undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de papabordg > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par papabordg
Classement des meilleurs critiques: 741
Votes utiles : 477

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
papabordg "Papa bordg" (Vernon, France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
I Worship Chaos
I Worship Chaos
Prix : EUR 21,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Tres tres belle réussite, 26 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : I Worship Chaos (CD)
Children of bodom est un groupe mythique, emmené par un leader et guitariste d exception Alexi Lahio, ayant fait quelques perles précédemment,notamment,entre fin 1990 et début 2000(something wild 1997, hatebreeder 1999, follow The reaper 2000, hate crew deathroll 2003)!! Mais depuis quelques années malgré quatre autres albums sortis, le groupe ne semble plus aussi innovant et captivant pour l auditoire et ses fans!! Aujourd'hui en 2015, le quintette n est plus, car Roope Latvala a quitté il y a quelques mois le groupe, après 12 ans d aventures rythmiques, concerts et élaborations d albums!! Donc ce I worship chaos est le neuvième effort du groupe finlandais(maintenant à quatre sur le disque), l artwork signe Tuomas Korpi est splendide le paysage forestier apocalyptique et la lune finissant de cacher un soleil hardant et une lumière captivante sous l œil attentif du symbole du groupe: la faucheuse.!! Première constation frappante et de choix: le son. Puissant,clair,cohérent, il renforce tout du long, et de belle façon l œuvre, celui-ci etant l apanache du duo gagnant Mikko Karmila/Peter Tagtgren(Hypocrisy)!! Les morceaux sont plus simples(tres technique malgré tout)plus accessibles tout en étant tres accrocheurs, comme en témoigne ce superbe premier single qui est Morrigan(futur classique)au refrain superbe et ravageur!! I hurt, autre single, au début fracassant, avec une énorme rythmique trash des plus hypnotique et superbement mélodique nous envoûte, quelques peu!! A cet instant, on sent déjà les frissons nous gagner, hum........ Le début tres black métal de Horns, n est pas fait pour déplaire, ce titre est nettement plus rapide que les deux précédents et lorgne ensuite vers un death métal actuel!! Arrive l atmosphérique est magnifique Prayer for The afflicted, titre rappelant parfois l énorme Hypocrisy de par son ambiance lugubre et sombre, les parties de lead sont absolument divines!! I worship chaos est très efficace avec un refrain titanesque, parcouru par un très beau solo de clavier, se terminant sur des rires bien surprenant de la part du groupe(joyeux lurons)!! My bodom, hold your tongue,widdershins sont plus classiques mais terriblement efficaces avec des riffs renversants accompagnés de solos stratosphériques très neo-classiques. Il faut souligner l énorme travail de maître Lahio avec des grattes bien en place, du certainement au fait qu il dû enregistrer tout seul, ce qui rend l album bien meilleur à mon goût!! Le clavieriste Janne wirman etant quand à lui omniprésent, donnant beaucoup de couleur à cet opus, le morceau all for nothing ne me faisant pas mentir!! Certes bodom ne se réinvente pas, mais sort une œuvre riche et solide, avec quelques points culminants, donnant envie de nouveau de les suivre assidûment et d aller pourquoi pas à un prochain concert ou des titres comme I hurt, Horns, Morrigan, Prayer for The afflicted devront faire sauter la salle!! Le skeud finit comme il a commencé par la destruction et le chaos(un sos par mors envoyé?)! A noter sur la version digibook, les trois reprises qui décoiffent de Plasmatics,Kenny loggins, et amorphis. Tres tres belle réussite.


The Key
The Key
Proposé par DiscountMediaStoreFR
Prix : EUR 17,89

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe retour de mr Tate qui nous propose un concept d une beauté foudroyante qui ne se révèle qu avec de multiples écoutes!!!, 11 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Key (CD)
Comment ne pas parler de Geoff Tate,sans évoquer la situation passée avec son groupe d origine,le pharamineux et somptueux Queensryche.Celui-ci chanteur émérite,fabuleux,et charismatique du groupe,à la voix magnifique,posée sur tant d œuvres légendaires(rage for order 1986,opération mindcrime1988, empire 1990,promise land1994), n était plus depuis un bout de temps sur la même longueur d onde que ses petits camarades de jeux(les trois du début:wilton/Jackson/rockenfield). Les divergences musicales s installant,agrémentées de multiples tensions, il était temps pour lui de voler definitivement(après deux albums solos,Geoff Tate,kings and thieves) de ses propres ailes et de quitter le navire tanguant fortement après des albums plutôt moyens(excepté pour ma part américain soldier 2009). Celui-ci ayant l intention maintenant d assouvir uniquement, ses propres fantasmes musicals.Mais un probl'me survint et de taille de surcroît!! Le nom de l entité queensryche. Aucuns des membres fondateurs et deux partis ne veulent abandonner l etiquette du groupe!! Du coup, deux albums sortent sous l égérie Queensryche la même année(2013). L éponyme queensryche(plutôt très bon) et rappelant plus les glorieuses années du groupe , et fequency unknow(Geoff Tate), l après 1990, plus progressif et rock. Après de multiples périples judiciaires, Tate abandonne, et baptise prophétiquement son œuvre: Opération mindcrime! Personne ne semble léser, car l un bénéficiant du nom d origine, et l autre du prestige d un des plus grand concept de l histoire du métal créé par le mythe!! En cette année 2015, les deux protagonistes nous reviennent avec deux albums(Queensryche: condition human/Geoff Tate: The key), sur le devant de la scène. Mais évidemment intéressons nous à la deuxième œuvre, THE KEY. Premièrement opération mindcrime à une équipe de choc, Geoff au chant bien entendu, mais aussi rejoins par son compère Kelly gray(ex Queensryche), Brian tichy(ex whitesnake,Billy idol),Simon Wright(ex:acdc,dio), et John Moyer basse(exdisturbed), en guest, signalons la présence du monstre David ellfson(megadeth,basse), petites précisons, mais lourdes de conséquences(positives) quant à la qualité de l album.the key est un concept, narrant l histoire complexe de quatre individus en conflit pour l obtention d un programme informatique qui a le pouvoir de rédefinir la réalité, divise en trois parties, celles ci sortant toutes à intervalle d un an, en septembre!! Choices introduisant le sujet, on sent tout de suite le concept se mettre en place,notre rythme cardiaque est lui aussi en place, et c est parti, magnifique morceau, beau et au groove majuscule, la notre rythme cardiaque c est déjà accélère, ça commence bien!! La suite s embrique à merveille, Burn commence par une rythmique lourde, puissante, le refrain est superbe accompagne de chœurs queensrychiens du plus belle effet!!On enchaine avec le tres dynamique et entraînant Re-inventing The futur d une beauté foudroyante, me rappelant par instants le monstrueux empire(album empire), le solo est tout bonnement inspiré,étincelant . Ready to fly, morceau progressif, au groove exceptionnel, dû à une superbe ligne de basse, s installant dans notre tête solidement, avec une nouvelle fois, un beau couple refrain/guitare tonitruant, la voix de Tate se veut planante,aerienne, belle et émouvante!!. L histoire continue par discussions in à Stoke filles room, court instrumental avec ces premières gammes de clavier incroyable m emportant dans une sorte d angoisse omniprésente, oufff, l ombre du grand Pink Floyd(un de mes groupes préfères depuis toujours) plane au dessus de ma tête, celui-ci supportant l incroyable Life or death(chante par Mark Daly),ce son de basse intimiste, faisant place à de superbes notes guitaristiques, tres beau refrain, une nouvelle fois, puissant et des plus succulents,le pont avec le piano relance le titre pour l emmener très très loin, extraordinaire, la fin lorgnant vers les effets indus de rage for order!! Vient l imposant et très bon The stranger, lourde et puissante rythmique,ou Tate va jusqu à rapper, original et tres étrange morceau!! On enchaine par le heavy hearing voice, s articulant autour d un riff de plombs, une nouvelle fois les chœurs sont omniprésents et rappel la belle époque.The queue, tres beau, lent, progressif, avec de superbes chœurs et un final au saxophone des plus poignant!! An ambush of sadness, interlude aux relants orientaux,introduit kicking in The door, au Tate pose son chant, nuance par de légères intonations et phrases rappelant l immense Robert Plant. Le concept prend fin par The fall, au riff saccade dans sa première partie,lorgnant vers le grand dream theater,la voix exemplaire de Tate, vous secoue le cœur dans tous les sens, le saxo faisant son retour,apaisant le jeu, faisant place à de superbes harmonies gutaristiques pour finir!! Mais que creuse cet homme à la fin, une tombe, un meurtre, une cache peut-être ??? Fort est de constater que opération mindcrime est une perle, haletant, varie, et d une grande profondeur musicale et textuelle!! Superbe retour de mr Tate, qui signe la, une œuvre conceptuelle d une beauté foudroyante qui recèle de beautés diverses et qui plus est se révèle qu avec de multiples écoutes attentives.


Golgotha
Golgotha
Prix : EUR 19,00

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 golgotha nous rappelle les plus belles pages de l histoire du groupe, 4 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Golgotha (CD)
WASP concu cinq superbes pièces musicales( 1984-1992) dont trois œuvres d art.L éponyme(WASP 1984), sauvage,puissant,deroutant pour l epoque,avec une multitude de tubes!!! Le politise et superbe the headless children(1989),suivi du conceptuel et magnifique the crimson idol(1992),celui-ci etant inspire de l œuvre grandiose des Who:Tommy.Dont Blackie Lawless demeure un tres grand fan.Les annees qui suivirent fut moins belles,plus aseptisees,avec des albums ne disposant pas de la magie de ceux pre-cites, excepte peut-être le sombre et puissant Dying for the world(2002).Pourtant depuis quelques annees le groupe semble retrouver une plus grande inspiration comme peuvent en temoigner leurs deux precedents efforts,Dominator(2007), et surtout Babylon(2009).Parconsequent,pour Golgotha,l attente fut interminable,celle-ci longue de six ans,cette année 2015, voit enfin arriver ce super Golgothe(Golgotha), quinzième du nom(cela ne nous rajeunis guère ), de la bande à notre bon vieux Blackie Lawless, superbe compositeur a la voix si belle, chaude et parfois si fragile.Album qui comme le precedent(Babylone), fait référence au thème biblique, celui-ci evoquant, l endroit où le Christ fut sacrifié(mont golgotha) pour le rachat et les péchés de l espèce humaine.Scream,Last runaway(les deux singles) et Shotgun démarrent en trombe, nous proposant un heavy métal debordant d energie avec de tres bons riffs, et de superbes refrains tous tres facilement mémorisables, faisant plutôt penser aux glorieuses premières heures du groupe(wasp, the last command)), avec cependant une touche rock n roll plus marquée, et une proportion au happy. Le premier pre-cite est un tube en puissance, ou le riff introductif nous tient en haleine pour ensuite habiter inexorablement notre cerveau, le second morceau étant plus un brûlot classique hard fm. Arrive la sublime ballade qu est Miss You, pleine d émotion, qui s installe en douceur,lancinante,puis monte crescendo, avant de vous crever littéralement le cœur. On sent planer avec ce titre l ombre du passé, ce qui semble logique puisqu elle fut la toute première chanson écrite pour le conceptuel et fantastique The Crimson idol. Cependant mr Lawless l écartera au dernier moment du monument! Par la suite l opus semble prendre une toute autre tournure:plus sombre,plus intimiste,plus conceptuel, rappelant plus les travaux composés durant la période qui suit The headless children(1989). Un heavy métal plus complexe,plus raffine,plus pense.Citons Fallen Under, à la superbe intro atmosphérique,lourde,pesante, non sans rappeler le grand Iron Maiden, celle-ci tres tres réussie, au refrain entêtant limite lancinant, magnifique et très prenant(superbe jeu de batterie)!! slaves new world order deboule, mêlant cavalcades a la Iron Maiden(la basse qui claque) et d imparables how long? Déclames par un blackie en trance implorant à genoux le ciel(on l imagine). Relayé par ses eh eh eh,du plus belle effet, étincelant, énorme,touchant.S ensuit le tres torture,tourmente,Eyes of The maker, agrémenté par notre leader prefere de quelques cris suraigus, surprenants et fantastiques. Golgotha(le morceau titre),epique,larde d emotions diverses se déversant sur nos oreilles,et apportant son lot de frissons,dote de plus d une grande dramaturgie clôt magnifiquement cette nouvelle offrande!! A noter, le travail titanesque de tous les musiciens pour mettre en valeur(en notes et emotions),les mots et pensees fortes que procure une telle œuvre!!!Top sont-ils c est certain, notamment Blair(guitares), qui brille de mille feux tout le long de ses 55 minutes(les 9 titres oscillant entre cinq et huit minutes)avec des solos ravageurs,dechirants, et criants d emotions!! Ce nouvel opus s avére être une réussite totale, résolument épique, fleurtant avec les plus belles pages de l histoire du groupe(The Crimson idol). De plus Golgotha est énergique, beau, bourre d émotions et chargé de passion. WASP est, et restera une légende pour nous tous(métaleux).


Meliora
Meliora
Prix : EUR 7,00

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A n occulter sous aucuns prétextes!!, 13 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meliora (CD)
Ghost est un groupe suédois(linkoperg), de doom metal aux sonorités hard rock 70"s forme en 2008.Le concept est que celui-ci forme un groupe ecclésiastique fictif a l imagerie sataniste, dont les musiciens représentent des fidèles, et ou le chanteur, Papa emeritus, est un meneur sous forme d' un Pape. Maquilles, déguises, les membres du groupe, cultivent l anonymat total, ne révélant ni leurs visages, ni leurs identités!! La musique du groupe est en nette contradiction avec leurs apparences, des sonorités, doom stoner(1er album), mêlées, a des influences pop(le 2ème) distillées par la voix claire et emblématique du chanteur(papa emeritus 3), et ce malgré un visage proche de la scène black metal. Après un premier effort(opus eponymous 210), splendide distillant avec originalité un rock metal que je qualifierai de doomstoner(black sabbath, queens of the stone age), et qui reçu un accueil unanime, chaleureux , élogieux de la part de la presse mondiale musicale, mais aussi de beaucoup de musiciens de renommées internationales(ex:James Hetfield). Le groupe enchainera en 2013 sur son second et tant attendu opus, Infestissumam, moins nerveux, moins tendu, plus immédiat, riche de par ses nombreux chœurs, fleuretant parfois avec la pop anglaise magistrale et unique, du génial et immortel: the Beatles.Comprenant des morceaux a la clé de voute, dans leur courte et jeune discographie, tels que : Monster clock,zombie Queen, ou l énorme year zéro. En cette année bénie des dieux(hé hé), l attraction du moment nous revient cette fois ci avec le bien nomme: Meliora. Dix chansons(10), deux interludes(instrumentaux), ceux-ci permettant a l album de respirer.Court(42minutes), mais 10 chansons aux messages musicals concis et efficaces qui permettent de conserver l attention de l auditoire et egalement pour mettre en valeur les autres titres. L artwork représente un paysage industriel apocalyptique faisant un peu années 50, transforme en église ou trône en son sein, la silhouette peu avenante de papa emeritus 3ème du nom, étant l oeuvre du polonais Zbigniew Bielak(peintre, architecte). Cette fois ci musicalement, ils sont nettement plus agressifs, certains gros riffs et album au penchant plus progressif.Méliora faisant la part belle a des compositions plus alambiquées, plus lourdes et métalliques. Le lien de leur univers étant crée par une production impressionnante de cohérence, de précision, sous le commandement actif de Klos Ahlend(Kate perry, britney spears, eccletique le bonhomme). Méliora veut dire meilleur ou le combat pour quelque chose, le processus de l amélioration personnelle, a la recherche de quelque chose de meilleur. Les propos lyrics parlent de la manière dont nous envisageons le monde actuel, se situant dans le futur, mais celui des années 1920. Monde ou les humains n ont plus besoin de dieu, ou bien du malin, ou de quoi que ce soit, se contentant de la science!! Cette nouveau offrande est définitivement plus axee metal qu Infestissumam, le groupe voulant faire des titres plus heavy, donc placant les guitares plus en avant,elles plus brutes, plus agressives, l album précédent étant base bien plus sur la voix. On remarquera également une batterie plus complexe et plus technique que sur l album précédent, le groupe ne tirant pas assez parti auparavant du fait qu il dispose d' un batteur fantastique!! L ambiance de film d' horreur est certes encore la( des le départ avec l introduction de Spirit), de meme que les connotations religieuses avec l utilisation récurrente d' un orgue d' église( l interlude devil church) ou le final lyrique est grandiose a capella de deus in absentia. Mais le discours se veut plus dure en général que ce soit sur le fantastique "from the pinnacle to the pit"ou la basse se veut lourde, percutante, ou bien l énorme, que dis je le colossal "cirice", arpège opethien superbe puis démarage sur un riff lourd, obsédant, que le grand slayer n aurait pas renie. En revanche "he is" est complètement emprunt de pop anglaise des seventeens, avec des belles guitares acoustiques claires qui risque en outre de faire hurler les plus farouches metalleux. Dans la deuxième partie de meliora, le puissant "mummy dust" et "majesty" forment un couple plus proche des intentions originelles du premier effort, étranges, sombres, sont elles(ces titres). Pour terminer "absolution" pourrait résumer a elle seule, la profondeur, l aboutissement et la force musicale de ce somptueux Meliora, la nouvelle monture Ghoste 2015.Les suédois réalise avec meliora un coup de maître, que dis je de génie pure. C est abouti, cohérent, soigne, pointilleux, mais sans jamais faire l impasse sur l émotion. On peut trouver des hymnes qui passeront a la postérité pour le groupe tels que: "cirice" et "he is" des titres également, Intenses " from the pinnacle to the pit" "asolution"qui ne laisseront sûrement pas les derniers détracteurs du groupe insensibles. A n occulter sous aucuns prétextes.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 2, 2015 11:05 PM CET


Arcturian
Arcturian
Proposé par ProMedia GmbH
Prix : EUR 14,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Transporter au plus haut des cieux, 16 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Arcturian (CD)
Deux ans après la sortie du superbe et planant Sideshow Symphonies(2005), Arcturus nous apprend avec grande surprise,effroi, et désarroi son arrêt et éviction totale de la scène musicale et scénique du moment!(2007). Quelques années plus tard, des rumeurs persistantes, annonce une possible nouvelle réunion,d autant que de son côté, le bassiste-chanteur ICS.VORTEX s est fait congédié comme un mal propre du grand groupe de black métal symphonique: DIMMU BORGIR. Libre et du temps sous les bras, il décide de monter ou reformer ses anciens projets, en solo, borknagar, puis vint en 2011 la résurrection du grand Arcturus, avec l accord et l enthousiasme partagé par l ensemble du groupe. Il aura fallu quatre longues années pour découvrir cet Arcturian, soit dix ans après la beauté folle et spatiale du précédent, et seize après l fabuleux chef d œuvre atteint de folie furieuse qu est la masquarade infernale. L œuvre nouvelle est complexe, décalée, débridée et pullulante. Des le début d ("Arcturian sign") nous avons l impression d être en terrain conquis sans forcément tout comprendre et percevoir. Un début presque jungle, passage electro, puis le style, la pâte que l on connaît, immédiatement identifiable, cette voix charmeuse,mélangée avec cette force, munie d un tel lyrisme,du Arcturus classique,nous mettant l eau à la bouche pour l accident sonore à venir par la suite. (Crashland) débute par de somptueux arpèges, les frissons nous gagnant à coup sûre, mélancolique et beau, très différent du premier morceau,se terminant par des accents antiques(égyptiens) du plus belle effets. Magnifique!! Angst arrive tel un générique de dessins animés Japonais d un de nos super héros préféré , très très surprenant pour s envoler vers une frénésie musicale soutenue par les blasts infernaux de Hellammer, allant jusqu'à son paroxysme!! Beau, encore différent, très étrange.S en suit le planant ("Warp") avec des sons synthétiques(clavier), prenant, donnant de l allant, et proposant une trame fortement réussie. Le jeu n est pas fini, bien au contraire, (game over), enfonce le clou, avec une magnifique intro, piano/guitare, puis arrive ce passage charge en émotion dédouble par le merveilleux groove dont c est si bien jouée mr Hellammer, la guitare se déchaîne egalement, pour repartir dans la mélancolie, avec une voix des plus somptueuses, refrain puissant game over, game over, game over!! C est nous qui somme ko et fini, tant tout semble du domaine du grandiose et du spectaculaire!! Le Diabolique "Demon" nous ensorcelle avec ses sons sortis de nulle part(clavier/gratte), avec un vortex qui chante divinement bien, transcendant, original, court mais tellement beau. Pale et son début ensorcelé qui nous tiens, et nous retiens, pour ne plus nous lâcher, faisant place à une deuxième moitié plus violente et radicale, presque folle(voix vortex). La grâce semble avoir été touché du doigts, avec le poétique et habite "The Journey".quelle claque!!! Jusqu a la fin le disque respire l'incroyable.Arcturus nous livre ici, un bijou intemporel ne souffrant d aucunes concurrences, les culminances de son black symphonique semble avoir été dépassées, de par tous les éléments ajoutés, grâce à de nouvelle sources d inspirations constamment à flot dont la influence ne paraît jamais tarie!! La musique du groupe est énergique mais délicate, Originale et touchante, folle mais d une cohérence à toute épreuve!! Cependant ce chef d œuvre, ne s approprie pas qu a la seule première lecture, il vous faudra une demi-douzaine d écoutes pour vous sentir enfin subjuguer et transporter tout en haut des cieux.(mention spéciale à l énorme performance de ce chanteur hors-normes)!!!


Archangel
Archangel
Prix : EUR 22,00

6 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retour tonitruant!!, 15 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Archangel (CD)
Soulfly est un groupe de métal Brésilien fondé par Max Cavalera a Belo horizonte en 1997, suite à son départ du mythique Sepultura qu il avait créé avec son frère Igor(batteur), début des années quatre-vingt(1983). Avec des sorties soutenues et projets diverses, le père Cavalera a tendances à lasser un peu ses fans, lui reprochant peut-être un manque de renouvellement dans sa musique, qui est toujours immédiatement identifiable, mais qui n a plus l originalité, ni la force de son dernier très grand album conquer(2008). Donc la sortie de ce dixième album Archangel, succédant à Savages(2013), intéresse, n intrigue que modérément. Il faut pourtant le dire, les trois dernières productions ne sont pas si mauvaises que ca,le groupe se réinvente peu certes, mais est loin d être catastrophique!! A signaler un line-up très famille avec l arrivée du neveu de Max et fils d igor, igor jr en remplacement de Tony Campos parti chez Fear Factory, et la présence depuis 2013(Savages) de zyon cavalera(fils de Max) à la batterie!! Dans un petit monde bien connu du boss Max la menace, la production par contre est fraîche, et nouvelle signe Matt Hyde(slayer)!! Coup gagnant elle est tres riche, massive,et surpuissante. D après les quelques déclarations ici et là du leader de Soulfly, il était important pour lui de travailler très dure sur cet opus, un 10eme efforts étants significatif et important dans l histoire d un groupe!! Ce qui semble primordiable pour décrire l œuvre, c est la thématique de celle-ci: la bible!! Archangel est un album varié, Trash, rapide, mais aussi sombre, lourd, et puissant!! Des l introduction du titre ("Achangel"), on sent la cohérence du concept, c est mystique, le riff principal tournoyant comme une spirale, amenant une mélodie sublime et pénétrante, avec des chœurs très discrets mais donnant du corps au morceau, la fin très belle avec clavier et chant féminin interpelle!! On enchaine directement sans temps mort(conceptuel), par l énorme, que dis je le colossal SODOMITES et son début, faisant penser a du Behemoth, le refrain est magnifique, puissant,plein de sens, avec ce petit bruit guitaristique qui me fait penser à la marche forcée du peuple, et à sa destruction, la fin une nouvelle fois magnifique avec ce gong et ses chants annonciateurs de la mort et du néant!! I'm a lord. Nor a sodomites of The sons of Israël. IMPARABLE. Max cavalera, n a certes pas une voix très éclectique, mais elle est emblématique, puissante et pleine de conviction, appuyant le titre: Sodomite, sodomite, ohhhhhhh.(4fois).genial. ("Shamash"),court mais grandioquant, aux vocaux relevant de la magie, et de l évocation. ("Bethelhem's blood") aux arrangements superbes, digne, des plus grands péplums, annonciateur d une future et épique bataille, avec un superbe travaille aux niveaux des guitares de Marc Rizzo montrant à la face du monde son grand talent. Arrive ("titans"),(un de mes préférés)méchant,rapide avec un refrain particulièrement fort, scande avec vigueur, suivi
D un riff jubilatoire, terrifiant, le solo est encore très bon.memorable. L œuvre(si si), se termine par("mother of Dragons"), début fou furieux, puis arrive un passage lent groovant, faisant place à un solo presque phraraonique(dans tous les sens du terme).Archangel se démarque dans la discographie du groupe, créant une atmosphère qui lui est propre sans jamais,tout du long, se discréditer.Il est évident qu il est chiade, malgré sa courte durée, et les chansons épouse parfaitement les thèmes bibliques déclinés au fur et à mesure de l opus!! Soulfly abandonne son identité tribale,usée jusqu'à la corne, et donc se renouvelle quelque peu, sans perdre sa puissance, son groove, qui le caractérise tant!! L écoute d Archangel ne laissera personne indifférent!! Retour tonitruant.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (13) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 23, 2015 1:03 AM MEST


Underworld
Underworld
Prix : EUR 19,00

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l enfer de Dante et du mythe d Orphee, 3 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Underworld (CD)
Symphony x est un groupe de metal progressif(power symphonique) americain, originaire du New Jersay.Melant des influences diverses,les deux principales etant Dream Theater pour la demarche progressive, et Ingwie Malmsteen pour le style neo-classique. Michael Romeo, fondateur du groupe, guitariste issue de l ecole Malmsteenienne est le fer de lance de cette grande formation, tant par son travail de soliste que par celui de compositeur et d arrangeur.Apres un superbe septieme album, Paradise Lost(theme biblique, adam et eve), ou ont ete integres quelques elements gothiques("serpent kiss"), ou le style demeure plus heavy, voir thrash par instant, pour ce qui est des guitares. l album s achevant par un long morceau("revelation"), allant au-dela des neuf minutes.En cette annee 2007, PARADISE LOST affirme un changement notable, dans la composition et l approche musicale du groupe, delaissant les melodies neo-classiques, Russel hallen(vocal) se montrant egalement plus agressif , et moins lyrique que par le passe!! cet opus marque les gens par sa puissance, mais aussi par une grande gamme d émotions diverses, presque palpable, (ex: titre" paradise lost"), la formation me semblant etre a cet instant à son apogee musicale et artistique. En 2011 Symphony x, signe son grand retour("Iconoclast"), poursuit sur la voix engagee, par le precedent, mais malheureusement sans en atteindre la magie, car plus repetitif, moins prenant et ne disposant pas des montees d adrenalines emotionnelles de celui-ci!! Alors l annonce de l arrivee en 2015 du petit nouveau et 9eme album studio,UNDERWORLD, m exite, m interpelle, m intrigue au plus haut point, le bande va t il rebondir, se renouveller, pour retrouver sa splendeur?? La premiere mine passee, nous constatons que ce nouveau projet, a ete concu pour une ecoute totale, une oeuvre entiere,"une experience d ecoute complete du debut a la fin, selon les mots du gratteux!! Ce qui donne envie dans un premier temps, d y retourner, et de renouveler les passages du monument.Donc pour maintenir l attention de l auditeur tout du long de ces 66 mintes, le groupe a varie les titres et ses enchainements, pour retourner le cérébral de son auditoire,à travers des sons et des sensations toutes différentes.Ainsi enchaînent ils ("In my darknest hour"),plus compact, avec l enorme ("to hell and black"),le plus long, qui avec son refrain incroyable, s impose comme deja un futur standard du groupe sur scene. De la meme maniere, les musiciens associent des ambiances sombres, puissantes, et sauvages,("kiss of fire") avec des titres plus doux et legers("without you")!! Ou peuvent-ils,tout regrouper au sein d un seul morceau avec le single("nevermore") , avec un riff trashy puissant,complexe,et un refrain ou la voix de mr HALLEN se veut divinement belle,douce et des plus aerienne. Tout le long l eccletique chanteur, nous agresse vocalement, suivant les themes et la dramaturgie("kiss of fire, underworld") de l oeuvre, mais sait aussi nous emouvoir par une voix plus profonde et lyrique("charon, legend"). evidemment le tout est lie a un concept mythologique, naviguant autour des thematiques de l enfer de Dante et du mythe d Ophee, faisant references a de nombreuses reprises au chiffre 3.Grace a ce UNDERWORLD bien composé et fort bien pensé , le monstre americain, nous montre et de fort belle maniere, qu il peut conserver ses forces, tout en disposant d un regain de jeunesse et de vitalite!! allez le tres bon mais beaucoup trop lisse, ("Iconoclast"), fait place, a celui-ci, bien meilleur,plus varié, plus scotchant, pour notre plus grand bonheur de metaleux avertis!!!


Brand New Revolution
Brand New Revolution
Prix : EUR 12,88

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Hard us classique,certes,mais guitariste époustouflant!!, 27 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brand New Revolution (CD)
Bande de petits graisseux, et bande de petites graisseuses, nous voici ce soir tous ensemble pour HEAVY SOUND WEBZINE avec papa Bordg, pour nous décrasser les cages a miel avec l album solo du guitariste d' OZZY OSBOURNE : GUS G. Après un première effort de qualité(I AM FIRE), mais manquant singulièrement d' originalité!! Le petit grecque nous revient un an après avec ce BRAND NEW RÉVOLUTION!! Tout comme le premier une foule de guests au programme, MATS LEVEN, JEFF SCOTT SOTO entre autre!! Alors révolution il y a, ou pas?? L opus démarre de façon particulière, par un instrumental THE QUEST, tres relève ou le GUS GUS, fait étalage de toute sa classe, technique, et feeling!! Un thème guitaristique principal revenant, donnant la trame, et une fin acoustique superbe de touche et d' émotion rappelant sur l ensemble notre viking préfère, a son apogée, le grand MALMSTEEN.Arrive le morceau-titre, BRAND NEW RÉVOLUTION, riff redondant excellent, refrain accrocheur, passage de basse, typique hard us, certes classique, mais efficace et entrainant!! En outre le BURN qui suit, rien avoir avec DEEP PURPLE, m a déplu, refrain basique, facile, et peu accrocheur!! We are on, groove, et fera lève le public, le solo court mais terrible de beauté et de feeling!! WHAT LIES BELOW sort du lot pour moi et s avère être un bon moment, chant féminin(ELISE RYD)Rythmique marquante et groovante, avec un solo magnifique! Première ballade BEHIND OF THOSE EYES, a un penchant tres SYKIEN( John sykes), pour le manche, et inspire de WHITESNAKE, mais n
Atteint pas la charge émotionnelle du grand blanc, meme si elle reste sympa, et dotée encore une fois d' un solo aérien, et prenant!! Gone to sky, excellent
Morceau, qui vous reste en tête, avec sur la fin un solo, tout bonnement monstrueux!! Deux brulots, bien heavy, IF IT ENDS TODAY, GÉNÉRATION G, tabasse sévère pour notre plus grand bien et laissant place a la superbe fin qu est THE DEMON INSIDE, lourd, puissant et divinement bien chante!! GUS G nous distille un jeu lumineux, toujours inspire, nous montrant toute l étendu de son talent, se reprochant d' un MALMSTEEN pour la technique, et de JOHN SYKES pour la sensibilité. Cependant son METAL, issue des années 80, ne demeure pas toujours inspire, et par moment s avère un poil trop classieux Un gratteux exceptionnel pour un hard us basique! PS: la pochette me rappelle étrangement celle d' un autre énorme guitariste(années 80) en solo, VINNIE VINCENT INVASION(premier album)!


The Congregation
The Congregation
Prix : EUR 17,50

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L ALBUM DE TOUTE UNE VIE, 30 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Congregation (CD)
LEPROUS est un sublime groupe, de metal progressif norvegien, qui compte a son actif cinq albums, tous d une grande originalite, et d une beaute presque indescriptible. A ma plus grande joie, ils nous reviennent, en cette annee 2015 avec un nouveau bebe, intitule THE CONGREGATION, apres avoir sorti cinq superbes et fantastiques albums dont le premier AEOLIA auto-produit par le groupe. Leur musique est tres atypique: technique, riche, variee etant un savant melange de plusieurs influences. Pour le cote rock, PINK FLOYD, KING CRIMSON,MUSE. POUR LE COTE metal: TOOL, PAIN OF SALVATION,DEVIN TOWNSEND. de plus le groupe dispose d un atout supplementaire: son chanteur(EINAR SOLBERG), beaucoup de charisme, une voix hors norme, certainement l un des plus grands chanteurs metalliques actuels, et de loin, un croisement avec MATHEW BELLAMY ET LE grand DANIEL GUINDENLOW(la sensibilite). Apres avoir sorti le SUCCULENT COAL(2013), THE CONGREGATION, prend la suite (de facon memorable). THE PRICE INTRODUIT LE CHEF D OEUVRE, morceau au riff saccade, faisant secoue la tete a n importe quel paralytique, puis vient cette coupure, jublilatoire, planante, basse/guitare splendide pour arriver au refrain tubesque des plus fou. THIRD LAW ENCHAINE MECHAMMENT, AVEC L EXTRAORDINAIRE PETIT NOUVEAU, BARRD KOLSTAD, batteur incroyable de 20 ans, une pointure ce petit tous le long de l opus. Puis vint la sublime voix de SOLBERG fleuretant avec le spectre du GRAND RONNIE JAMES DIO, UNE CLAQUE incommensurable, BARRD enfoncera le clou avec un break jazzy de plus jouissif(3m30), montrant a la face du monde son immense talent et faisant rebondir le titre, quelques secondes sur une autres sphere. On enchaine avec le magnifique REWIND, au debut plus qu evocateur avec l immense tool, guitare introductif, puis arrive la cavalcade du bassiste et toujours ce BARRD KOLSTAD, epoustouflant, avec ses roulements intempestifs. THE FLOOD, morceau fort, beau, rageux, avec un superbe riff basse/guitare des plus jouissif reprenant le son electro du debut, une sorte de boucle perpetuelle pour mieux nous torturer le cœur et l esprit, une entite, un bout de vie sur 07m52. S ensuit TRIUMPHANT avec une structure des plus ondulante qui n est que bonheur et gaiete, relaye une fois de plus par sieur KOLSTAD, maitre dois je dire, non GENIE serait plutôt le MAITRE mot(hi hi hi hi hi)!!! WITHIN MY FENCE, morceau tres court pour du LEPROUS, avec un superbe travail guitaristique, dynamique, alambigue,, sa groove a mort (quelle batterie encore, mon dieu), sa donne envie de taper du pied, de danser(si, si) ou tout bonnement de s envoler. RED, tres, tres , beau morceau, aux accents marques par MUSE, avec une grande sensibilite qui s en degage, cela emanant en grande partie par la voix si atypique de SOLBERG LE MAGNIFIQUE. Pour ne pas trop en dire, et peut etre gache l effert de surprise de l auditoir, je terminerai pas le faramineux MOON, magique de bout en bout(mon prefere avec THE FLOOD). Comme vous pouvez le constater, j ai adore cette œuvre d art, et c est peu dire. THE CONGREGATION VOUS MARQUE AUX FERS ROUGES POUR TOUTE UNE VIE, AUCUNES LASSITUDES NE PEUVENT L ALTERER. IL FAIT PARTI DE SES RARES ALBUMS A FAIRE COHABITER UNE MUSIQUE PEU CONVENTIONNELLE, MAIS IDENTIFIABLE PAR TOUS OU PRESQUE, AVEC DE MULTIPLES TUBES POTENTIELS. A CLASSER PARMI LES PLUS GRANDS DISQUES DU SIECLE. L ALBUM DE TOUTE UNE VIE.


ENIGMA OPERA BLACK
ENIGMA OPERA BLACK
Proposé par ZETA NEMESIS records
Prix : EUR 15,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 TIM BURTON METAL. Ohhhhh quelle splendeur mes amis..........., 24 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : ENIGMA OPERA BLACK (CD)
Stephan Forte, guitariste surdoue FRANCAIS, leader d ADAGIO, nous revient avec ce deuxieme album solo (instrumental): le biennomme, ENIGMA OPERA BLACK. Autant le dire tout de suite, l œuvre est un regal auditif, complexe, technique, riche, original; mais toujours avec une multitude de passages bellissimo et charges en emotion!! c est un voyage sombre, horrifique, prenant les tripes a chaque instants!! PAS UN SEUL MOMENT DE FAIBLESSE, que de l incroyable au programme et des guests titanesques. Prenont un seul instrumental, le fabuleux ZETA NEMESIS AVEC MARTY FRIEDMAN, une tuerie avec une fin des plus palpitante. Je suis désormais reconcilier avec ce type d album, je ne mettais pas aussi enthousiasmer depuis le genialissime PASSION AND WARFARE de STEVE VAI, c est pour vous dire le niveau. Si je devais qualifier la musique de sieur FORTE: du TIM BURTON METAL; Ohhhhh quelle splendeur mes amis..........


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17