undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Vuong > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Vuong
Classement des meilleurs critiques: 15.164
Votes utiles : 171

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Vuong "hoahoi" (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Blackstar
Blackstar
Prix : EUR 15,99

22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un (nouveau) chef-d'oeuvre de Bowie, 9 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blackstar (CD)
À l'heure qu'il est, c'est-à-dire un jour après sa sortie, Blackstar a été commenté sous toutes ses coutures. C'est dire l'influence de l'artiste. Je voudrais souligner quelques points saillants de l'album : d'abord sa logique musicale, la manière dont s'enchaînent les titres ; en quarante et une minute, soit le format d'un album vinyle d'antan, il y a une unité, une concentration, une progression qui s'appuient sur des contrastes marqués et des échos subtils. Cela manquait peut-être à son prédécesseur, The Next Day. Ensuite, l'évidence du son et des arrangements ; à ce titre les nouvelles versions de Sue et de 'Tis à pity sont bien meilleures que les premières : le combo de jazzmen new-yorkais leur donne une énergie organique évidente. Enfin, la voix de Bowie est excellente, elle passe des mélismes qui font sa réputation à des glapissements de fureur (ou d'enthousiasme), de la psalmodie de Blackstar aux hoquets virtuoses de Girl loves me (écrit dans des argots londoniens du XXè siècle). Loin d'être élitiste, chaque morceau accroche et émeut (les deux ballades finales notamment, d'une évidence immédiate), et l'on sent que cela va vous accompagner longtemps, comme le font Diamond Dogs, Outside, Station to Station. C'est encore et toujours du Bowie, et du meilleur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 9, 2016 3:38 PM CET


Eight Pieces
Eight Pieces

5.0 étoiles sur 5 Un must du piano américain, 16 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eight Pieces (CD)
Superbe et rare répertoire, pianiste accompli : si vous ne connaissez pas encore Perle, ce disque constitue une très bonne introduction à sa musique, entre Berg et Haydn. C'est une synthèse entre l'esprit des Lumières et la tonalité élargie.


Dictionnaire des difficultés de la langue française
Dictionnaire des difficultés de la langue française
par Adolphe V. Thomas
Edition : Broché
Prix : EUR 11,90

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une référence, 8 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dictionnaire des difficultés de la langue française (Broché)
Je confirme. D'un format pratique, avec des entrées intuitives, ce petit dictionnaire de quatre cents pages est une véritable référence pour éviter toutes les chausse-trapes du français.


Beyerdynamic T50P Casque ferme
Beyerdynamic T50P Casque ferme

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur casque nomade ?, 29 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beyerdynamic T50P Casque ferme (Appareils électroniques)
Je ne suis pas un spécialiste de casques, mais j'utilise journellement des portables depuis que le baladeur CD existe. En ce qui me concerne, c'est le Beyer T50 qui remporte la palme, tant pour l'isolement (on n'entend quasiment plus rien de l'extérieur) que pour le son aéré, précis, étagé, avec une légère coloration chaleureuse (comparée par exemple à l'Audio Technica ESW9, qui est peut-être plus détaillé mais reste neutre, voire sec, avec un son japonais). Pour ce que j'ai essayé rapidement, tant le Bower Wilkins que le nouveau Sennheiser momentum ne lui arrrivent pas à la cheville, sans parler du Zik ou autres Bose. Le prix est plutôt légèrement inférieur à ces produits. La fabrication (allemande) est très soignée, tout en acier brossé et cuir. Mais comme rien n'est parfait, il y a deux défauts : d'abord le poids relatif qui peut fatiguer à la longue, notamment sur l'occiput, et surtout des fils non amovibles et fragiles qui risquent de se détériorer facilement. Pour ma part, cela a été le cas après 7 mois (la réparation s'est fait sous garantie de deux ans néanmoins). On rêverait d'un mono fil amovible sur un tel appareil, comme cela semble être la norme actuellement. En attendant, pour l'écoute nomade, pour l'isolement et le luxe sonore, et à condition de le ranger soigneusement, c'est mon choix numéro un.


The Complete Studio Recordings
The Complete Studio Recordings
Prix : EUR 87,48

19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le suave son de Roxy Music, 21 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Complete Studio Recordings (CD)
Le son a été décrit comme en retrait par deux commentateurs ; il s'agit du contraire pour moi. Pas de mise en relief forcée de basse, pas de batterie qui surclaque, pas de brillance stridente, de manipulation artificielle d'un instrument ; l'enveloppe sonore est ronde et coule bien, comme à l'écoute d'un vinyle ou dans une réédition japonaise. En bref, Roxy Music sonne superbement sur ce coffret (voir tous les commentaires du produit sur Amazon.uk, qui s'accordent sur la qualité sonore). La présentation est soignée, les étuis brillants conçus pour durer longtemps ; il y a de nouvelles photos (luxueuses) à l'intérieur de chaque jaquette. C'est vrai qu'il n'y a pas de paroles, ni de biographie, ni de commentaire critique mais franchement, on s'en passe. En résumé, c'est un must pour l'amateur de Roxy Music, à saisir avant épuisement.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 20, 2012 9:49 PM CET


Hergest Ridge
Hergest Ridge
Prix : EUR 8,21

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Hergest Ridge version 2010, 28 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hergest Ridge (CD)
Je serai bref : Hergest Ridge est l'une des musiques les plus anciennes que j'ai connues et aimées, et cela fait 35 ans que cela dure. La première version vinyle (1974) est l'unique à acquérir, par la rondeur, la subtilité et la complexité des arrangements ; Mike Oldfield l'a remixée en 1976 pour Boxed, en enlevant par-ci, par-là plusieurs voix instrumentales (notamment la trompette dans les premières reprises du thème de la face 1), et a imposé cette version (en CD et LP) jusqu'en 2010. La nouvelle version de 2010 ici présente est, à mon avis, encore plus discutable pour des raisons diverses, dont la plus évidente est l'intrusion d'une mandoline lancinante dans le jeu entre basse et sleighbells de la fin du premier morceau.
Conclusion : achetez absolument, soit la version Deluxe, qui contient le mixage originel de 1974 dans le deuxième CD, soit (l'un n'excluant pas l'autre) le disque vinyle qui vient d'être à nouveau pressé, avec toujours, bien entendu, le mix authentique.
A mon sens, c'est ce que Oldfield a écrit et enregistré de plus fort, avec la première partie d'Ommadawn, bien plus que Tubular Bells. Après trente-quatre ans, cela vaut la peine de le (re)découvrir dans sa splendeur initiale. Les trois étoiles valent pour la version 2010, et non pour la musique, l'une des plus belles qui soient.


Intégrale des Sonates pour Alto seul, Sonate op. 28
Intégrale des Sonates pour Alto seul, Sonate op. 28
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 19,18

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une découverte capitale, 23 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Intégrale des Sonates pour Alto seul, Sonate op. 28 (CD)
Ces interprétations des quatre sonates pour alto solo de Weinberg, complétées par deux autres sonates (dont celle de l'altiste du quatuor Beethoven) sont à la fois des premières mondiales et des captations définitives. Julia Rebekka Adler est une altiste de tout premier plan, que l'on pourrait comparer pour la perfection du son et le phrasé serré au jeu de Tabea Zimmermann, qui fut d'ailleurs l'une de ses professeurs. Quant aux pièces de Weinberg, elles constituent des chefs-d'œuvre du genre, à mettre à côté de celles de Reger, Hindemith ou Bloch. Requérant une technique transcendante, elles évitent toute monotonie par l'alternance des voix et des techniques d'archet ; musicalement, nous sommes sur un terrain mouvant et tourmenté, proche de l'atonalité, mais toujours d'une grande précision d'écriture ; l'alto se démultiplie, se fait guitare furieuse, balalaïka, orchestre à cordes, violoncelle, flûte ou violon tsigane. En bref, il faut acquérir cet album audacieux, qui contribue superbement à la reconnaissance du génie de Weinberg. Je recommande également les trois premiers volumes des Quatuors à cordes par les Danel chez cpo (interprétation de référence), le Quintette pour piano par Weinberg et les Borodine, enfin le cycle des symphonies en cours d'enregistrement chez Chandos.


Cole's Corner
Cole's Corner
Prix : EUR 7,00

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La ritournelle de Richard Hawley, 25 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cole's Corner (CD)
Alors qu'avec Truelove's Gutter, le génie mélodique de Hawley commence à se faire entendre en France, il faudrait peut-être commencer par Cole's Corners ou y retourner, pour au moins trois bonnes raisons : The Ocean, Tonight et Cole's Corner. Il y a là un art de la mélodie éternelle, de l'arrangement soyeux, il y a une conduite de la voix qui ne vous lâchent pas. Le reste n'est pas mal non plus, avec Just like the rain aux étincelles de guitare brillant sur les larmes, ou le brumeux Last Orders, digne d'une bande-son de Lynch. A écouter absolument, ainsi que les cinq autres albums, dont aucun ne déçoit (essayez notamment de trouver le premier album éponyme, il y a deux ou trois chansons à tomber). Hawley, ou la ritournelle absolue.


Stravinsky: Works of Igor Stravinsky
Stravinsky: Works of Igor Stravinsky
Prix : EUR 40,48

57 internautes sur 59 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une somme, 10 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stravinsky: Works of Igor Stravinsky (CD)
Certes, le travail éditorial a été mal fait, comme trop souvent de nos jours. Mais on s'y retrouve quand même. Reste la musique, et la somme d'une vie... Moi qui ai collectionné les coffrets Stravinsky un à un, j'ai regardé d'un œil envieux cette parution qui offre un pan majeur de la musique du vingtième siècle à la portée de tous, en un volume compact. Tout est à découvrir, y compris la période ultime de Stravinsky - il n'y a pas de "déchets", ni sur le plan interprétatif, ni sur le plan musical, comme trop souvent dans les intégrales.
Les 5 étoiles vont à l'intérêt immense du legs stravinskien.


In Rainbows
In Rainbows
Prix : EUR 14,99

19 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'un des meilleurs Radiohead, 10 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : In Rainbows (CD)
... avec Kid A (selon moi). Contrairement à Hail to the Thief, il n'y aucune faiblesse. Les chansons sont accessibles, voire accrocheuses, mais se révèlent au fil du temps grâce à une production très juste et sobre, qui a coûté au groupe la bagatelle de 2 ans de travail... Le résultat en valait la peine, avec des chansons effrénées (Bodysnatchers) ou lancinantes (All I need, qui rappelle un peu le dernier Depeche Mode), des rythmes tournoyants de guitare (Jigsaw) et des ballades sublimes (Nude), voire de la Soul chaude et intime (House of Cards). La première chanson est joyeuse, avec sa rythmique asymétrique et bondissante et ses cris d'enfants, tandis que la dernière est typiquement un thrène de Yorke (voir The Eraser). En somme, un disque classique de Radiohead, un classique tout court.


Page : 1 | 2