Profil de jérôme hébert > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par jérôme hébert
Classement des meilleurs critiques: 1.176.094
Votes utiles : 125

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
jérôme hébert

Afficher :  
Page : 1
pixel
Sonates & Partitas pour violon seul
Sonates & Partitas pour violon seul

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le paradis sonore, 11 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sonates & Partitas pour violon seul (CD)
Nombre de critiques ne jurent que par la (très belle) version de Nathan Milstein. Pour ma part, le vrai géant dans ces oeuvres, c'est Szeryng. C'est un pur bonheur sonore, une merveille de délicatesse et de sagesse. Pas de mièvrerie, pas de mignardises, pas de brusquerie non plus mais une vraie intelligence qui nous offre les plus belles émotions. IN-DIS-PEN-SABLE !


Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD)
Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD)
Prix : EUR 19,00

74 internautes sur 76 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le clavier magnifiquement touché..., 11 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD) (CD)
Pour ceux qui craindraient encore un Bach "machine à coudre" et auraient peur que l'ennui les assaille à l'écoute de l'ensemble des variations qui composent LE CLAVIER BIEN TEMPÉRÉ, écoutez ce disque !
Admirez comment Richter "fait un sort" à chacun des morceaux avec infiniment de compréhension et de délicatesse.
Il y a des critiques qui lui reprochent sa trop (?) grande subjectivité. Pour ma part, je ne saurais regretter une trop grande présence de poésie. D'autant que le respect de l'oeuvre est total. Devant une telle interprétation si magnifique, il n'y a qu'à s'incliner !


Beethoven - Sonates n° 12, 22 et 23 / Concerto pour piano n° 1 / Brahms - Concerto pour piano n° 2
Beethoven - Sonates n° 12, 22 et 23 / Concerto pour piano n° 1 / Brahms - Concerto pour piano n° 2

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grand disque du piano romantique, 4 septembre 2002
On a tellement écrit sur cette fameuse version de la 23ème sonate de Beethoven par Richter et sur son incandescence, que j'ai été, moi qui adore ce pianiste, un peu déçu par le caractère trop "rentre-dedans" de cette version considérée comme "historique". Je préfére Arrau.
Mais les concertos sont excellents et les deux autres sonates de Beethoven aussi. Un très grand disque de piano romantique.


Les Quatre Saisons
Les Quatre Saisons
Prix : EUR 6,99

17 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Oui et non, 4 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Quatre Saisons (CD)
Cette version m'avait beaucoup plus à sa sortie mais pour "les saisons", il faut avouer que le violon n'est pas toujours des plus justes et que la nouvelle version enregistrée par Fabio Biondi chez Virgin, si elle peut dérouter, est d'une richesse incroyable, qui laisse celle-ci derrière. Pour ces fameuses saisons, je préfére Biondi ou les deux enregistrements de Carmignola (reportez-vous à ce nom pour trouver les références de ses disques) ou encore l'indémodable version Loveday/Marriner chez Decca.
Le reste du disque est digne de tous éloges.


Il Giardino Armonico : concertos pour violon et cordes op.8
Il Giardino Armonico : concertos pour violon et cordes op.8

11 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une version remarquable, 4 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Il Giardino Armonico : concertos pour violon et cordes op.8 (CD)
On pourra gloser à l'infini sur les mérites de cette version comparée à la nouvelle version de Fabio Biondi (Virgin). Elles sont toutes deux fort différentes mais, toutes deux, fort belles. Ici l'hédonisme musicale domine avec une approche très sensuelle et très vivante. (Pour ceux qui souhaitent un dépaysement total et plus de surprises dans l'énoncé du discours: direction Biondi.)
Ce disque d'Il Giardino Armonico est merveilleux. Le soleil sort de vos enceintes...


Les 6 suites pour violoncelle seul BWV 1007 à 1012
Les 6 suites pour violoncelle seul BWV 1007 à 1012
Proposé par sellerfellafr
Prix : EUR 44,99

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Insurpassé et insurpassable, 4 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les 6 suites pour violoncelle seul BWV 1007 à 1012 (CD)
Le premier enregistrement intégral des suites pour violoncelle de Bach est demeuré le meilleur. Il existe de très belles versions : Fournier, Tortelier, Gendron, Navarra, mais aucune n'atteint une telle force, une telle ferveur, un tel engagement. C'est vraiment bouleversant et unique. Le fait que cet enregistrement soit déjà lointain (et cependant très bien enregistré pour l'époque) nous le rend paradoxalement plus proche par l'émotion que cet éloignement procure. Indémodable pour l'éternité...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 9, 2009 7:36 PM CET


The Piano Concertos; Appassionata Sonata (3 CD)
The Piano Concertos; Appassionata Sonata (3 CD)
Prix : EUR 56,80

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une très belle intégrale., 3 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Piano Concertos; Appassionata Sonata (3 CD) (CD)
Dans un autre registre que le très bon tandem Brendel/Rattle avec les Wiener Philarmoniker, Schiff et Haitink nous propose là une version particulièrement flatteuse de ces concerti maintes et maintes fois gravés.
Haitink confirme, si besoin était, combien il est un chef remarquable. Il engage son orchestre avec une belle autorité, faisant chanter tous les pupitres admirablement. On admirera le rendu sonore d'un rare équilibre, d'une rare justesse, fruit d'un travail d'une lumineuse intelligence. La Staatskapelle de
Dresde se hisse (comme souvent) au niveau des plus hautes formations (Berlin, Vienne...).
Schiff qui s'est signalé, notamment, par des enregistrements des concerti pour piano de Mozart sous la baguette de Vegh (d'une qualité égale aux intégrales Barenboïm et Perrahia), nous propose une vision classique de ces oeuvres. Classique certes mais bien vivante ! Si parfois, on pourra le trouver trop sage (largo du n°3), il ne cherche pas à en imposer par une force ou un surjeu artificiels. Son jeu est délicat, ce qui est loin d'être un contresens dans cette version qui rend pleinement justice aux origines classiques de ces oeuvres.
Une très belle intégrale qui devrait réjouir tout le monde excepté ceux qui ne conçoivent Beethoven que comme "foudre et tonnerre".


Page : 1