'essentiel une "lecture des "Quatre saisons" fondée sur l'exégèse chrétienne" (p. 10). Que le Christ soit - de toute évidence - absent des tableaux, repris de quatre épisodes de l'Ancien Testament, n'arrête pas l'interprète, mais au contraire stimule sa subtilité à déceler sa présence sous-jacente. On n'est pas obligé de le suivre dans tous ces méandres.

Illustrations de petite taille, peu lisibles et difficilement exploitables.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17