undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Romain > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Romain
Classement des meilleurs critiques: 2.524
Votes utiles : 334

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Romain

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Be
Be
Prix : EUR 7,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Virage intéressant, 1 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Be (CD)
Souvenons-nous, après le split d'Oasis et l'annonce par chacun des frères Gallagher de leurs projets respectifs, Liam déclarait que les concerts de Beady Eye seraient rock et électriques, alors que pour ceux de Noel, les gens resteraient sagement assis.
En écoutant ce second effort de Beady Eye, on ne peut s'empêcher de penser que ça ne slammera pas des masses dans la fosse.

Il n'en demeure pas moins que cet album est extrêmement intéressant: plus expérimental, plus recherché dans la composition, psychédélique, un côté un peu "concept" par les 2 dyptiques que semblent former Flick of the Finger / Soul Love et Start anew / Dreaming of some Space.
Beady Eye ne s'est donc pas contenté de refaire le 1er disque, loin de là, et c'est une très bonne chose, car la qualité et la musicalité sont là.
La voix de Liam est assez limite dans les aigus, mais cette fragilité est plutôt bienvenue et contrecarre le côté branleur du personnage.

Une très bonne surprise donc, et l'on peut finalement presque se réjouir de la séparation d'Oasis qui a donné naissance à deux très bons projets musicaux (celui de Noel est, également, excellent).


Don'T Forget Who You Are
Don'T Forget Who You Are
Prix : EUR 12,88

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Hyper efficace mais trop court, 1 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Don'T Forget Who You Are (CD)
Miles Kane continue sur la lancée de son excellent premier disque avec un nouvel album plus brut, passant allègrement de la pop classique (What condition am I in ?) à du rock plus lourd (Give up), en passant pas quelques ballades sympathiques.
Des compositions efficaces et variées, portées par des riffs ravageurs.
Seul bémol: 32 minutes, c'est vraiment court ; les chansons n'auraient pas dû être plus longues, elles se suffisent à elles-mêmes, mais une ou deux en plus, ça n'aurait pas fait de mal.


What About Now
What About Now
Prix : EUR 16,24

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Boring, boring..., 27 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : What About Now (CD)
J'avais eu une lueur d'espoir avec The Circle, que je trouvais de bien meilleure qualité que les autres productions de BJ des années 2000. Espoir d'une fougue retrouvée, d'envolées vocales de haute tenue, de soli de guitare inspirés, d'un groupe soudé tel que sur la pochette du disque.
Et patatras, tout s'effondre avec ce What about now, dont la pochette assez hideuse était déjà d'assez mauvais augure.

C'est assez simple: les chansons s'enchaînent, se ressemblent, aucune ne sort vraiment du lot, on est face à une collection de mid-tempo sans réelle inspiration. Ce disque ne s'écoute pas, il s'entend, comme l'ambiance musicale d'un bar, comme j'imagine l'album d'un sortant d'American Idol.

Pour confirmer d'autres commentaires on a effectivement plus l'impression d'entendre un album solo de Jon Bon Jovi, d'ailleurs le livret ne cite même pas les membres du groupe, il montre une photo un peu stylée de JBJ, la guitare de Richie Sambora, mais exit David Bryan et Tico Tores. On est frappé par l'absence de solo digne de ce nom de Richie, un peu comme si on lui avait dit "c'est bon grand, tu t'es éclaté sur ton album solo, maintenant c'est terminé, et on est déjà bien gentil de placer un de tes morceaux sur l'édition limitée". Oui parce que sur cette édition, il y a 4 titres supplémentaires, dont Every Road leads Home to you, extrait de l'excellent dernier album de Mr Sambora, certes pas le top de celui-ci, mais limite le meilleur de What about now...

Je veux bien concéder que 2 ou 3 morceaux comme I'm with you ou Army of one retiennent un peu l'oreille, mais ça ne suffit pas à mon sens à rattrapper l'ensemble. Je ne comprends pas trop que ce groupe demeure alors que JBJ pourrait tout à fait mener sa carrière seul en sortant de tels albums qui ne représentent que lui. Pour des questions de gros sous, certainement, mais pas pour des raisons artistiques.


Graffiti on the Train (Edition limitée)
Graffiti on the Train (Edition limitée)
Proposé par Fulfillment Express
Prix : EUR 33,36

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A maturité, 5 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Graffiti on the Train (Edition limitée) (CD)
Après le moyen (à mon goût) Keep calm and carry on et un nouveau changement de batteur, les Stereophonics reviennent avec un excellent nouvel album dont la couleur, plutôt sombre, avait été annoncée fin 2012 avec les superbes Violins and Tambourines et In a Moment et leurs clips respectifs, réalisés par Kelly Jones himself.
Le dernier single en date, Indian Summer, est au contraire très pop et finalement assez anecdotique par rapport à l'ensemble du disque.
Le groupe s'aventure donc sur de nouveaux terrains, à l'image du blues Been caught cheating, tout en restant fidèle à ses classiques (le morceau Graffiti on the Train n'aurait pas dépareillé sur You gotta go there to come back) ; et heureusement des morceaux plus rock pour relever le tout (l'explosif Catacomb par exemple).
La production est assez pointue, par rapport au minimalisme des deux précédents albums, avec force renfort de cordes sur certains morceaux.
La voix de Kelly Jones est bien sûr toujours aussi magnifique, quoique peut-être un peu moins mise en valeur que d'habitude dans la mesure où il reste assez souvent dans les graves.

L'ensemble est donc vraiment agréable à écouter (Violins and Tambourines fortement recommandé au casque pour une immersion totale) ; les Stereophonics signent un album de grande qualité qui tournera sûrement un certain temps dans ma chaîne.


igadgitz 'Guardian' Noir Étui Housse en Cuir Véritable pour Asus Eee Pad Transformer Prime & Dock Clavier TF300 TF300T 10.1" Android Tablet
igadgitz 'Guardian' Noir Étui Housse en Cuir Véritable pour Asus Eee Pad Transformer Prime & Dock Clavier TF300 TF300T 10.1" Android Tablet
Proposé par igadgitz_fra
Prix : EUR 34,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bon produit, 18 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Le seul fait qu'il s'agisse d'une des rares housses compatible avec l'Asus EeePad + dock clavier en fait déjà un bon produit.
Parfaite en position paysage, plusieurs inclinaisons possibles, la tablette est bien calée ; pas de possibilité malheureusement en position portrait sauf à poser le tout sur la tranche comme un livre ouvert. Le port pour le chargeur de la tablette seule n'est plus accessible lorsque la housse est fermée, mais cela se justifie par une charnière qui semble bien solide.
Avec le dock clavier aucun problème, celui-ci est bien fixé avec les élastiques aux quatre coins et le port de charge est là parfaitement accessible, parfait donc pour recharger la tablette et le dock ensemble. Le seul bémol est qu'il est un peu difficile de fixer la tablette au clavier lorsque celle-ci est dans la housse, le cadre la maintenant opposant une légère résistance.

Ces légers défaut ne sont que des détails cependant, notamment vu le prix très raisonnable. Si vous possédez la tablette seule sans dock, préférez peut-être une autre housse avec possibilité de caler la tablette en position portrait.


Aftermath Of The Lowdown
Aftermath Of The Lowdown
Prix : EUR 14,82

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quelle voix, quel jeu, quel style !, 28 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aftermath Of The Lowdown (CD)
A vrai dire mon comm' serait en gros le même que celui de Walterjovi (en moins inspiré toutefois ;-), mais je ne peux m'empêcher d'ajouter mon grain de sel juste pour attribuer une très bonne note à ce disque.
J'ignorais en fait que Richie Sambora sortait un nouveau disque jusqu'à ce que j'entende le très bon Every Road leads Home to you, passant en boucle sur une radio rock italienne (les veinards).
Il est clair que le but de Sambora dans ce disque est d'exorciser ses démons à travers une totale liberté artistique. La seule réminiscence Bon Joviesque que je perçois serait Nowadays, mais la voix si caractéristique de Richie la transcende complètement.

Je ne vais faire que répéter ce qu'a déjà écrit Walterjovi mais beaucoup d'influences sont présentes: rock 70's avec Burn that candle down, Beatles avec World (pour moi la chanson la moins prenante de l'album), hard rock sur Learning how to fly with a broken wing, ballade pour I'll always walk beside you... et LA perle du disque, Seven years gone, ballade au superbe refrain et breaks rock inattendus mais d'un naturel désarmant.

Il y a effectivement des ballades sur cette album, mais la voix fondamentalement rock de Sambora leur donne une profondeur qui n'existe plus chez Bon Jovi (il est loin le temps des Livin' in Sin ou I'll be there for you...).
Et les solos... d'une grande inspiration. Car Aftermath of the Lowdown est aussi un disque de guitariste.

Je me suis toujours retenu de dire que Richie Sambora gâchait son talent avec Bon Jovi, mais ne pouvant que comparer cet album avec la production actuelle de BJ, je suis vraiment à la limite de franchir la ligne...


Music From Another Dimension
Music From Another Dimension
Proposé par mrtopseller
Prix : EUR 6,03

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 60 ans et toutes leurs dents, 9 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Music From Another Dimension (CD)
On l'a suffisamment dit, ça fait 11 ans qu'on attendait ce nouvel album de compositions originales. Plus, ça fait même 20 ans, soit depuis Get a Grip, qu'on attendait un si bon disque.
Nine Lives était sympa mais lassant à la longue, Just Push Play franchement insipide à 2 ou 3 exceptions près, et bien sûr Honkin' on Bobo plutôt cool mais album de reprises.

Il faut dire que le "Get a Gripesque" Legendary Child annonçait bien la couleur, soit un retour aux riffs ravageurs et un Steven Tyler très en voix. Aerosmith revisite un peu son passé: "I took a chance at the high school dance" dans le 1er couplet de Legendary Child (cf Walk this Way), le riff de Street Jesus rappelle vraiment Toys in the Attic.

Des ballades en veux-tu, en voilà, il y en a quatre, peut-être un peu trop, surtout que Another Last Goodbye n'est pas franchement utile. What could have been Love est mignonne, We all fall down aurait pu être chantée par Céline Dion (écrite par Diane Warren aussi, comme I don't want to miss a Thing, faut pas s'étonner...), le duo avec Carrie Underwood (connaissois pas, elle a gagné American Idol apparemment) est intéressant vocalement.

Globalement c'est donc un peu long, mais la qualité des compositions est là et ça promet de donner sur scène.


International Magic Live At The O2 - Édition Limitée (Digipack 2 DVD + CD)
International Magic Live At The O2 - Édition Limitée (Digipack 2 DVD + CD)
DVD ~ Noel Gallagher'S High Flying Birds
Prix : EUR 33,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Noel (a)live, 26 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : International Magic Live At The O2 - Édition Limitée (Digipack 2 DVD + CD) (DVD)
Il est bel et bien vivant Noel, et bien décidé à le démontrer à travers ce coffret live d'excellente facture.
Le DVD principal capté au O2 Arena est un concentré de britpop face à un public totalement acquis à la cause de l'aîné des Gallagher. Débutant avec le salvateur (It's good) To be free, pourtant une chanson d'Oasis chantée par Liam à l'origine, Noel se montre extrêmement à l'aise sur scène dans son rôle de lead singer, grâce notamment à une voix de plus en plus maîtrisée.
La quasi totalité de son album solo est jouée (seule manque Stop the Clocks), ainsi que deux B-sides, le tout agrémenté de quelques morceaux d'Oasis (inutile de renier son passé), presque tous réorchestrés (Supersonic notamment est surprenant).
La présence d'une chorale ajoute parfois un plus, notamment sur le splendide Everybody's on the Run, mais ne se révèle pas forcément utile sur Whatever.

Le second DVD propose deux autres prestations, plus courtes: un set acoustique de Noel et son claviériste enregistré à Toronto, ainsi qu'un concert à l'occasion des NME Awards devant un parterre de VIP (on reconnaîtra notamment Jarvis Cocker dans le public).
Egalement sur ce DVD le film Ride the Tiger, consistant en la trilogie des clips de If I had a Gun, The Death of you & me et What a Life.

Enfin le CD bonus contient toutes les démos de l'album et des faces B, pas inintéressant pour avoir les versions brutes des chansons.

Si vous avez aimé l'album, n'hésitez donc pas à vous procurer ce coffret. Et ne doutons pas que Noel Gallagher est loin d'avoir dit son dernier mot.


The 2nd Law - Edition limitée (Inclus DVD)
The 2nd Law - Edition limitée (Inclus DVD)
Prix : EUR 14,99

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bien mieux que ce qu'on pouvait craindre, 3 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The 2nd Law - Edition limitée (Inclus DVD) (CD)
Déjà, je n'avais pas aimé Survival, découverte lors de la cérémonie de clôture des JO ; les envolées orchestrales, les choeurs façon armée rouge... vraiment too much.
Madness ? une horreur, pour moi le truc le plus inécoutable de l'année.
C'est donc avec un chouïa d'appréhension, et j'admets un très mauvais a priori, que j'ai découvert The 2nd Law. Hé bien mea culpa, il y a du bon dedans.

Le fait que Muse ait décidé d'offir un disque très hétérogène sera apprécié ou pas, j'en veux pour preuve les avis divisés sur le funky Panic Station, que personnellement j'adore.
Mes coups de coeur vont vers Animals et Save me, cette dernière magnifiquement chantée par Chris.

L'on peut cependant reprocher à Muse de s'autoplagier quelque peu: Follow me rappelle beaucoup trop Resistance, Explorers pique carrément la mélodie de Guiding Light, et le riff de Liquid State fera immanquablement penser à celui de Unnatural Selection (uniquement des morceaux du précédent album...).

Conclusion: je n'attendais vraiment rien de ce disque que je ne peux être qu'agréablement surpris.
Et Madness ? non, je n'y arrive toujours pas... ;)


With Us Until You'Re Dead (Digipack)
With Us Until You'Re Dead (Digipack)
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 7,97

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Déroutant mais bon, 30 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : With Us Until You'Re Dead (Digipack) (CD)
Le nouveau Archive, au titre quelque peu énigmatique, est surprenant car bien plus orienté electro que ses prédécesseurs, comme le montrait déjà le premier extrait Violently.
Dans l'ensemble les morceaux sont plutôt "courts" (enfin pour du Archive...) mais restent accompagnés d'envolées mélodiques toujours aussi implacables.
L'arrivée d'une 4e chanteuse est sympa car elle a une très belle voix, mais n'apporte pas forcément grand chose dans la mesure où elle ne chante que sur deux morceaux, elle fait plus "guest" que membre à part entière.
A voir au fur et à mesure des écoutes, après tout je n'avais pas trop apprécié Controlling Crowds au début, maintenant je le considère comme un des meilleurs albums d'Archive.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8