undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de Antoine > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Antoine
Classement des meilleurs critiques: 731
Votes utiles : 356

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Antoine (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Naissance Des Pieuvres
Naissance Des Pieuvres

5.0 étoiles sur 5 Bribes d'apocalypses douces et feutrées, 1 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Naissance Des Pieuvres (CD)
Une bande-son signée Paraone plutôt connu comme faiseur de sons dans le milieu electro/rap. En fait, il était déjà le réalisateur de plusieurs courts métrages ce qui ne surprendra pas de le trouver ici comme metteur en son pour le film de Cécile Sciamma. Cet album/bande-son au parfum assez nostalgique est à ranger près des ambient-works d'Aphex Twin et des albums de Boards of Canada comme Music has the right to children par son parti-pris sonore.

Le thème d'introduction est tout à l'image de la pochette: une sorte de plongée au coeur du medium dans ce qu'il a de plus immersif. Et cela continue tout au long de l'album qui maintient une atmosphère trouble et assez triste mais toujours très maitrisée jusqu'au titre Requiem à la progression chaotique et douloureuse. Paraone signe une bande-son subtile, tout en émotions qu'il "contient" dans le voile pudique des timbres électroniques. C'est presque le monde du silence cher à Cousteau en plus moderne. D'ailleurs, selon les crédits, du matériel 100% analogique a été mis à profit (comprenez ce qu'on pouvait utiliser dans les années 70-80 pour du son électronique). Voilà la liste:
C'est cela même qui donne à la bande-son ce coté désuet et nostalgique.

En bref, une belle réussite, un album au caractère particulier, méditatif, mature. Il serait temps que nous apprenions à reconnaitre un peu plus les talents qui sévissent dans notre hexagone même si non labellisé English-made...


Vermilion Sands
Vermilion Sands
par J-G Ballard
Edition : Poche
Prix : EUR 8,95

3.0 étoiles sur 5 Fantasmes surréalistes, 28 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vermilion Sands (Poche)
Autant le dire, Vermilion sands est une oeuvre parfaitement originale. J.G Ballard nous emmène dans un village isolé, au coeur d'un désert avec ses lacs de quartz, ses raies blanches et ses statues chantantes. On peut même admirer des sculptures de nuages signées d'une troupe d'aviateurs excentriques venus de Corail D.

Ces neuf nouvelles sont autant de prétextes pour les rencontres les plus étranges et l'exploration de cet univers halluciné largement inspiré des surréalistes. Je reviens de la lecture de ce livre avec le sentiment d'avoir traversé des paysages sans vraiment en avoir compris le sens et les aboutissants. Un peu comme il arrive dans nos rêves les plus heureux. J.G Ballard fait un peu l'étalage de ses propres fantasmes: il incarne un personnage lambda; pilote, vendeur ou poète, en état de léthargie dans sa villa en bord de mer sableuse. Vient ensuite une rencontre heureuse, une femme systématiquement, qui va permettre de découvrir les mille et une contrées de ce village assoiffé où le temps et le rationnel semblent ne plus exister. À sa décharge, ce cadre finit par tourner en boucle car le schéma narratif est à peu près identique sur chaque nouvelle. Cela n'enlève rien à sa magie mais c'est un peu décevant car obsessionnel. Ballard semble avoir besoin de femmes pour s'inspirer. L'âme d'un poète sans aucun doute. Ce qui charme malgré tout, c'est ce mélange d'onirisme et d'étrange qui semblent cohabiter en toute quiétude. Ici, les objets prennent vie, les oeuvres pensent et la technologie sert à la beauté. La nouvelle Atelier 5 avec cette poétesse antique en guerre contre les verséthiseurs (comprenez des machines à poésies) est une des plus réussies. Ce recueil porte beaucoup de fantasmes des années 50-60 où le futur semblait se déployer dans la lumière avec insouciance.

Pour cela, Vermilion sands est une oeuvre à lire. C'est une oeuvre ouverte, poétique, dépaysante, fraiche, au parfum suranné mais qui péche par un certain manque de maturité. J.G Ballard a le style d'un conteur, sans manières et sans parti-pris. Arrêtez vous-y, c'est sur la route qui mène à Lagune Ouest, non loin des grandes tours de corail...


Salammbô
Salammbô
par Philippe Druillet
Edition : Poche
Prix : EUR 6,50

4.0 étoiles sur 5 D'or et de cendres, 5 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Salammbô (Poche)
Un roman brut, brûlé au fer chaud des glaives et des nuées de sables de l'antique Carthage. En refermant le livre on imagine le choc qu'a pu susciter ce récit en plein siècle bourgeois.

Flaubert a dû laisser de la sueur dans ces années qu'il consacra à cet ouvrage car Salammbô impressionne par sa cruauté fouillée, documentée, cadencée dans une narration infaillible et droite. L'auteur a libéré les vannes de son imaginaire comme pour soulager un besoin morbide. Celui d'évoquer le sang, la mort et les jeux de la guerre dans tout ce qu'elle a d'inhumain. Son héroïne même, bref répit de sensualité dans les quelques scènes qui lui sont consacrées, sent le poison et l'encens malfamé au sein d'un luxe raffiné et animal: parures, serpents, pierres, fontaines et flambeaux. Ce livre a toutes les couleurs d'un Orient que le dix-neuvième siècle a fantasmé. Toutes les odeurs. Toute la ferveur. Flaubert a condensé cela dans une symphonie guerrière savante où les descriptions se déploient à perte de vue et saturent d'un vocabulaire à la palette large et lumineuse. Il y en a trop. On est éblouis de cet Orient. Effrayés. Assommés. Les scènes de bataille sont étonnamment moderne. À mon avis les passages les plus époustouflants. Où, diable!, Flaubert a t-il été chercher cette science militaire?

Finalement, cette histoire d'amour résonne comme un prétexte pour tenter une immersion dans un conflit ébahissant d'atrocités. Et c'est réussi: on aime ou on se dégoûte. De mon avis, c'est une histoire rédigée pour un public masculin. Ici, les sentiments s'expriment par le sang, décidément le seul suc qui reliera Matho et sa muse, Salammbô; reine élevée pour la divinité, parcelle d'or et d'amour dans un monde, Carthage, qui s'est réduit en cendres.


Birdy-Music from the Film
Birdy-Music from the Film
Prix : EUR 13,22

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Magique, 1 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Birdy-Music from the Film (CD)
Birdy... Un disque que j'ai acheté par curiosité grâce à sa cover. À l'écoute, cette musique m'est apparue indéfinissable et terriblement envoûtante. J'ai passé bien des nuits avec ces mélodies qui semblaient murmurées d'une lointaine forêt magique.

Il y a eu dans les années 80 des artistes qui ont su capter de façon très savante tout le potentiel numérique proposé alors sur ce marché naissant. Peter Gabriel en a fait partie. Que d'émotions pour une bande son composée quasi exclusivement sur du synthétiseur! (les plus attentifs auront reconnus certaines sonorités du sampler EMUlator très en vogue à l'époque). Pendant longtemps je ne m'étais pas même rendu compte de la source des sons. Ils nous transportent naturellement et c'est un véritable monde parallèle que construisent chacune de ces mélodies. Peter Gabriel était, il faut le dire, bien entouré. Avec un Daniel Lanois qui venait de façonner des merveilles avec Brian Eno et son frère Roger (The pearl, Voices) et le fascinant Jon Hassell avec sa trompette qui expérimentait déjà savamment des univers exotiques. Cette BO est d'ailleurs à mettre en relation avec son album Possible musics paru cinq ans plus tôt. Écoutez-le vous comprendrez vite. Il y a dans Birdy quelque chose de sauvage, de tribal, d'anarchique, de dément mais aussi de désespéré, de déchirant. Autant de sentiments portés par les deux personnages principaux qui se retrouvent à la fin sur une mélodie où la voix de Peter Gabriel nous arrive par bribes, étouffée, presque anéantie. De toute beauté. L'interprétation de Hassell sur Sketch pad and trumpet, atmosphérique, aérienne se confond subtilement à cet univers en lui donnant une humanité en plus. Au final, Birdy s'écoute comme un album aux contours indéfinissables et aux atmosphères singulières. Personnellement je trouve qu'il dépasse le film comme cela arrive parfois. Mystique, mature, bien peaufiné, il a mieux vieilli. C'est mon avis.

Peter Gabriel confirmera son talent de metteur en son sur La dernière tentation du Christ mais je garde une affection particulière pour cette BO qui reste un coup d'essai magistral.


Mémoires du large
Mémoires du large
par Eric Tabarly
Edition : Poche
Prix : EUR 5,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le portrait d'un grand homme, 23 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires du large (Poche)
Inutile d'aimer la mer ou les bateaux pour apprécier ces mémoires. Elles nous livrent un homme que l'on peut prendre comme modèle qui que l'on soit. Tabarly c'est peu de mots mais des actes. De l'humilité malgré les victoires. De la bravoure face à des éléments qui semèrent la mort autour de lui. De la volonté. Du respect. Le sens de la transmission. En fait il y a tout. Cet homme est une leçon à lui seul. Et quel vertige que de lire ce dernier chapitre daté de quelques semaines avant la fin. Presque une prémonition. Tout cela ne nous rend que plus nostalgique. Tabarly fût un des grands hommes du vingtième siècle.

À compléter avec les mémoires de Joseph Conrad pour voyager encore plus longtemps.


Méthode de musculation - Tome 2 : L'espace stratégique - Optimisez votre fonctionnement pour un rendement athlétique supérieur
Méthode de musculation - Tome 2 : L'espace stratégique - Optimisez votre fonctionnement pour un rendement athlétique supérieur
par Olivier Lafay
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'outil stratégique, 10 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Il y a la guerre et l'art de la guerre. Il faut considérer cet ouvrage comme le mode d'emploi de la méthode. Si vous bloquez, si vous voulez encore évoluer, si vous voulez comprendre cette méthode ce tome est là pour ça. Il est très satisfaisant de savoir qu'on est en présence d'un système complet avec ces deux tomes rassemblés. Mais pas de précipitations, attendez d'avoir évolué dans la méthode et de l'avoir adopté, coeur et corps, pour vous plonger dans cette seconde partie. Sinon les croquis sont très pros et la mise en page agréable même si certains codes graphiques sont de mon avis un peu kitch.


After The Night Falls
After The Night Falls
Prix : EUR 19,76

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 D'une grande maturité, 27 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : After The Night Falls (CD)
Certains musiciens n'ont pas la cote dans certains pays. C'est le cas de Harold Budd ici en France et c'est bien dommage. Cet album, qu'il faut mettre à coté de son jumeau Before the days break tant leur unité est absolue, est une des plus belles réussites du pianiste californien. Sa collaboration avec Robin Guthrie est une symbiose magique qui dure depuis maintenant cinq albums. Le premier, Mysterious skin, fût sans doute une révélation pour le duo. Les deux derniers Bordeaux et Winter garden prolongent l'aventure.

Ces musiques suspendent le temps. Tout est au ralenti. Les notes éclatent comme des ondées sur des immenses lacs aux reflets qui vous hypnotisent. Certains morceaux m'ont baigné d'une joie contemplative que j'aurai du mal à décrire. C'est ici le rêve d'Edgar Varèse qui se réalise (il s'est réalisé depuis longtemps), lui qui cherchait une sorte de dimension parallèle à la musique. On se perd dans ces sons déployés dans des espaces indéfinissables. Au passage, le mixage des reverbs et la teinte sonore générale est là aussi diablement maîtrisé. Rien ne dépasse ou ne fait tâche. C'est cotonneux, feutré, profond. Assurément un album très mature. Pour moi un des sommets de l'oeuvre d'Harold Budd dont la musique se révèle beaucoup mieux en duo. Le Budd en solo est un peu plus strict et hermétique. Ici on respire, on s'ouvre. Ne passez pas à coté si vous avez déjà été séduit ailleurs sur d'autres albums.


Masquerouge, tome 1
Masquerouge, tome 1
par André Juillard
Edition : Comic
Prix : EUR 15,00

5.0 étoiles sur 5 Du très haut niveau, 13 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Masquerouge, tome 1 (Comic)
L'un des plus grands dessinateurs de notre époque et un scénariste qu'on ne présente plus, cela vous donne Masquerouge. Le graphisme est d'une maîtrise absolu, sans fioritures ni excès. Les scènes de duel sont tout simplement magistrales. Impossible de ne pas tomber sous le charme de cette réincarnation du mythe de Robin des bois (en plus beau!). Ce qui impressionne également c'est les rebondissements qu'arrive à donner Cothias sur des formats aussi courts. Il s'agit de plusieurs petites histoires d'une quinzaine de pages qui s'enchaînent. Juillard et Cothias reprendront ce personnage pour le faire évoluer dans un nouveau cycle à plus grande échelle dans Les sept vies de l'épervier.

En bref, du très classique mais du très efficace. On s'émerveille comme quand on avait 8 ans. Que demander de plus?


diggin' in the crate - special sampling
diggin' in the crate - special sampling

5.0 étoiles sur 5 Le jazz-rock à la française, 12 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : diggin' in the crate - special sampling (CD)
Un disque acheté presque par hasard dans les rayons de feu Virgin. La pochette rétro m'avait attiré et je me demandais ce que cachait cet ovni. Ce fut une révélation...

Il s'agit de morceaux instrumentaux issus de plusieurs albums de Jean Claude Pierric et Yvan Latuca et leurs musiciens parus dans les années 70. La recette est souvent la même: une basse, une batterie, une guitare, un saxophone, du synthé, de l'orgue Hammond et surtout du swing! Il y a dans ce disque une énergie et une chaleur incroyable! Un grain nostalgique tout à fait envoûtant, une sensation que je n'ai retrouvé nul part ailleurs sur un disque. En fait c'est une sorte de bal musette version psychédélique. La french-touch dans toute sa splendeur! C'est un disque idéal pour une soirée tranquille entre bons potes. Il y a du festif, de la douceur, du planant, de la nostalgie. Jean-Claude Pierric tenait un blog - peut-être existe t'il toujours? - où il postait généreusement ses albums de l'époque. J'ai pu découvrir son univers si riche et retrouver les morceaux en VO issus de cette compilation. Mais une question me vient à l'esprit: Comment se fait-il que des virtuoses comme ces gens-là soient aujourd'hui à la trappe au point de brader leur musique comme ça?

Je ressens un immense gâchis quand je vois ce que l'on promeut aujourd'hui et ce qu'on ignore ici dans notre patrimoine musical. Je dis donc bravo au label Hifly pour cette parution et évidemment si par le plus heureux des hasards vous tombez sur ce disque, n'hésitez pas une seule seconde!


Bizu, Tome 1 : Le chevalier Potage
Bizu, Tome 1 : Le chevalier Potage
par Albert Fournier
Edition : Album

5.0 étoiles sur 5 À mettre entre toutes les mains, 6 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bizu, Tome 1 : Le chevalier Potage (Album)
La série la plus personnelle de Fournier. On sent qu'il s'est vraiment amusé à créer ce petit monde bucolique. C'est drôle, joyeux et ça respire la nostalgie et la vie tranquille au coeur de la forêt de Brocéliande. J'ai pu lire toutes les aventures de Bizu et cette histoire de chevalier potage, heureux mariage d'un bonhomme de neige et d'un épouvantail, est pour moi la plus réussie.

Ces aventures cessèrent après 4 albums chez Dupuis, et 3 chez Fleurus. Un pur scandale!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11