ARRAY(0x9ecb3474)
 
Profil de Demonizer > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Demonizer
Classement des meilleurs critiques: 34.416
Votes utiles : 317

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Demonizer (13, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Addictions
Addictions
Prix : EUR 17,99

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bluffant !, 14 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Addictions (CD)
Moi qui est rarement été accroché par le Hard-Rock hexagonal à part l'imparable "Antisocial" de Trust, j'adore cet album qui m'a stupéfait. Techniquement, c'est au niveau des standards anglo-saxons (solos superbes, basse géniale, batterie impeccable, variété des styles abordés), les textes sont extrêmement réussis dans ce concept album sur l'addiction à la coke.Quant au chant, Renaud Hantson a mis la barre très haut, superbe et dans la langue de Molière !
Bref, album fabuleux qui mériterait une médiatisation digne de ce nom de part sa qualité et de part le thème abordé.


Liebe Ist Fur Alle Da
Liebe Ist Fur Alle Da
Prix : EUR 19,54

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Rammstein toujours aussi efficace !, 17 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Liebe Ist Fur Alle Da (CD)
Avec ce nouvel album, Rammstein confirme son incroyable capacité à pondre des hymnes métal (rammlied / waidsmann hei / liebe ist fur alle da / wiener blut) et des titres déjantés (pussy avec son clip porno parodique). La formule reste la même : des riffs puissants, des touches synthés bien senties et une voix gutturale inimitable. Par rapport aux autres CD du groupe, l'agressivité des guitares rappellent le premier album mais en mieux maîtrisé et avec davantage de synthés. Certains morceaux sont moins passionnants mais on peut y trouver son compte (les 2 "ballades" de l'album sont corrects). Bref, toujours pas de faux pas majeur pour Rammstein même s'il va leur devenir de plus en plus difficile de se démarquer de leurs précédents opus et de faire dans l'originalité.


Mastercutor
Mastercutor
Prix : EUR 11,32

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 UDO fidèle à lui même, simple et efficace., 17 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mastercutor (CD)
UDO, c'est la voix d'Accept un des groupes références du Heavy des 80's : sa carrière solo est à l'image du bonhomme, simple et carré sans fioritures. Mastercutor ne déroge pas à la règle en délivrant du Heavy certes peu original mais efficace avec comme toujours quelques hymnes biens sentis (The Wrong Side Of Midnight / We Do For You / Master Of Disaster / Mastercutor), des ballades assez réussis (One Lone Voice / Tears of a Clown) et un délire (Crash Bang Crash). Bonne production, bon son, bien interprété, certes pas à la hauteur des meilleurs Accept mais depuis, le filon du Heavy a été usé et abusé jusqu'à la corde, de plus en plus difficile de faire dans l'originalité. Avec Udo, vous avez l'efficacité c'est déjà pas si mal...


Play My Game
Play My Game
Prix : EUR 19,44

3.0 étoiles sur 5 Pas transcendant sauf si vous aimez les mid-tempos !, 6 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Play My Game (CD)
Après des passages éclairs mais remarqués chez Iced Earth et Judas Priest, Tim Owens se lance en solo mais le résultat est mitigé. Le style est assez proche de ce qu'il a fait avec Beyond Fear mais beaucoup plus mid-tempo or le point fort de Ripper Owens,ce sont les titres rapides qui sont trop rares ici à part Cover Up et Death Race, 2 des meilleurs morceaux de l'album avec The shadows are Alive et Starting Over. Gràce à de nombreux guests, les soli sont par contre remarquables et l'ensemble de l'album est varié mais pas transcendant. Bref, les compos de Tim Owens sont trop justes, il devra impérativement s'associer à l'avenir à des compositeurs de meilleur niveau et à un meilleur producteur pour hausser le niveau de ses albums tout en limitant le nombre de titres. On sent au fil des albums que Ripper Owens a les capacités vocales pour sortir un album "référence" mais il n'y parvient toujours pas. Pour moi, ses meilleurs albums restent Jugulator du Priest et The Glorious Burden d'Iced Earth.


Cryptic Writings
Cryptic Writings
Prix : EUR 14,69

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Megadeth persiste dans le Heavy, 30 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cryptic Writings (CD)
Poursuivant son virage Heavy amorcé dans les années 90, Dave Mustaine nous gratifie d'un album varié avec des incontournables "live" comme Trust & She Wolf, quelques envolées speedées de la bonne époque (FFF, The Disintegrators) et quelques mid-tempos bien sentis (Sin, Secret Place, Use The Man). L'ensemble parait, par contre, un peu moins abouti que Countdown et Youthanasia (qui avaient une meilleure production et homogéneité). Nettement supérieur en tout cas à l'album qui suivra, Risk qui sera le plus cuisant échec de Dave Mustaine.


Risk
Risk
Prix : EUR 12,31

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un album qui porte bien son nom, 30 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Risk (CD)
Difficile d'être déçu par la plupart des albums de Megadeth où on trouve toujours quelques tueries de premier ordre, mais Risk est clairement l'album le plus faible de Megadeth. En voulant élargir son public, Dave Mustaine est allé trop loin cette fois : le thrash est bien loin, on a ici du Heavy plus ou moins FM, du mid-tempo pour l'essentiel et une ballade. Fini les morceaux speedés et techniques. La formule light fonctionne sur Prince Of Darkness, Insomnia (déjanté), Crush Them et Doctor is Calling mais pour le reste, rien de bien transcendant même si les compos sont soignés. Bref, l'album que j'écoute le moins de Megadeth. Un bon album de rock certes mais à milles lieux des meilleurs albums typés Thrash ou Heavy du groupe.


Best of-Idolize Yourself,Very + DVD
Best of-Idolize Yourself,Very + DVD
Prix : EUR 12,98

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un bon Best Of avec 2 inédits de haute volée !, 6 décembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best of-Idolize Yourself,Very + DVD (CD)
Qui ne connait pas Flesh for Fantasy ou Eyes without Face, ces tubes imparables des années 80 signés Billy Idol ! Le rebelle décoloré n'a rien perdu de sa voix comme le prouvent les 2 inédits "John Wayne / New Future Weapon" qui sont tout bonnement excellents. Ce Best Of représente assez bien la carrière du bonhomme même si on aurait apprécier plus de risque dans la sélection des titres (les deux derniers albums Cyberpunk et Devil's playground sont vraiment injustement sous représentés).
A noter la présence du bon "Speed" tiré de la BO du film du même nom.


Deadache - édition digipack
Deadache - édition digipack
Proposé par lise et ses cd
Prix : EUR 9,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Humour, Horreur et Hard-rock !, 28 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Deadache - édition digipack (CD)
Dire que Lordi a gagné l'Eurovision, impensable, j'ai dû rêvé ! Après l'excellent Arockalypse, la bande de monstres nous ressert un bon album avec sa formule magique : du hard typique des 80's, des touches synthé ambiance film d'horreur, des textes au second degré et la voix de Lordi sorte de mélange bourrin de Gene Simmons (KISS) et de Udo (Accept)! C'est simple et efficace même si le concept des monstres a ses limites tout comme la voix de Lordi (qui peut rebuter parfois). Gageons que Lordi saura se démasquer au bon moment ! En attendant, profitons des excellents Bite It Like A Bulldog, Evelyn, Man Skin Boots, The Ghost Of The Heceta Head, Deadache, Miss Charlene, etc.
MAN ! SKIN ! BOOTS !


Perpetual Flame
Perpetual Flame
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 9,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas mal mais sans surprise !, 23 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Perpetual Flame (CD)
Si on pouvait espérer le meilleur de l'association Ripper Owens - Yngwie Malmsteen, Perpetual Flame n'est pas la claque Heavy annoncé par le maître. Certes, le début d'album est réussi avec notamment Death Dealer, Damnation Game et Live To Fight mais la suite est moins transcendante et surtout moins heavy, on est donc loin d'un Marching Out. L'ensemble tient certes la route mais il manque le petit plus, des refrains plus pertinents, des duels de solos guitare/synthé (souvenez vous des premiers albums), des solos moins interminables et mieux associés avec des riffs heavy (comme sur Evil Eye par exemple). Bref, à force de tout vouloir maîtriser, Yngwie peine à se renouveler : quel est l'intérêt qu'il chante lui-même sur Magic City, il n'arrive pas à la cheville de ses chanteurs ? Pourquoi tous ces changements de line-up incessants ?
Point positif par rapport aux précédents albums : seulement 12 titres avec 3 bons instrumentaux (dont l'époustoufflant "Caprici Di Diablo") ce qui aboutit à un album assez homogène mais qui nécessite plusieurs écoutes pour l'apprécier pleinement. Bref un album sans surprise mais avec une certaine efficacité.


Attack - Unleash The Fury
Attack - Unleash The Fury
Prix : EUR 14,82

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Deux bons albums de Malmsteen pour le prix d'un !, 5 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Attack - Unleash The Fury (CD)
Le virtuose suédois retrouve enfin des couleurs avec ses 2 albums portés par le chant inspiré de Doogie White (dont la voix rappelle Biff Byford de Saxon). Certes, rien de bien nouveau, mais Yngwie Malmsteen nous gratifie de bonnes compositions (Entre autres Valhalla / Mad Dog / Valley Of Kings / Ship Of Fools / Rise Up sur "Attack") et de bons instrumentaux (Majestic Blue / Baroque and Roll toujours sur "Attack"). Avec Unleash The Fury, on passe alors un cran au dessus avec un début d'album vraiment enthousiasmant (Loacked and Loaded / Revolution / Cracking the Whip / Winds Of War / Crown of Thorns), çà faisait bien longtemps que Yngwie Malmsteen ne nous avait pas délivré de telles hymnes. Malheureusement, malgré sa technique époustouflante, Malmsteen a les yeux plus gros que le ventre et manque le coche faute à un trop grand nombre de titres que ce soit sur Attack ou Unleash The Fury : difficile de maintenir une qualité optimale sur une douzaine de titres. S'il avait resseré sa set-list, Unleash The Fury aurait pu égaler voire dépasser le niveau de ses meilleurs albums.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10