undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de M. Jerome > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par M. Jerome
Classement des meilleurs critiques: 14.424
Votes utiles : 186

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
M. Jerome
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Meliora
Meliora
Prix : EUR 13,99

8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un album marquant, 2 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meliora (CD)
Ces dernières années, à l'instar de groupes comme Amon Amarth, Sabaton, Lamb of God ou encore Trivium, Ghost ouvre chaque porte qui mène à la reconnaissance internationale avec classe et réussite. Plus impressionnant encore que ses confrères, Ghost aura même grillé les étapes, atteignant déjà les sommets malgré sa discographie encore très jeune (groupe formé en 2008). Sans l'appui médiatique de masse du business musical mainstream, il est de plus en plus difficile de percer rapidement et d'émerger de la masse artistique mondiale. Gravir les échelons aussi rapidement fait forcément parler. Ainsi la rengaine des frustrés aigris s'incruste à l’ébullition générale. "Je ne comprend pas ce succès", "ppfff, l'effet de masse vous connaissez ?", "Mouai, y'a plein de petits groupes qui méritent tout autant", "Ghost c'est de la pop avec trois riffs de metal", "c'est formaté !"...

Mais Ghost, c'est l’ingéniosité et l'intelligence. Les suédois ont trouvé la formule dès le début, ils avaient les idées, le plan de carrière. Grâce à un travail presque acharné, avec une omniprésence dans les salles et festivals du monde entier, les premiers objectifs tombent les uns après les autres. Les membres de Ghost ne cachent pas leurs souhaits, vendre beaucoup afin d'avoir financièrement la capacité de donner devant des foules immenses d'impressionnants spectacles à la manière des Alice Cooper, Kiss et Iron Maiden.
Pour Papa Emeritus III, Meliora peut devenir le The Number of The Beast de Ghost.

De nouveaux costumes et un Papa Emeritus numéro 3 (mouahaha), le groupe décide d'apporter quelques évolutions afin de ne pas lasser le public déjà conquis tout en ce donnant les moyens de marquer les esprits non convertis.

Si Meliora est un succès critique certain, nous pouvons désormais constater qu'il l'est aussi commercialement avec un bouche à oreille de bel ampleur.

Bien que bercé par le côté très mélodique du précédant album nommé Infestissumam, la déception l'avait légèrement emportée face au manque d'énergie de l'ensemble, surtout en comparaison avec un Opus Euponymous très prometteur en son temps.

Sur une première écoute, difficile de se forger un avis même si on en ressort une sensation agréable et une certain accroche. J'espère d'ailleurs que les auditeurs qui ont rapidement lâché l'affaire seront se montrer à l'avenir plus patients avec la musique de Ghost. Dans un premier temps, je constate avec plaisir une énergie retrouvée, une belle variété et une production au top, plutôt identitaire. Production gérée par le célèbre Klas Åhlund, connu pour ses travaux très "metal extrême" aux côtés de Madonna, Usher ou encore Britney Spears.

Après plusieurs écoutes attentives, je peux parler sans problème d'un album totalement réussi. Mon coup cœur cette année avec l'Underworld de Symphony X.

Je développe un peu. Déjà nous avons l'atmosphère générale de l'album, très prenante, se situant entre l'obscurité et la lumière, entre le vintage et metal, entre le musical et l’atmosphérique. Le tout est pour moi parfaitement équilibré à l'écoute avec une sensation de dynamisme, sans mièvrerie aucune, à la fois vivant et mystique, voir ténébreux, à la fois doux et mélodique pour un ensemble aussi varier qu'homogène. Entre sérieux et dérision. Ghost se fait également particulièrement sombre textuellement, comme sur le très popisant (et excellent) He Is, avec son texte plutôt sulfureux qui contraste avec l'aspect très apaisant du morceau. La vraie provocation vient surtout de là.

On ne peut évidemment oublier d'évoquer les arrangements qui font parfois toute la différente. Clavier/piano en quelques notes comme sur Mummy Dust, mais aussi en harmonie proche d'une B.O de science fiction ou de série B un peu kitsch, mais également en nappes plus discrètes qui donne une ambiance cathédrale tout à fait charmante. Les chœurs qui apportent une grandeur supplémentaire en conclusion des Majesty et Deus in Absentia. Le travail vocal qui se dévoile rappelant de près ou de loin et selon nos propres références des groupes comme Queen, Beatles, Abba, voir Supertramp...Musicalement, on songera également à Blue Oyster Cult (sur Majesty en particulier) et Mercyful Fate.

Les parties instrumentales peuvent quant à elles faire penser à Iron Maiden ou Judas Priest par le travail des guitares harmoniques et à Metallica sur les riffs les plus "thrash" comme ceux de Cirice (flagrant), Absolution ou Mummuy Dust.

On retrouve d'ailleurs de beaux instants dédiés aux guitares comme par exemples sur Spirit (vraiment supers solos très mélodiques et aériens), Cirice, He Is ou au clavier sur Cirice et Mummy Dust, histoire de varier un peu plus encore le propos.

La section rythmique n'est pas en reste, il ne faut pas l'oublier, avec une basse très présente qui participe à la messe avec brio, et une batterie plus technique qu'imaginé.

Après ces détails importants, il nous reste l'inspiration, qui ne semble jamais avoir été un soucis à la conception. Franchement, je suis charmé après les 2/3 écoutes qui auront été nécessaires pour apprivoiser Meliora. On notera un fait important, les mélodies prennent souvent des tournures inattendues qui peuvent surprendre l'auditeur. Nous n'irons pas jusqu'à parler de dissonances, mais Ghost sait surprendre en ne donnant pas forcément la suite logique attendue.

J'apprécie particulièrement le refrain doux et mélodique de From the Pinnacle to the Pit accompagné par un beau tapping à la guitare. Voici qui fait souvent la différence chez Ghost, l'art de faire simple, beau et efficace. Sans prise de tête, en finesse, aboutit sans en faire trop. Absolution propose également un refrain simple et efficace. Mon coup de cœur revient à He Is (étonnement pour un amateur de metal comme moi, je suis charmé par le morceau le plus pop de l'album), son intro clean du plus bel effet et l'aura qui se dégage de ce morceau aux lignes vocales inspirés en font un moment spécial.

On notera deux interludes très réussie, un peu de guitare "harpe" et de l'orgue qui portent de belles mélodies.

Alors au final, un sans faute sur ce Meliora. Intéressant, inspiré, accrocheur, charmeur, technique, léger ou plus lourd, original à défaut d'être révolutionnaire, bien réalisé, bien joué et surtout porteur d'une sacrée ambiance générale. Comme ça a été dit plusieurs fois, Ghost aura préféré la qualité à la quantité.

Magistral.

Ibuso.over-blog.com
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 6, 2015 9:18 PM MEST


Underworld
Underworld
Proposé par ScreamingCDFrance
Prix : EUR 7,62

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand moment., 3 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Underworld (CD)
Franchement j'ai accroché directement, ce qui n'est pas une mince affaire concernant Symphony X.
Je vais faire court.

C'est un album qui ne souffre d'aucune longueur, il est très solide et toujours intéressant. Parfaitement travaillé.
Les riffs et refrains sont inspirés et restent en tête mais Symphony X sait également, bien entendu, se faire plus fin et il faut plusieurs écoutes attentives pour découvrir toutes les richesses d'Underworld.

Russel Allen est juste éblouissant. Quel chanteur, capable de couvrir plusieurs registres très différents avec son timbre de voix si agréable et charismatique.

Techniquement, c'est du haut niveau, les musiciens sont excellents. Les morceaux assez variés. La production est puissante et claire.

Magnifique album, mon coup de cœur 2015, pour le moment.

Ma chronique ici : [...]
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 23, 2015 12:01 PM MEST


Heroes (Digibook)
Heroes (Digibook)
Proposé par books-store
Prix : EUR 12,07

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Toujours très bon mais sans surprise, 4 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heroes (Digibook) (CD)
Un album efficace, très court, direct.

On reconnait immédiatement le style du groupe, avec notamment un style de chant peu commun dans le genre.

On sent que le groupe a misé sur l'efficacité, ce qui me semble un peu dommage après les quelques expérimentations de Carolus Rex.

Un bon album, des refrains efficaces, de très bons solos, une bonne production, mais on regrettera un manque de prise de risque.

Carolus Rex reste pour moi le meilleur album du groupe avec The Art of War.

Heroes est véritablement taillé live, et d'ailleurs, Sabaton est à voir en concert.


Shadows of the Dying Sun inclus 4 titres bonus
Shadows of the Dying Sun inclus 4 titres bonus

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Envoutant, 4 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shadows of the Dying Sun inclus 4 titres bonus (CD)
On reconnait immédiatement le style du groupe, très mélodique, assez sombre, parfois assez atmosphérique.

Cet album nous plonge dans une sacrée ambiance musicale.

On y retrouve tout ce qui peut faire le Metal, au sens large, de la puissance, de la mélodie, des passages envoûtants, du chant clair ou guttural, des solos de guitare basés sur le feeling.

La production est excellente, en plus.


Swedish Empire Live [(digipack)]
Swedish Empire Live [(digipack)]
DVD ~ Sabaton
Prix : EUR 29,93

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon produit, 17 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Swedish Empire Live [(digipack)] (Blu-ray)
Pas du tout déçu par la qualité de ce blu-ray.

Pour faire court :

3 concerts, 3 concerts différents.

Le Woodstock, plus de 500 000 personnes (même le Rock In Rio d'Iron Maiden parait petit à côté), une très belle qualité d'image, une prestation énergique et fédératrice, un public très présent et un son très live. Bien filmé. Montage assez rapide.

Göteborg : Sabaton chante en suédois et ça donne quelque chose de différent en audio. Le son est plus net que pour le concert au Woodstock. Une très bonne prestation, en salle. Une image un peu moins propre mais très correct. Quelques beaux passages et une set-list un peu différente de celle du Woodstock.

Oberhausen : Dans un salle de taille modeste blindée, une chaude ambiance donc. Un son pas mauvais et des prises de vue le plus souvent de l'arrière de la scène. Un bon live.

Un blu-ray qui laisse une belle place à la musique, trois concerts excellents, un groupe en forme, très bon sur scène avec un chanteur charismatique, une bonne qualité d'image.

Un très bon blu-ray, un des meilleurs du genre.


Blodsvept (Limited Édition)
Blodsvept (Limited Édition)
Prix : EUR 15,91

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De l'excellent Finntroll, 6 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blodsvept (Limited Édition) (CD)
Finntroll fait partie de ces groupes dont j'attends avec impatience chaque sortie d'album et dont je suis rarement(jamais)déçu. Des groupes comme Insomnium, Moonsorrow, Amon Amarth ou Dark tranquillity qui ont une vraie identité musicale pure. Un son, une ambiance. C'est la première chose que j'apprécie particulièrement chez un groupe, pouvoir toujours se retrouver en terrain connu, dans son petit globe, même avec du neuf.

Encore une fois, Finntroll est là où on l'attend, on reconnait le groupe dès les premières notes. L'album commence très fort d'ailleurs avec une série de morceaux très accrocheurs, la seconde partie est peut-être un peu plus faible, mais loin d'être mauvaise, il faut le dire.

J'aime particulièrement la production de cet album. Moyens financiers obligent, le groupe bénéficie désormais d'un excellent son mettant en valeur le moindre instrument. Un son puissant, incisif, mais très clair.

Du vrai bon gros travail.


The Mystery of Time
The Mystery of Time
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 7,01

13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un gros bof, 4 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Mystery of Time (CD)
Avantasia et Edguy c'est un peu "ma jeunesse Metallistique". Il y a une dizaine d'années (un peu plus même), je découvrais le Heavy Speed, propulsé au sommet, à cette époque, par Stratovarius, Angra et Edguy et Avantasia.
Un période très inspiré pour le jeune Tobias Sammet, qui connait le succès avec son groupe (Edguy) et son projet (Avantasia). Que ce soit pour l'un comme pour l'autre, j'étais fan, fan de la fraicheur, fan de la musique, des compositions, des refrains accrocheurs, de l'énergie.

Depuis, Tobias Sammet s'est assagi, c'est ce que l'on entend parfois, moi je le trouve devenu légèrement prétentieux. De plus en plus. Me direz-vous ça dépend des personnalités, il peut agacer ou être admiré et sa personnalité, on s'en moque, finalement. Bin oui, la musique. Parlons en. Pas tellement de quoi craner depuis l'âge d'or d'Avantasia. Le niveau est globalement faible mais heureusement ce bon vieux Tobias a maintenant l'expérience et surtout les moyens (financiers) de pallier...

The Mystery of Time c'est comme un bon gros film américain, pour prendre un exemple. Grosse production, acteurs "stars" mais scénario très moyen...que l'on suit tout de même avec attention, car c'est beau, c'est bien fait, la production est parfois même impressionnante. The Mystery of Time, avec son orchestre symphonique. Ça en jette, moi j'adore les groupes qui enregistrent avec un orchestre, mais j'aime mieux quand les compositions sont inspirées. On a parfois l'impression que cette production dantesque et comme un coup de peinture pour cacher un mur aux couleurs délavées.
Comme d'habitude depuis un certain temps, Tobias Sammet en fait des tonnes, son chant devient même vite agaçant, et c'est dommage. Heureusement, comme d'habitude, il s'est s'entourer de musiciens et de chanteurs parmi les meilleurs.

Un album en demi-teinte, comme ma note. Mais personnellement, malgré quelques bons titres, je trouve l'ensemble fade et parfois prétentieux...pour pas grand chose.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 13, 2013 9:31 AM MEST


Maiden England (2 DVD)
Maiden England (2 DVD)
DVD ~ Iron Maiden
Prix : EUR 12,97

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un live culte., 4 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maiden England (2 DVD) (DVD)
Oui enfin. Enfin ce Maiden England 88 en DVD, live culte pour de nombreux fans. Alors pas de blu-ray à cette occasion et c'est bien plus sérieux. Il n'y a aucun d'intérêt de sortir un live qui date de 25 ans sur ce genre de support. Pour faire un blu-ray de qualité, il faut que le film soit tourné avec des caméras HD. Sinon on trompe sur la marchandise.

DVD très intéressant. On ne peut que mettre la note maximale, en tant que fan peu objectif du groupe, mais je tiens tout de même à dire : Le documentaire est trop court, même si très intéressant. Les bonus sont moyens à part, bien entendu, le reportage 12 wasted years (de 1987) que les plus jeunes comme moi ne feront que découvrir.

Rien à dire sur le CD 1, le Live en lui même, superbe son, image datée mais tout à fait regardable, excellente set-list. On est vite impressionné par le matériel déployé sur cette tournée. On imagine la claque que cela devait être à l'époque. Décors de scène grandiose et light show sublime. Performance remarquable du groupe.

On regrette encore et encore que la tournée précédente (pour l'album Somewhere in Time) n'ait jamais été filmée. Et de même pour le célèbre concert à Donington en 88.


Kata Ton Daimona Eaytoy / Do what thou wilt (Edition Limitée)
Kata Ton Daimona Eaytoy / Do what thou wilt (Edition Limitée)

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef-d'oeuvre, 17 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kata Ton Daimona Eaytoy / Do what thou wilt (Edition Limitée) (CD)
Ce nouvel album de Rotting Christ est globalement encensé par la critique, je ne peux que contribuer à ce qu'il le soit encore plus. Ce "Kata Ton Daimona Eaytoy" ne s'adresse pas uniquement, à mon humble avis d'admirateur de Metal en tous genres, qu'à une fan base 100 % Black Metal. Loin de là. Cet album est complétement hybride et incorpore des éléments très modernes (ça groove pas mal, grosses rythmiques), des éléments plus Black Metal dans l'âme (vocaux, atmosphère sombre, guitares trémolos...) et aussi le côté très original du Folk grec (ce qui change un peu du Celtique, du Viking...) saupoudré des éléments "tribaux" chers à Rotting Christ. A noter également, pour en finir avec les nombreuses influences du groupe, quelques petites touches orientales, voir africaine.

Chaque morceau apporte son lot de surprise et de subtilité, pour un ensemble très puissant, clair, net et précis. La production est juste parfaite et tire l'ensemble encore un plus vers le haut. Des passages surprenant (du chant féminin (grave) accompagné d'un piano et pouvant faire penser à du Dead can Danc, notamment).

Rotting Christ parvient à pousser le bouchon encore un peu plus loin avec cet album tout en restant fidèle à lui même. On reconnait parfaitement la patte du groupe, notamment au niveau du chant "guttural Black Metal", surement pas le meilleur, mais immédiatement reconnaissable entre mille (et tellement bien incorporé). Les rythmiques, le travail des guitares, la variété des compositions.

J'oserai dire, les Therion du Black Metal.


La France Orange Mécanique
La France Orange Mécanique
par Laurent Obertone
Edition : Broché

67 internautes sur 75 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Il fallait oser !, 11 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La France Orange Mécanique (Broché)
Cela devient de plus en plus difficile de parler, d'écrire franchement dans notre pays. Le fait même de donner quelques chiffres est sujet à critique, à débat, pas toujours très juste il faut bien dire. La majorité bien pensante domine, surveille et intervient dans les médias, modifie, canalise et arrange à sa manière. Il devient même impossible de "dire la vérité" sans être insulté de raciste, fasciste ou antisémite. La liberté d'expression est de plus en plus réduite par ceux là même qui la prône, qui luttent pour les droits de l'homme. Un vrai paradoxe.

Cela fait du bien de pouvoir encore se tourner vers le livre pour juger soit même, analyser et comparer.

La France Orange Mécanique est un scandale que pour les pseudos biens-pensants de la télévision, de la radio, de la presse qui ne connaissent pas, ou se voilent la face sur ce qu'il se passe réellement en France et plus particulièrement dans certains quartiers.

Pompiers, policiers, simples habitants, éducateurs de toutes origines sont aujourd'hui en difficultés et ne bénéficient plus des conditions de travail, de la sécurité, de la justice telles qu'elles devraient être en France.

Ce livre n'est pas un appel à la haine, l'appel à la haine est ailleurs, c'est seulement un constat alarment qu'aucun ne doit laisser de côté.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 16, 2013 10:42 AM CET


Page : 1 | 2 | 3