Profil de sinoc > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par sinoc
Classement des meilleurs critiques: 1.412.660
Votes utiles : 129

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
sinoc (Lyon, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Hoarse
Hoarse
Prix : EUR 15,77

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bon, mais ..., 7 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hoarse (CD)
Plutôt issu des premiers albums du 16 horsepower, on retrouve ici plus la palette électrique du groupe que la palette mélancolique de Secret South ou Folklore. Cela dit, même si le jeu est de temps en temps flou, on a affaire ici à un live plutôt bien construit et énergique.


Monsters in Love (Inclus DVD de 2 heures)
Monsters in Love (Inclus DVD de 2 heures)
Proposé par Pitch
Prix : EUR 16,99

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 sans tube mais ..., 15 septembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monsters in Love (Inclus DVD de 2 heures) (CD)
Contrairement aux 2 derniers dionysos (haïku et western sous la neige), il manque à ce "Monster in Love" un tube comme Coccinelle ou song for a jedi ... Mais ce manque de tube permet de gagner en densité. Cet album est plus riche que les précédents, peut s'écouter d'une traite sans tiquer, un peu comme avant l'exode américain du groupe où le décalage était sa grande force ! Plus sombre que ses prédécesseurs (Neige), ce Monster in Love nous permet de découvrir une nouvelle facette de ce groupe clairement candidat à la succession de Noir Désir pour le meilleur groupe rock français. En tout cas, moi je leur accorde ce titre. Bravo !


Three Fish
Three Fish

4.0 étoiles sur 5 Side project de pearl jam parfaitement maitrisé, 15 septembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Three Fish (CD)
Des "sous-groupes" issus de Pearl Jam, je vous présente la bête Three Fish du bassiste Jeff Ament (ici plus souvent à la gratte qu'à la basse d'ailleurs).
Vous qui connaissez le don pour la déstructuration dans les compositions d'Ament avec Pearl Jam, vous retrouverez ce laïus. Par contre, vous trouverez aussi une touche sensible qu'on ne lui connaissait pas.
Les plus beaux morceaux de cet album sont les plus calmes : du tryptique poème "three fish" qui a donné le nom du groupe aux envoutantes "laced" ou "solitude", dans lesquelles la voix, toujours à la limite de la justesse, est parfaite en émotions et en sincérité. Magnifique


Candlebox
Candlebox

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 du bon vieux son, 15 septembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Candlebox (Cassette)
Voici un des produits phares de la vague post-grunge qui a déferlé sur les ondes après 1993/1994. Les maisons de disque étaient alors à la recherche de nouveaux tubes qui pourraient faire marcher la caisse, dans la veine des monstrueux coups qu'ils ont pu faire sur les Stone Temple Pilots, Pearl Jam, Nirvana, Soundgarden et consorts. On a pu alors découvrir Bush (quel nom horrible !!! :)) et son puissant Everything Zen, bien formaté comme il faut et hyper efficace. Puis les américains ont commencé à se faire à un petit groupe qui sortait son premier album avec un single rock alternatif bien grungy, une voix plus haut perchée qu'à l'accoutumée du genre et des guitares plus riches. Ce morceaux s'appelait Far Behind et le groupe Candlebox. Résultat, ils se sont rués sur cet album et en ont fait une bombe ! Tout le disque est à la hauteur de l'énorme single. Parfois ravageur (arrow, blossom), plus souvent alternatif (far behind donc, Change ou you) et mélodieux (he calls home ou cover me) ... Cet album est d'une rare richesse. La guitare est toujours juste avec un son très actuel tout en pêchant dans des influences clairement zeppeliniennes.
A mon avis, dans la veine post-grunge, ce disque est le plus essentiel, bien avant les plus commerciaux Bush ou les plus immatures (à l'époque parce qu'aujourd'hui c'est de la bombe) Silverchair. Cassez la tirelire et bon courage pour l'écoute de ce bijou !


Live at The Isle of Wight Festival 1970
Live at The Isle of Wight Festival 1970
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 9,49

5 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 du bon who, sans plus, 14 juillet 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at The Isle of Wight Festival 1970 (CD)
Les who, c'est vraiment quelque chose de spécial, ils tiennent le record mondial des décibels en concert, ce qui ne doit pas être une fierté, mais ça classe les bonhommes.
Ce live n'est pas indispensable, mais il retrace une des grandes pages de l'histoire musicale écrite par les Who. Le festival Isle of Wight 1971, c'est un des moments phares du rock n'roll fin 60's début 70's. A voir en vidéo, à apprécier dans sa totalité, pas forcément sur cet album live inégal.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 27, 2013 4:38 PM MEST


Field Songs
Field Songs

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Quelle voix !!!, 3 mars 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Field Songs (CD)
Mark Lanegan, chanteur originel des Screaming Trees, continue aujourd'hui sa carrière dans 2 directions très différentes : une première, la plus connue, dans le rock fougueux de Queens of the Stone Age (covocaliste), une seconde, plus confidentielle, dans le folk et le blues rock, en solo et avec le Mark Lanegan Band.
De la troupe de Seattle liée au mouvement mal-nommé Grunge, Mark Lanegan n'est certainement pas le plus connu, mais il mérite considération. Il fait partie des rares chanteurs sur lesquels je suis resté complètement scotché par la voix. La sienne est pleine de trop de cigarettes et de whiskys, rocailleuse et grave à souhait, tellement qu'on souhaite plonger dans l'abîme avec lui. Et je trouve qu'elle recouvre mieux le son folk de ses albums solos que de ceux des Queens ...
A découvrir de toute urgence, pour vérifier que les rockeurs actuels ne sont pas tous des brutes épaisses qui font du bruit. Il y en a quelques uns qui ont une âme et une sensibilité et quelques uns parmi eux qui savent même la mettre en musique. Field songs est une bonne entrée dans le monde de Lanegan, à compléter par ses autres albums solos.


Human Clay
Human Clay
Prix : EUR 16,23

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 du bon neo-metal, 3 mars 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Human Clay (CD)
Je ne suis pas un grand fan de la nouvelle scène metal (neo-metal comme ils l'appellent), parce que je trouve toujours que la copie des originaux (Korn, Deftones, etc.) est assez pâle et trop flagrante.
Sur Creed, je n'ai pas eu ce sentiment. Déjà, parce qu'on sent qu'il y a chez eux une maitrise technique d'une autre envergure que chez les autres. De plus, ils possèdent un sens de la mélodie qui a tendance à trop se perdre dans la musique rock velue, ce qui leur permet d'élargir l'auditoire et d'éviter de crier à tout va pour dire des imbécilités.
Côté musical, le guitariste est extraordinaire, il survole le disque du début à la fin, en mixant riffs lourds et arpèges délicates. Il est l'âme du groupe. Plus en avant, les vocalises sont puissantes et bien mises en valeur, même si parfois un peu répétitives. L'équilibre de l'ensemble est quand même très bon.
Tout ça pour vous dire que c'est bien. Juste un conseil pour finir, commencez votre découverte de Creed via ce disque là, Human Clay, que je trouve mieux produit que les autres. Si vous appréciez, continuez alors votre voyage.
Enfin, si vous connaissiez déjà Creed, partez à la quête d'un titre qui ne figure sur aucun de leurs albums, mais sur une compil de reprises des Doors. Ils ont su faire une reprise de "Riders on the Storm" qui vaut le détour : un son rock puissant dans le chef d'oeuvre de Morrison qui ne dénature jamais le titre original, je dis chapeau bas.


Fight For Your Mind
Fight For Your Mind
Prix : EUR 6,99

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Ben Harper, et de loin., 3 mars 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fight For Your Mind (CD)
Ben Harper nous avait étonné et envouté sur son premier album, mais il enfonce le clou beaucoup plus loin sur ce deuxième disque complètement abouti. Rien à jeter, il y a des mélodies de guitares somptueuses, des textes engagés à faire palir la scène folk mondiale, et plusieurs perles absolues. Je ne citerai que God Fearing Man, l'entêtant free-rock, de plus de 11 minutes déjantées et extraordinaires, et Power of the Gospel, avec son intro fabuleuse et ses choeurs émouvants.
S'il ne devait y en avoir qu'un, ce serait celui-là.


Too Many Days Without Thinking
Too Many Days Without Thinking

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un monstre pop, 17 février 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Too Many Days Without Thinking (CD)
Si vous aimez la pop américaine (et pas anglais, j'insiste), vous aimerez Swell. Il y a quelques disque de ce groupe qui sont difficilement accessibles, car les structures et les mélodies sont assez abruptes. Too many days ... est l'album de l'ouverture de Swell au grand public (Sunshine Everyday notamment) et c'est plutôt une bonne nouvelle. Sans perdre de son autenticité et de son originalité, Swell a ouvert la porte à un auditoire accroché aux Pavement, Pixies, etc. et a progressé dans l'approche de sa musique. Excellent disque.


Safe Sex Designer Drugs & The Death of Rock & Roll
Safe Sex Designer Drugs & The Death of Rock & Roll
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 19,83

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un peu de reconnaissance ..., 17 février 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Safe Sex Designer Drugs & The Death of Rock & Roll (CD)
Baby Chaos ne restera sûrement pas dans les annales du rock, et quelque part, c'est normal ... Mais il y a du bon quand même à écouter ce disque qui a fait un petit peu de bruit outre manche, notamment grace à sa pochette "limite limite" comme le disaient les anglais, réalisée par un photographe français unanimement reconnu dont j'ai malheureusement oublié le nom...
Il s'agit ici de Power Pop très bien écrite, très mélodieuse et suffisemment énergique pour qu'on puisse parler de rock brut. Power Trio anglais, ça fixe déjà le cadre, mais quand on lit les titres des chansons "Sperm", "Saliva", ça le brise un peu ... Et moi j'aime bien ça ...
C'est donc un excellent disque à recommander à tout bon amadeur de rock accessible, en regrettant toutefois sa durée... 28min, c'est exagéré quand même, ça vaut une étoile en moins, il en reste quand même 4, à vous de voir ...


Page : 1 | 2 | 3