undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Naïfaspie > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Naïfaspie
Classement des meilleurs critiques: 80.391
Votes utiles : 65

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Naïfaspie

Afficher :  
Page : 1
pixel
Intelligents, trop intelligents
Intelligents, trop intelligents
par Carlos Tinoco
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

22 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 à ne pas lire, sauf à penser qu'être surdoué est le résultat avant tout d'un environnement favorable..., 17 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Intelligents, trop intelligents (Broché)
Titre provocateur de ma part, mais j'en ai marre (et je reste poli) de lire des "articles" ou des "livres" qui de manière parfois très insidieuse, veulent nous "prouver", ou du moins, nous "troubler", en essayant de nous faire croire que les surdoués, (et pareil pour les autistes de haut niveau et les Aspergers), sont finalement le résultat d'une certaine "éducation", d'un certain environnement, ou de mauvais parents(dans les cas des Autistes).. Je suis parent d'un enfant Autiste Asperger, (et enfant d'un papa Asperger..) et je fréquente quotidiennement des Autistes (et Kanner et Asperger), et des surdoués. Je ne suis donc pas novice en la matière, et si je ne prétends pas en savoir plusss que certains, je pense en savoir suffisamment pour donner mon avis.
Je rejoins le commentaire d'Alexandra, (qui par ailleurs s'exprime très bien, de façon claire et concise, calmement, alors que moi, beaucoup moins, j'en conviens:)) en ce qui concerne son analyse. En revanche, je me permettrais d'être beaucoup plus virulent quant à la critique concernant la psychanalyse. Cette dernière a condamné et continue à condamner en France, des milliers de gamins autistes et leur famille, même si cette clique essaie de nous faire croire le contraire. Nous sommes gangrenés en France, à tous les niveaux (y compris politique... ) par la psychanalyse. Je ne juge pas la psychanalyse pour ce qu'elle est(et elle devrait se cantonner à cette fonction) , à savoir une pseudo science, faite de blablas, de concepts qui ne reposent sur rien de scientifique, d'authentique, mais qui dans des cas extrêmes, à savoir les égos boursouflés, ou les gens vraiment désespérés et naïfs, peut tout comme le yoga, la peinture, un verre entre amis, une passion, etc, amener le client(et non pas le patient...), à aller moins mal. Et à se ruiner. En revanche, que la psychanalyse veuille à présent se mêler des surdoués, en y minimisant la composante "héritabilité", (je n'utilise pas à dessein les termes génétiques ou héréditaires) alors que nul sensé chercheur scientifique sérieux ne se permettrait de remettre cette composante en doute, je dis STOP. Non, ce ne sont pas les "non surdoués" qui ne sont pas assez "poussés", "encadrés" "aimés", mais bien les surdoués qui sont nés surdoués, point barre. Quel que soit le milieu, leurs histoires, etc. Tout comme pour ceux qui auraient encore des doutes, les Autistes sont nés autistes. Les parents, le milieu, les relations psychiques et autres blablas ne changeront rien à l'affaire. J'ai vu trop de dégâts chez les Autistes et leurs familles, et je commence à voir les dégâts causés par certains psychanalystes qui jugent les surdoués comme des gamins qui ont été "trop investis", (pour les Autistes ce serait alors le contraire "pas assez investis, !!!), exemple, un ado dépressif qui après plusieurs séances fut convaincu que si ses parents n'avaient pas voulu en faire un futur "génie", il ne serait jamais tombé dans la dépression!!!! Alors que jamais les parents n'avaient cherché à en faire un petit génie, mais ont nourri les demandes du petit, qui parlait comme un grand de 7 ans, à 3 ans et a appris à lire presque tout seul à 3 ans...Parents ouvriers, lui surdoué découvert à 45 ans...et elle maman surdouée et fière d'être "maman à la maison"... Explication du psychanalyste "typique cas des parents qui ont voulu que leur enfant remplace ce qu'ils n'ont pas obtenu légitimement..". Bref, no comment... Même topo avec une gamine de 11 ans, parents cadres très supérieurs, " jamais la mère, toute puissante n'aurait supporté que sa fille "brise" l'image idéale, idéelle de ce qu'elle a désiré dès sa venue au monde, mère narcissique...père absent, blablaaba"... Ils sont incapables de penser en termes génétiques...ou tout simplement en termes scientifiques...

Alors pour les parents ou les enfants, les ados qui pourraient être tentés par l'achat de ce livre, une fois de plus je rejoins l'avis d' Alexandra. Mais si vous l'achetez, ne vous laissez pas séduire par l'approche psychanalytique. Qui repose, encore une fois sur rien de vérifié et d'établi. Contrairement aux études rigoureuses qui prouvent l'héritabilité du QI. D'ailleurs on est rarement choqué de constater des ressemblances entre des gamins aux QI inférieurs à 70, et les parents de ceux-ci...(et là personne ne songe à remettre en cause le lien...).
Un livre que je conseille en revanche à toutes les personnes intéressées par ce sujet, est le dernier livre de Fabrice Bak "la précocité dans tous ses états" , à ce jour, le meilleur livre, accessible avec un petit effort, à tous, et très éclairant sur ce qu'est réellement la précocité.

Désolé si mon ton peut sembler rude, et "exagéré" mais je n'ai pas envie qu'après avoir déglingué littéralement des générations d'autistes,(et leur famille) (et malheureusement ça continue officiellement et officieusement), la psychanalyse et leurs acolytes, essaient de faire la même chose avec les surdoués. Et comme la France a trente ans de retard, autant prendre les devants. Et espérer qu'un jour, l'approche psychanalytique arrêtera de vouloir tout contrôler et expliquer.... Il n'y a qu'en France que cette pseudo science continue à susciter de tels débats, alors que dans tous les autres pays, hormis peut-être l'Argentine(merci Lacan...), elle est traitée pour ce qu'elle est,et rangée au chapitre "ésotérisme". Voire "jeux de mots".
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 1, 2014 12:52 PM MEST


Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez
Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez
par Josef SCHOVANEC
Edition : Broché
Prix : EUR 18,50

7 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 on peut largement s'en passer, à quand un "guide pratique du bien manger à l'usage des autistes et de ceux qui...", 14 juin 2014
Que dire? Ce "récit" est sans doute un bon récit pour celui ou celle qui n'a jamais voyagé de sa vie et qui pense encore qu'en voyageant on peut "voir son monde différemment". Nullement à l'intention des autistes...Et même des non autistes...

En effet, dès l'instant où on sort de sa zone de confort, autiste ou pas, on voit les choses "autrement". Je n'ai rien appris de ce livre, et je ne l'offrirai jamais ni à mes amis autistes, Kanner ou Aspergers, et certainement pas à mes amis "non autistes". Pourquoi? Ils n'y apprendront rien de particulier, mais auront une vue "générale" sur ce qu'est la "différence" "en général".
Ou pour être plus précis, n'importe quelle personne peut se reconnaître dans ce "voyage". C'est d'un banal et assez ennuyeux. En termes de style, il n'en a aucun, c'est plat, redondant. Pas drôle. On connait déjà la "chute" parce qu'il a l'habitude d'opposer autistes et non autistes, comme si la ligne était si marquée... De jouer au Candide et d'en rajouter sur les plateaux télé, etc... Bref, on connait la musique... Et je n'aime pas le ton qui suppose que les non autistes ont tellement à apprendre des autistes, alors qu'en réalité, n'importe qui, autiste ou pas, se retrouvera dans ce genre de récit, dès l'instant où il a eu l'occasion ne fut ce que de se rendre dans un quartier différent du sien, ou en côtoyant un Marseillais ou un Corse alors qu'il est Parisien ou Breton pour faire simpliste, comme lui...

Mais si les "critiques" s'arrêtaient là, ce ne serait pas le premier à tenter l'expérience de l'écriture et à se planter royalement.
(et vu le nombre de bouquins qui sortent chaque année, il est loin d'être le plus "nul")
Non, ce qui est très énervant, c'est de penser que chaque autiste "de haut niveau", se sentira "différemment différent" (et donc peut être "normal"...) et se rendra compte que sa différence (par exemple sa laideur,dont il parle), peut être "en d'autres lieux" appréciée voire aimée, etc, reconnue. Il faut arrêter de prendre les autistes "du tout venant" pour des abrutis. N'importe quel vrai autiste de haut niveau, y compris Asperger, s'est rendu compte, très tôt de sa différence, qui pouvait parfois être appréciée et malheureusement souvent rejetée... Et en voyage, pardon, et je sais de quoi je parle, un vrai autiste qui est d'une sensorialité extrême, qu'il soit dans le métro à Paris ou dans une gare au fin fond du monde sibérien, aura toujours les même sensations, même s'il "passe plus inaperçu" qu'à Paris. C'est la raison pour laquelle d'ailleurs je ne comprends pas comment il est possible pour un autiste (non diagnostiqué d'ailleurs, ou du moins pas par les vrais tests, selon le vrai protocole, etc,;un diagnostic d'un psychiatre psychanalyste et d'un immunologiste biologiste qui prônent en plus la psychanalyse n'est pas de mon point de vue de scientifique et cotoyeur" quotidien de vrais autistes (des deux types), un vrai diagnostic...) de se sentir ultra mal à l'aise dans le métro parisien, mais ultra à l'aise dans une autre gare, ultra mal à l'aise dans une boutique du centre de Paris, mais à l'aise parmi les commerçants "'exotiques" du bout du monde, etc. Mal à l'aise parmi ses camarades de Science Po qui seraient réfractaires à la différence(!!!), mais parfaitement à l'aise en conférence en Bulgarie, etc etc. Cherchez l'erreur.

Que Mr Schovanec se sente vibrer en voyageant et se sente revivre "ailleurs", soit, mais qu'il ne fasse pas croire aux autistes et aux non autistes que c'est parce qu'il voyage qu'il arrive à se sentir "mieux". Non, c'est parce que le voyage fait partie de sa passion, qu'il arrive à dépasser, ce qui à Paris lui pose des problèmes et le font passer pour un autiste...Et jusqu'à présent il s'en est bien accommodé. Pas capable de travailler à temps plein dans un ministère, mais capable de voyager la moitié de l'année et tout d'un coup, ses "problèmes" se transforment en appréciable différence, reconnue, etc, Bah voyons. Quel autiste, quel vrai autiste pourrait adouber une telle façon de penser? En France, je suis un pauvre Asperger traité comme je suis , un handicapé, mais là bas, de l'autre côté, je suis presque normal, et tous mes troubles ne sont que de mauvais souvenirs...Si c'était aussi simple, les vrais autistes n'existeraient pas, ou il suffirait de tous les faire voyager...

Un vrai autiste ne verra jamais son extrême sensorialité réduite ou disparaître par la magie des "voyages"...
Un vrai autiste n'acquerra jamais le quatrième degré puissance 10, en l'espace de quelques années
J'avais déjà été floué par Tammet, je n'ai pas envie que certains autres autistes "sur le tard" ou personnalités troubles, prennent le relais.
J'en ai marre du business autour de l'autisme
J'en ai marre de voir galérer des vrais autistes autrement plus brillants et réellement surdoués du quotidien, qui se battent chaque jour pour lutter contre les préjugés, leurs difficultés sensorielles, leur manque de distance, leur incapacité à comprendre l'humour, le quatrième degré, etc.
Marre de voir les "médias"...s'emparer d'un phénomène, pour vendre, etc, et ne jamais s'intéresser aux "simples autistes". On ne parle même pas des autistes de type kanner, qui eux n'ont quasiment jamais droit à une certaine visibilité.

Alors si vous voulez vraiment "voyager", ou imaginer la différence, faites une recherche sur google, des centaines de livres autrement plus profonds, pratiques, intellectuels, imaginaires, réels, brillants, solides, intelligents, avec des sentiments (je suis toujours très étonné du silence concernant ce qu'il ressent, simplement en termes affectifs , sentimentaux, amoureux, amicaux, (et ne me dites pas que c'est parce qu'il est autiste...Contrairement à ce qu'on peut encore croire les Autistes sont très sensibles, dans l'affectif et tout à fait capables, même trop d'exprimer leurs sentiments, sensations, etc,(raison pour laquelle de nombreux psykk confondent avec bipolaire...) contrairement aux psychopathes, par exemple ou certains schizophrènes, ) et à destination de tout le monde, y sont à votre disposition, et vous apporteront bien plus qu'un livre qui se vend uniquement parce que son auteur a les bonnes entrées dans le monde du "show business", du business de l'autisme, ou du monde de certains psyKK.

Si son livre avait été un bijou en termes d'apprentissage, de découvertes, de littérature ou d'intelligence, etc je l'aurais bien entendu souligné, parce que autiste ou pas, le talent existe bel et bien et il est de notre devoir de le reconnaître. Mais Autiste ou pas Autiste, ce livre est franchement mauvais, de mon point de vue. Ou du moins, je pensais découvrir un réel itinéraire, une vraie réflexion, une réelle approche, et non pas de simples anecdotes manichéennes, etc, On apprend plus sur la différence, et le voyage "intérieur" avec un livre comme " le bizarre accident du chien pendant la nuit"de Mark Haddon.

Josef Shovanec reste néanmoins un excellent représentant VRP, intermittent du spectacle comme il le dit, de l'autisme" qui fait vendre", tout en réussissant à parler correctement de l'autisme, alors que lui est un cas très très atypique et non diagnostiqué de façon sérieuse (je ne dis pas qu'il n'est pas autiste, non, il l'est peut-être, mais beaucoup de gens avec ses différences, et particularités lui ressemblent, ne sont nullement autistes, et lui même se posait la question dans une émission radio"l'autisme existe-t-il, nous sommes tous un peu autistes...Au Japon, je ne suis plus autiste mais un étranger", (mon père lorsqu'il se rend au Japon reste un autiste aussi....et les Japonais s'ils se rendent compte qu'il est étranger, se rendent compte qu'il est autiste, cela existe aussi chez eux::)) tout en se revendiquant porteur d'autisme...étrange...le "plus ou moins'" est un critère que l'on retrouve très très rarement chez les vrais autistes....Ils sont entiers et purs...) et ce qui en soi est déjà très honorable.

Mauvais écrivain, et trop manichéen, mais bon représentant qui s'investit dans l'autisme,en tire une certaine reconnaissance, que j'aimerais voir reconnue à tous les autistes du quotidien:)

Merci pour votre investissement Josef Schovanec, dans notre lutte commune, mais arrêtez d'écrire des banalités, des généralités. Parlez nous un peu de votre passé, de votre famille, de vos difficultés amoureuses, amicales, de votre travail à la Mairie, de vos années Sciences Po, de votre sujet de thèse, des relations avec vos psychiatres, vos médecins, etc, des dix langues que vous maîtrisez, de vos différents passages dans différentes associations, de vos années d'enfance, etc. Je me souviens d'un reportage où contrairement à tous les autres vrais autistes interviewés qui étaient ravis de présenter ne fut ce que quelques minutes leur famille, qui parlaient avec amour de leurs parents, frères, soeurs, etc, collègues de bureau, etc, Josef fut le seul à refuser toute approche même de quelques secondes auprès de sa famille.Je trouve cela dommage, et étonnant...mais peut être dans un prochain bon livre?.C'est tout le mal que je lui et nous souhaite!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (15) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 25, 2015 7:13 PM MEST


Je suis à l'Est !
Je suis à l'Est !
par Sophie Revil
Edition : Poche
Prix : EUR 6,80

18 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Doutes, 28 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je suis à l'Est ! (Poche)
Si le livre se lit très rapidement, facilement et apporte un éclairage sur la façon dont certains "autistes" voient les non autistes et s'en délectent, j'ai du mal à croire que l'auteur soit un vrai autiste Asperger, si on s'en tient aux recherches actuelles et à toute la batterie de tests qu'il faut passer. Il a été catalogué autiste par un psychiatre psychanalyste, sans autre forme de procès et adoubé par un immunologiste biologiste...(qui par dessus le marché, prône la psychanalyse ...) Chercher l'erreur. Premier questionnement...Si l'on s'en tient en revanche a l'image que les médias ont fait de lui, à la façon dont il se comporte, etc, là il n'y a pas trop de doutes possibles, a priori, mais n'importe qui peut jouer à l'autiste et ce ne serait pas le premier. Malheureusement. (cela dit, je pense qu'il est autiste de haut niveau mais très très atypique, néanmoins c'est mon côté "humain" qui parle, pas mon côté "preuves à l'appui" et "scientifique"...) C'est la raison pour laquelle, je balaie tout ce qui est psyKK également. Et qui ne fait encore que plonger nos gamins dans l'enfer): La France a au moins 30 ans de retard... Merci la psychanalyse):

Ensuite, je ne comprends pas le titre, savant et autiste et témoignage "unique"....Euh??? Les journalistes et médias sont ils au courant de nombreux livres publiés depuis des années, témoignages de vrais autistes? A priori, non, mais ça fait vendre):

Dans le milieu "autiste", y compris scientifique, beaucoup se posent la question de son autisme. Après Tammet qui à présent est même dénoncé par celui qui l'encensait, Baron Cohen(le spécialiste de l'autisme asperger) en tant que génie autiste unique..., et qui après avoir appris son vrai parcours, a voulu lui faire passer d'autres tests pour comprendre son "génie", celui-là bien entendu refuse (puisque qu'il est évident que son soi disant uniquicité de génie en langues mémoire, etc n'est que le résultat d'un long apprentissage et non pas de "'naissance", et qu'il a tout "construit" pour se faire connaitre) je me méfie.

Je ne comprends pas non plus la qualification de savant...): Etre polyglotte et Docteur en philosophie, fait il de vous un savant? Ou alors, le terme est inapproprié?

Pour ma part, c'est une personne qui a suffisamment de lien social pour toujours arriver à se faire accepter dans des associations d'autistes et en changer lorsque le vent tourne et est suffisamment éclairé pour tirer son épingle du jeu et faire le show, comme il le dit lui-même "intermittent du spectacle"...?

Cela dit, comme disent mon papa et mon fils il se bat pour qu'on arrête de penser que tous les autistes sont des débiles finis, des crétins ou de "golem", et pour ça, il fait un bon travail. Un excellent attaché de presse en quelque sorte. A lire uniquement si on a rien d'autres sous la main concernant ce qu'est l'autisme "de haut niveau", "asperger", et si vous pensez encore que le monde se scinde en deux parties, les autistes d'un côté et les non autistes de l'autre....mais il y a bien d'autres livres, témoignages vibrants, forts, réels, d'autistes, brillants ou pas, et ancrés dans la réalité de l'autisme. Ouellette, Horiot, et surtout Grandin.

Pour qu'il n'y ait pas de malentendu, ce que je dénonce finalement c'est la fascination des médias pour tout ce qui est "autiste" mais tendance "génie", alors même que très peu de vrais autistes sont des génies, asperger ou pas d'ailleurs et cette tendance à faire passer pour "Aspie" n'importe quelle personne "décalée", "dans son monde" ou "géniale (Glenn Gould, Aspie? Non... Einstein Aspie? Non... Sheldon Cooper, Aspie??? Non (Génie oui et donc forcément décalé et ultra rationnel...etc etc) Les médias et les lecteurs feraient mieux de comprendre le combat quotidien des autistes "du quotidien", cela ferait aussi avancer la cause, mais bien entendu ce n'est pas vendeur.

L'affaire Tammet a été pour faire bref, orchestrée depuis le début, et la majorité des gens le citent toujours en exemple(sauf les gens éclairés qui s'informent par eux-mêmes et ne gobent pas tout ce qui se vend...) ...même dans les associations qui défendent les autistes. C'est triste. En même temps, si cela peut faire avancer la cause des autistes aspergers et des kanner en général, pourquoi pas, mais la fin justifie-t-elle les moyens? Non.

Mon meilleur ami est autiste de haut niveau, surdiplômé (maths stats, et pianiste brillant), d'une gentillesse à toute épreuve, et d'une logique implacable.Jamais il n'arriverait à faire un centième de ce que Mr Schovanec a été capable de faire et ceci depuis au moins une décennie, malgré tous ses efforts, son combat, etc. C'est lui qui a pointé des incohérences dans les propos, discours, passé, etc et uniquement de type "logique" et non pas "sociales" ou "humaines", soyons clairs, aucune jalousie ou que sais-je, chez Mr Schovanec.

D'où mes questionnements. Je suis père d'un gamin autiste, scientifique, et je défends la cause de tous les Autistes. Dans un monde où n'importe qui peut dire n'importe quoi, pourvu que cela fasse vendre, je ne laisserai jamais personne utiliser l'autisme pour son propre intérêt. (je parle de Tammet, pas de Mr Schovanec pour qui j'ai un grand respect et une grande admiration, non seulement pour ses capacités intellectuelles mais pour son combat et son sens du spectacle, son humour type troisième degré qui ne s'improvise pas, ce qui ne m'empêche pas, comme tant d'autres de me poser des questions, de type "logique".
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 20, 2015 12:41 AM CET


Musique autiste
Musique autiste
par Antoine Ouellette
Edition : Broché
Prix : EUR 28,00

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre à lire, absolument, Excellent témoignage, complet, réel, intelligent, facile à lire, A LIRE impérativement, 25 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Musique autiste (Broché)
Après avoir lu plusieurs livres sur l'autisme (Schovanec (autiste très atypique s'il en est un et livre qui n'apporte rien de bien intéressant en ce qui concerne son fonctionnement finalement... Tammet, (génie certes mais de l'imposture, ce qui n'enlève rien à son incroyable mémoire, ultra travaillée et non pas "innée"...), Horiot (trop "volontaire" et qui "sort" de l'autisme, cas très atypique...), ENFIN un livre très bien écrit, très élégant, qui se lit très facilement, et qui raconte la vie d'un Asperger, réellement surdoué, qui prend conscience de "ce qui ne va pas chez lui" passé la quarantaine. Ce qui rend son témoignage assez exceptionnel. D'ailleurs le titre insiste sur son rapport à la musique, mais le plus important n'est pas selon moi, dans ce rapport là. C'est un vrai récit, et la musique en est le fil conducteur, mais jamais écrasant ou uniquement centré sur la musique.

Il ne cache rien de son enfance, ses années de jeunesse, la façon dont il établit (ou pas) des relations amicales, amoureuses, etc. Son rapport à la musique est un enchantement, et pour la première fois j'ai vraiment eu l'impression que mes amis Asperger et mon fils peuvent se retrouver en lui, dans la façon qu'il a de voir le monde, mais aussi dans sa naïveté, et sa façon de ne rien cacher. Il est fluide. Le livre est assez épais, mais ne soyez pas rebuté par ce "détail", parce que comparé à tout ce que j'ai pu lire et ingurgiter comme "témoignages" en tous genres, où tel ou tel aspect est abordé mais rien d'holistique, vous en aurez pour votre argent, même si le prix peut également être un frein. Cependant, si j'avais eu connaissance de ce livre avant d'en acheter tant d'autres j'aurais fait de substantielles économies...

C'est aussi un très beau témoignage pour les parents d'enfants autistes, qui loin de l'image des soi disant "savants", ou "génies", ou loin de l'image de "je suis enfermée dans mon monde et je fais ce que je veux"... trouveront un immense espoir, entre réalité et particularités bien vécues. Il est étonnant d'ailleurs qu'en France, ce livre ne soit pas plus mis en avant.

Je le conseillerais aussi aux médecins, qui ne s'en laissent pas conter/compter par les représentants de l'autisme Asperger en France, et qui personnellement m'agacent parce que dans les médias, c'est avant tout le côté "génie" qui l'emporte alors que non, la majorité des Aspies ne sont pas des génies... En revanche, certains ont un domaine de prédilection particulier qui leur permet d'être des experts dans leur domaine.

Bref, que vous soyez autiste vous-même,musicien ou pas, parent ou ami d'autistes, médecins, ou intéressés par l'autisme, achetez ce livre, complet, intelligent, facile à lire, fluide, rempli d'humour, et qui vous apportera bien plus que tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent (à part Temple Grandin qui est également un must have). Bonne journée.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 16, 2015 12:06 PM CET


Je suis né un jour bleu
Je suis né un jour bleu
par Daniel Tammet
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 encore un gentil et très malin affabulateur ...toujours les mêmes croyances...ouvrez les yeux..., 27 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je suis né un jour bleu (Poche)
S'il y a encore des gens naïfs pour croire que le monsieur est un vrai génie, alors que tout démontre par A plus B que depuis le début il s'est servi de l'autisme tendance "génie" pour exister, alors c'est à désespérer de l'homme. Peu de gens me croiront mais renseignez vous, particulièrement sur le site d'une vraie autiste australienne qui a fait un travail approfondi remarquable concernant cet affabulateur, et vous apprendrez certains faits qui posent vraiment question quant à la sincérité et aux multiples talents "innés" du Monsieur, après, libre à vous de vous faire votre propre jugement. La seule chose que je lui reconnaisse c 'est une belle névrose de reconnaissance qui lui a permis de focaliser sa vie sur l' apprentissage, et d’arriver à utiliser au mieux sa mémoire, qui n'est rien d’autre que le fruit d'un travail acharné bien réel. Mais génie, arrêtons de croire tout ce que les médias nous disent.... apprentissage d 'une langue difficile en une semaine, ... voyons.... s'il était un vrai génie des langues il apprendrait en une semaine le swahili ou autre langue autrement plus complexe, et sans background du à ses diverses études... Tout ce qu'il réussi à faire même si en soi c'est déjà ps mal, c' est d’aligner certaines phrases et mots dans une interview montée de toutes pièces via le producteur de son premier reportage "the màn with the incredible bràin...")Je n'ai rien contre ce type(qui finalement est plus à plaindre, parce que à présent il doit croire en son "génie"... Même Baron Cohen qui l'a validé ne veut plus rien valider ou confirmer jugeant qu'il a été en partie floué...) mais je ne supporte pas qu'on utilise l’autisme à ses propres fins. Lisez plutôt Ouellette, ou Grandin, et là vous aurez une vraie biographie et non pas un alignement de mensonges et de délires plus ou moins "plausibles" mais qui ne résistent pas à une logique et profonde étude...

Renseignez vous sur[...] et Daniel Tammet: the Boy with the Incredible Story... Très intéressant!
Si nous voulons vraiment aider les autistes, alors apprenons à ne pas croire n'importe quoi et arrêtons de cautionner le faux génie, sous prétexte qu'il est plus facile de tout gober que d'aller chercher l'info, valable pour tout type de sujets d' ailleurs... Bonne journée!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 1, 2016 5:36 PM CET


Page : 1