Profil de Holydiver > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Holydiver
Classement des meilleurs critiques: 44.770
Votes utiles : 88

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Holydiver "Flavius Claudius Julianus"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Unleash the fire
Unleash the fire
Prix : EUR 20,75

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Second to none, 27 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unleash the fire (CD)
Cet album de RIOT est historique car c'est le premier sans Mark REALE Guitariste, fondateur et âme du groupe, présent sur tous les opus précédents.
L'homme étant décédé d'une maladie chronique.Il vient allonger la rubrique nécrologique déjà fournie du groupe puisque deux chanteurs de sa longue histoire ont disparu (Guy Speranza et Rhett Forrester).

Riot étant pour des raisons diverses un de mes groupes préférés, J'aurais pu écrire cette chronique sous l'empreinte d'un Pathos exagéré ce que j'ai essayé d'éviter, néanmoins il faut bien reconnaître que la mouture N° 5 du combo a décidé au travers de cet album de rendre un hommage appuyé à son fondateur car malgré son absence, force est de constater que partout, des références à l'histoire du groupe et à son guitariste disparu, parsèment le disque.

La pochette d'abord, l'homme à tête de phoque est revenu et il brandit le "Battleaxe" comme sur l'album "Narita". Bien sur il est plus dans l'air du temps, il n'a plus le corps d'un sumotori, mais est bodybuildé avec un bras "robotisé"; des rues sont mentionnées la première d'entre elle étant la " REALE WAY" l'autre la "BLOOD STREET" enfin une enseigne est au nom de "JOHNNY" protagoniste de titres du groupe dont l'un est sur l'album "THUNDERSTEEL".

De Thundersteel justement , il va être question, puisque l'album qui nous interesse, lorgne beaucoup vers cette période, heavy-speed mélodique du groupe.

Par le line-up d'abord puisque comme sur le précédent cité ainsi que sur "Privilege of power" et "Immortal Soul", Don van Stavern et Mike Flyntz sont respectivement à la basse et à la guitare, par contre manquent à l'appel le batteur Bobby "the zombi" Jarzombeck et le chanteur à la voie aigüe : Tony Moore; remplacés respectivement par Franck Gilchriest et Tod Michaël Moore avec une mention spéciale à ce dernier car sa voix colle parfaitement à ce style et il assure comme une bête.
Enfin en seconde guitare c'est le nommé Nick Lee qui s'y atèle et ce, d'excellente manière.

Après cet état des lieux un peux fastidieux, on en vient à l'oeuvre en elle-même et là, mettez les casques et rabattez vos visières
car l'émeute va commencer...

"Ride Hard live free" une intro classique du groupe pour une première cavalcade avec un refrain sympa pour la mise en bouche où l'on s'aperçoit que tout est bien en place et du fort potentiel du groupe.
"Metal Warrior" on monte d'un cran couplets et refrains fédérateurs typiquement "Metal" beau solo et joli break.
Le pratriotique et entrainant "Fall from the sky", les types assurent comme des bêtes.
Attention au coup de masse avec le heavy "bring the hammer down" avec un riff me faisant penser à "The one you love to hate" du duo de Halford et Dickinson sur un album du metal God bon refrain bon solo top.
"Unleash the fire" morceau titre que j'aime un peu moins (mais c'est purement subjectif) rien de mauvais.
Land of the Rising sun : là on change de registre style Riot années 80 narrant l'arrivée au japon du groupe sur l'aéroport de Narita l'ambiance lors du concert : nostalgique, mélodique on y parle de la Rose de Tokyo un hit des premières années du groupe : impeccable.
Le tonnerre en intro de kill to survive le morceau que j'aime le moins mais là encore absolument rien de mauvais.
"Return of the Outlaw" : Souvenez vous, en 81, avec des potes il avait braqué une banque près de San Antonio et avait les flics au derche, ben il est de retour et on apprend que son surnom est "Six gun Sal" et qu'il est plus dangereux que jamais.
Oser une suite à ce titre mythique du groupe était une gageure, pari réussi avec le riff et le chant qui arrivent à rappeler (sans l'égaler) ce classique du groupe.
"Immortal" :heavy-ballade hyper classique,pleine d'émotion pour cet hommage à Mark Reale.
"Take me back" : Nostalgie encore sur les jeunes années sur un style de l'époque des premiers albums avec un super refrain.
"Fight fight fight" on revient au speed avec ce titre au refrain bourrin et mélodique à la fois : impeccable.
"Until we meet again" : Ballade encore en hommage à l'absent (hyper présent) sur style un peu latino.
"Thundersteel" live enregistrement de qualité moyenne mais pour souligner l'esprit de l'album aucune faute de goût.

Voilà, on a fait le tour. En résumé super album style speed metal des early nineties. Avec de belles ballades et morceaux hommage.
Ces gars démontrent sur cet album qu'ils ne craignent personne en terme de style et dextérité ainsi qu'en qualité des compos et qu'ils ne sont les seconds de personne.

Cet opus est à mon avis un futur classique du groupe et de ce style de metal, il ne lui manque que la patine du temps pour cela.

PS. Si en écoutant cet album par une nuit étoilée il vous semble voir parmi elles un type souriant jouant du air-guitar c 'est surement qui vous savez . Shine on warrior.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 16, 2014 2:57 PM CET


Redeemer of Souls
Redeemer of Souls
Prix : EUR 6,99

11 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Edition de luxe à privilégier., 16 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Redeemer of Souls (CD)
Voilà donc l'album présenté comme le digne successeur de "Painkiller"....
On va abréger le suspens, ça n'est pas tout a fait le cas, le Metal God a 63 balais et n'assure plus comme avant, la cavalerie est un peu obligée de se mettre au diapason d'où le sentiment désagréable de ces guitares et de cette rythmique qu'on dirait mises en retrait pour ne pas trop nuire à l'organe (vocal bien sûr) défaillant du "maître".

Je vous fais grâce du titre par titre, sachez simplement que la version 2 cd s'impose car les 5 bonus,même s'ils sont moins typés Priest, sont de correctes face B de Heavy Rock voir "ballade" pour l'une d'entres elles; mélancolique, cette dernière, en forme d'hommage aux fans, aura peut-être une belle carrière en live .
Quant au CD 1, on va dire qu'une moitié n'est pas mauvaise, pour le reste...
Mes préférés par ordre décroissant : "March of the damned" (Ozzy sors de ce corps) Osbournien dans l'âme,"Redeemer of souls","Down in flames","Secrets of the dead","Dragonaut","Halls of the valhalla" , .

Peut-être eut-il été préférable de n'avoir qu'un seul CD d'une dizaine de titres?
Pas l'album de trop mais loin d'être un indispensable à la vue de la discographie d'un des pionniers et maîtres du Heavy Metal.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 16, 2014 6:14 PM MEST


Viper London - blouson bordeaux - style harrington - MOD / vintage - XXXL
Viper London - blouson bordeaux - style harrington - MOD / vintage - XXXL
Proposé par Viper London FR
Prix : EUR 39,99

Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bien, 3 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blouson style harrington bordeaux veste rétro MOD / biker XS - 3XL (Vêtements)
Bien bien bien bien bien bien bien bien bien bien pas de chez bien mais bien. Bien bien bien bien.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 2, 2014 2:10 AM CET


Queensryche - Edition Limitée
Queensryche - Edition Limitée
Prix : EUR 16,25

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 QUERELLE D'HERITAGE, 27 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche - Edition Limitée (CD)
Au jour d'aujourd'hui 2 formations se disputent la "Licence" Queensryche :le combo à Geoff Tate et le groupe qui a sorti le disque qui nous intéresse ici.
Le "son" et le style de ce groupe, forgé dans les premières années, sont si particuliers que c 'est déjà une gageure de remplacer un chanteur comme tate, à mon sens, Todd Lattore relève le défi de manière remarquable.Pour les compositions on chemine également sur une ligne de crête et la section rythmique originelle fait le job et le fait bien, ainsi que le jeune guitariste qui assure.
Les morceaux retrouvent volontairement le style des premières années sans toutefois que les compositions n 'atteignent le niveau de l'age d'or.
Cependant, force est de constater qu 'il y a de bonnes choses sur cet album à commencer par un style homogène, c'est un groupe de métal et il le fait savoir, plus de tergiversations stylistiques on sait quelle musique on écoute.

Cet album aurait pu s'intituler "Back to Roots" mais son titre éponyme ainsi que le Logo du "Ryche" sont encore plus explicites pour nous indiquer que la bataille pour l 'héritage fait rage (for order j'ai pas pu m'empêcher)entre cette formation et le groupe à Tate.
Pour ma part je donne l'avantage aux premiers car ce disque n'est pas mauvais , se dévoile au fil des écoutes il est dans l'orthodoxie des premiers albums et ce groupe me semble en devenir (paradoxal : comme une renaissance) alors que l'autre apparait plus comme un album solo de l 'ex chanteur malgré des reprises de titres de la grande époque (peut être une tentative pour s' accaparer la mise?)
Encore une fois de bons titres (reportez vous aux autres chroniques) mais pas de titres majeurs; en attente d'une suite pour peut-être côtoyer de nouveau les sommets?
Cependant le pilote de ligne est parti depuis longtemps et son retour n'est pas prévu pour le moment alors, à voir dans le futur...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 30, 2013 10:24 AM MEST


Sacrifice
Sacrifice
Prix : EUR 19,99

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Solid Ball Of (Heavy)Metal., 4 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sacrifice (CD)
Vingtième opus des vétérans Anglais et leur meilleur,à mon gout, depuis "The Inner Sanctum" en 2007.
Comme il a été dit dans d'autres commentaires, l 'album fait moins de 40 mns mais, de ce fait, n'a pas de réelle faiblesse.
Avec le temps, Saxon est presque devenu une franchise, un peu comme ces séries de romans de gares qui comptent des dizaines, voire des centaines de tomes.
Le point négatif de la chose c'est que d'originalité, il n'y a point, parfois on est proche de la redondance et de l'ennui quand les albums sont moyens, voire pire...
Le coté positif, c'est que quand, comme ici, l'album est bon, on a plaisir à retrouver ce solide gang de Heavy Metal avec son style reconnaissable entre mille.
Pour ce qui est des nouveaux morceaux à proprement parler, l'intro nous emmène dans l'Amérique pré-Colombienne(on se croit dans "Apocalypto" de Mel Gibson)et débouche sur le titre éponyme de l'album, bon morceau pour "Headbanguer" avec fureur, le ton est donné.
Je ne passerais pas tous les titres en revue, encore une fois rien d'insipide dans cet album, mes morceaux préférés étant "Sacrifice", "Guardians of the tomb","Night of the wolf" et, mon favori entre tous : "Wheels of terror" avec son riff terriblement heavy qui ne dépareillerait pas dans l'album "Metalhead" du quintête Anglais.
Quant à la pochette, c'est aussi un peu du déjà-vu, mais comme pour l'album, l'inspiration pré-Colombienne, mêlée au style Saxon, le tout sur fond noir, fait, qu'en définitive, comme le reste, elle passe très bien.


We Are The Others
We Are The Others
Prix : EUR 22,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 ART NOUVEAU, 24 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : We Are The Others (CD)
Etant fan de hard rock "old school" des 70's et 80's, je ne suis pas particulièrement porté sur toutes les nouvelles et multiples formes de Métal.Cependant, au fil de mes navigations sur le net, je suis tombé sur cette formation Batave dite de "Metal symphonique" et j'ai trouvé ça pas mal du tout.
Je ne ferais pas ici des comparaisons avec d'autres formations du même type,ne les connaissant que de nom; par contre ce que je peux dire, c'est que la musique est mélodique,puissante et assez inspirée, que la voix de la chanteuse se prête tout à fait au style et est, de fait très bonne.Il me manque quand même les soli des guitares, c'est vrai que ce n'est pas le même style.
Quelques touches de "Gothique" et "d'Indus" (Milk & Honey parfois "Rammsteinien") s'ajoutent à la belle alchimie de ce groupe qui pour moi est ce qui se fait de mieux dans ce "nouvel art du métal".
"Nouvel art" étant employé ici à dessein, car justement, à propos de ce dernier, il faut saluer l'artwork de la pochette du cd éxécuté par l'artiste Californien Glenn Arthur qui s'inspire directement du peintre emblématique de l'art nouveau originaire de Moravie (province de Tchéquie): Alfons Mucha.
Un petit tour sur vôtre moteur de recherche et la ressemblance vous sautera aux yeux.
Le petit anneau dans le nez et la couleur des cheveux de cette muse laisse à penser que c'est Charlotte Wessels qui a servi de modèle au peintre.
Il est vrai que cette jeune femme ne se contente pas de (très bien) chanter, elle est également charmante, ce qui ne gâche rien.


Bring Heavy Rock To The Land
Bring Heavy Rock To The Land
Prix : EUR 12,58

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Profession de foi., 13 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bring Heavy Rock To The Land (CD)
En préambule on se doit de préciser que cet album n'apportera rien de novateur au genre, on a ici du heavy rock classique à la mode Jorn qui nous assène au long des titres, sa passion pour le Rock n' Roll et nous décrit sa destinée pour le chanter.
Une fois cela posé, force est de constater que c'est du bon materiel qui nous est proposé sur cet opus.
Du titre éponyme en passant par Black morning, Time to be king (masterplan), a thousand cuts,Ride to the guns et la reprise de Cristopher Cross, je trouve tout bon, mention spéciale pour ma part à The world I see qui, je trouve, est le véritable hommage à Ronnie
James le "little big man" du hard rock célébré precedemment dans un album tribute du Norvégien; tout Dio est dans ce titre,les passages lents mélodiques, les guitares plombées à la Black sabbath et dans le texte sombre et désabusé, des phrases et intonations de qui vous savez pour 6 minutes intenses, c'est à mon sens un des tous meilleurs morceaux, non seulement de l'album, mais de la discographie de Jorn.
Seuls les deux derniers titres sont un peu en deça du reste mais ne sont tout de même pas mauvais.
En un mot comme en cent: un bon album, qui se révèle au fil des écoutes.


Forevermore
Forevermore
Prix : EUR 7,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 PAS MAL DU TOUT., 6 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forevermore (CD)
Autant l'album précédant était décevant.Autant je trouve celui-là plaisant.
Bien sur rien de nouveau sous le soleil, la recette est la même que pour "Good to be bad", à ceci près que cette fois, ça le fait.
Comme il a été dit dans les autres commentaires,beaucoup de morceaux sont des réminiscences d'anciens titres, des recettes anciennes qui ont fait leurs preuves et qui sont là, efficaces, je n'entrerais pas dans le détail, vous pouvez vous amuser à deviner à quel autre
morceau du groupe fait penser tel ou tel titre,une chanson me fait même penser, avec ses guitares, à du George Harrison,pour le coup, c'est original!
Pour résumer, pas mal de bons titres sur cet album que vous pouvez acquérir sans risque d'être déçu.Rob Aldrich et reb Beach font le job et,cette fois, justifient leur réputation.La section rythmique a changé mais assure bien.
Quant au chanteur, le petit jeune assure lui aussi encore bien, à 60 balais, il a un peu perdu de sa superbe mais comme il a été (est?)un des plus grands chanteurs de Heavy Rock il en remontre encore à pas mal de ses collègues.
Alors 3 étoiles seulement parce que c'est du déjà entendu,mais quand on est fan du Serpent Blanc,on peut aller beaucoup plus haut.


Kings and queens
Kings and queens
Prix : EUR 16,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Axel Rudi Pell (un peu tarte?), 27 août 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kings and queens (CD)
Je ne reviens que brièvement sur la redondance des albums parfois un peu "tartes" de ce guitariste Allemand, le fait qu'il compose tous les morceaux y est pour beaucoup, concernant le line-up tout a été dit.
Sur cet album,les compos sont à mon avis, un peu plus inspirées qu'à l'accoutumée.
Toutefois n'attendez aucune originalité,c'est du "déja entendu quelque part"; ainsi cold heaven fait penser au MSG version Robin Mc Auley, only the strong will survive et son intro à la Big City Night de qui vous savez,Forever Angel bonne ballade qui évite la mièvrerie (du moins en ce qui concerne la musique), Sailin' away évoque Rainbow époque Blackmore/Dio enfin Sea of Evil et son ambiance d'héroic fantasy clot l'album de belle manière;le reste est un peu moins bon : n'est pas le Shenk ou Blackmore qui veut.
Si vous ne connaissez pas le groupe, plutot que d'acheter ses "best-of" que je trouve discutables, tournez vous vers cette production qui est, à mon sens, une des meilleures.


Can'T Get There From Here (1999)
Can'T Get There From Here (1999)
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 19,95

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La voix de l'Amérique., 16 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get There From Here (1999) (CD)
A mon goût le meilleur du Grand Blanc, tous les titres de cet album sont bons,du hard blues à écouter sur nos "highways" en fermant les yeux et nous voila en Amérique (faire gaffe à pas se vautrer).Mentions spéciales à "Wooden Jesus",a l'excellent et heavy "psychedelic hurricane"; "rollin' stoned" et "Loveless age" sont également de gros titres.En résumé pas de faiblesse sur cet opus,si vous aimez le Rock N' Roll c'est à acheter les yeux fermés (faire gaffe à pas se vautrer).


Page : 1 | 2 | 3