Profil de ParcForêt > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ParcForêt
Classement des meilleurs critiques: 334
Votes utiles : 424

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ParcForêt
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Notre-Dame du Nil
Notre-Dame du Nil
par Scholastique Mukasonga
Edition : Poche
Prix : EUR 7,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le "petit génocide", 20 ans avant., 9 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Notre-Dame du Nil (Poche)
Ce beau roman, sobre, bien construit, vaut d'être lu même si on sait pas grand chose du génocide des Tutsis du Rwanda en 1994.
Il ne s'agit d'ailleurs pas de 1994, mais d'un autre épisode sanglant de l'histoire du pays, qui a eu lieu en 1974, et que l'on désigne parfois comme "le petit génocide". Cela dit, le roman ne se présente pas comme un traité d'histoire, mais bien comme un huis (presque) clos au cœur d'un pensionnat de jeunes filles de la bonne société Rwandaise.
On voit, dans ce pensionnat huppé d'un Rwanda encore très colonial malgré sa fraîche indépendance, la tension monter entre les lycéennes, jusqu'au bain de sang pressenti, annoncé, inévitable.


Rwanda 1994 :
Rwanda 1994 :
par Cécile Grenier
Edition : Album
Prix : EUR 15,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 C'est dur, mais le sujet est dur., 9 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rwanda 1994 : (Album)
Une tentative pour montrer le génocide des Tutsis du Rwanda en images. Les personnages sont fictifs, mais l'on sent, à chaque instant, tout le travail de documentation, les entretiens menés et témoignages recueillis pas l'auteur.
Par les destins d'une mère et de son fils séparés par les événements affreux du génocide, le lecteur visualise l'horreur. Lecture traumatisante, mais les événements racontés sont tels, que le choc ressenti à la lecture n'est que bien peu de choses? tout compte fait...
Outre le sang, les massacres, la cruauté, la torture, les viols, le cynisme, le malaise du lecteur est encore augmenté par le rôle qui semble avoir été celui de certains soldats français, voire de l'armée française en général dans le déroulement du génocide.
Lecture déstabilisante, donc, mais utile, tant elle pousse à se poser et à poser davantage de questions.


La fantaisie des dieux
La fantaisie des dieux
par Patrick Saint-Exupéry (de)
Edition : Album
Prix : EUR 19,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le génocide des Tutsis du Rwanda 20 ans après, 9 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La fantaisie des dieux (Album)
Il ne s'agit pas d'un documentaire sur le génocide lui-même (pour cela on peu lire, en BD aussi, le très poignant Rwanda 1994 :) mais d'une réflexion sur le rôle joué par la France et l'armée française dans le dernier génocide du XXe siècle.
Deux journalistes français reviennent, aujourd'hui, sur les lieux qu'ils ont vu il y a 20 ans, en plein génocide, à Bisesero, l'un des lieux, au Rwanda, où les Tutsis se sont défendus et ont donc survécu plus longtemps qu'ailleurs. Les journalistes se souviennent aujourd'hui que ce qu'ils ont vu à l'époque. Et ce qu'ils ont vu, c'est à la fois pas grand-chose (pas grand chose par rapport aux événements atroces des ces trois mois de 1994) et tout à fait effarant.

Effarant à deux titres: un génocide, c'est inconcevable, indicible, cela ne s'appréhende véritablement que par à coups. La BD, par petites phrases ("Il n'y a pas de poisson au menu du restaurant, (car) il n'y a pas de pêcheurs,(car) nous les avons tous tués"), nous donne à voir l'étendue du drame. Ce qu'elle nous donne à voir, c'est que virtuellement tous les Hutus ont tué quasiment tous les Tutsis, en toute bonne conscience, persuadés de l'approbation de la France en la matière.

Et c'est le deuxième aspect effarant de la situation, du génocide. La France semble avoir y joué un rôle actif. On présente au lecteur des petites phrases, des faits, anecdotiques, parfois, mais lourds de sens; pas de conclusions ou d'analyses. De petits faits. Qui interpellent le lecteur français. "Mon pays n'est pas comme ça. Mon pays ne fait pas ça", dit un des journalistes français, au moment même où il prend conscience, de plein fouet, de l’ambiguïté (pour le moins) du rôle de la France.


Desmond et la créature du marais
Desmond et la créature du marais
DVD ~ Magnus Carlsson
Proposé par BACK_TO_THE_CULTURE
Prix : EUR 16,99

3.0 étoiles sur 5 Structure un peu complexe, 9 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Desmond et la créature du marais (DVD)
Une histoire simple (les habitants d'un village accusent une imaginaire créature des marais des tous les vols qu'ils subissent, sans envisager une explication plus banale), mais le récit comporte plusieurs flashes back, ce qui fait qu'il vaut mieux accompagner les plus jeunes spectateurs lorsqu'ils visionnent le film la première fois, pour les aider à s'y retrouver.
A noter: le vocabulaire des personnages est assez proche de la langue parlée scolaire (cool, nul, etc...), pas très chatié, donc, ni très élaboré.
Le tout est divertissant.


Le Jeu des circonstances
Le Jeu des circonstances
par Nir BARAM
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

3.0 étoiles sur 5 Double intrigue donne deux romans., 1 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Jeu des circonstances (Broché)
Deux romans parallèles, qui hélas, ne ce croisent pas. Un jeune homme, dans la jeune Allemagne nazie, devient par ambition et par prudence plus que par conviction, un dignitaire de la machine de l'idéologie nazie. De son côté, une jeune fille soviétique entre au service du NKVD en pleine période de terreur stalinienne. Par désir de sécurité et par conformisme, elle aussi, plus que par goût.
La comparaison de ces deux destins de collaborateurs qui deviennent acteurs de régimes totalitaires sanguinaires est une idée intéressante, mais le croisement formel de ces deux histoires dans le cadre d'un roman unique, finalement, n'est qu'artificiel. On a du mal à sauter chapitre allemand après chapitre soviétique, d'un contexte à l'autre, d'une histoire à l'autre; on ne voit pas très bien pourquoi l'auteur ne nous a pas proposé, plutôt, deux romans au lieu d'un: l'un allemand, l'autre soviétique. Cela aurait évité une gymnastique non nécessaire au lecteur.


The Sochi Project: An Atlas of War and Tourism in the Caucasus
The Sochi Project: An Atlas of War and Tourism in the Caucasus
par Rob Hornstra
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 A l'occasion des JO de Sotchi 2014, 1 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Sochi Project: An Atlas of War and Tourism in the Caucasus (Relié)
Une oeuvre de slow journalism. En apprenant, en 2009, que la Russie venait de remporter l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de 2014, deux journalistes,ont été interpellés par le caractère incongru de la décision de tenir des JO d'hiver dans une zone subtropicale et en proie à diverses situations de guerre. Ils ont décidé d'enquêter sur la région de Sotchi et les métamorphoses qui allaient nécessairement s'y produire dans le courant des 5 années de chantier qui allaient aboutir aux JO à proprement parler. Cela donne quelques textes d'analyse, quelques magnifiques photos de paysages, urbains ou non, des cartes de toute la région du Caucase post soviétique, des portraits photographiques de nombreux habitants du Caucase. On en dans les coulisses de Sotchi, mais aussi dans les coulisses de l'Histoire, telle qu'écrite et construite par les autorités russes. Un intéressant prologue aux événements d'Ukraine.


Les cosaques d'Hitler, Tome 2 : Kolia
Les cosaques d'Hitler, Tome 2 : Kolia
par Ruby
Edition : Album
Prix : EUR 13,50

3.0 étoiles sur 5 Suite de l'affaire des cosaques de Yalta., 21 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les cosaques d'Hitler, Tome 2 : Kolia (Album)
Le récit devient plus mélodramatique. Une relation amoureuse apparaissait déjà dans le premier tome entre un soldat britannique et une jeune femme cosaque. Les amoureux sont séparés par le rapatriement forcé de la jeune femme. Le jeune homme la croit morte alors qu'elle croupit dans les camps du Goulag. Les années passent, chacun refait sa vie, mais n'oublie pas l'autre.
On voit la vie dans un camp soviétique, un aperçu de la dissidence des années 1970, de la vie quotidienne en URSS, quelques éclairs de la vie de l'émigration russe à Paris. Cela reste une histoire très agréable à lire, pour une première approche de toutes ces thématiques.


Les cosaques d'Hitler, Tome 1 : Macha
Les cosaques d'Hitler, Tome 1 : Macha
par Ruby
Edition : Album
Prix : EUR 13,50

4.0 étoiles sur 5 Yalta et les cosaques, 21 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les cosaques d'Hitler, Tome 1 : Macha (Album)
Qui étaient les cosaques qui ont combattu aux côtés des nazis? C'est une question à laquelle la BD répond de manière plutôt simple: des combattants de la liberté, des anti-staliniens anti-communistes, des russes blancs émigré à Paris depuis 1917 et en aucun cas des hitlériens. C'est sans doute exact, au moins en partie. Mais en partie seulement. Les unités cosaques ont commis des exactions pendant la secondes guerre mondiale, et les cosaques, dans l'histoire, loin d'être des représentants d'un grand humanisme pacifique, ont laissé de sombres souvenirs de pogroms, d'ultra-nationalisme.
Cela dit, l'épisode de la fin de guerre où les britanniques ont satisfait le souhait de Staline de récupérer ses citoyens prisonniers de guerre reste un épisode malheureux moralement: il avait été entendu que chaque allié récupérerait ses citoyens, mais rien n'avait été prévu pour le cas où ces citoyens refuseraient de rentrer chez eux. Les cosaques ne voulaient pas rentrer en URSS, on les y a forcés en vertu des accords passés à Yalta. Pire encore et plus poignant est le cas de ceux qui n'ont jamais été citoyens soviétiques et qui ont tout de même été livrés à l'URSS en raison de l'insistance toute particulière que Staline mettait à récupérer non pas ses seuls citoyens, mais aussi tous les émigrés quelle que soit leur nationalité. C'est surtout le cas de ces personnes, citoyens non soviétiques, que la BD met en lumière. Indépendamment de tout jugement moral sur ce que sont ou ont été les cosaques, on ne peut qu'être impressionné de ce drame où des occidentaux défenseurs de la démocratie ont livré à un régime totalitaire des familles qui préféraient se suicider plutôt que subir ce rapatriement.


La propriété - Fauve d'Angoulême - Prix spécial du Jury 2014
La propriété - Fauve d'Angoulême - Prix spécial du Jury 2014
par Rutu Modan
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour à Varsovie, 21 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La propriété - Fauve d'Angoulême - Prix spécial du Jury 2014 (Broché)
Une grand mère et sa petite-fille font le voyage d'Israël à Varsovie dans les années 2000. La grand mère a quitté cette ville juste avant la guerre, avant l'extermination des juifs, avant le ghetto. Elle vient, en principe, récupérer un appartement qui appartenait à sa famille. Mais elle découvre que son passé n'est pas tout à fait effacé. La petite-fille, de son côté, qui ignore tout des secrets de sa grand-mère, les découvre peu à peu et apprend bien des choses sur ses origines. D'autres personnages, juifs ou pas, mais presque tous touchés par ce passé particulier témoignent de ce que la mémoire est là, vivante.
Un aperçu touchant de ce qu'est la "Varsovie juive" ou ce qu'il en reste, c'est à dire la mémoire de ce qui fut avant-guerre et de l'holocauste, de l'insurrection du ghetto. Quelques, très subtiles, évocations d'un antisémitisme quotidien, qui point dans certaines réactions épidermiques.


Lark Rise To Candleford - Series 2 [Import anglais]
Lark Rise To Candleford - Series 2 [Import anglais]
DVD ~ Linda Bassett
Prix : EUR 16,97

4.0 étoiles sur 5 Changement de tonalité, 14 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lark Rise To Candleford - Series 2 [Import anglais] (DVD)
Exit Sir Timothy, le chatelain avec lequel Dorcas Lane, la propriétaire du bureau de poste de la petite ville de Candelford et héroïne de la série, entretenait (dans la saison 1) une relation ambiguë et inaboutie. Un nouveau personnage central masculin vient donner la réplique à Dorcas. Il s'agit, cette fois, d'un ancien de Lark Rise qui s'est enrichi à Londres et compte bien se faire accorder une place de notable à Candleford.
Dans la saison 1, le spectateur héritait d'une situation déjà nouée (la relation de Dorcas avec son Chatelain) et c'était délicieux. L'enjeu de la saison 2 est que la relation entre les deux personnages centraux se construit sous les yeux des spectateurs.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20