Profil de ad > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ad
Classement des meilleurs critiques: 959.160
Votes utiles : 8

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ad "ravendora"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Imaginaerum ( 2 CD)
Imaginaerum ( 2 CD)
Prix : EUR 15,97

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nightwish s'impose toujours comme LE groupe de metal symphonique aprés plus de 15 ans d'existence, 24 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Imaginaerum ( 2 CD) (CD)
Un groupe a le choix entre sortir toujours le même cd ou évoluer, être ambitieux ou rester dans les standards (pas de morceaux de plus de 4 min , formaté pour la radio ... ) , vendre des cds reposant sur un titre qui cartonne à la radio (et du remplissage) ou réaliser de vrais albums, sortir un album tous les ans sous la contrainte des maisons de disques et de l'argent ou laisser son temps au processus créatif, avoir un vrai compositeur à la baguette ... ou pas (^^).

Tout ça pour dire que Nightwish ne se moque pas de ses auditeurs. Chaque album a son charme, sa quantité de travail, sa part de risques. Tuomas Holopainen est un compositeur dans l'ame (et un reveur) ; Chacun de ses albums portent sa signature, un peu de son ame... Le seul morceau sorti par Nightwish pour faire plaisir à une maison de disque et non pour faire plaisir / respecter la volonté du groupe est "Sleeping Sun" à l'occasion d'une éclipse en 1999. Depuis le groupe a su rejeté en masse ce genre de demandes pour faire ce qu'il avait envie de faire.

Tuomas reste le capitaine du navire et peut se montrer inflexible vis à vis de ses partenaires concernant le cap à suivre. La figure de proue à changer, mais le navire Nightwish est toujours à flot. Chaque membre de cet équipage à sa place. Le changement de bassiste et l'arrivée de Marco au chant masculin ont fait coulé de "l'ancre" à l'époque. Le changement de chanteuse a été vécu difficilement. La manière de procéder étant discutable. Mais force est de constater que Nightwish reste une figure voir LE groupe de metal symphonique aujourd'hui aprés plus de 15 ans à nous faire plaisir et nous surprendre.

Les moyens du groupe ont changé et le groupe n'hésite pas à faire appel aux meilleurs pour sortir des albums à la production irréprochable. L'utilisation de l'orchestre de Londres depuis 3 album avec Pip William (BO du seigneur des anneaux... ) à la baguette pour donner vie aux compositions de Tuomas et Nightwish nous a permis de nous délecter de plusieurs masterpiece.

Imaginaerum est donc le 7ème album de Nightwish (En comptabilisant Angels Fall First comme premier album et non comme démo). beaucoup de chemin parcouru depuis l'innocence d'Angels Fall First, la technicité d'Oceanborn, la maîtrise de Wishmaster, la noirceur de Century Child, la puissance de Once, la renaissance avec dark passion play.
Imaginaerum s'approche d'un concept album.

Le projet Imaginaerum se compose d'un album et d'un film (prévu en 2012 avec de vrais acteurs). Le nom Imaginarium a été revu en Imaginaerum pour éviter toute confusion et tout problème juridique avec un certain docteur parnassus ... les thématiques explorés par Nightwish pouvant être relativement proches. La BO du film sera tiré de morceaux de l'album ou de remix de passages de l'album.

Le premier morceau de l'album est une intro en finois chanté par Marco qui va tout au long de l'aventure Imaginaerum utilisé de nombreuses facettes de sa voix , nous rappelant que ce vétéran du métal n'est pas là par hasard. Si Nightwish souhaité rentrer dans le moule , se préoccupé d'être radio diffusable ou "easy listening", le groupe ne prendrait pas le risque de débuter l'album ainsi. C'est un nouveau contrepied aprés l'album précédent qui débutait par un morceau de 14 minutes. Cette introduction nous fait entrer dans l'univers Imaginaerum en douceur pour transiter vers la seconde piste de l'album : Story Time.

Story Time, c'est le premier single et le premier clip. Pas forcement le meilleur morceau de l'album mais un morceau éfficace qui rentre bien en tête comme on l'attend souvent d'un single. Le clip est particulier car mélant images du tournage du film et images du groupe. Quelques break et jolies envolées plus tard ... Le conte Imaginaerum a commencé.

Le 3ème morceau "Ghosts River" est plus puissant oposant les chants de Marco et Anette. Un morceau peu dépaysant pour les amateurs des 2 précédents opus du groupes.

La 4ème morceau "Slow love slow" est une sacré prise de risques avec un morceau trés "Jazzy". ça peut faire grincer des dents mais ça reste globalement bien maitrisé et beaucoup de groupes de métal n'aurront jamais les "couilles" de le faire et de l'intégrer au sein de l'album plutôt que perdu parmi les bonus tracks.

Vient alors un enchainement assez dantesque de 3 pistes :
- I want my tears back : avec une touche de cornemuse irelandaise. Un morceau taillé pour le live (En esperant la présence d'un certain guest).
- Scare Tale : La MasterPiece de cet album. ça débute avec annette dans un registre "chant de sorcière" (Un peu comme la chanteuse de birthday massacre sur leurs premiers albums) pour se poursuivre dans un cirque aux accents russes avec Marco en Mr Loyal qui nous introduit le spectacle à venir et un passage symphonique assez déjanté digne des BO de films de Tim Burton et pouvant rappeler les délire de l'excelent et décalé groupe russe "Diablo Swing Orchestra". Pour moi, le meilleur morceau de cet album , digne successeur des beauty of the beast, Ghost Love Score, Poet and the pendulum. Un peu moins long que ces derniers mais l'un des morceaux les plus osés du groupe.
Je n'ai pas encore parlé des choeurs d'enfant. C'est l'une des nouveautés de cet album, c'est magnifique, ça s'oppose à la puissance des instruments metal ou de la voix de Marco et ça a parfaitement sa place pour renforcer le coté "Musique de film" cher à Tuomas et revendiqué tout au long de cet album.
- Enfin Arrabesque est une piste instrumentale qui ne casse pas le rytme et nous entraine dans une ambiance "film d'aventure" assez prenante. Voir si nous aurrons la surprise d'une version chantée plus tard comme ils l'ont fait dans l'album précédent avec last of the wilds.

Aprés cet enchainement , nous retrouvons un "break" avec quelques ballades et autres morceaux au rytme moins soutenu. A la manière de l'album century child.
Les plus belles ballades viennent de groupes de métal. Nightwish n'est pas forcement la référence de ce coté. Mais force est de constatée que ces pistes apportent chacune leur pierre à l'édifice Imaginaerum. Ce n'est pas ce que je préfére à la première écoute mais ça rentre vite en tête et on se surprend à adorer en live par la suite.

Last ride of the day est une nouvelle grosse claque trés nightwishienne qui ne devrait pas décevoir les amateurs de once et dark passion play.

Le morceau song of myself représente une nouvelle prise de risques assez importante du groupe. Lorsqu'on voit que le morceau dépasse les 10 minutes , on pense tenur le successeur des ghost love score et autres dark passion play ... mais il ne faut pas.
Ce morceau peut être scindé en 2 parties : Une première partie trés puissante, trés BO à la H.Zimmer qui ne devrait pas avoir de mal à s'imposer en live et dans le coeur des auditeurs.
Une seconde partie qui correspond à un poème lu par les gens qui comptent beaucoup pour chaque membre du groupe. Il faut comprendre la raison d'être et la signification de cette narration pour se rendre compte de sa portée. c'est dispensable lors de l'écoute bout en bout de l'album mais ça reste l'un des homages les plus forts du groupe. Dans la continuité de morceau comme "higher than hope" (en hommage à un fan américain que tuomas avait pris le temps de voir et soutenir, mort rongé par la maladie) ou encore le morceau en hommage aux amerindiens sur l'album once avec la complicité du groupe avec John Two Hawks venu comme invité pour le dernier concert (dvd end of an era) de la tournée once.

Une narration qui a une signification trés forte pour le groupe. Une narration qui représente une part de risques. Il s'agit de prendre en compte davantage les sentiments que le dieu argent. Les personnes qui taxent nightwish de "facilité" ou "commercial" n'ont vraiment rien compris à Nightwish et à la musique en général. Nightwish reste fidèle a ses convictions et Imaginaerum comme les albums précédents est tout sauf "facile" et "commercial". Le succès de Nightwish vient davantage de la maitrise avec laquelle le groupe mèle métal (pas forcement le métal le plus black / dark ... qui soit mais un métal au accents de power metal voir heavy metal en fonction des albums du groupe) avec symphonie ( le choeurs , les orchestrations ... ). Il faut garder à l'esprit que la cohésion entre le métal et les orchestration vient du travail du groupe. Tuomas reste capitaine à bord et compose ses morceaux de bout en bout. L'orchestre qui fait aujourd'hui parti de la marque de fabrique Nightwish est simplement un outil utilisé par Tuomas. Un outil qui démultiplie les possibilité créatives, mais un outil. Si Nightwish ne se préoccupait que d'assurer des ventes d'album metal , il ne s'encombrerait pas de cette richesse et cette diversité , il y aurrait beaucoup moins de prises de risques et beaucoup plus de "vu et revu".

Le dernier morceau "Imaginaerum" est à part. Il s'agit d'un morceau taillé pour la BO du film à venir reprenant les ambiances des différents morceau de l'album. Une sorte de medley symphonique trés agréable qui conclut l'album. Pas forcement à voir comme une piste à part entière mais davantage comme un lien trés fort entre l'album et le film à venir.

J'ai hate de revoir le groupe en concert. L'univers Imaginaerum est assez propice à la mise en scènes. La date dans la plus grande salle d'Europe, Bercy, risque d'être mémorable. J'ai plus de doutes sur la mise en scène (Le fait de voir Rammstein un mois plus tôt place la barre trés trés haut de ce coté) que sur les futurs albums du groupes.
La sortie du film est également trés attendue pour pouvoir juger le projet Imaginaerum dans son ensemble.


Fallen
Fallen

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 For my pain, metal symphonique et mélancolique, 13 janvier 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fallen (CD)
vous avez aimé nightwish ou reflexion ?
L'album For my pain est un side project sorti en 2003.
Il réuni des artistes tel que tuomas holopainen (l'excelent compositeur/claviétiste de Nightwish), juha (chanteur de reflexion) et d'autres mmebres venus de groupes connus tel que eternal tears of sorrow...
Le style de cet album n'est pas loin du style des groupes pré-cités. Il est composé de morceaux de metal trés symphoniques et aux paroles trés mélancoliques.
La qualité des morceaux est au rendez vous et l'album s'écoute en boucle sans problémes. auncun morceu n'est à jeter.
Une trés bonne surprise que ce groupe improvisé, For my pain ne demande qu'à confirmer.


Page : 1