Profil de LefsÖ > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par LefsÖ
Classement des meilleurs critiques: 1.345
Votes utiles : 284

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
LefsÖ (Neubiberg)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Eragon, Tome 3 : Brisingr
Eragon, Tome 3 : Brisingr
par Christopher Paolini
Edition : Broché
Prix : EUR 21,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 bonne fantasy jeunesse, 14 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eragon, Tome 3 : Brisingr (Broché)
Il faut tout d'abord rappeler que cette série est une série de fantasy destinée à la jeunesse. Cependant, les lecteurs adultes peuvent y trouver leur compte si tant est qu'ils n'oublient pas ce détail. J'ai pour ma part pris du plaisir en lisant cette série pendant mes vacances car elle se lit très vite et n'est pas bien compliquée.

Le style de l'auteur est toujours fluide et facile, même si j'ai trouvé que ce troisième tome était peut-être plus finement écrit. Cependant, je viens de voir que la traductrice avait changé entre le tome 2 et le tome 3, alors peut-être est-ce un apport de la traduction. J'ai beaucoup aimé lire la partie concertant la formation de Brisingr !

L'histoire progresse, même si parfois on a l'impression que l'armée fait du sur place. D'un autre côté, une grande armée ne se déplace pas si facilement, sans oublier qu'il arrive toujours quelque chose à nos héros :)
L'action est très présente, justement pour cette raison. Les réponses à certains de nos questions commencent à arriver. Il est cependant dommage que certaines choses n'aient été que survolées alors que d'autres sont plus que largement traitées.

Les personnages évoluent, ainsi que les relations entre ces personnages. L'auteur entre plus dans les détails et également en profondeur. J'ai encore une fois aimé les passages où Roran est en action, même si je trouve sa chance insultante, on ne peut pas lui enlever la puissance de son esprit, sans oublier celle de son marteau ;)
J'ai également beaucoup aimé l'apport des Urgals au récit. La tolérance est un grand thème abordé dans ce livre


L'Héritage, Tome 2:  : L'Aîné
L'Héritage, Tome 2: : L'Aîné
par Christopher Paolini
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 très plaisant, 11 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Héritage, Tome 2: : L'Aîné (Broché)
Le style de l'auteur est toujours fluide et simple. L'action est toujours très présente et le livre se lit très.
L'histoire n'est pas vraiment originale quoi que j'ai été agréablement surprise par la partie de l'histoire qui concerne Roran, quand bien même celle-ci semble être favorisée largement par la chance. Une autre surprise est l'apparition d'un autre dragon ainsi que son dragonnier, même que l'auteur nous fait deux fois la surprise !

J'ai également beaucoup apprécié la formation du couple dragon/dragonnier, même si, elle semble vraiment rapide pour quelqu'un qui doit sauver le monde.
Je trouve dommage que certaines pistes n'aient pas été exploitées alors que d'autres apparaissent presque par magie. Par exemple, la confrontation qui aurait pu naître de la succession entre Nasuada et les anciens des Vardens, mais la disparition "par magie" des douleurs d'Éragon.

Les personnages sont toujours attachants, quoique Arya, perde beaucoup de son charme, mais j'ai trouvé de nouveaux chouchous en les personnes de Roran et Kathrina. Je n'ai pas du tout apprécié le roi Orrin, d'autant qu'il n'a aucune utilité à l'histoire. On se demande parfois si l'auteur ne voulait pas lui faire jouer un rôle plus important mais y a renoncé.

En conclusion, un deuxième tome facile et plaisant à lire qui recèle plusieurs surprises, même si l'histoire suit toujours plus ou moins des pistes dites "faciles".


Eragon - Tome 1 : heritage
Eragon - Tome 1 : heritage
par Christopher Paolini
Edition : Poche
Prix : EUR 10,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très bon 1er tome, 18 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eragon - Tome 1 : heritage (Poche)
L'extrait ci-dessus présente l'histoire des Dragonniers et donne un constat de la situation générale de l'Alagaësia, pays où se déroule la plupart de l'action de cette tétralogie. On apprend très vite quels sont les différents peuples qui habitent dans la région, ceux qui sont rangés du côté de la force et les autres qui, forcément, sont du côté obscur de la force :)
Ce premier tome commence sur les chapeaux de roues et l'action restera présente au fil des pages.

Le style de l'auteur est simple, fluide, l'humour ponctue régulièrement l'histoire et les chapitres sont assez courts et bien rythmés laissant toujours légèrement le lecteur sur sa faim à la fin des chapitres.

Les personnages sont attachants. Chaque personnage est bien décrit et possède son petit caractère.
J'ai vraiment apprécié de découvrir les relations entre un dragon et son dragonnier, ainsi que l'entraînement de celui-ci à qui tout ne réussit pas toujours du premier coup.

Le secret est au cœur de ce livre : presque tout le monde a ses secrets et bien peu sont révélés dans ce premier tome. Ce qui laisse beaucoup de marge pour les tomes suivants !!!

Toutefois, il y a très peu de surprise dans ce livre. Toutes les ficelles de la fantasy standard sont tirées : souvent on repense en lisant à d'autres livres du même genre où il se passe des événements similaires. Par exemple, le jeune héros qui se forme tout en fuyant son lieu de naissance en bougonnant : mais pourquoi moi ?

En conclusion, de la bonne fantasy dite jeunesse qui peut aussi satisfaire les plus grands. Une histoire pas vraiment originale mais avec laquelle j'ai toutefois pris beaucoup de plaisir.Un premier tome qui ne peut que donner envie de lire la suite.


Les secrets d'opale
Les secrets d'opale
par Maria V. Snyder
Edition : Poche

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une très belle série malgré un dernier tome très légèrement en dessous, 7 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les secrets d'opale (Poche)
Voici les quelques éléments mineurs et très légers qui font que je ne donne pas à ce livre le titre de coup de cœur, quand bien même je le trouve vraiment passionnant, tout comme la série d'ailleurs :)
Dans ce dernier tome, la découverte n'existe plus, on connait les deux pays Ixia et Sitia, on connait aussi leurs gouvernements ainsi que leurs traditions et les petits défauts de ses habitants.
L'écriture de l'auteur est un peu moins saisissante, un peu en dessous de ce que les deux premiers tomes nous ont offert, mais peut-être est-ce juste le changement de traductrice qui m'a très légèrement gênée. Peut-être que finalement la touche Harlequin est devenue plus visible avec tous ces "mon amour" que Valek offre à Elena.
L'intrigue est peut-être aussi un peu décousue par rapport aux deux autres tomes

Cependant, il reste tant de points positifs qui font de ce livre un succès qu'il est difficile de tous les énumérer, d'autant que cela a déjà été dit pour les deux premiers tomes.

Évidemment on retrouve avec beaucoup de plaisir Elena, Valek et les autres, quand bien même un traitre pourrait bien se trouver parmi eux. Les personnages ont toujours aussi attachants, avec ou sans cheveux d'ailleurs ;). L'humour est également toujours au rendez-vous.
Les chapitres sont courts et rythmés ce qui fait que le lecteur finit par tourner les pages plus vite que son ombres... surtout avec une liseuse.
Les trois tomes sont très cohérents et on découvre au fur et à mesure toutes les réponses à nos questions ou presque ^^

Au final, j'ai dévoré ces 3 tomes et je ne peux que conseiller cette série aux amoureux de Fantasy. C'est une série originale, pleine de surprise qui a su tome après tome se renouveler.


Sans forme (Le protectorat de l'ombrelle**)
Sans forme (Le protectorat de l'ombrelle**)
par Gail Carriger
Edition : Broché
Prix : EUR 16,75

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 acidulé et sirupeux en même temps : Exquis !, 29 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sans forme (Le protectorat de l'ombrelle**) (Broché)
Comme dans le premier tome, le style du livre est un pur bijou : c'est acidulé tout en étant sirupeux. On a l'impression d'avoir traversé la Manche dans une machine à remonter le temps pour atterrir en Angleterre à l'époque victorienne, au début des machines à vapeur. On pourrait même croire que les vampires, loups garous etc. sont d'origine ;)
Les dialogues sont également des perles d'humour grinçant qui donnent du relief à ce livre, si tant est qu'il en est besoin (?)
L'auteur nous donne une infinité de détails sur les machines, les inventions et les ombrelles d'Alexia fourbissant ainsi son univers. D'autant que notre héroïne va rencontrer une inventrice de génie qui saura lui donner du fil à retordre.

Les personnages sont toujours aussi bien travaillés. La situation de certains a changé mais les caractères restent les mêmes. On retrouve Alexia qui est devenue Lady Woolsey et miss Ivy Hisselpenny, sans oublier Lord Conall Macon sur lequel on fait beaucoup de découvertes. Mais comment aurait-il pu en être autrement quand on connait le caractère curieux de sa jeune épouse ?
Les seconds couteaux sont également de retour et on fait connaissance également avec de nouveaux personnages assez hauts en couleur eux aussi.
Les relations entre tous ces personnages ne peuvent que réjouir le lecteur qui suit au gré de sa lecture les ententes et mésententes successives, voire intempestives de ces anglais pas comme les autres.

Comme pour le premier tome, l'intrigue passe très vite au second plan. Elle est surtout la trame sur laquelle évolue Alexia. Cependant, elle est tout de même riche et nous donne même l'occasion de voyager jusqu'en écosse. Il se pourrait même qu'un traitre soit de la partie...
Enfin, l'auteure est vraiment très cruelle avec le lecteur car après une fin pareille, on me peut que se transformer en loup garou pour hurler à la Lune !
Mais mystère et boule de gomme, vous n'en saurez pas plus... Je vous en ai d'ailleurs certainement déjà trop dit...

En conclusion, un deuxième tome palpitant dans la lignée du premier où l'on a le plaisir de retrouver Alexia et toute sa clique. Le style, les détails, les personnages toujours "so british" sont parfaits !


Au commencement il y avait Bob - Dieu a mal au crâne
Au commencement il y avait Bob - Dieu a mal au crâne
par Meg Rosoff
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 C'est vide, plat et insipide., 20 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au commencement il y avait Bob - Dieu a mal au crâne (Broché)
On peut dire que j'ai apprécié les 30 premières pages de ce livre : elles étaient les promesses d'une fraicheur nouvelle, d'idées révolutionnaires et d'humour... Mais en fait, rien de tout cela ne s'est concrétisé !

L'humour est vraiment rare dans ce livre, malgré les vaines tentatives de l'auteur. Les idées révolutionnaires sont vite épuisées et sont ensuite rabâchées sans cesse jusqu'à en devenir vraiment trop lourdes. Quant à la fraicheur, elle est inexistante à cause du style choisi par l'auteur qui est vraiment trop lourd...
Elle tente d'imiter le style de la jeunesse mais insiste vraiment trop sur le côté sexuel ou le côté gamin de Bob. Le langage est parfois trop vulgaire à mon goût. Il est pourtant vraiment très rare que je n'ai pas envie de finir un livre. Je me suis forcée et finalement quand j'ai lu le livre en diagonale, voire en pointillés, j'ai vraiment été soulagée d'avoir enfin fait ce choix.

L'histoire n'a ni queue ni tête : on a l'impression que c'est la facilité qui a écrit ce livre. Par exemple, j'ai vraiment eu l'impression que l'auteure avait inventé l'animal de compagnie pour avoir quelque chose à dire dessus puis s'en servir pour greffer une intrigue sur l'histoire principale qui est vraiment très pauvre.

Les personnages sont vraiment très pauvres et très caricaturaux. Que ce soit les mortels ou les divins ... Seuls peut-être Mister B pourrait sortir son épingle du jeu, ce qu'il fait d'ailleurs : ce qui laisserait à penser qu'il faut laisser le monde des grands aux adultes bien pensants !

En conclusion, j'ai vraiment été déçue par ce livre. C'est vide, plat et insipide.


Les Etrangers du Temps Tome 1 Destins Obscurs
Les Etrangers du Temps Tome 1 Destins Obscurs
par Corinne Gatel-Chol
Edition : Poche

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 déroutant et charmant !!!, 16 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Etrangers du Temps Tome 1 Destins Obscurs (Poche)
Ce livre est vraiment déroutant (c'est le maitre mot de ce livre). Comme je l'ai dit plus haut, surtout à cause de ce mélange de genres. Lorsque j'ai lu que ce livre était un thriller, j'ai vraiment eu du mal à le croire et pourtant on parle bien de tueurs en série et même de décapitation. Adrien, notre héros, ou plutôt notre anti-héros découvre un cahier qui petit à petit le lie à son auteur, qui vivait dans sa maison mais un siècle plus tôt. Il va être victime d'hallucinations mais est-ce du à la drogue qu'il prend, plus ou moins régulièrement ?
Le mélange des deux époques est plus que troublant. J'ai eu parfois du mal à m'y retrouver mais j'ai trouvé ce "micmac" très rafraichissant.
Au commencement de ce livre, on ne sait pas vraiment où on met les pieds et un peu plus loin dans le livre encore moins, mais bizarrement c'est surtout pour cette raison que j'ai aimé ce livre.

J'ai beaucoup aimé la découverte de la vieille maison où la famille d'Hadrien va s'installer. J'ai également vraiment aimé l'histoire de celle-ci. Par contre, personnellement, je n'ai pas vraiment aimé les personnages. Je n'ai pas su m'attacher à eux, exception faite de Colombe, qui rode sur ce livre comme une ombre. Je les ai trouvé trop caricaturaux, j'ai trouvé les dialogues trop téléphonés, d'autant que le style des dialogues est parfois vraiment trop cru ou au contraire trop ampoulé à mon goût.

Malgré cela, je n'ai pu décoller de ce premier tome. Il fallait toujours que j'en sache plus, impossible de m'arrêter. Les chapitres courts ont accentué cet effet addictif et finalement, on arrive à la fin du livre en tournant la dernière page et en se demandant où est passée la suite ???

Au final, un livre déroutant mélangeant bien des genres littéraires dont les personnages trop caricaturaux ne m'ont pas conquise mais dont l'histoire très originale et très bien mise en scène fait que l'on ne peut au final que dévorer le livre en péplorant que la suite ne soit pas encore écrite :)


Le souffle d'émeraude
Le souffle d'émeraude
par MARIA V. SNYDER
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 encore meilleur que le premier, 7 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le souffle d'émeraude (Poche)
Tout comme le premier tome, ce livre est un enchantement : nous avions découvert Ixia, un pays dont la fantaisie avait été bannie au profit de l'efficacité. Dans ce deuxième tome, nous découvrons Sitia, un pays riche en gouts, couleurs et senteurs ! Une telle différence de paysage devrait avoir un impact sur la lecture, et pourtant ce n'est pas le cas. Le style de l'auteur nous avait fait aimer Ixia et nous donne la pareille avec Sitia, l'autre moitié du monde.

Bien évidemment, l'impact des personnages y est pour beaucoup car Elena et ses acolytes sont toujours aussi attachants. Nous découvrons dans ce deuxième volet, la famille d'Elena et quand bien même ses parents sont assez stéréotypés, il n'en est pas de même avec son frère qui semble torturé et vindicatif. Nous découvrons également la magie qui est bannie en Ixia mais toute puissante en Sitia. Nous découvrons enfin un autre mode de gouverner qui laisse place à l'individualité et au libre arbitre.

Loin de Valek, Elena qui était venue pour apprendre va vite prendre la mesure de la tache qui l'attend, surtout au vu de l'hostilité qu'on lui témoigne. Réussira-t-elle à déjouer les complots et à s'acclimater dans ce pays si familier et pourtant si lointain qui ne semble pas vouloir d'elle ?
L'histoire est toujours aussi passionnante, l'action est au rendez-vous, que ce soit des combats physiques ou magiques, sans oublier l'humour qui rythme la lecture (l'apport des chevaux est immense). J'ai vraiment tout aimé de ce livre.

J'avais pensé que la nouveauté du monde découvert dans le premier tome ne pourrait pas se renouveler dans le deuxième tome et pourtant, si ! Tout est différent dans ce deuxième volet : la situation politique, la situation d'Elena et surtout la dimension magique qui règne sur Sitia. Les pages du livre ont défilé, toujours plus vite jusqu'à la fin et j'ai du me contrôler pour ne pas de suite sauter sur le 3ème volet.

J'ai beaucoup aimé l'antagonisme mis en place entre Ixia et Sitia, dévoilant au lecteur que toute chose possède ses qualités mais aussi ses défauts... Que ce soit les modes de gouvernement, les personnes, l'action ou encore l'inaction... Rien n'est tout blanc ou tout noir !

Au final, l'auteur a fait encore plus fort que pour le premier tome. J'espère que le 3ème tome sera encore mieux !!!


La fatigue émotionnelle et physique des mères : Le burn-out maternel
La fatigue émotionnelle et physique des mères : Le burn-out maternel
par Violaine Gueritault
Edition : Poche
Prix : EUR 8,90

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 enfin !!!, 14 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La fatigue émotionnelle et physique des mères : Le burn-out maternel (Poche)
Je reviens en vitesse sur ma propre expérience, car je ne voudrais pas avoir l'air de me plaindre car ce n'est pas le cas. Je fais juste une constatation pour pouvoir dire combien ce livre m'a aidé à prendre conscience de ce que je suis, ce que je fais et combien c'est important.

Je ne travaille pas professionnellement parlant, j'ai pourtant fait des études de biologie et exercé en tant que professeur de cette même matière pendant un an avant de partir à l'étranger et de devenir maman. La très bonne situation de mon mari me permet de ne pas avoir à "travailler" et les conditions de vie en Bavière sont excellentes. J'ai des ami(e)s et quatre enfants en pleine santé. Comme vous le savez, je lis beaucoup, ce qui veut dire que j'arrive à me dégager du temps pour moi. Pourtant, j'ai été victime de burn-out maternel en janvier. Je ne comprenais pas pourquoi, car ma situation était des plus "merveilleuses".

Après avoir lu ce livre, j'ai compris et cela m'a soulagée, déculpabilisée car dans cet état des lieux que je viens de faire je n'ai pas évoqué le stress lié à la surcharge de travail, l'imprévisibilité des événements familiaux, l'absence de reconnaissance, le manque de soutien moral, l'absence de formation.

En effet, qui voudrait d'un travail 24h sur 24, 365 jours par an, qui n'est ni rémunéré, ni reconnu dont l'activité est fluctuante et imprévisible, et où les employés ne sont ni formés ni soutenus moralement ? C'est en gros, ce que font toutes les mères et cela depuis toujours. Et la société trouve ça normal, voire anormal que les mères le revendiquent, puisque ça a toujours été comme ça ?

L'auteure explique les 3 phases du burn-out en milieu professionnel, puis fait le parallèle avec nos vies de mamans et démontre que le burn-out maternel existe aussi. Dans le livre, il y a de très nombreux exemples dans lesquels n'importe quelle maman se retrouvera.
Ce livre est une forme de reconnaissance de notre rôle de maman dans son ensemble.
Enfin elle donne des pistes de solutions pour éviter, ou plutôt pouvoir gérer tous ces stress d'intensité moyenne qui reviennent à longueur de temps dans nos vies de maman.

Le livre est bien écrit, je n'ai pas pu m'empêcher de le dévorer car construit sur des bases d'exemples courts et nombreux, je n'ai pu m'empêcher presque à chaque fois de me dire que c'aurait pu être moi qui ai dit ça !

Les nombreuses causes du burn-out sont expliquées, les facteurs de stress énumérés et disséqués et les mamans, bien que faisant presque tout pareil qu'avant ont l'impression qu'au moins quelqu'un les a comprises et reconnues. Un peu comme si nous avions notre général de Gaule à nous ;)
Et pour cela, je souhaite remercier l'auteure, elle même maman !

À la fin du livre se trouve un chapitre destinés aux papas, expliquant le pourquoi du comment car eux non plus n'ont pas souvent conscience de ce que c'est que d'être maman. En tous cas, le mien arrive encore à rentrer le soir et à me dire que je n'ai rien fait de ma journée ! C'est promis, ce soir il va se retrouver avec ce livre entre les mains !

En conclusion, un livre à mettre dans les mains de toutes les mamans, puis de leurs maris ! Une crème anesthésiante pour tous les petits bobos répétitifs des mamans qui apprécieront d'autant plus le merveilleux côté de la médaille de la maternité.


La fille de papier
La fille de papier
par Guillaume MUSSO
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 du très bon musso, 1 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La fille de papier (Poche)
Comme je le disais plus haut, le roman commence par un état des lieux raconté par un mélange de mails et de coupures de journaux. Même si j'ai beaucoup aimé l'idée, j'ai trouvé que cela ralentissait le rythme du livre car trop long. D'ailleurs, ayant d'autres livres à lire en urgence, je me suis arrêtée de lire le livre après cette partie pour le reprendre et ne plus le quitter quelques semaines plus tard.

Le style de l'auteur est fluide et prenant. une fois prise dans ses filets, je n'ai pu que poursuivre ma lecture jusqu'au bout. L'histoire, qui est un mélange de romance et de fantastique, est vraiment originale, et malgré des ficelles trop faciles, je me suis complètement laissée prendre au jeu de ce mélange. Le thème de l'amitié inconditionnelle fait de ce roman un livre qui a réussi à me toucher. J'ai également beaucoup aimé l'histoire dans l'histoire du livre perdu qui voyage malgré lui et qui rassemble toujours malgré lui espoirs, regrets et envies.

Les personnages de ce livre sont plus ou moins touchants quand bien même ils sont pour la plupart très stéréotypés, mais j'ai beaucoup aimé leurs interactions. L'amitié, l'amour, les regrets , l'espoir et la mort sont des thèmes qu'on retrouve dans ce livre.

En conclusion, j'ai apprécié ce livre pour beaucoup de raisons et malgré le fait que les personnages soient stéréotypés : une belle échappée dans le monde ou le bien gagne toujours contre le mal ;)


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14