undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de jrl133 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par jrl133
Classement des meilleurs critiques: 2.322.517
Votes utiles : 9437

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
jrl133 (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Cold Mountain
Cold Mountain
Prix : EUR 27,93

5.0 étoiles sur 5 L'Opéra " Cold Mountain " de Jennifer Higdon, dans la distribution de sa création, 30 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cold Mountain (CD)
Jennifer Higdon est née en 1962 à New York City, New York (USA). Jennifer fit ses études à Atlanta, Georgie, avant de partir à Seymour,Tennessee ; largement autodidacte sur le plan musical jusqu'à son entrée au lycée, elle étudie la flûte à la Bowling Green State University (Ohio) avec Judith Bentley, où elle fait la rencontre du pianiste et chef d'orchestre Robert Spano (né en 1961). Diplômée du Curtiss Institute of Music, où elle est l'élève de David Loeb (né en 1939) et où elle fait la connaissance de la violoniste Hillary Hahn (née en 1979), elle étudie ensuite à L'université de Pennsylvanie sous la direction de George Crumb (né en 1929), dont elle sort avec un Doctorat de composition. Ayant été " Compositeur en résidence " au sein du Pittsburg Symphony Orchestra, du Green Bay Symphony Orchestra, du Philadelphia Symphony Orchestra et du Fort Worth Symphony Orchestra, plus particulièrement promue par Christoph Eschenbach (né en 1940), Leonard Slatkin (né en 1944), Marin Alsop (née en 1956), Giancarlo Guerrero (né en 1969) et Robert Spano, Higdon est actuellement l'un des compositeurs américains vivants les plus joués outre-Atlantique. Elle enseigne à l'Institut Curtis, où elle occupe la chaire Milton L. Rock.

Par les œuvres majeures qu'elle a composé à ce jour, on peut noter une Sonate pour saxophone alto, une Sonate pour violon et piano, " String Poetic " (2006) pour violon et piano, une Sonate pour alto et piano (1990), un Trio à cordes, un Trio avec piano (2003), " Notes on love " (2002) pour soprano, flûte et piano, " Sky Quartet ", " Autumn's cricket ", " Voices " (1993) et " Impression " (2003) pour quatuor à cordes, " Splendid Wood " (2006) pour ensemble de marimba, un Concerto pour piano et orchestre, un Concerto pour violon et orchestre (2009) dédié à Hilary Hahn, un Concerto pour hautbois et orchestre, un Concerto pour saxophone soprano et orchestre, un Concerto pour percussions (2008), " Soliloquy " (1999) pour hautbois et cordes, " The Singing Rooms " pour violon solo, chœur à quatre voix et orchestre, un Concerto pour orchestre (2002), " Blue cathedral " (1999) et " City Scape " (2002) pour orchestre, " Rainbow Body " d'après un texte de Christopher Theofanidis, ou bien encore l'Opéra " Cold Mountain " sur un livret de Gene Scheer, commissionné par le Santa Fe Opéra et l'Opera Philadelphia et créé à Santa Fe en 2015.


Berg Alban-Lulu,Opéra-Anja Silja-Dohnanyi-Orch.Ph.Vienne-
Berg Alban-Lulu,Opéra-Anja Silja-Dohnanyi-Orch.Ph.Vienne-

5.0 étoiles sur 5 L'Opéra " Lulu " d'Alban Berg, dans un très bel enregistrement, 30 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berg Alban-Lulu,Opéra-Anja Silja-Dohnanyi-Orch.Ph.Vienne- (CD)
Doit-on présenter l'Opéra " Lulu " d'Alban Berg ? (1885-1935) ? Non, on ne présente pas l'Opéra " Lulu " d'Alban Berg !

Direction, Christoph Dohnanyi.


Harbison : Quatuors A Cordes N.1 & 2. November 19, 1828
Harbison : Quatuors A Cordes N.1 & 2. November 19, 1828
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 18,99

5.0 étoiles sur 5 Les deux premiers Quatuors à cordes de John Harbison, interprétés par le Quatuor Lydian, 28 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Harbison : Quatuors A Cordes N.1 & 2. November 19, 1828 (CD)
John Harbison est né dans une famille de musiciens, en 1938 à Orange, New Jersey (USA). Dès l'âge de cinq ans, il improvise au piano, et forme un groupe de jazz à l'âge de douze ans. Il fait ses études à l'Université de Harvard, où il eut en particulier comme professeur Walter Piston (1894-1976), et obtient un Master of Fine Arts à l'Université de Princeton, où il fut en particulier élève de Roger Sessions (1896-1985). Puis il intègre le professorat du Massachusetts Institute of Technology, où il est nommé professeur de musique en 1984, et maître de conférence en 1994. Il a aussi enseigné à CalArts et à la Boston University. En 1991, il est également nommé conférencier à la Duke University. Harbison s'intéresse tout particulièrement à la promotion d'oeuvres de jeunes compositeurs. Il est membre des conseils d'administration de l'American Academy de Rome, du Copland Fund et de la Fondation Koussevitzky. La musique de Harbison est caractérisée par sa richesse exceptionnelle et son étendue expressive ; il a composé pour tous les genres d'interprétation musicale, du plus grandiose au plus intime, des pièces mêlant le jazz et les formes préclassiques de Schütz et Bach, l'élégante tonalité de Prokofiev et la rigueur de l'atonalité des dernières oeuvres de Stravinsky. Harbison a été compositeur résidant au Pittsburgh Symphony, au Los Angeles Philharmonic, aux festivals de musique de chambre de Tanglewood, Marlboro et Santa Fe, ainsi qu'à l'American Academy de Rome. Il définit lui-même ainsi son « Credo artistique » : « to make each piece different from the others, to find clear, fresh large designs, to reinvent traditions ».

Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter deux Sonates pour piano, une Suite pour violoncelle seul, « Abu Ghraib » pour violoncelle et piano, un Trio à cordes, deux Trios avec piano, quatre Quatuors à cordes, un Quintette avec piano, un Quintette à vent, « Cortège » pour Sextuor de percussions, un Concerto pour piano, un Concerto pour violon, un Concerto pour alto, un Concerto pour violoncelle, un Concerto pour contrebasse, un Concerto pour flûte, un Concerto pour hautbois, cinq Symphonies, trois opéras, dont « The Winter's Tale » d'après Shakespeare et « The Great Gatsby » d'après une nouvelle de Francis Scott Fitzgerald, un Requiem, la cantate « The Flight Into Egypt », de nombreuses oeuvres chorales, dont « Abraham » écrit pour le « Papal Concert of Reconciliation », ainsi que des oeuvres vocales, dont les « Milosz Songs ».
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 28, 2016 9:47 PM MEST


Crumb: Makrokosmos I & II by Piano Classics (2011-06-14)
Crumb: Makrokosmos I & II by Piano Classics (2011-06-14)
Proposé par Mega Bookstore
Prix : EUR 22,08

3.0 étoiles sur 5 Les « Makrokosmos » I & II de George Crumb, bien interprétés, 28 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crumb: Makrokosmos I & II by Piano Classics (2011-06-14) (CD)
George Crumb est né en 1929 à Charleston, Virginie-Occidentale (USA). Il étudie la musique au Mason College of Music à Charleston où il obtient son baccalauréat, à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign où il passe sa maîtrise, puis brièvement à Berlin, avant de revenir aux États-Unis pour poursuivre ses études à l'Université du Michigan, où il obtient son doctorat en 1959. Il devint professeur à l'University of Colorado en 1958, puis commençe une longue collaboration avec l'University de Pennsylvanie à partir de 1965. Ses élèves les plus connus sont Margaret Brouwer (née en 1940), Christopher Rouse (né en 1949), Gerald Levinson (né en 1951), Ofer Ben-Amots (né en 1955), Uri Caine (né en 1956), James Primosch (né en 1956), Osvaldo Golijov (né en 1960), Jennifer Higdon (née en 1962) et Ricardo Zohn-Muldoon (né en 1962). Après avoir été influencé par Anton Webern (1883-1945), Crumb s'est surtout intéressé aux timbres inhabituels, beaucoup de ses compositions étant écrite pour des instruments électrifiés, et sa musique intègre parfois des éléments théâtraux.

Parmi les oeuvres qu'il a écrit à ce jour, on peut plus particulièrement noter une Sonate pour piano, quatre volumes de « Makrokosmos » pour un ou plusieurs instruments amplifiés, une Sonate pour violoncelle seul, « Pastoral Drone » pour orgue, « Otherworldly Resonances » pour deux pianos, et « Zeitgeist » pour deux piano amplifiés, une Sonate pour violon et piano, une Sonate pour alto et piano, « An Idyll for the Misbegotten » pour flûte amplifiée et percussions, deux Trios à cordes, « Voice of the Whale » pour flûte électrique, violoncelle électrique et piano amplifié, un Quatuor à cordes, et « Black Angels » pour quatuor à cordes électrique, « Gethsemane » pour petit orchestre, « Echoes of Time and the River » et « A Haunted Landscape » pour orchestre, « Variazioni » pour grand orchestre, « Star-Child » pour soprano, antiphonal children's voices, male speaking choir, bell ringers et grand orchestre, quatre Livres de Madrigaux, ainsi que des Mélodies.

Robert Groslot, piano.

NB : Pour les « Makrokosmos » III, voir par exemple : " George Crumb: Madrigals; Makrokosmos III " ; Label Bis, ASIN : B000027EWH, 19 août 2002.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 28, 2016 9:49 PM MEST


Villa-Lobos - Bachianas brasileiras excerpts, Sentimental Melody, Chôros N° 1 & 5
Villa-Lobos - Bachianas brasileiras excerpts, Sentimental Melody, Chôros N° 1 & 5
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 314,00

5.0 étoiles sur 5 En particulier, mais pas seulement, pour les Choros N° 1 et N° 5 de Heitor Villa-Lobos, dans des très bonnes interprétations, 28 avril 2016
Heitor Villa-Lobos est né à Rio de Janeiro en 1887. Il apprit le piano, la clarinette et la guitare auprès de son père, découvrit sa passion de la musique auprès des musiciens des rues et, à l'âge de seize ans, décida de s'enfuir de chez lui, et parcourut les régions de Nordeste du Brésil, recueillant au cours de son errance d'authentiques chants traditionnels. Par la suite, il étudia à l'Institut National de Musique de Rio de Janeiro mais, comme il le dira bien des années plus tard : « Un pied dans l'académie et vous êtes déformé ». Après un autre voyage ethno-musicologique au coeur de l'Amazonie en 1912, Villa-Lobos revint à Rio de Janeiro et, le 13 novembre 1915, fit sensation en donnant un concert de sa musique nouvelle. En 1923, il attira suffisamment à lui les faveurs des autorités brésiliennes pour obtenir une bourse d'étude à Paris. À son retour, en 1930, Villa-Lobos entama une carrière politique et pédagogique, et fut nommé directeur de l'éducation musicale de Rio de Janeiro, puis prit en charge la vie musicale du pays. Les années 1940 furent pour lui une période de triomphe international : comme compositeur et comme chef d'orchestre, Villa-Lobos fut célébré de Los Angeles à New York, mais aussi à Paris. Il est mort en 1959 à Rio de Janeiro.

Le style de Villa-Lobos combine des influences européennes, notamment celle de Bach, avec des sources de musique traditionnelle brésilienne. Il a laissé un millier d'oeuvres dans pratiquement tous les genres, en particulier de nombreuses pièces pour piano, parmi lesquelles la « Suite floral », « Cirandinhas », « Ciclo Brasileiro », « Saudades das Selvas Brasileiras », « Das Cirandas » ou « A Prole do Bébé », ainsi que des pièces pour guitare, dont la « Suite populaire Brésilienne » et cinq Préludes, trois Sonates pour violon et piano, un Trio à cordes, trois Trios pour piano et cordes et un Trio pour hautbois, clarinette et basson, dix-sept Quatuors à cordes, un Quatuor pour flûte, hautbois, clarinette et basson, un Nonette « Impressão rápida de todo o Brasil », quinze (dont deux perdus) « Choros » et neuf « Bachianas Brasileiras » pour diverses formations instrumentales, une Suite pour piano et orchestre, cinq Concertos pour piano, une Fantaisie pour piano, une Fantaisie pour violon, une Fantaisie pour violoncelle, deux Concertos pour violoncelle, un Concerto pour guitare, un Concerto pour harpe et un Concerto pour harmonica, deux Suites pour orchestre, deux Sinfoniettas, douze Symphonies, plusieurs Poèmes symphoniques et Ballets, dont « Dancas Africanas », « Amazonas » et « Uirapuru », quatre Opéras, ainsi que des Mélodies.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 28, 2016 9:57 PM MEST


Britten: Peter Grimes
Britten: Peter Grimes
Prix : EUR 13,99

5.0 étoiles sur 5 L'Opéra " Peter Grimes " de Benjamin britten, dans une excellente distribution, 28 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Britten: Peter Grimes (CD)
Doit-on présenter l'Opéra " Peter Grimes " de Benjamin britten (1913-1976) ? Non, on ne présente pas l'Opéra " Peter Grimes " de Benjamin britten !

Direction, Colin Davis.


Sonate N 1 Vlc-Piano
Sonate N 1 Vlc-Piano
par Joseph Guy Ropartz
Edition : Broché
Prix : EUR 24,70

5.0 étoiles sur 5 La partition de la première Sonate pour violoncelle et piano de Guy Ropartz, 28 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sonate N 1 Vlc-Piano (Broché)
Joseph-Guy Ropartz est né à Guingamp (Côtes d'Armor) en 1864. Orphelin dès l'adolescence, il entre au Conservatoire de Paris, où il se lie d'amitié avec Albéric Magnard (1865-1914), et où il est l'élève de Théodore Dubois (1827-1924) et de Jules Massenet (1842-1912), avant d'approfondir ses études musicales avec César Franck (1822-1890). Il prend en 1894 la direction do Conservatoire de Nancy, où il effectue un travail remarquable pour le renouveau de la vie musicale de la ville, et impose, outre les grands classiques (il donnera, notamment, la première exécution en France de la « Passion selon Saint Jean » de Jean Sébastien Bach), ses contemporains, entre autres Edvard Grieg (1843-1907), Gabriel Fauré (1845-1924), Henri Duparc (1848-1933), Vincent d'Indy (1851-1931), Ernest Chausson (1855-1899), Claude Debussy (1862-1918), Charles Koechlin (1867-1950), Florent Schmitt (1870-1958), Georges Enesco (1881-1955), son ami Albéric Magnard, ainsi que lui-même... et cède régulièrement sa baguette à Massenet, Fauré ou d'Indy. Il prends en 1919 la succession de Hans Pfitzner (1869-1949) à la tête du Conservatoire de Strasbourg, où il se montrera l'ambassadeur de la musique européenne contemporaine dans cette ville de nouveau rattachée à la France. Il se retire dans sa propriété de Lanlou (Côtes d'Armor) en 1929, où il s'éteindra en 1955. Ropartz fit bénéficier de son appui de nombreux interprètes, notamment le violoniste et compositeur Eugène Ysaÿe ou le jeune chef d'orchestre Charles Munch et, jusqu'à la fin de sa vie, il se penchera sur des musiciens aussi variés qu'Albert Roussel (1869-1937), Maurice Ravel 1875-1936), Igor Stravinsky (1882-1971), Darius Milhaud (1892-1974), Francis Poulenc (1899-1963), Olivier Messiaen (1908-1992), ou bien encore Pierre Boulez (né en 1925).

Son oeuvre aborde tous les genres, de la mélodie à la musique de chambre, de la musique symphonique à la musique religieuse, en passant par le Ballet et la musique dramatique. Parfois réduit à tort à un disciple de César Franck, bien que l'influence de ce dernier soit manifeste dans ses premières oeuvres, comme son premier Quatuor à cordes (1893) ou sa première Symphonie (1895) par exemple, ou considéré, de façon péjorative, comme un musicien « régionaliste » (comme chez beaucoup de compositeurs de la même époque, qui créent des Ecoles « nationales » ou « régionalistes », cette dimension existe aussi chez Ropartz, en particulier dans sa musique religieuse et dans son unique Opéra « Le Pays »), Guy Ropartz est en réalité un compositeur ouvert, comme on l'a vu, à tous les aspects de la création musicale de son temps, qui a toujours conservé une personnalité aux facettes multiples, et dont la créativité en fait l'un des grands compositeurs français de la fin du dix-neuvième et de la première moitié du vingtième siècle.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 28, 2016 10:12 PM MEST


Momentum. Norgard, Nordheim, Saariaho : Concertos pour violoncelle. Kullberg, Bywalec.
Momentum. Norgard, Nordheim, Saariaho : Concertos pour violoncelle. Kullberg, Bywalec.
Prix : EUR 20,89

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Plus particulièrement, pour " Tenebrae " pour violoncelle et instruments d'Arne Nordheim, très bien interprété, 27 avril 2016
Arne Nordheim est né 1931 à Larvik, Norvège. De 1948 à 1952, Nordheim fut élève au Conservatoire de Musique d'Oslo, où il eut en particulier comme Professeurs Bjarne Brustad (1895-1978), Karl August Andersen (1903-1970) et Conrad Baden (1908-1989). A partir de 1955, il fut l'élève de Vagn Holmboe (1909-1996) à Copenhague, puis étudia la " Musique concrète " à Paris, à Bilthoven en Hollande en 1959, puis fit partie du " Studio Eksperymentalne " de la Radio polonaise de 1967 à 1972. Frank Zappa (1940-1993) demanda à le rencontrer lors de sa visite à Copenhagen en 1973, et ils entretinrent des relations cordiales à partir de cette date. À partir de 1982, Nordheim vécut dans la résidence d'honneur de l'État norvégien, Grotten, située près du Palais Royal à Oslo. Il fut été élu membre honoraire de la Société internationale pour la musique contemporaine en 1997. En 2005, de nombreux " Drames radiophonique " furent redécouverts par la Norwegian Broadcasting Corporation (NRK). Nordheim est mort en 2010, et a eu droit à des funérailles d'État. Son nom a été donné à l'Astéroïde N° 3457 découvert en 1985 entre les orbites des Planètes Mars et Jupiter...

Parmi ses œuvres majeures, on peut noter un Quatuor à cordes (1956), " Aftonland " pour Soprano et petit orchestre (1959), " Canzona " pour orchestre de chambre (1961), "Katharsis " pour petit orchestre (1962), " Epitaffio " pour ensemble électronique et orchestre (1963), " Response "pour deux percussionnistes et bande magnétique " (1966), " Colorazione " pour percussions, orgue Hamon et instruments électroniques (1968), " Eco " pour Soprano, Chœurs et orchestre (1968), " Response " pour un percussionniste " (1968), " Solitaire " pour instruments électroniques (1968), " Dinosauros " pour accordéon et bande magnétique (1971), " Lux et Tenebrae " pour bande magnétique (1971), " Doria " pour Ténor et orchestre (1975), " Ariadne " pour deux Sopranos et orchestre (1977), " Response for 4 percussionists " (1977), " The Tempest " pour Soprano, Baryton et orchestre (1979), " Partita " (1981), " Tenebrae " pour violoncelle et instruments (1982), " Wirklicher Wald " (1983), " Aurora " pour Chœur, percussion et bande magnétique (1984), " Boomerang " pour hautbois et petit orchestre (1985), " Partita für Paul " pour violon et ensemble électronique (1985), " Tres Lamentationes " (1985), " Tractatus pour orchestre (1986), " Magma " pour orchestre (1988), " Tre Voci " pour Soprano et plusieurs instruments (1988), " Duplex " pour violon et violoncelle (1990), " Monolith " pour orchestre (1990), " Magic Island " pour Mezzo-Soprano, Baryton et orchestre (1992), " Confutatis " pour Soprano, chœur et orchestre (1995), le Concerto pour violon (1996), " Three Stanzas " (1998), " Tre Voci " (1999), " Five Stages " pour quatuor à cordes (2001), " Five Kryptofonier " pour Soprano, percussions et synthétiseur (2002), " Fonos " pour trombone et orchestre (2003), ou bien encore " Nordklang " (2007).


Trio Pour Piano, Voix, Impressions
Trio Pour Piano, Voix, Impressions
Prix : EUR 11,83

4.0 étoiles sur 5 Tout particulièrement, pour le Trio avec piano et " Voices " de Jennifer Higdon, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trio Pour Piano, Voix, Impressions (CD)
Jennifer Higdon est née en 1962 à New York City, New York (USA). Jennifer fit ses études à Atlanta, Georgie, avant de partir à Seymour,Tennessee ; largement autodidacte sur le plan musical jusqu'à son entrée au lycée, elle étudie la flûte à la Bowling Green State University (Ohio) avec Judith Bentley, où elle fait la rencontre du pianiste et chef d'orchestre Robert Spano (né en 1961). Diplômée du Curtiss Institute of Music, où elle est l'élève de David Loeb (né en 1939) et où elle fera plus tard la connaissance de la violoniste Hillary Hahn (née en 1979), elle étudie ensuite à L'université de Pennsylvanie sous la direction de George Crumb (né en 1929), dont elle sort avec un Doctorat de composition. Ayant été " Compositeur en résidence " au sein du Pittsburg Symphony Orchestra, du Green Bay Symphony Orchestra, du Philadelphia Symphony Orchestra et du Fort Worth Symphony Orchestra, plus particulièrement promue par Christoph Eschenbach (né en 1940), Leonard Slatkin (né en 1944), Marin Alsop (née en 1956), Giancarlo Guerrero (né en 1969) et Robert Spano, Higdon est actuellement l'un des compositeurs américains vivants les plus joués outre-Atlantique. Elle enseigne à l'Institut Curtis, où elle occupe la chaire Milton L. Rock.

Par les œuvres majeures qu'elle a composé à ce jour, on peut noter une Sonate pour saxophone alto et piano, une Sonate pour violon et piano, " String Poetic " (2006) pour violon et piano, une Sonate pour alto et piano (1990), un Trio à cordes, un Trio avec piano (2003), " Notes on love " (2002) pour soprano, flûte et piano, " Sky Quartet ", " Autumn's cricket ", " Voices " (1993) et " Impression " (2003) pour quatuor à cordes, " Splendid Wood " (2006) pour ensemble de marimba, un Concerto pour piano et orchestre, un Concerto pour violon et orchestre (2009) dédié à Hilary Hahn, un Concerto pour hautbois et orchestre, un Concerto pour saxophone soprano et orchestre, un Concerto pour percussions (2008), " Soliloquy " (1999) pour hautbois et cordes, " The Singing Rooms " pour violon solo, chœur à quatre voix et orchestre, un Concerto pour orchestre (2002), " Blue cathedral " (1999) et " City Scape " (2002) pour orchestre, " Rainbow Body " d'après un texte de Christopher Theofanidis, ou bien encore l'Opéra " Cold Mountain " sur un livret de Gene Scheer, commissionné par le Santa Fe Opéra et l'Opera Philadelphia et créé à Santa Fe en 2015.


Brundibár : Musique De Compositeurs De Theresienstadt (1941-1945)
Brundibár : Musique De Compositeurs De Theresienstadt (1941-1945)
Prix : EUR 21,15

4.0 étoiles sur 5 L'Opéra « Brundibár » de Hans Krása, très bien interprété, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Brundibár : Musique De Compositeurs De Theresienstadt (1941-1945) (CD)
Hans Krása est né en 1899 à Prague, Empire austro-hongrois (République tchèque), d'un père tchèque et d'une mère allemande d'origine juive. Il étudia la composition à l'Académie allemande de musique et d'arts décoratifs à Prague avec Alexander von Zemlinsky (1871-1942), qu'il suivit à Berlin en 1927. Après des séjours d'étude en France comme élève d'Albert Roussel (1869-1937), il travailla comme chef de choeur au Nouveau théâtre allemand à Prague. Outre Alexander von Zemlinsky, il avait pour Maître Gustav Mahler (1860-1911), Arnold Schoenberg (1874-1951), et se sentait beaucoup d'affinité avec les musiciens du « Groupe des six », groupe de compositeurs parrainé par Erik Satie (1866-1925), et qui comprend Louis Durey (1888-1979), Arthur Honegger (1892-1955), Darius Milhaud (1892-1974), Germaine Tailleferre (1892-1983), Francis Poulenc (1899-1963) et Georges Auric (1899-1983). Hans Krása fut déporté au camp de concentration de Theresienstadt en 1942. En 1944, tout comme David Beigelman (1887-1945), Carlo Taube (1897-1944), Viktor Ullmann (1898-1944), Pavel Hass (1899-1944), Adolf Strauss (1902-1944), Ilse Weber (1903-1944), Karel Svenk/Schwenk (1907-1945), Karel Ancerl (1908-1973) ou Gideon Klein (1919-1945), il fut transféré de Theresienstadt au camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, où il est mort.

Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter un Quatuor à cordes, une « Musique de chambre » pour cymbale et sept instrument, une « Musique de chambre » pour clavecin et sept instruments, une Symphonie pour petit orchestre, l'Opéra « Verlobung im Traum » et l'Opéra pour enfant « Brundibár », la Cantate « Die Erde ist des Herrn » pour solistes, choeur et orchestre, ou bien encore les « Vier Orchesterlieder » sur des textes de Christian Morgensterns, ainsi que des oeuvres écrites à Theresienstadt, en particulier une « Danse » et une « Passacaglia et fugue » pour trio à cordes, une « Ouverture » pour petit orchestre, « Trois Lieder » pour baryton, clarinette, viole et violoncelle, et une adaptation de son Opéra « Brundibár » pour les enfants de Theresienstadt.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 28, 2016 8:59 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20