undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Mairon > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Mairon
Classement des meilleurs critiques: 4.107
Votes utiles : 46

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Mairon (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
The Dark Defiles
The Dark Defiles
par Richard K. Morgan
Edition : Broché
Prix : EUR 12,98

4.0 étoiles sur 5 Une belle fin de trilogie, 31 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Dark Defiles (Broché)
Je viens d'achever la lecture du dernier tome de cette trilogie si particulière, qui a été fort plaisante. Pourquoi ne pas mettre cinq étoiles, alors ? Peut-être en raison d'une petite impression de déséquilibre global dans cet ouvrage, avec quelques passages un peu en trop, quelques répétitions dans les scènes de bataille, notamment. Au contraire, les passages plus tranquilles en terme d'actions et notamment un chapitre concernant surtout des considérations politiques pour ainsi dire m'ont semblé nécessaires, solides et prenants, alors que d'autres pourraient penser le contraire...
Certains lecteurs auront sans doute du mal avec le début du livre. Les choses se mettent en place progressivement, disons. Une fois la première centaine de pages passée, de belles découvertes relancent l'intérêt par rapport aux "grands enjeux" de la saga. L'ouvrage apporte des rebondissements et des réponses intéressants (surtout à la fin) qui peuvent néanmoins laisser sur sa faim un lecteur un peu trop avide de trop éclaircir certains mystères. Mais Morgan parvient à donner à sa trilogie une belle fin, adéquate et qui laisse une certaine liberté d'interprétation au lecteur.


Le roi Leir : Versions des XIIeme et XIIIeme siècles
Le roi Leir : Versions des XIIeme et XIIIeme siècles
par Francois Zuferey
Edition : Broché
Prix : EUR 12,00

5.0 étoiles sur 5 Une anthologie intéressante et utile, 12 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le roi Leir : Versions des XIIeme et XIIIeme siècles (Broché)
Cette anthologie regroupant différentes versions de l'histoire du roi Leïr est un outil pratique, parfaitement établi et commenté, pour comparer les différents textes (en latin médiéval, moyen anglais et ancien français) à l'origine de la légende.


Revue Charles N  17 - les Centristes Sont-Ils Tristes ?
Revue Charles N 17 - les Centristes Sont-Ils Tristes ?
par Collectif
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

5.0 étoiles sur 5 Bonne revue, bon numéro, 21 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Revue Charles N 17 - les Centristes Sont-Ils Tristes ? (Broché)
J'ai découvert Charles par le biais de ce numéro. La revue est plutôt originale et intéressante en général ; ce numéro ne peut qu'intéresser les centristes et ceux qui s'intéressent à cette famille politique.


Dans le secret du conseil des ministres
Dans le secret du conseil des ministres
par Berengere Bonte
Edition : Broché
Prix : EUR 5,95

4.0 étoiles sur 5 Découvrir le conseil des ministres, 20 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le secret du conseil des ministres (Broché)
On lit rapidement les courts chapitres de cet ouvrage qui s'intéresse à une institution de la Cinquième République, le Conseil des ministres, pour essayer de dissiper un peu les brumes qui environnent son mystère. Très accessible (puisque écrit dans un style que je qualifie de journalistique, ce qui signifie accessoirement qu'on y trouve les tics de fabrique de ce style), il permet à tout lecteur curieux intéressé par le sujet de découvrir quelques rouages du conseil et un certain nombre d'anecdotes d'ordres divers concernant des présidents et des ministres et liées au conseil. Il ne faut pas oublier bien entendu les citations, éclairantes, issues notamment des recherches de l'auteure aux archives.
En bref, un petit ouvrage plaisant, pour le grand public.


L'ambigu Monsieur Macron
L'ambigu Monsieur Macron
par Marc Endeweld
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une bonne enquête, 1 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ambigu Monsieur Macron (Broché)
Emmanuel Macron est une personnalité intéressante du paysage politique. Une enquête était bienvenue (je vois qu'une seconde paraîtra prochainement) pour permettre de se faire une meilleure idée du ministre. Macron est à la fois représentatif de certaines tendances (par exemple dans son parcours : ENA, IGF se formant un vaste réseau, pantouflage intermittent avant d'entrer dans les rouages politiques) tout en restant singulier (du fait de certaines caractéristiques personnelles, de sa distance relative par rapport aux partis, de son envie de faire bouger les lignes idéologiques). L'ouvrage de Marc Endeweld permet de bien approcher ces différents aspects. Aux yeux de certains, il va sembler peut-être parfois un peu complaisant pour son sujet, mais c'est qu'il y a, au fond, de l'aimable chez Macron ; d'autre part, il s'agit d'une enquête et pas d'une analyse : les jugements directs portés sur Macron se trouvent surtout dans les citations de ses proches ou de ceux qui ont eu à traiter avec lui. Sur la personne elle-même, le jugement indiqué plus haut par un commentateur me semble bien excessif...
Si je devais faire un reproche, ce serait moins envers l'auteur de cet ouvrage lui-même que concernant le style journalistique que l'on retrouve dans ce genre d'ouvrage : à vouloir être incisif trop souvent, en abusant un peu trop de la parataxe et de phrases courtes, on finit par manquer son objectif et par lasser un peu le lecteur (ou du moins certaines catégories de lecteurs).


The Elder Scrolls V : Skyrim - édition legendary
The Elder Scrolls V : Skyrim - édition legendary
Prix : EUR 19,84

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur "The Elder Scrolls", pour moi, 10 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Elder Scrolls V : Skyrim - édition legendary (Jeu informatique)
J'aime bien les jeux de la série des "Elder Scrolls" ; j'adore Morrowind ; les connaisseurs pourront extrapoler le reste.
Mais que dire aux autres ?
"Skyrim" est un jeu marquant, que j'ai accueilli avec raison tout de suite comme étant supérieur à "Oblivion". En deux mots, Bethesda a voulu recapter un peu les déçus de cet autre opus qui avaient adoré "Morrowind". Cette volonté, concertée, semble surtout avoir concerné l'univers du jeu. "Oblivion" proposait un territoire peu exotique et les escapades dans l'Oblivion, uniformes dans le jeu de base, ne pouvaient facilement être comparées à la profondeur de Morrowind.
Sur le plan de l'univers, Skyrim se révèle beaucoup plus intéressant que la version assez expurgée du Cyrodiil d'Oblivion ; c'est très sensible lors des premières parties. Mais en terme de profondeur historique, de subtilité des trames principales et de relations entre factions, Morrowind n'est certes pas dépassé. La tentative de porter le conflit entre les deux principales factions du jeu vers des nuances de gris (moralement parlant) n'est pas franchement concluante. Quant aux aspects mystiques et mythiques de la quête principale, ils sont intéressants mais auraient pu être approfondis.
L'atmosphère du jeu reste un grand atout : on prend plaisir à explorer les différentes régions, à découvrir des donjons plus diversifiés que dans les opus précédents, certes, mais qui ne résistent pas au sentiment de répétition à la longue. Je me demande s'il ne vaudrait mieux pas qu'il y ait un peu moins de donjons, mais plus de donjons de natures différentes.
A l'instar d'Oblivion, le choix du "réalisme" des dialogues passe par une diminution de leur taille (par rapport à Morrowind) et de leur profondeur. J'ai toujours préféré l'approche ancienne, même si elle n'est pas aussi immersive. Elle donne cependant plus d'importance aux dialogues que dans les jeux récents (j'ai peu apprécié l'approche du récent Fallout 4 sur ce point, par exemple). Il est vrai que les traits et l'apparence des NPC sont soignés, mais sont-ils véritablement conçus avec une certaine profondeur ? Au fond, le fait qu'ils suivent des itinéraires précisément réglés par de magnifiques scripts m'intéresse moins que le sentiment de cette profondeur...
Autre problème, une certaine standardisation du jeu : le public-cible étant très large, le système de jeu perd en précision et en subtilité, selon une tendance qu'on a retrouvé récemment dans le dernier Fallout. C'est bien dommage.

Pour l'anecdote, comme d'autres, je suis vraiment agacé par la tendance de ces dernières années qui implique de passer par un logiciel tiers pour jouer à tel ou à tel jeu.


Sim city 4 - édition deluxe
Sim city 4 - édition deluxe
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 29,00

5.0 étoiles sur 5 Un grand classique, 5 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sim city 4 - édition deluxe (CD-Rom)
Sim City 4 fait partie de ces jeux qui ne m'ont jamais lâché depuis leur découverte. Certes, j'ai pu les laisser un peu de côté durant quelques temps, quelques mois... Avant, toujours, d'y revenir : parce qu'ils sont très bons, mais aussi parce que leurs successeurs ne le sont pas autant ou proposent une expérience différente - donc, pas seulement par nostalgie.
Cependant, force est de constater que ce qui peut conduire à se plonger résolument dans Sim City 4 aujourd'hui, plutôt que dans un autre jeu de gestion de ville, c'est le grand nombre de mods et de compléments forgés par une communauté encore fort active. En effet, si vous n'utilisez que le jeu de base (+ Rush Hour), vous serez sur votre faim au bout d'une ou deux parties, au-delà de l'aspect "daté". Il faut aller piocher dans les incroyables bases de données des grandes communautés pour se retrouver en mesure de construire les villes de ses rêves. Il existe bien entendu de gros mods qui forment des compléments indispensables au système de jeu (par exemple le NAM pour les routes et transports), mais aussi des milliers de bâtiments, parcs, stations, écoles, hôpitaux, maisons, gratte-ciel, musées, lieux historiques (etc.) créés par les fans, pour un grand nombre d'un réalisme bluffant (on peut s'amuser à vraiment reconstruire Manhattan, par exemple).
J'ai toujours trouvé cette liberté et ces immenses possibilités plus intéressantes que la vue en vraie 3d des jeux plus récents, d'ailleurs souvent plus limités en matière de réalisme ou de gestion (moins de types de transport en commun possibles, par exemple).


Total Annihilation
Total Annihilation

5.0 étoiles sur 5 Oui, le meilleur ou l'un des meilleurs, 5 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Total Annihilation (CD-Rom)
Total Annihilation m'accompagne depuis la pré-adolescence et l'adolescence. Je n'ai jamais trouvé de jeu dans son genre capable de le dépasser dans mon appréciation. Il s'agit tout simplement d'un grand classique. A noter, les musiques de Jeremy Soule, si entraînantes (évidemment, on finit par vite les connaître par cœur).
Le jeu original (avec ses extensions) garde toujours son intérêt, même s'il va évidemment vous sembler "daté". Pas de problème, les fans (il existe au moins une communauté de moddeurs assez active, tant d'années après !) proposent des correctifs, améliorations, et une certaine diversité de mods et d'addons pour tous les goûts : il existe au moins quatre ou cinq "gros" mods de qualité, cohérents, et surtout pas trop éloignés, voire très proches, de l'esprit original.
Que le jeu suscite, 19 ans après, des activités de cet ordre, est en soi un signe de qualité, d'une longévité qui ne trompe pas.


Morrowind the elder scrollsIII
Morrowind the elder scrollsIII

5.0 étoiles sur 5 Le meilleur des Elder Scrolls ?, 5 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Morrowind the elder scrollsIII (CD-Rom)
J'ai découvert la série The Elder Scrolls vers 13-14 ans avec Morrowind. Je n'ai jamais vraiment essayé de regarder du côté des volets précédents, mais après Oblivion et Skyrim, je peux considérer sans hésitation que Morrowind est, pour moi, le meilleur des trois. Les deux autres n'ont pas la profondeur de cet opus, ne présentent pas le même degré de complexité, moins dans le scénario général sans doute que dans la variété des factions, des histoires, des enjeux qui apparaissent tant dans l'intrigue principale que dans la multitude de quêtes secondaires. C'est, pour moi, un élément essentiel.
Morrowind dépayse et fait entrer le joueur dans un univers assez spécial caractérisé par sa richesse : les créateurs ont multiplié les sources d'inspiration pour faire de la société des Dunmer et de Vvardenfell un cadre et un monde intéressants et stimulants, bien plus que le Cyrodiil hélas assez standardisé d'Oblivion et qu'un Skyrim qui reste dans l'entre-deux.
Il est vrai que le jeu semblera plutôt austère aux joueurs habitués aux jeux plus récents. Rassurez-vous : parmi les très nombreux mods forgés par des communautés de fans fort inspirées, on peut trouver de quoi sérieusement rajeunir les graphismes datés. Privilégiez cependant les mods ne s'éloignant pas trop de l'atmosphère originale. Il faudra s'habituer à la rigidité des combats, évidemment, mais au fond, si l'on apprécie le reste, on oubliera ce genre de choses.
Le système de dialogues est à l'ancienne. Je préfère de loin celui de Morrowind à celui de jeux récents comme Skyrim. Avoir une voix pour chaque personnage, voir une tête assez réaliste, c'est bien ; mais quelle déperdition de contenu par rapport à Morrowind ! Si vous êtes plus un lecteur de fantasy qu'un joueur de jeu de rôles, vous aimerez sans doute cet aspect-là comme moi !

Morrowind et ses extensions Tribunal et Bloodmoon sont donc très recommandables pour eux-mêmes. Mais au-delà, il y a les mods, d'une grande diversité : de l'ajout d'une petite amulette de rien du tout dans le tonneau du bureau de recensement à des mods complets plus grands en taille et en profondeur que le jeu original. Eh oui. L'exemple le plus célèbre ? Tamriel Rebuilt, qui propose une création de *tout* Morrowind (le jeu initial ne proposant que Vvardenfell, Solstheim et une fraction de Mournhold/Almalexia, capitale (sur le continent) de la province. Les mods et le TESCS, l'éditeur du jeu, sont un énorme plus : s'il est vrai que les possibilités restent plus limitées qu'avec un Skyrim (Morrowind datant de 2002), elles restent grandes et intéressantes. Il serait dommage de passer à côté.


For Your Safety
For Your Safety
Prix : EUR 21,61

5.0 étoiles sur 5 Original, 1 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : For Your Safety (CD)
Un album original, varié, fort plaisant à l'écoute, qui permet en effet d'entendre le violoncelle en action dans des contextes singuliers : en bref, une belle expérience.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9