Cliquez ici undrgrnd Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de CORNU > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par CORNU
Classement des meilleurs critiques: 1.392
Votes utiles : 342

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
CORNU

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Is the Is Are
Is the Is Are
Prix : EUR 15,83

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 The Shoegaze must go on, 19 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Is the Is Are (CD)
Rarement on aura entendu avec "Is The Is Are", un album construit avec autant d'intelligence. On en attendait pas moins de DIIV. Car si les trois premiers morceaux forment une réelles continuité avec l'album "Oshin" sorti en 2012, on entend dès la quatrième plage en rupture avec le début. Fini le duo de basse/guitare bondissant et guilleret évocateur des année 60. Car après une balade sombre, les changement de style apparaît en cours d'album, comme si le groupe voulait montrer in vivo son histoire, son évolution et le résultat de ses recherches. Et c'est donc vers le style Shoegaze que le groupe jette son dévolu. Cette tendance rock n'a jamais disparu des radar, la dernière tentative de qualité parue étant l'album de Cheetah (2014). Cet album relativement long (plus d'une heure) se révèle être d'un tout autre calibre à partir du cinquième titre : basses plus lourdes qui pourraient évoquer celle de Simon Gallup de The Cure, guitare plus grinçantes avec énormément de saturation et ces distorsions en fond sonores, justes sublimes. C'est donc un son pas du tout New Yorkais qu'à créer DIIV, grouype de la grosse pomme par excellence. Cette évolution honore ce groupe qui prend un risque, certe calculé, mais qui accouche d'un objet sonore de premier ordre. Sans nul doute un des grands disques de 2016.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 29, 2016 9:02 PM CET


My Love Is Cool
My Love Is Cool
Prix : EUR 13,00

4.0 étoiles sur 5 Pays des loups merveilleux, 18 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : My Love Is Cool (CD)
Wolf Alice, quatuor rock dans sa formule la plus classique, basse/batterie et Deux guitares, se distingue de l'ensemble de l'offre par la voix de sa chanteuse. Ce n'est pas si fréquent de dominer son art du chant aussi qu'elle ne le fait, dans un éventail aussi riche que vairé. Car si l'album démarre par un morceau qui pourrait évoquer Cocteau Twins (en plus électrique et moins synthétique), la suite de l'opus se met franchement au niveau de Garbage qui semble être la valeur étalon du groupe. Mais "My Love Is Cool" est un album bien plus complexe qu'il ne le laisse entendre. Au fur et à mesure des écoutes, on pourra aussi se référer à Poliça ou Metrics, cela donne une idée d'un spectre large et ne met que plus en valeur la qualité du groupe et donc également de la performance vocale au chant. Sorti en France discrètement, l'album de Wolf Alice gagne à être connu car on découvre avec "My Love Is Cool" le type même de disque ou CD qui met tout le monde d'accord. Ce ne sera pas une perte de temps que de rejoindre le club.


Hold This Ghost
Hold This Ghost
Prix : EUR 16,99

4.0 étoiles sur 5 Jardin d'hiver, 12 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hold This Ghost (CD)
"Hold This Ghost" est l'album de Musée Mécanique, groupe au nom étrange (c'est un musée de l'automate à San Francisco), venant de Portland, est surtout un duo qui, au fil des opus, explore les richesses de la musique pop. Et de toute évidence, l'axe de recherche s'est focalisé sur une musique ambiante et feutrée. Car si les premiers morceaux évoquent le travail de Blonde Redhead, c'est surtout les sphères déjà explorées par des artistes tels que Neil Young, Sparklehorse, Band of Horses ou My Morning Jacket qu'il faut trouver de quoi se repérer dans cet espace-son si singulier tout de même. Car l'identité sonore propre à Musée Mécanique est flagrante et à nul autre pareil. Et c'est ce qui fait le charme à l'écoute, où le dépaysement rivalise avec la chaleur humaine véhiculée par cette musique. tant est si bien que ce disque est à recommandé pour une écoute un dimanche après midi d'hiver, près de la cheminée à laisser le temps s'écouler sans que les frimas ou les malheurs du monde ne puisse nous atteindre. Une mélancolie bienveillante pour un plaisir musical particulier. A découvrir.


Maladroit
Maladroit
Prix : EUR 7,03

4.0 étoiles sur 5 Pas tant que ça..., 11 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maladroit (CD)
"Maladroit" est une succession d'hymnes pop dont Weezer a le secret. Moins téméraire que le blue album, le groupe se démarque de ses statues du commandeur : Pixies et Nirvana en tête. Ici on joue à donner du bonheur avec des pop songs accrocheuses et endiablées. Car que l'on ne s'y trompe pas, les guitares savent toujours rugir, et le duo basse/batterie du groupe nous fait courir le 100 mètres en 8 secondes !! Il flotte donc un nuage d'optimisme, de joie de vivre communicative dans cet album. Un choix très utile pour connaitre et faire connaitre Weezer.


Iello - 51063 - Jeu De Plateau - Crôa!
Iello - 51063 - Jeu De Plateau - Crôa!
Proposé par Bazar du Bizarre
Prix : EUR 26,90

5.0 étoiles sur 5 Jeu de grenouilles à découvrir, 11 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iello - 51063 - Jeu De Plateau - Crôa! (Jouet)
Étonnant jeu qui sous ses allures graphiques très fleur bleue, cache une sacrée machine stratégique. Pour bien jouer à Crôa, il faut tout d'abord bien suivre les règles. car c'est sur les questions de déplacements des batraciens que tien toute la finesse du jeu. Il faut déployer des tonnes de projections pour savoir quelles seront les incidences. Le but étant d'attraper avec ses grenouilles les grenouilles de ses adversaire. Lorsqu'il ne reste plus qu'une reine, son propriétaire est le gagnant. Mais pour cela, il faudra déjouer les mystère d'un plateau fait de cartes qui sont au départ à l'envers, ce qui fait qu'on ne sait pas où on met les pattes, aussi palmées soient-elles. Puis au fur et à mesure que les cartes se retournes, il devient obligatoire de bien se déplacer pour manger et surtout éviter d'être mangé. Ceci dit, par sa forme, ce jeu convient aussi aux plus petits qui ne seront évidement pas aussi machiavéliques !! Un jeu pour toute la famille, drôle et intéressant.


White Men Are Black Men Too
White Men Are Black Men Too
Prix : EUR 18,45

4.0 étoiles sur 5 Fils au paire, 11 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Men Are Black Men Too (CD)
Bon, dès les premières secondes de leur dernier album, on reconnait la musique des Young Father mais aussi de ceux qui les inspirent, TV On The Radio en tête, mais aussi Alabama Shakes ou Deerhoof. Musique mutante, sorte de soul apocalyptique, elle ne laisse personne indifférente. Mais si vous êtes du genre easy listening, passez votre chemin. Ce groupe est d'une grande exigence et ne cède à aucune facilité. Au contraire : la où les compositions solides pourraient accoucher de chansons mélodiques en diable et agréable à l'oreille. L'album, très bien produit, nous gratte, nous titille par un son sophistiqué où chaque son est soupesé pour donner à chaque morceau une tonalité, un climat bien particulier. Et tout cela n'est pas fait par hasard : l'album devient le support évident des problèmes sociaux et sociétaux que le groupe aborde. Pour les amateurs, cet album sera juste jubilatoire, pour les autres il sera lourd et bruyant. A vous de choisir votre camp.


Juste Avant la Ruee
Juste Avant la Ruee
Prix : EUR 7,00

4.0 étoiles sur 5 Avant goût prometteur, 7 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Juste Avant la Ruee (CD)
Voici le premier EP de Radio Elvis groupe formé de trois jeunes français, dont la musique inspirée et inspirante éclot dans un panorama français où il semble difficile de faire sa place. On discerne facilement les influences du groupe : Dominique A, La Maison Tellier ou Bertrand Belin. on ne peut pas dire que ce soit des mauvais choix, bien au contraire. Cela n'empêche pas le trio de s'émanciper de pâr les compositions à l'architecture originale, ce qui donne à entendre des morceaux longs ne correspondant pas aux standards de la FM : tant mieux !! Les textes, un poil lyriques, en tout cas très portés par le monde de la mer sont très joliment écrits, dans une langue riche et raffinée. Bref, cette découverte est à entendre sur disque ou sur scène. En tout cas, un premier essai très réussi.


The Agent Intellect
The Agent Intellect
Prix : EUR 13,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le visage du Punk du 21ème siècle, 12 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Agent Intellect (CD)
Avec "The Agent Intellect", Protomartyr sort (enfin) l'album de référence d'un renouveau Punk. Urbain et moderne, l'ensemble des morceaux nous offre de multiples occasions de nous enthousiasmer. Car si le genre nous sommait de prendre le chemin de la lutte, le discours a un peu changé. Le Punk se résume en un terme désormais : tenir. Coûte que coûte. Face à une société de plus en plus dure, dénoncer "the social pressure", est un acte militant. Et d'ailleurs la musique transmet cette nouvelle urgence. Les morceaux semblent fatigués, usés. Les guitares sont prises dans une mélasse collante dans laquelle elles se débattent. Et que dire de la voix de Joe Casey, caverneuse et spectrale, qui n'en fini pas de vociférer ? Elle confère à la musique de Protomartyr un coté grandiose, un punk de cathédrale pour une religion de fulgurance et de liberté. Tout est énorme dans cet album puissant, incarné et qui donne aux américains un rôle de locomotive pour les autres groupes. Gallon Drunk, Eagulls, Fildar, Drenge ou Basement (du côté anglais) sont d'autres groupes en capacité de transmettre cette énergie salvatrice. Un achat indispensable pour tout amateur du genre. Un conseil laissez-vous aller et découvrez.


Marks to Prove It
Marks to Prove It
Prix : EUR 13,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Attendu au tournant, 10 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marks to Prove It (CD)
Le nouvel album de The Maccabees devait être l'une des sensations de l'année. Force est de constater que ce ne sera pas le disque énorme espéré et un peu survendu par la critique professionnelle. Il n'empêche qu'au demeurant, on se trouve en face d'un très bon album composé et joué par un très bon groupe. Mais pas de génie en vue. Après un premier morceau qui fait immédiatement penser aux australiens de The John Steel Singers (voir commentaire de l'album "Everything's A Thread" par ailleurs), on passe aussitôt dans un autre univers, et là, force est de constater que les influences de Doves (albums "Lost Soul" et "Some Cities" -commentaires à lire par ailleurs-, et Surtout d'Arcade Fire (album "Neon Bible" commentaire à lire également par ailleurs) sont très affirmées. Et rapidement, on ne s'y trompe pas : les voix ne manquent pas de ressemblance, dans les textures et le phrasé.Cela donne des morceaux très avenants, qui emplissent puissamment l'espace sonore pour en faire une sphère pop qui tient tout le monde en respect avec constance sur chaque titre. Si une définition précise devait être trouvée, on pourrait qualifier "Mark To Prove It" de très agréable. Il ne révolutionne rien (mais qui révolutionne la musique aujourd'hui ?) mais se rend attachant par ses compositions solides et enchanteresses.


Some Cities
Some Cities
Prix : EUR 3,72

5.0 étoiles sur 5 Les Lumières de la Ville, 10 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Some Cities (CD)
Doves groupe séparé depuis quelques temps reste une valeur sûr de l'histoire du rock. Déjà avec l'album "Lost Souls" (voir commentaire par ailleurs) on tenait un véritable pépite digne des plus grands. Avec "Some Cities" on comprend mieux l'influence qu'a eu ce groupe sur Codplay par exemple. Et pourtant, cet album est sans doute plus revêche, moins facile d'accès que son prédécesseur. Plus électrique, plus direct, il faut un peu de temps pour dompter ces productions très travaillées. Mais à partir de quelques écoutes, on retrouve cette énorme force évocatrice des morceaux, soutenus par une voix, celle de Jimi Goodwin, chanteur exceptionnel (du même niveau que le chanteur de Elbow). Une voix puissante et enveloppante qui va chercher sur différents registres à nous emporter dans son monde. Alors si cet album est un peu moins éclectique, plus chaotique, on reste bien au-dessus du niveau de la grande majorité de la production des artiste de ces vingt dernières années. Pour l'éclectisme justement, Jimi Goodwin s'est lancé dans une carrière solo avec l'album "Odludek" (voir commentaire par ailleurs), mélange pop, rock, cabaret original et addictif.Alors lorsque le groupe enfile la panoplie de crooner, on touche la grâce, la classe. Des oubliés de l'histoire du rock à redécouvrir.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20