Profil de Daniel Guinchard > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Daniel Guinchard
Classement des meilleurs critiques: 11.549
Votes utiles : 131

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Daniel Guinchard
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Still Climbing
Still Climbing
Prix : EUR 18,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement le pied., 6 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Still Climbing (CD)
A tiers chemin entre Bonamassa-BCC-Moutain. Tout est superbe, les mélodies évidentes, les voix, la rythmique et bien sûr les guitares, en riffs ou soli. Mes oreilles bourdonnent et s'agitent de bonheur à chaque nouveau passage de la précieuse galette. Je ne donnerai pas de détails plus ou moins techniques ou autres, c est déjà fait. Je veux juste laisser passer ma joie et me régaler encore et encore de ce bon son bien blues rock. Que c'est bon.


Copenhagen 1972
Copenhagen 1972
Prix : EUR 12,99

14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Témoignage live, 20 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Copenhagen 1972 (CD)
On ne va pas se regarder dans un miroir et s'écouter s'exclamer "DP c'est les plus forts". Il y a longtemps que j'en suis persuadé, personne ne me fera changer d'avis. Donc passons à l'essentiel: Un témoignage de ce que le hard rock a de plus beau, un Gillan INCROYABLE ( les cris dans Child in Time par soir d'orage ont de quoi troubler ) et des jams en veux tu en voilà. Le Black et Jon qui s'entendent à merveille, et la rythmique, ah, quelle rythmique. Mention spéciale à la production, on y est, les oreilles frémissent, rien ne peut nous échapper. Quarante ans après. Quel pied. Et dire que 10 albums vont sortir, sans compter Rainbow. On n'a pas fini de se régaler. Sans compter non plus que l'aventure continue, toujours et encore.
Je suis né avec DP, je m'évanouirai avec pour les retrouver dans mes délires, loin d'ici.


Ultraviolet
Ultraviolet
Prix : EUR 12,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Psyché tourmenté, 21 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultraviolet (CD)
Voici une sortie qui mérite toute notre attention. Je m'explique. Un disque qui respire le psyché à plein poumons, tiens, une référence, je dirais sans hésiter Doremifasollatido de Hawkwind, et plus récemment Farflung. Le ton est très tourmenté, et ça ne respire pas la sérénité tout au long des différentes plages, mais qu'importe, on n'est pas là pour se rassurer, juste pour écouter du bon métal psyché, guitares tranchées, basse ronronnante. Aucun des musiciens ne tire la couverture à lui, c'est d'ailleurs la marque du psyché, et c'est l'ensemble qui sonne merveilleusement bien. Tous les ingrédients sont là pour faire de cet opus un de mes préférés de cette demi-année.


Now What?! (CD + DVD)
Now What?! (CD + DVD)
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 19,42

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Boule de Feu, 9 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Après tant d'années et quelques très bons concerts, il était légitime de se poser la question : chant du cygne ou suite de l'histoire. Personne n'aurait été choqué d'apprendre la fin de l'histoire mouvementée du Pourpre. Et pourtant l'espoir d'un nouveau chapitre était toujours bien présent, entre petites déclarations et prestations scéniques très réussies ( dont l'aventure avec un orchestre classique ). Et le miracle s'est produit. Malgré des critiques très positives, j'avoue avoir été très sceptique quant à la qualité du nouveau DP, mais dès les premières écoutes tout doute s'est évanoui. Je ne détaillerai pas chaque morceau, les nombreux et très bons commentaires l'ont déjà fait, simplement je voudrais juste apporter une note admirative quant à la qualité de l'ensemble. Pas de morceau faible cette fois-ci, les thèmes sont évidents, et chaque musicien donne la plénitude de son immense classe, à commencer par Paicey qui ne frappe pas comme un démon mais apporte une finesse de jeu incroyable, bien secondé par un Glover rayonnant. Don Airey prend une place principale dans l'ensemble, il est omniprésent tout en laissant la place à Steve Morse quand il le faut; les deux compères sont très complices sur cet album, cela se ressent et rehausse la qualité de la musique. Je terminerai par Ian Gillan, dont la voix est ici très bien mise en évidence, et dont les textes sont comme à chaque fois très travaillés et en harmonie avec la musique. En conclusion, voici un album riche, constant sur la durée, le meilleur de l'ère Morse; je le rapprocherai de Fireball, pour l'aspect libre et progressif. Une vraie réussite qui mérite le respect. Chapeau bas messieurs.


Introducing Ozric Tentacles
Introducing Ozric Tentacles
Prix : EUR 7,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un immense survol, 26 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Introducing Ozric Tentacles (Téléchargement MP3)
Tous les morceaux ici présents forment un superbe best-of, même si dans le registre psychédélique, il paraît assez difficile de choisir dans des morceaux construits pour être ensemble... Mais ici on dirait vraiment qu'on a affaire à du studio original. L'ensemble part de très loin, pour venir jusqu'à maintenant. Certes pour ce qui me concerne, ayant absolument tout et plus encore concernant cette légende underground UK,je reste sur ma faim car chaque morceau me rappelle les enchaînements originaux, mais pour ceux qui veulent découvrir sans se découvrir ( vous avez noté le prix en MP3 ?) je ne peux que conseiller l'achat de ce titre, et m'est avis que vous aurez envie d'en savoir plus. Alors si vous voulez creuser, commencez par Erpland, Curious corn, Waterfall cities, Pyramidion et ces quelques titres live, et bien sûr le dernier opus, Paper Monkeys.Sans oublier les multiples autres oeuvres de OZRIC. Allez, bon voyage et n'hésitez pas à booster votre chaîne hifi.


Unstoppable Momentum
Unstoppable Momentum
Prix : EUR 17,99

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très riche, 19 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unstoppable Momentum (CD)
Je trouve cet album BON. Qu'on se le dise! Je ferai juste la remarque suivante : ceux qui n'aiment pas ont été les premiers à publier leur commentaire, ceux qui aiment ont suivi plus tard. D'où une remarque : prenez le temps de bien écouter, même et surtout ceux qui n'apprécient pas. Vous verrez que petit à petit vous rentrerez dans le jeu et vous finirez, comme moi, par apprécier à sa juste valeur ce nouvel opus. On parie ?
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 22, 2013 3:31 PM MEST


The Raven That Refused to Sing
The Raven That Refused to Sing
Prix : EUR 18,00

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vol au dessus d'un nid de Corbeaux, 26 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Raven That Refused to Sing (CD)
Après de multiples et attentionnées écoutes, me voici prêt à accorder un 5 * sans hésiter un instant. Globalement c'est un patchwork audacieux et remarquable du meilleur du prog des 70s. Décomposons un petit peu l'objet.
Packaging : au temps de la démat et du mp3, cela fait du bien d'avoir du vrai sous les mains et les yeux; du travail d'orfèvre, à l'image du code mis sur le support.
Luminol : un seul mot, Lumineux. Le meilleur avant le meilleur ! Pas d'influence marquée ici, Wilson joue avec les breaks et la basse nous monte aux neurones. Certainement une des meilleurs compos de SW, digne de In Absentia.
Drive Home : Dans un premier temps SW s'inspire lui-même et lorgne vers FOABP. Puis Genesis 1970's nous arrose, l'ensemble s'accordant à merveille.
Holy Drinker :Un morceau agressif, dans le bon sens du terme. Une intro Crimsonienne, dure, râpeuse, tranchante. Les vocaux s'avèrent eux aussi plus agressifs. On lorgne vers DEADWING. Puis le choc, qui vous colle au mur et poursuit votre nuit que vous avez bien sûr prévue blanche, une break Van Der Graaf,le grand, l'immense combo de Peter Hammill, et là les frissons, un clavier à la Godbluff, à la Sill Life, bref, le souffle et la chaleur de Vulcain. Je craque.
The Pin Drop : après le choc, on souffle. Merci SW d'avoir pensé à nos petits nerfs. Intro à la Steve Hackett, vocaux à la Ange ( écoutez Le Cimetière des Arlequins... tu es lesbienne, tu es chienne, tu es mienne... ) et à nouveau on file vers du Genesis 1970's. Et les frissons parcourent mon échine.
The Watchmaker : Le morceau le plus nuancé de l'album. Je m'explique. Aucun doute le sieur SW lorgne vers Greg Lake époque ELP. Puis arrive l'autre choc : une progression finale à couper le souffle et comme peu savent aussi bien le faire. Le morceau s'arrête dans un souffle, et on se prend à regretter que le dernier joyau arrive.
The Raven : et quel joyau. La patte SW associé à un appel à Genesis ( oui, encore ! ). Idéal pour terminer l'ensemble. Un morceau à sa place, qui permet de redescendre petit à petit sur terre et de constater que les yeux se sont embués de bonheur et d'émotion.
Enfin pour conclure, mention galactique à Théo Travis et sa flûte enchantée, je pense que cet instrument est pour beaucoup dans l'assemblage. Il plane allègrement sur les autres instruments, et fait son parcours à sa guise, comme il le sent, et c'est rudement plaisant. Vous l'aurez compris, je suis troublé.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 30, 2013 8:15 AM MEST


Echo Street
Echo Street
Prix : EUR 18,99

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sous bonne influence, 1 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Echo Street (CD)
Voici un très bon disque, très agréable à écouter et très bien joué et produit. Différentes atmosphères se succèdent tout au long de l'opus, entre progressif et atmosphérique. En fait, Amplifier, c'est 40% de Porcupine Tree, 25% d'Anathema et 35% d'...Amplifier. De très bonnes références, et ce disque nous ramène parfois vers des passages déjà abordés par les combos pré-cités. Mais ne boudons pas notre plaisir, l'ensemble restant malgré tout très homogène avec même des envolées progressives de toute beauté. Si vous êtes amateurs de prog, voir de prog atmosphérique, ce disque est fait pour vous. Sinon, rien ne vous empêche d'y goûter, d'autant que les gars sont très sympas back stage et surtout très disponibles. Et c'est la première des qualités.


Youngblood ltd edition
Youngblood ltd edition
Prix : EUR 17,07

1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ouais, sans plus, 22 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Youngblood ltd edition (CD)
Après avoir écouté sans relâche l'album éponyme, 20/20 sans hésiter, et au vu des critiques positives lues un peu partout, je me suis jeté sur youngblood. Et là je reste sur ma faim. Attention, c'est bien joué, bien chanté, c'est bourré de clins d’œils aux 70's sans pour autant plagier. C'est vrai qu'il y a de la fraîcheur, mais à mon goût il manque ce brin de folie qui fait que l'on attend le morceau suivant avec impatience. Tout cela manque de relief, encore une fois malgré une mise en place irréprochable. En fait, à force de lorgner sur le pourpre profond ou l'arc en ciel, tout un chacun attend le génie qui a habité ces deux formations, mais il n'y est pas. Peut-on leur en vouloir? Non, la barre est trop haute. Alors 3 étoiles pour la fraîcheur et la mise en place parfaite des morceaux, cela aurait été un peu plus avec une créativité plus poussée. Mention très bien au chant, et bien à la rythmique. Pour la guitare également, beaucoup de soli et de riffs inspirés. Les claviers méritent mieux. En résumé, Audrey H. est un excellent combo, bourré de talent, et plein d'avenir s'ils franchissent le palier suivant, celui de la créativité. A revoir en live ou prochain studio. Et là j'espère 5 étoiles....


Beacon Theatre: Live From New York
Beacon Theatre: Live From New York
DVD ~ Joe Bonamassa
Prix : EUR 20,53

3.0 étoiles sur 5 A moitié convaincu, 6 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beacon Theatre: Live From New York (Blu-ray)
Je vais jouer au rabat-joie, tant pis je prends le risque. Je rejoins l'ensemble de mes z'amis z'internautes, Joe Bonamassa est un guitariste génial, que j'adore particulièrement. En projet solo ou avec l'ami Glenn.
Mais là je m'attendais à une bombe avec ce double live et en fait la bombe se trouve sur le premier CD uniquement , où effectivement on frise l'hyper génie, l'apport de Beth Hart y étant sûrement pour quelque chose. Quel tempérament !
Par contre quelle déception sur le second CD du même nom, car, même si on sent bien que Joe peut être immense, il ne l'est vraiment plus. C'est plat et personnellement je suis bien content que cela se finisse après quelques baillements bien marqués. Et pour me convaincre que Joe B est certainement le génie de la guitare blues rock des temps modernes, je me remets le CD 1 et là je me régale à nouveau.

Pour finir sur une note positive, et avant de poser ce commentaire, je me suis remis BCC live et LA OUI c'est une bombe sur les deux galettes. Il faut dire que Glenn c'est vraiment quelqu'un.....

Merci à tous mes z'amis z'internautes pour leurs avis éclairés sur les galettes du moment.


Page : 1 | 2 | 3 | 4