Profil de Rafael Torres > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Rafael Torres
Classement des meilleurs critiques: 123.832
Votes utiles : 383

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Rafael Torres (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
Slevin - Edition prestige [Édition Prestige]
Slevin - Edition prestige [Édition Prestige]
DVD ~ Josh Hartnett
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 6,49

24 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ticket gagnant..., 1 mars 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Slevin - Edition prestige [Édition Prestige] (DVD)
"Slevin" a été un film relativement discret durant sa projection dans les salles. Je l'ai vu, un peu par hasard, dans un petit cinéma de quartier, m'attendant à un film assez banal. Que nenni !

"Slevin", c'est d'abord une brochette d'acteurs talentueux que l'on ne présente plus : Josh Hartnett, Morgan Freeman, Lucy Liu, Ben Kingsley et Bruce Willis. C'est ensuite un scénario superbement bien ficelé, suprenant, plein de suspens, tout en ne cherchant pas à embrouiller le spectateur. C'est aussi une ambiance qui mêle les styles, alternant violence, comique, et froideur, à l'image d'un Snatch ou d'un Pulp Fiction. La réalistation est excellente, les décors délicieusement décalés.

Je n'en dis pas plus pour ne rien dévoiler, mais "Slevin" est un film à posséder, car sous cette apparente simplicité et cette injuste discrétion, c'est un intense moment de cinéma, que l'on ne se lasse pas de revoir.


Dark Messiah of Might and Magic
Dark Messiah of Might and Magic
Proposé par Smartphones & DVD
Prix : EUR 5,09

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Au coeur du combat..., 1 février 2007
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Messiah of Might and Magic (DVD-Rom)
Dark Messiah, c'est d'abord un scénario basique : votre personnage, Sareth, doit parcourir le pays à la recherche d'un artéfact très puissant, pour empêcher la renaissance du "Messie Noir", seigneur du mal.

C'est ensuite le moteur d'Half-Life 2, moteur qui permet à la fois un rendu surprenant, même en utilisant de faibles réglages graphiques, des textures très détaillées, une animation fluide et un jeu de lumière fort bien rendu.

C'est surtout un système de jeu très original. En effet, si l'aspect Jeu de Rôle est présent, par le biais de compétences martiales ou magiques à répartir selon les points attribués grâce à la réalisation d'une quête, l'atout majeur de Dark Messiah réside dans son système de combat. L'intelligence artificielle des ennemis est très convainquante : ils n'hésiteront pas à s'organiser, attaquer en équipe, contourner par où l'on s'y attend le moins etc... Ensuite, notre personnage dispose d'une palette d'arme correcte, épées, arcs, bâtons, massues, grâce auxquelles il peut répondre avec violence aux assauts de ses adversaire, en enchainant les coups rapides ou bien en assénant coups puissants et/ou fatals. Les double dagues, elles, sont d'avantage pratique lors d'une approche furtive du jeu, proposant de nombreux coups par derrière, une fois caché. L'intensité des combats est réaussée par le nombre de possibilités existantes pour se débarasser de ses ennemis. Au-delà de l'affrontement au corps à corps, il est possible de pousser son adversaire dans le feu, dans le vide, de l'empaler sur une grille, ou encore de lui abattre un objet sur le crâne !

Les environnements sont vastes et variés, souvent somptueux, allant de la ville aux cavernes, de l'ile déserte à la crypte. Au fur et à mesure du jeu, une ambiance morbide et malsaine s'installe, pour notre plus grand bonheur.

En définitive, un jeu qui brille par son côté action qui nous plonge littéralement au coeur du combat, et pour une fois, nous donne l'illusion de véritablement mener ces affrontements, avec les difficultés qu'un tel acte représente. Peut-être un peu trop court et orienté en faveur du guerrier rentre dedans, laissant le mage et l'assassin trop de côté, Dark Messiah reste un excellent divertissement totalement joussif, musclé et puissant. Plongez dans l'univers de Might&Magic peuplé d'orcs et de nécromantiens, et accomplissez la prophétie (à grands coups de lame !) !


Children of Bodom : Chaos ridden years
Children of Bodom : Chaos ridden years
DVD ~ Children Of Bodom
Prix : EUR 17,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 The Hatecrew DVD!!, 27 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Children of Bodom : Chaos ridden years (DVD)
Chaos Ridden Years : Stockholm Knockout Live

Voila un titre qui a fait rêver des centaines de fans de Children Of Bodom, et désormais, ce rêve devient réalité.

La première impression, de l'extérieur, c'est de la déception. Un boîtier classique en plastique, une jaquette assez fade. Avec les moyens du bord (Universal Music), une jolie boîte en carton et un graphisme plus original n'auraient pas été de trop.

Ensuite on ouvre la boîte, et ça commence à aller mieux. On nous offre un petit poster du groupe très réussi. Le graphisme du disque lui même est fort sympathique, puisqu'une faucheuse y est représentée en relief.

Après, on regarde le concert. C'est... énorme ! Le groupe a une pèche d'enfer, et tous les meilleurs morceaux sont au rendez-vous. Entre chaque chanson, les membres du groupe, et en particulier le chanteur/guitariste Alexi Laiho, font de petites interventions, allant de la banale annonce du titre suivant à un barbecue sur scène fort décalé !

Côté image et son, rien à redire. On a le choix entre un stéréo et un 5.1, bonne chose pour ceux qui ne possèdent pas de Home Cinema. Pour ce qui est de l'image, premièrement c'est beau, deuxièmement c'est très bien filmé. Les caméras volent un peu partout, et ne se focalisent pas tout le temps sur Alexi. Le concert est vraiment bien rendu. Bravo de ce côté là.

Après s'en être mis plein les yeux et les tympans, on passe aux bonus. Chose appréciable pour les amateurs de clips, Children Of Bodom nous en offre ici 7 en qualité DVD. Les photos sont amusantes, sans plus. Les documentaires sont comme l'on peut s'y attendre : pas d'un grand intérêt pour comprendre l'histoire ou le fonctionnement du groupe, mais beaucoup plus focalisé sur les backstage, les beuveries, les moments un peu "trash", et finalement je dirais que c'est tant mieux, car c'est ça Children Of Bodom ! On sent que les cinq zigotos ont, en plus d'être d'excellents musiciens, un côté très humain et très humble, contrairement à beaucoup de groupes qui prennent la grosse tête un peu vite. CoB vit pour sa musique et ses fans, et ça se voit. Leur comportement "éternels ados" est vraiment délirant.

Bilan : un DVD qui vaut vraiment le coup. Mis à part une présentation faiblarde, le contenu est vraiment au top. Un pur moment de heavy metal qui décoiffe pendant près de 3h (avec les bonus) et qui ne donne qu'une envie : aller (ou retourner) les voir en live !

Follow The Reaper ! Bravo CoB !


Are you dead yet?
Are you dead yet?
Prix : EUR 12,99

4.0 étoiles sur 5 Puissant et Efficace, 24 octobre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Are you dead yet? (CD)
Il m'a fallu un an pour enfin décider de poster un commentaire sur "Are You Dead Yet?".

Au début, j'ai eu l'impression qu'ont eu beaucoup d'amateurs du groupe : une sensation de perte par rapport aux précédents disques. Il est vrai que le style a beaucoup changé depuis Follow the Reaper. Ici, les folles mélodies envolées cèdent la place à d'énormes riffs aux sonorités très gràves mais très entraînantes. Si l'ensemble musical est moins touffu que dans la discographie habituelle de Children Of Bodom, le sens mélodique d'Alexi Laiho est toujours aussi présent. Même si cet album sonne un peu plus "Neo Metal" que les précédents, on est en fait à des lieues de ce style. Et même si le groupe dénature quelque peu son style, on sent qu'ils se sont fait vraiment plaisir. Ils se sont affirmés comme les maîtres du Black/Death Melodic, et pour faire un parallèle, je dirais que "Are You Dead Yet?" est à CoB ce que le "Black Album" est à Metallica.

Children of Bodom nous offre donc une galette puissante et efficace, un hymne à leur détermination et leur immense talent musical. Des morceaux splendides sont encore une fois au rendez-vous : Living Dead Beat, Are You Dead Yet?, Next In Line... L'ensemble est assez homogène, mais tout de même trop court. Children Of Bodom tourne énormément. C'est bien. Mais lorsqu'ils composent, il serait bon d'y passer un peu plus de temps pour sortir au moins 10 morceaux. Mais on se fait une raison et on headbang comme un fou avec "Are You Dead Yet". Et pour ceux qui pensent que cet album est le prélude d'une chute de talent, je peux affirmer le contraire. Le concert à Lyon en Janvier 2006 était une tuerie monstrueuse.

Un excellent CD pour chevelus en tout genre.


Promise of the Witch-King: The Sellswords, Book II
Promise of the Witch-King: The Sellswords, Book II
par R. A. Salvatore
Edition : Poche
Prix : EUR 6,76

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle réussite, 26 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Promise of the Witch-King: The Sellswords, Book II (Poche)
La suite du magnifique Servant Of The Shard de Salvatore est enfin arrivée.

On y retrouve les deux protagonistes Jarlaxle Baenre et Artemis Entreri, d'anciens ennemis du personnage le plus connu créé par l'auteur : Drizzt Do'Urden.

Ils affrontent ici la malédiction suprême lancée par un Roi Liche, créature fantômatique à l'extrême puissance. Devenus mercenaires et protecteurs de la région de Vaasa, ils vont tout mettre en oeuvre pour vaincre ce fléau, et bien sur, récuperer au passage une récompense de taille.

Voila pour l'intrigue. Maintenant passons à la critique.

Force est de constater que Promise Of The Witch King se rapproche des autres livres de Salvatore au niveau du style. Il s'agit encore d'un groupe d'individus particulièrement puissants qui se dressent contre une menace commune. Si le scénario n'est pas incroyable, il est assez prenant, et les deux protagonistes sont encore une fois très riches et très attachants. Ce mélange de cynisme, de cruauté et d'honneur fait d'eux des figures emblématiques de l'anti-héros repenti.

La trame du roman est très bien menée, on ne s'ennuie jamais, les combats sont épiques et haletants, et une certaine dose d'humour vient parfois détendre l'atmosphère sous pression de ce dangereux voyage.

Cependant, le manque d'originalité par rapport au tome précédent se fait sévèrement ressentir. Ici, l'ambiance est moins malsaine, moins sinistre. Il n'est plus questions d'incessantes trahisons, de complots malfaisants et de fuite de la mort. Ces qualités faisaient de Servant Of The Shard un ouvrage à part entière, très prenant et très noir, voire dérangeant.

Promise Of The Witch King est un superbe roman d'aventures à la sauce héroic-fantasy, mais il manque cette note sombre qui faisait le charme du précédent opus. Si le style change, il n'apporte du coup pas grand chose au duo splendide Jarlaxle/Entreri.

Mais outre ce léger bémol, il s'agit là d'une belle réussite, bien plus prenante que l'interminable Hunter's Blade Trilogy.

Le tome 3 saura-t-il continuer sur cette belle lancée ? Nous le saurons dans quelques mois avec Road Of The Patriarch.

D'ici là laissons nous emporter dans l'inquiétant voyage de Promise Of The Witch King !


La passion du Christ
La passion du Christ
DVD ~ Jim Caviezel
Proposé par brouette1962
Prix : EUR 15,38

3 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un film étrange..., 5 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La passion du Christ (DVD)
Un sentiment d'incertitude m'envahit après la vision de ce film. J'avoue que j'ai du mal à voir le message qu'a voulu faire passer Mel Gibson. Je ne suis pas croyant mais je pense que l'important, c'est ce qu'a dit Jésus, donc pourquoi il est mort et non comment il est mort.

Les scènes de tortures sont violentes et très détaillées, et l'on vit la souffrance avec le Christ, aidés par la musique, qui elle est splendide. Je vois difficilement l'intérêt d'un tel film. Si c'était un prétexte pour ratrapper ce qui n'avait pas été fait à la fin de Braveheart, je trouve ça minable.

Bon alors forcément, on vit des sensations fortes avec ce film. Mais dans quel but ? Comprendre la souffrance du Christ ? L'art pictural du Moyen-Age nous l'a assez fait comprendre. Maintenant je comprends mieux les créateurs de South Park lorsqu'ils ont fait un épisode où ils mettent en avant l'absence d'utilité de ce film par rapport à l'histoire du christiannisme.

Je ne recommande pas spécialement ce film, à moins que vous n'ayez envie de voir des scènes violentes et que vous ayez déjà épuisé tous vos films de zombie.


King Kong [Édition Collector]
King Kong [Édition Collector]
DVD ~ Naomi Watts
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 11,70

11 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 King Peter Jackson !, 3 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Kong [Édition Collector] (DVD)
Incroyable !

Peter Jackson est un grand réalisateur. Son goût très prononcé pour la démesure est désormais connu depuis le Retour du Roi, mais là on atteint des sommets.

Cette version de King Kong est excellente. Jackson est parvenu à se faire plaisir et à NOUS faire plaisir, chose assez rare dans le monde du cinéma. C'est un film qui baigne dans la démesure, mais elle est tellement bien dosée et orchestrée qu'elle passe toute seule. Faire une adaptation moderne de King Kong avec les moyens actuels sans en profiter aurait été stupide, justement.

Certains penseront que le Roi Jackson a abusé de façon générale dans certaines scènes telles le carambolage de brontosaures, la lutte entre King Kong et TROIS Tyrannosaures, ou encore la scène finale avec les avions. Mais c'est précisément ce qui fait le charme du film ! L'atmopshère qui s'en dégage est d'autant plus forte et riche. On ne perd pas de temps à se faire expliquer l'histoire de Skull Island, on rentre dans le vif du sujet et on apprend par la pratique !

Ce film est une franche réussite, tant au point de vue technique que dramatique. On a droit à une superbe brochette d'acteurs : Adrian Brody, Jack Black, Naomi Watts et surtout Andy Serkis à qui on doit tous les mouvements de Kong ! Les seconds rôles sont aussi excellents quand à eux. D'autre part, le travail réalisé par Weta Digital, studio d'effets spéciaux de Peter Jackson à qui on devait notemment l'hyper réaliste Gollum, est proprement hallucinant. Toutes les scènes sont crédibles à 100% tant l'animation est à la fois complexe et fluide, et tant les créatures numériques sont réalistes.

Le seul bémol à ce film est la relation établie entre Kong et Ann. Même s'il ne s'agit pas d'un film réaliste (je pèse mes mots !) il est vraiment impossible de croire qu'une femme normalement constituée peut établir ce type de relation avec un gorille de huit mètres de haut. Mais ce n'est qui si petit détail face au monument qu'est ce film !

Trois heures de pur bonheur, où l'on vit l'action aussi intensément que les personnages.

King Jackson was here!


No pasaran : Le Jeu
No pasaran : Le Jeu
par Christian Lehmann
Edition : Broché
Prix : EUR 7,90

12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Grand ouvrage, 1 juin 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : No pasaran : Le Jeu (Broché)
Il est dommage que ce livre soit si peu connu. Car malgré son style de qualité honorable mais limitée, les idées que l'auteur souhaite faire passer sont très bien exprimées.

Le scénario est relativement original, mais pas incroyable : trois jeunes fondus de jeux vidéos se font remettre un jeu magique et maléfique qui les téléporte dans son univers. Les parties dépendent alors du comportement et de la personnalité des joueurs.

Outre ce côté un peu science-fiction et un peu "réservé aux gamers", ce livre traite surtout des horreurs de la guerre : l'histoire du jeu vidéo n'est qu'un prétexte bien trouvé. Certes un joueur va plus apprécier de lire No Pasaran, dans la mesure où le livre est truffé d'allusions au monde du jeu vidéo. Mais la personne qui ne s'intéresse pas ou ne connait pas cet univers peut aussi très bien prendre plaisir à le lire, puisque c'est avant tout un livre social et moral. Il explique comment certaines guerres sont déclenchées par la bêtise et/ou la soif de sang. Le but de cet ouvrage n'est pas du tout de dégouter les gens du jeu vidéo, bien au contraire, mais plutôt de montrer quelle distance il faut garder vis-à-vis du jeu vidéo.

Un très bon livre qui se lit vite et facilement, et surtout qui fait réfléchir !


The Elder Scrolls IV : Oblivion
The Elder Scrolls IV : Oblivion
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 34,00

24 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique, 5 avril 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Elder Scrolls IV : Oblivion (CD-Rom)
Autant le dire tout de suite, Elder Scrolls IV est une merveille. Je dirais même que c'est LE jeu que j'attendais.
- Un univers de jeu immense par sa taille et par sa richesse.
- Une diversité hallucinante en matière de création de personnages.
- Un moteur graphique splendide qui donne un résultat bluffant (pour peu qu'on ai une machine vraiment, vraiment très puissante)
- Un système d'intéraction avec les PNJ très évolué : tous les personnages ont quelque chose de différent à apporter au joueur. Lorsque l'on rentre dans une ville, on la sent vivre et vibrer.
- Une musique envoutante inspirée de nombreux thèmes de films comme Conan le Barbare de Poledouris en passant par Dracula de Kilar ou encore Pirate des Caraïbes de Badelt.
- Un interface de jeu pratique et complète.
Ai-je besoin de continuer ? Oblivion est sans aucun doute une pièce maîtresse dans l'univers du jeu de rôle sur PC. C'est le plus beau, le plus riche et le plus avancé (puisque le plus récent). Il y avait longtemps que je n'avais pas eu autant de plaisir à jouer à un RPG. Seul Baldur's Gate II m'avait autant transporté. Oblivion garde le meilleur de Morrowind (liberté totale, grandes zones de jeu etc...) et le pousse au maximum en le renforçant d'améliorations graphiques et techniques à couper le souffle. Un jeu à avoir pour tous les adeptes de RPG, et pour ceux qui souhaitent s'y initier.
Neverwinter Nights 2 saura-t-il faire mieux ? On en doute déjà...
Bravo Bethesda Software !


Blood Omen 2
Blood Omen 2
Proposé par dvdpromo
Prix : EUR 67,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Splendide, 9 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Omen 2 (CD-Rom)
Je sais que ce jeu a été boudé par nombre de fans de la série Legacy Of Kain, car il est vrai que comparé au potentiel de Soul Reaver 2, ce jeu n'exploite pas les capacités de la PS2. La jouabilité bien que fluide et facile est peu évoluée, les graphismes sont jolis mais assez plats et peu "vivants", et les ralentissements intempestifs sont insupportables. Enfin, les doublages sont lamentables (à savoir que la voix de Kain en français est la même que celle de la publicité pour 3617 VERIF !)
Mis à part ces problèmes (mineurs selon moi), ce jeu est l'un de ceux qui m'a le plus transporté dans son univers. Le scénario est génial, digne d'un Baldur's Gate ou d'un Half-Life (deux jeux dont les scénarios se démarquent des autres). La diversité des zones est vraiment un plaisir, contrairement à Soul Reaver où le décor reste souvent un château, des cavernes etc... L'errance de Kain et sa soif de vengeance est très prononcée, et on en vient à facilement s'identifier au personnage. L'aventure est pleine de coups de théâtres, de traitrise, de voyages et de révélations diverses et variées, et devient un monument de richesse et d'immersion pour le joueur.
Cette qualité indéniable m'a fait oublier tous les légers défauts de ce jeu et m'a fait passer des moments de pur bonheur. Certes Blood Omen 2 ne révolutionne pas le jeu d'action, loin s'en faut. Mais il accroche tellement par son ambiance sombre et mystérieuse que le manque d'originalité se dissipe vite pour laisser place à une fresque épique dont le héros reste le plus classe des vampires : le Seigneur Kain !
Affutez vos canines, limez vos griffes, et affrontez votre destin dans Legacy Of Kain : Blood Omen 2


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7