undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici ECFR_GNO_Flyout Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Antoine > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Antoine
Classement des meilleurs critiques: 721
Votes utiles : 348

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Antoine (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
L'arbre à soleils : Légendes du monde entier
L'arbre à soleils : Légendes du monde entier
par Henri Gougaud
Edition : Poche
Prix : EUR 7,80

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Des voyages, 14 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'arbre à soleils : Légendes du monde entier (Poche)
J'aime picorer certains soirs ces contes issus des cinq continents. On sort un peu des thèmes classiques chers aux frères Grimm pour explorer des mondes où le divin et les forces magiques dominent. Il n'y a parfois pas de morale précise et des mystères règnent sur le fondement de ces histoires et c'est pour moi une fascination. Merci à Henri Gougaud pour ces parcelles de rêves.


Les instruments à cordes pincées - Harpe, luth et guitare
Les instruments à cordes pincées - Harpe, luth et guitare
par Hélène Charnassé
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Belle somme d'informations, 4 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les instruments à cordes pincées - Harpe, luth et guitare (Broché)
Après quelques recherches je dois dire qu'il s'agit d'une des seules source d'information concernant le luth. Une trentaine de pages y sont consacrées. C'est une synthèse pas un ouvrage spécialisé. À mon avis d'autres sources sont disponibles dans les méthodes d'apprentissage consacrées à l'instrument, quand celles ci ne sont pas épuisées! Il doit s'en trouver également dans les livres sur l'histoire de la musique mais il demeure quand même un gros manque pour les amoureux du luth. Si vous avez connaissance d'autres sources sur l'instrument merci de le partager en commentaire ici ;)


Senilità
Senilità
par Italo Svevo
Edition : Poche
Prix : EUR 6,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Sénilité amoureuse, 14 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Senilità (Poche)
Le roman de l'ennui et de l'impuissance. L'histoire d'un frère et d'une soeur que leurs quêtes d'amour finira par séparer. L'histoire de deux êtres trop purs finalement. Senilita est une plongée sans oxygène dans le désespoir amoureux. Celui de Emilio Brentani, écrivain presque raté qui se croit assez fort pour aimer physiquement, sans attachement, la jeune Angiolina, grande coqueluche de la ville de Trieste... Emilio finira par toucher son but, mais pour plonger plus profondément encore dans son désespoir. Son grand malheur est de vouloir mettre des sentiments là où il n'y en a aucun. Pour couronner le tout, son plus fidèle ami semble avoir tout compris à ce grand jeu ou plutôt cette grande mascarade qu'est devenu l'amour, et ce, au détriment de la tendre soeur d'Émilio, son unique repère affectif. Pour les deux Brentani, une seule issue: la folie.

Svevo a mis toute l'ironie qu'il convenait de mettre pour ne pas entacher son roman de l'ennui de ses propres personnages et c'est parfois très drôle!

« Angiolina reprit la pose et Stefano se remit au travail. Pendant une demi-heure, elle posa en toute conscience, se figurant qu'elle priait, comme le lui avait recommandé le sculpteur, pour se donner une expression suppliante. Cette expression n'était d'ailleurs pas au goût de Stefano qui, vu du seul Emilio, eut un geste d'exaspération. Cette garce ne savait pas prier. Plutôt que de tourner pieusement les regards vers le ciel, elle les y lançait avec impertinence. Elle essayait de séduire le bon Dieu! »

Une chose est sûre, après avoir lu ce roman on se dit qu'il vaut mieux ne pas prendre la vie trop au sérieux. Ceux qui s'en sortent le mieux ne font pas de sentiments. C'était valable en 1898, ça l'est plus que jamais aujourd'hui.


La bible du hibou : légendes, peurs bleues, fables et fantaisies du temps où les hivers étaient rudes.
La bible du hibou : légendes, peurs bleues, fables et fantaisies du temps où les hivers étaient rudes.
par Henri Gougaud
Edition : Relié
Prix : EUR 23,10

2.0 étoiles sur 5 Coupé trop court, 27 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Toutes ces histoires inquiétantes sont classées selon leur région d'origine en France. Du coup, en faisant honneur à chacune on se retrouve avec des histoires qui ont sans doute dû être écourtées. Les plus longues font cinq pages. En général on tourne à deux ou trois. Le suspense est maigre... Mais cela incombe peut-être à l'éditeur. Je recommanderai plutôt L'arbre à soleils, plus étoffé, du même Henri Gougaud, notre frère Grimm à nous.


Le Mur de Pan, Tome 1 : Mavel coeur d'élue
Le Mur de Pan, Tome 1 : Mavel coeur d'élue
par Philippe Mouchel
Edition : Album
Prix : EUR 14,50

5.0 étoiles sur 5 Objet littéraire, 27 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Mur de Pan, Tome 1 : Mavel coeur d'élue (Album)
Le commentaire de Tornado décrit bien l'univers de cette série vraiment à part. Le parti-pris graphique donne à cette oeuvre toute son intemporalité. Sans doute à double tranchant car elle n'a pas eu le succès escompté au vu de ses immenses qualités. Enfin, le succès ne fait pas les chefs-d'œuvre, cela se saurait. C'est de mon avis une bd-livre. Elle se digère, se lit comme un livre mais en se laissant contempler. C'est par des séries comme Le mur de pan que la bande dessinée peut se considérer dignement comme un pan, justement, de notre littérature. L'écriture n'est pas négligée, ni décorative. Elle accompagne le graphisme avec une cohérence exemplaire qui donne toute sa puissance à cet univers aux couleurs éteintes mais paradoxalement très oniriques. Il ne suffit pas d'être original pour prétendre renouveler le genre ou apporter sa pierre à l'édifice. Avec cette histoire classique de prophétie, Philippe Mouchel nous en fait une belle démonstration.

Cette oeuvre vieillira comme un vin noble c'est pour moi une certitude. L'imagination, la reine des facultés disait Baudelaire, et cela suffit...


Les Disciples à Saïs, Hymnes à la nuit, Chants religieux
Les Disciples à Saïs, Hymnes à la nuit, Chants religieux
par Georg-Friedrich Novalis
Edition : Poche
Prix : EUR 7,20

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une oeuvre à découvrir, 18 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Disciples à Saïs, Hymnes à la nuit, Chants religieux (Poche)
Avant de commencer je voudrais signaler la qualité d'édition des livres Gallimard de plus en plus catastrophiques. L'impression de mon exemplaire ressemble à ce que vous obtenez quand votre imprimante est bientôt à cours d'encre. Au fil des pages on se demande si la prochaine sera encore lisible. Je pourrais me rassurer en me disant que mon cas est anecdotique mais non, même chose pour l'édition des poèmes de Verlaine ou des pensées de Pascal. C'est certain le livre électronique est promis à un grand avenir! Et on dirait que les grands éditeurs sont en train de signer l'armistice.

Mais pour revenir à l'oeuvre on peut se féliciter de cette édition qui regroupe tous les écrits poétiques de Novalis. Elle contient également les poèmes contenus dans le roman Henri d'Ofterdingen. Les hymnes à la nuit, parus en 1800, sont comme le point de départ du romantisme. D'une mystique presque effrayante, tant elle fait front avec la mort, et d'une beauté et d'un idéal indépassable car inspiré d'un amour disparu ou plutôt prêt à être rejoint au sein des jours évanouis. Novalis noue ces deux extrêmes et va donner ainsi à ses poèmes un sentiment d'éternité et d'universel à la manière de Dante et sa Béatrice, Sainte inspiration de tout son voyage d'initiation. Évidemment la traduction nous fait perdre l'hymne et sa mélodie intérieure car tout est déconstruit, et l'on doit se faire à l'idée que ce que nous lisons en français est défini autrement en allemand. Les interprétations sont larges, la comparaison avec l'édition La différence est assez significative. Mais il faut tenter de s'imaginer la somme de beauté que cela représente en langue originale car ces hymnes nous touchent par le sentiment de pureté qu'ils dégagent. Un sentiment d'élévation aussi assurément. Les visions de Novalis furent peut-être trop puissantes pour lui seul. Il mourra dans sa vingt-neuvième année. C'est en tout cas une bouffée d'oxygène que ce romantisme au parfum d'éther en comparaison du nôtre plus orienté sur les bonheurs terrestres.

Je reviendrai sur cet avis pour parler des autres écrits. Novalis est encore trop peu connu en France. Trop mystique, trop illuminé peut-être. Intraduisible en somme...


Evola : Guides des citations
Evola : Guides des citations
par Antoine Dectot de Christen
Edition : Broché
Prix : EUR 14,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un hommage à une grande oeuvre, 29 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Evola : Guides des citations (Broché)
Voilà un petit livre qui fait du bien. Il s'agit d'un abécédaire evolien qui retrace les grands thèmes du penseur italien à travers son oeuvre immense. Je ne trouve rien à redire: tous les thèmes chers à Evola sont présents, les citations ne sont pas coupées et laisse développer clairement l'idée. C'est sans équivoque, tranché et d'une puissance à rendre pâle toute la pensée matérialiste-nihiliste qui a proliféré depuis le siècle des Lumières. Ce livre peut servir d'introduction et vous guider vers les écrits qui vous intéresse car le moins qu'on puisse dire c'est qu'on y est vraiment tenté. Pari réussi donc. Il faut saluer ici les éditions Pardès, défenseur et principal éditeur de cet auteur injustement cantonné aux paysages de l'extrême droite. Cette oeuvre a une vocation universelle de part les principes éminemment traditionnelles qu'elle expose tout en balayant les grands mythes de la subversion moderne.

Pour dissiper tous les doutes, je ne suis pas l'auteur de ce livre.


La pomme rouge
La pomme rouge
par Francis Garnung
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 Du Lolita plus pur, 18 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La pomme rouge (Relié)
Une histoire érotico-innocente à la forme originale et surannée. On lit comme de curieux facteurs les lettres d'un homme épris d'une toute jeune fille, sa voisine, qu'il observe jusqu'à la fréquenter et l'approcher très physiquement. Dans l'écriture cela nous donne tout ce côté paternaliste parfois un peu lourd et parfois très beau. Guillemette, est notre heureuse élue. Elle est belle, joueuse, plutôt mature. Enfin ça c'est ce dont on essaie de se convaincre, car Guillemette est bien jeune. Mais tellement jolie. Ç'en est trop pour François...

Ce thème est évidemment des plus sulfureux mais en nos temps de puritanisme sélectif, où à peu près toutes les passions sont permises sauf celle-ci, il est heureux de voir un roman trempé dans l'encre du scandale, le point de vue fictif excluant toute considération morale. Des regards, des jeux, des déguisements et tous les mimétismes de la nymphette curieuse; ce monde de symboles encore baigné de l'innocence s'apparente à une répétition théâtrale qui met en scène tout le potentiel de séduction avant l'acte décisif. Il semble qu'à chaque femme, peu importe son âge, l'érotisme fait partie de son sang. François est comme victime de ces représentations d'érotisme suggérées. Il s'attache à cette douce enfant et en tire une amertume aussi valable et profonde que pour n'importe quelle femme. François avance, puis recule, il ne sait pas s'il en fait trop avec ses grosses pattes de grand méchant loup ou s'il est victime des jeux facétieux de sa petite fille. En tout cas il ne mène pas la danse malgré les apparences car dans ce royaume d'innocence, la petite fille est souveraine et l'homme l'éternel damné. Et c'est ainsi, par un événement des plus symboliques que le jeu tournera à la maladie.

Ce genre de passion amoureuse est si rare dans notre littérature que je ne peux être trop sévère dans ma notation. Ne serait-ce que pour ne pas trop décevoir la petite Guillemette... On a souvent comparé La pomme rouge à la Lolita de Nabokov. La prose de Nabokov est tout de même bien plus puissante dans ses images en plus d'être plus sulfureuse dans ses finalités. Une nécessité sans doute pour justifier ce qui parait indéfendable mais qui apparaît souvent irrésistible. Sur le même thème: Mineure de Queffelec. Rose bonbon de Jones Gorlin. La confirmation de Segré et à peu près tous les écrits de Matzneff.


Felt Mountain - Edition Limitée
Felt Mountain - Edition Limitée

5.0 étoiles sur 5 Maternel. Euphorisant. Triste..., 4 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Felt Mountain - Edition Limitée (CD)
... Aérien. Apaisant. Enchanteur. Nostalgique. Voluptueux. Pur. Contemplatif. Poétisé. Suave. Limpide. Anachronique. Éthéré.

Cet album est unique. Il ne semble dériver de personne, d'aucune influence ou de genre musical précis. Tout flotte en cet album: voix, piano, symphonie électronique murmurée. C'est de la musique au sens le plus noble qui existe. Je réécoute ces morceaux année après année comme un enfant à qui on raconte la même histoire, et qui ne s'en lasse jamais. Mes nuits en Felt Mountain, mes plus beaux voyages...


Au-delà de Blade Runner : Los Angeles et l'imagination du désastre
Au-delà de Blade Runner : Los Angeles et l'imagination du désastre
par Mike Davis
Edition : Poche

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 La modernité urbaine expliquée, 26 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au-delà de Blade Runner : Los Angeles et l'imagination du désastre (Poche)
Il s'agit d'un chapitre tiré du livre City of quartz. La description du Los Angeles actuel est tout à fait effrayante. Ultra-Sécuritaire. Ségrégationniste. Une construction artificielle lavée de toute histoire. Un climat qui rend toute étincelle explosive et ont plongé la ville dans un engrenage des plus vicieux. Los Angeles est un bel exemple de ce que peut être la cité idéale du point de vue du plus riche. Un rêve pour les uns, un cauchemar pour les autres. Mais le plus déprimant dans tout cela c'est de voir comment Paris ne fait que suivre cette dérive ultra capitaliste sous couvert d'une politique pseudo-sociale-écolo-gentil. Tout comme Los Angeles, une véritable centrifugeuse a exclut ce qui constituait le peuple de Paris. Et si les frontières de la capitale s'étendaient un peu plus, ce phénomène de "ghettoïsation" sauterait aux yeux. Du libéralisme, du sécuritaire, le reste on verra. Paris ne sera jamais L.A mais la capitale devra suivre la marche du monde. À côté de cela c'est certain, le L.A robotique de Blade Runner, ses hautes tours, ses voitures volantes perçant des horizons noirs est une belle poésie.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11